AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080674714
Éditeur : Flammarion (18/06/1999)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Yvon Le Men évoque sa Bretagne. Loin du pittoresque, de la promenade journalistique, c'est un portrait en profondeur, une traversée sensible qui passe d'abord par les hommes.
Molène, île mystérieuse, est dominée par un "géant", Joseph Le Guen. Il a traversé l'Atlantique à la rame. Au large de Perros Guirrec, sept îles gardent le souvenir du poète Gabriel Vicaire, un rescapé du cabaret Le Chat noir. On croise également Louis Le Moine, un érudit qui a passé sa ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mireille.lefustec
  14 mars 2014
Yvon le Men est poète. Breton. Ses yeux voient la nature en poète, son coeur traduit ses émotions en poète, sa prose est de la poésie.
Il parle aussi de ses rencontres avec des hommes qu'il apprécie, qu'il admire et nous les rend présents. Xavier Grall, Guillevic Glennmor et les autres.
Je passe de très beaux moments avec lui.
Commenter  J’apprécie          90
michelblondeau
  04 janvier 2014
Ensemble de textes courts, au parfum poétique unique. Tout un monde se dévoile à partir de presque rien, c'est merveilleux.
Commenter  J’apprécie          20
mikaelunvoas
  25 avril 2018
J'ai bien aimé "la clés de la chapelle est au café d'en face" mais un peu moins certains autres chapitres. 2' chapitres évoquant la Bretagne, inégaux, de belles images et parfois des récits tristes.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   07 octobre 2015
Le vent est aigre ce soir
il frappe la blanche chevelure de l'océan
je ne crains pas la course, sur la mer calme
des fiers guerriers de Norvège

écrivit
dans la marge
et dans le neuvième siècle
un moine irlandais

je n'ai pas lu son manuscrit
j'ai lu
le paysage

qu'il écoutait

("Un ailleurs d'ici", page 77)
Commenter  J’apprécie          20
mireille.lefustecmireille.lefustec   14 mars 2014
Nous voulions , ce jour-là, un monde de la pause, de la flânerie, de la douceur, du temps qui prend son temps; du vent d'avant le vent, immature, encore vert, à peine réveillé, juste avant le fruit.
Commenter  J’apprécie          30
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   07 octobre 2015
Hier, c'était la grande marée. Ils cherchaient des bigorneaux, des palourdes, des crevettes ; et moi, des signes, des poèmes qui seraient enfouis sous nos pas, dans la vase des grèves ou dans l'herbe de l'île.
("De la Grande à la Petite Bretagne", page 68)
Commenter  J’apprécie          20
mireille.lefustecmireille.lefustec   14 mars 2014
Mais un pays qui ne rêve plus n'est-il pas condamné? Et nos rêves ne sont-ils pas plus réels que la réalité?
Commenter  J’apprécie          60
mireille.lefustecmireille.lefustec   14 mars 2014
Les anciens Celtes avaient traversé les steppes, les plaines et les fleuves pour suivre le soleil dans sa chute, à l'ouest, derrière l'océan,là où se lèvent les morts. Et pourtant ne dirait-on pas de cette image qu'elle naquit de la main éveillée d'un artiste chinois qui nous dit due l'Univers est caché dans l'univers.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yvon Le Men (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yvon Le Men
D'étonnants voyageurs à Saint-Malo...
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
731 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre