AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369811951
Éditeur : Rue de Sèvres (22/03/2017)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 87 notes)
Résumé :
À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier V... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  02 juin 2017
Quelle idée de s'appeler Verte... Pourquoi pas Brune ? Ou Violette ? Il est des moments où Verte, cette jeune fille de 11 ans, déteste sa mère, Ursule, de l'avoir prénommée comme ça. Verte habite avec sa maman, dans un appartement. Elle va à l'école, joue avec ses amies attire l'attention du jeune Soufi qui se demande bien pourquoi Verte lui rappelle quelqu'un. Peut-être se sont-ils croisés en colonie de vacances ? Verte serait une petite normale si ce n'est qu'elle est une sorcière. Ou plus exactement une fille de sorcière. Parce que les tours de magie, les mandragores séchées, les crapauds ou les chauves-souris disséqués, très peu pour elle. Au grand dam de sa maman qui se lamente et souhaiterait qu'elle suive ses pas et ceux de sa grand-mère, Anastabotte. Justement, Ursule demande à sa maman d'initier Verte à la sorcellerie...
Adapté du roman de Marie Desplechin, Verte prend vie sous les traits de Magali le Huche. Loin d'être une jeune fille comme les autres, Verte, pourtant réticente, va apprendre, grâce à sa grand-mère, que la sorcellerie peut l'aider et réaliser de jolies choses. La jeune fille, très attachante, n'hésite pas à imposer ses opinions et à critiquer sa mère qui, elle, veut en faire une vraie sorcière. Des personnages hauts en couleurs, que ce soit Verte ou Anastabotte, la grand-mère fantasque. L'auteur aborde divers sujets tels que l'amitié, l'amour, la famille, la relation mère-fille... Un album jeunesse bien ficelé qui plaira à bon nombre de jeunes lecteurs. Graphiquement, Magali le Huche, avec son trait tout en rondeurs et ses couleurs douces, réussit à créer une ambiance tendre et un brin magique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          644
TheWind
  08 mai 2017
A ton avis, c'est quoi Verte ?
Une couleur ? Trop simple.
Une vignette à coller sur ta voiture ? Non plus..
Une plante alors ? Cherche encore..tu manques vraiment d'imagination là..
Ah, ah, je sais ! le nom d'un nouveau parti politique qui s'opposerait à Marine ? ! Bien trouvé, mais c'est toujours pas ça..
Je vois pas...j'peux donner ma langue au chat ?
Il faut dire aussi qu'"elle aurait pu faire l'effort de m'appeler Blanche. Brune. ou même Violette. Mais non. Il a fallu qu'elle choisisse Verte." Ça c'est le début de la BD, raconté par une fille de onze ans, une petite rousse, à l'allure euh..normale quoi ! Mais si tu pousses quelques pages plus loin, tu te rendras bien compte que Verte n'est pas une fille comme toutes les autres. Elle est la fille d'Ursule, sorcière de son état qui aime bien préparer des brouets destinés à empoisonner le chien du voisin qui aboie à longueur de journée. Ursule, qui est elle-même la fille d'Anastabotte, qui est elle même sorcière.
Bref, tu m'as bien comprise. Chez Verte, on est sorcière de mère en fille et c'est comme ça ! La poisse, quoi...Cette pauvre Verte qui ne songeait qu'à être normale,à rencontrer un garçon, à se fiancer et à se marier..c'est un peu raté !
Cette Bd amusante et plaisante est une adaptation du roman de Marie Desplechin, du même nom, un roman que je recommande vivement aux jeunes lecteurs tant il est drôle et bien écrit !
On retrouve dans la BD toute la vivacité et l'humour de cette oeuvre de jeunesse. Un petit bémol pour la fin qui m'a paru bien plus expéditive que dans le roman et moins palpitante !
Quant au graphisme, il est assez inégal. On trouve parfois de belles planches en double page, mais la plupart du temps, le dessin paraît hâtif et peu travaillé. C'est dommage !
Convaincue ? Pas convaincue ? Je ne saurai dire mais en tout cas, cette BD me donne une envie folle de me replonger dans le chaudron de littérature de Marie Desplechin et en cela, c'est gagné !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
redriddinghood89
  08 janvier 2018
Verte, une pré ado de 11 ans ne veut pas être une sorcière comme sa mère. Elle veut être une fille normale qui veut traîner avec des amis garçon, notamment Soufi, qui s'intéresse à elle, et avoir un père. Sa mère décide alors le mercredi de l'envoyer chez sa grand-mère pour qu'elle apprenne les rudiments de la sorcellerie..
Je ne connaissais pas le roman avant de lire cette bande-dessinée. Histoire bien touchante d'une famille pas comme les autres. L'illustration correspond bien au récit: innocente, naïve et pleine de fraîcheur.
Commenter  J’apprécie          40
celosie77
  05 mai 2017
Connaissant très bien la trilogie de Marie Desplechin sur les aventures de Verte la petite sorcière qui ne veut pas utiliser ses pouvoirs mais veut simplement être une fille comme les autres, je n'ai pas hésité une seconde à acheter cette version bande-dessinée et j'avoue que j'ai été un peu déçue. L'histoire est fidèle à celle du roman, mais, comme l'ont dit d'autres commentateurs, c'est vraiment très rapide, du moins pour le dénouement de l'intrigue. On dirait que le problème de Verte, à savoir retrouver son père, est réglé quelques heures à peine sans aucune embûche. Je trouve aussi qu'on y retrouve pas le même humour : le roman est très drôle, tandis que là on sourit à peine. Et enfin je suis partagée sur les dessins : autant certaines planches sont magnifiques, comme celle de l'atelier de la grand-mère ou les scènes dans le jardin ou le grenier, qui regorgent de petits détails que l'on peut passer un long moment à observer. Autant certaines vignettes me semblent bâclées et je n'aime pas trop le personnage de la grand-mère avec cette tête énorme disproportionnée.
Au final c'est un joli album, agréable à lire mais qui me laisse un peu sur ma faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Corbu_6e3
  12 janvier 2018
Une fille au nom de Verte qui était une sorcière vivait avec sa mère. le mercredi elle va chez sa grand-mère pour faire de la magie. Elle qui n'est pas intéressée par la magie voulait savoir qui était son père. Va-t-elle savoir qui est son père ?
J'ai adoré ce livre parce que il y a de la magie, un peu de mystère et j'aime bien comment les personnages sont décrits.

