AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226322371
272 pages
Albin Michel (05/10/2016)
3.97/5   58 notes
Résumé :
Ce livre raconte l’aventure extraordinaire que j’ai vécue avec des centaines d’enfants à travers le monde francophone, de Paris à Montréal, en passant par Molenbeek, Abidjan, Pézenas, Genève, Mouans-Sartoux, la Corse et la Guadeloupe. Pourquoi, en effet, attendre la classe de terminale pour aborder le questionnement des thèmes existentiels : l’amour, le respect, le bonheur, le sens de la vie, les émotions, etc. ?
Ces ateliers philosophiques montrent une éton... >Voir plus
Que lire après Philosopher et méditer avec les enfantsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Epicure a écrit : "Quand on est jeune, il ne faut pas hésiter à s'adonner à la philosophie." Alors, Frédéric Lenoir s'est dit : mais si j'initiais les enfants à la philo ? Mais d'abord, il faut les mettre en situation de calme, d'attention et de réflexion. Donc, méditation.
Curieusement, ils adorent ça !
Puis, après quelques règles d'organisation de parole, des questions philosophiques simples de la vie courante.
Curieusement, ils adorent ça aussi !
Qu'est ce que le bonheur ? une émotion ? L'amour ? La violence ? Qu'est ce qu'une vie réussie ?
Il a animé des séances philo dans plusieurs écoles élémentaires françaises, une suisse et une belge ( à Molenbeek, juste après l'attentat ).
.
Les réponses des enfants l'ont surpris par leur maturité et leur pertinence.
Du coup, il a créé, avec Martine Roussel-Adam la Fondation SEVE, "Savoir Etre et Vivre Ensemble" pour former des animateurs intervenant sur les enfants en vulnérabilité.
L'enseignement est encore trop basé sur l'accumulation de savoirs.
.
La philo, c'est simple ! Moi qui croyais, à l'image des cours reçus en terminale, que c'était compliqué... Je me suis aperçu, en lisant tardivement les philosophes, qu'à part un ou deux qui se compliquent la vie, Platon, Épictète, Montaigne, Pascal, Voltaire, Diderot, Schopenhauer, Nietzsche ( un peu moins ) ou Serres disent les choses simplement et pertinemment.
.
C'est une excellente initiative d'initier les jeunes... et ... j'y pensais : )
Commenter  J’apprécie          368
Un débat philosophique avec des enfants ? Vous n'y pensez pas !
Eh bien si, j'y pense, et depuis longtemps... et c'est avec beaucoup de plaisir que je viens de relire Philosopher et méditer avec les enfants, de Frédéric Lenoir.
Philosophe, sociologue, adepte de la méditation en "pleine présence", Frédéric Lenoir a commencé par enseigner la méditation aux plus petits. Succès garanti, ce qui l'a conduit à animer des ateliers "à visée philosophique" pour des enfants de grande section de maternelle jusqu'au CM2. Pour les plus jeunes, quelques règles de base : chacun donne son opinion librement, écoute les autres, exprime son accord ou son désaccord... Avec les enfants de CP-CE1 (6-7 ans) des discussions plus abstraites deviennent possibles.

Et quel plaisir d'assister à ces ateliers, d'écouter les enfants qui répondent à la première interrogation de Frédéric Lenoir - question naïve destinée à lancer le débat ! Les échanges s'enchaînent naturellement, sur des grandes questions qui parlent aux enfants : le bonheur, la vie et la mort, les émotions et les sentiments, la relation à soi-même et aux autres. Et les règles sont suivies : en écoutant l'autre, on le respecte, on avance un argument, on fait progresser une réflexion en commun. C'est ainsi qu'on devient un, une philosophe.

A la suite de la transcription des ateliers, Frédéric Lenoir offre au lecteur "vingt grandes notions en fiches", sur L'amour, l'argent, l'art, autrui.... Bien conçues, simples à utiliser, indispensables pour ceux qui animent les ateliers, mais précieuses pour ceux qui aiment les débats d'idées, les élèves de terminale qui préparent le bac, les parents... J'aime tout particulièrement les références, à la fin des fiches : liste d'ouvrages, de films, séries, et bandes dessinées. Elles permettent de compléter les connaissances et le raisonnement. Un petit plus : Un logo signale qu'il s'agit d'une référence accessible aux enfants (par exemple "Le drôle de Noël de Scrooge", film de Robert Zemeckis pour le thème de l'argent, ou Léonard, génie à toute heure, bande dessinée de De Groot/Turk, pour le thème de l'art).

Et pour finir, une bibliographie recense les ouvrages pratiques et théoriques, les collections, un film documentaire, les sites internet, ainsi que des recherches sur le cerveau et la psychologie des enfants, et la méditation et le yoga avec les enfants.

Quant à moi, je vous quitte pour Molenbeek, où des enfants de 8 à 11 ans débattent, argumentent sur le thème "d'une vie réussie". Un atelier passionnant. Je laisse le mot de la fin à Amin, 9 ans : Une vie réussie, pour moi, c'est être quelqu'un de bien, qui ne fait pas de mal aux autres, qui va réconforter les gens qui souffrent et réconcilier ceux qui se sont disputés. Ca c'est une vie réussie..

Les enfants vous le disent, philosopher, ce n'est pas difficile, n'attendez pas !
Commenter  J’apprécie          235
Le philosophe Frédéric Lenoir a mené des ateliers méditation/philosophie dans des écoles primaires. Ce livre en est le récit.

Plus qu'un livre de transmission, c'est un ouvrage pédagogique à destination des professionnels: professionnels, éducateurs ou encore parents.

Frédéric Lenoir témoigne du but de ses ateliers auprès des enfants âgés de 7 à 10 ans. Il retranscrit ses échanges, il délivre une méthode et propose des outils d'interventions. Tout est fait pour qu'à notre tour nous soyons initiateurs d'un échange, un dialogue et une écoute autour de thèmes comme l'amour, le bonheur, l'argent, la violence, les émotions, la réussite ...etc.

Initions nos enfants à la réflexion, à l'écoute de l'autre pour un monde meilleur.
Commenter  J’apprécie          100
Voici un essai très intéressant sur la méditation et la philosophie pratiquées avec des enfants.
Frédéric Lenoir a retranscrit ici les paroles échangées dans des classes d'écoles primaires à travers le mode francophone, avec des élèves, sur des thèmes existentiels tels que l'amour, la violence, le respect et le bonheur. Les enfants répondent toujours avec spontanéité et peuvent confronter librement des opinions qu'ils ont bien souvent entendues à la maison avec celles des autres élèves, temporisées par l'écrivain - philosophe. L'idée de ces ateliers est bien tentante pour qui travaille avec des enfants et d'ailleurs, vingt fiches sur les grandes notions philosophiques sont fournies "clés en main" en fin d'ouvrage.
Un CD est également fourni avec cet essai, contenant des séances de méditation, courtes ou longues, avec ou sans musique. Mais j'avoue que cette partie me laisse un peu sceptique...
Commenter  J’apprécie          84
Ce livre raconte l'aventure extraordinaire que j'ai vécue avec des centaines d'enfants à travers le monde francophone, de Paris à Montréal, en passant par Molenbeek, Abidjan, Pézenas, Genève, Mouans-Sartoux, la Corse et la Guadeloupe

Pourquoi, en effet, attendre la classe de terminale pour aborder le questionnement des thèmes existentiels : l'amour, le respect, le bonheur, le sens de la vie, les émotions, etc. ?

Ces ateliers philosophiques montrent une étonnante capacité des enfants de 6 à 10 ans à penser. Au-delà des concepts, ils y apprennent les règles du débat d'idées et développent leur discernement et une réflexion personnelle. Parce que les enfants ont souvent du mal à se concentrer, je fais précéder les ateliers d'une courte méditation, ou pratique de l'attention, qui permet à chacun de retrouver sa réceptivité sensorielle et d'être présent dans l'instant.

Cet ouvrage propose une méthode et des outils concrets, dont un CD de méditations guidées, pour tous ceux qui, parents, enseignants, amis, souhaitent accompagner les enfants dans cette pratique de l'attention et des ateliers philosophiques.

Frédéric Lenoir Philosophe, sociologue et historien des religions, Frédéric Lenoir est Docteur et Chercheur associé de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Auteur d'une quarantaine d'ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à plus de cinq millions d'exemplaires, il écrit aussi pour le théâtre, le cinéma.

Je me suis régalée ! Les enfants nous apprennent tellement… Suivant les réponses, les questions, j'entrevois les angoisses transmises par le cercle socioculturel. Ce livre nous interroge sur notre rôle éducatif en tant que parents, enseignants, formateurs, éducateur, animateur, etc.

Claudia
Lien : https://educpop.fr/2022/11/1..
Commenter  J’apprécie          63

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Les ateliers philo/l'amitié

Enfants de la classe de CM1/CM2 de Brando

C'est quoi, un ami ?
... je me suis rendu compte que les enfants distinguent très bien les amis des amoureux et même des copains, et ce qu'ils disent de l'amitié est souvent touchant car c'est une expérience forte dans leur vie. Elle leur est si connue et si quotidienne qu'elle facilite l'instauration de la pensée et favorise des débats vivants auxquels la plupart des enfants participent.