5 étoiles*****
Anahita
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
BulledEncre   27 novembre 2017
L’histoire est originale, bien menée, un dénouement ouvert et une belle réflexion sur les relations mères-filles. Que demander de mieux lorsqu’on a, comme ici, le fond et la forme.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
beamag87beamag87   24 mars 2017
Après le goûter, nous sommes aller jouer dans le grenier.
Je me demande pourquoi les filles font une montagne à l'idée d'inviter un garçon chez elles. Pour que tout se passe bien, il suffit d'être normal et de ne rien changer.
Commenter  J’apprécie          50
MuBoDocMuBoDoc   20 août 2017
-Elle s'est mise en tête de me transformer en grande sorcière...
-Sans me demander mon avis !
-Je ne comprends pas pourquoi elle veut que je sois comme elle.
-Pourquoi elle me laisse pas tranquille...
Commenter  J’apprécie          20
celosie77celosie77   04 mai 2017
Ce qui m'énerve c'est que je ne peux pas choisir. Ce n'est pas juste d'être obligée de faire des choses qu'on n'a pas envie de faire. Je suis très bien comme je suis. Je ne veux pas changer.
Commenter  J’apprécie          20
WatteauBabelchTeamWatteauBabelchTeam   15 août 2017
A force de traîner à longueur de week-ends dans l'appartement vide, j'arrivais complètement déprimée au lundi matin. Il me fallait une journée d'école pour me remettre le moral à flot. Heureusement qu'il existe une école pour réparer les soucis familiaux.
Commenter  J’apprécie          00
61buveursdencre61buveursdencre   20 octobre 2017
- Tu as une drôle de voix, il y a quelque chose qui ne va pas ?
-Oui, je suis contrariée. Verte ne montre aucun signe de sorcellerie. Je ne sais pas si elle est idiote ou paresseuse.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Magali Le Huche (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Magali Le Huche
Les deniers de Compère Lapin, une histoire de Michèle Simonsen, illustré par Magali le Huche et lue par Michèle Moreau - Ecoutez des histoires - http://bit.ly/playlist-histoiresdj - Abonnez-vous : http://bit.ly/2ghtrMV
Découvrez l'album : http://www.didier-jeunesse.com/livre/les-deniers-de-compere-lapin/
autres livres classés : sorcellerieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Verte

Comment s'appelle la grand-mère de Verte ?

Louna
Natacha
Anastabotte

12 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Verte de Magali Le HucheCréer un quiz sur ce livre
. .