Frédéric : J'aimerais, pour finir, qu'on parle un petit peu plus de l'amitié. C'est quoi un ami ?
Francesca : Un ami ou une amie, c'est quelqu'un à qui on dit tout.
Nathan : Un ami c'est quelqu'un qui est fidèle et qui va t'aider tout le temps.
Evan : Un ami, c'est quelqu'un qui t'aime.
Frédéric : Oui, mais ta maman, elle ne t'aime pas ?
Evan : Si
Frédéric : Alors, qu'est-ce qui fait la différence de l'ami ?
Evan : Les amis, ça aide.
Christophe : Il faut faire la différence entre les amis et les copains. Les copains, on en a tous les jours et on joue avec eux. Mais un ami, en fait, on lui dit tout, il est là dans les moments où on a besoin de lui, il nous soutient toujours. C'est un peu comme notre frère, en fait.
Genna : Moi, je dis que ce n'est pas exactement ça. Les copains et les amis, je pense que c'est pareil, mais par contre ceux à qui on dit tous les secrets, c'est les meilleurs amis et les meilleurs copains.....
..... Christophe : Je suis d'accord avec Genna que des fois les copains et les amis c'est pareil. Mais il y a une grosse différence entre les deux, c'est qu'un ami, on en a un seul, deux ou trois maximum, alors que les copains, on peut en avoir dix millions....


Atelier réalisé avec des enfants plus petits de CP-CE1 : 6-7 ans, de l'école publique Jacques Prévert à Pezenas (Hérault)

F. C'est quoi, un ami ?
Kathleen : Un ami, c'est quand on passe de très bons moments ensemble.
Mia : J'avais ma copine, elle est tombée, et moi je l'ai aidée. Ca sert à ça une amie.
Lana : Une amie c'est quelqu'un qui est là pour toi et pour partager des choses ensemble.
....
F : Est-ce qu'on peut avoir plusieurs amis ?
"Oui"général
F. Vous êtes tous d'accord ? Est-ce qu'il y en a qui ne sont pas d'accord ?
une voix : oui
une autre voix : non
F : Qui pense qu'on ne peut pas avoir plusieurs amis ?
Nora : Je n'aime pas quand j'ai trop d'amis et quand mon amie elle a d'autres amis.
F : Tu est jalouse quand ton amie joue avec d'autres amis ?
Nora : Oui
F : Mais est-ce que tu penses qu'on peut avoir plusieurs amis ?
Nora : Moi, je ne peux pas.
F : Alors, qui n'est pas d'accord avec ça ? Qui pense qu'il vaut mieux avoir plusieurs amis ?
Capucine : C'est mieux d'avoir plusieurs amis, parce que t'as plus de chances d'avoir plus de bonheur.
Mayssae : Je dis que d'avoir plusieurs amis c'est bien, parce que s'il y en a un qui part en voyage, on peut compter sur les autres pour pouvoir jouer avec eux.
Bastien : Je ne suis pas d'accord avec Nora : c'est bien d'avoir plusieurs amis parce que comme ça, avec nos amis on peut faire encore de nouveaux amis.
F : Alors Nora, tu as entendu tout ce qu'ils ont dit. Est-ce qu'ils t'ont convaincue qu'il vaut mieux avoir plusieurs amis ou tu penses toujours qu'il vaut mieux avoir un seul ami ?
Nora : Je pense qu'il vaut mieux avoir une seule amie.

F : Il y a un philosophe qui a vécu il y a 2500 ans à Athènes, en Grèce, qui s'appelle Aristote, qui a écrit un beau livre où il parle de l'amitié, et il dit qu'un ami c'est quelqu'un qu'on choisit, qu'on préfère aux autres, et qu'on a envie de voir le plus souvent possible pour faire des choses avec lui. Est-ce que vous êtes d'accord ?
"Oui!" général.
*
Commenter  J’apprécie          20
Atelier philo : Vaut-il mieux être mortel ou immortel ?

Comme on n'est pas immortel, on profite plus des choses de la vie.
Madeleine (9 ans)

Il vaut mieux mourir, parce que si on était immortel, on aurait tout vu sur Terre et on ne saurait plus quoi faire après.
Antoine (11 ans)
Commenter  J’apprécie          72
F.Lenoir :
Est-ce que tu crois que les gens qui gagnent beaucoup d'argent donnent l'essentiel de leur argent aux pauvres ?
Ayoub, 9 ans :
Non, parce qu'ils font surtout attention à eux.
Commenter  J’apprécie          70
Les ateliers philo / L'amour :

L'amour, c'est à la fois un sentiment et une émotion. C'est un sentiment parce qu'à peut durer toute la vie, comme les parents. Mais c'est aussi une émotion parce que quand on est adolescent, des fois, on est amoureux et ça ne dure pas.
Camille (8 ans)
Commenter  J’apprécie          30
Les ateliers philo / L'homme et l'animal

Nous, contrairement aux animaux, on est dans une espèce de compétition infinie : être le plus riche, avoir les plus beaux trucs, être le meilleur. On est en compétition avec tout le monde, alors que ça ne sert à rien du tout.
Robin (11 ans)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Lenoir (177) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
Vidéo de Frédéric Lenoir
autres livres classés : meditationVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (188) Voir plus




{* *}