AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781095438466
288 pages
Éditeur : L' Iconoclaste (11/10/2017)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 30 notes)
Résumé :
"Nous transmettons ce que nous savons, mais surtout, nous transmettons ce que nous sommes." Christophe André
La transmission est au cœur de notre existence. Elle se vit dans l’accueil d’un nouveau-né, dans les paroles de sagesse d’un aîné, à l’école, au travail, dans l’amitié, dans les rituels collectifs, laïcs ou religieux. Pourtant, bien souvent, nous n’avons pas conscience de l’importance de ce lien. Qu’avons-nous reçu en héritage? Que souhaitons-nous tran... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BRAEM
  05 novembre 2017
Ce livre rejoindra les livres à emporter ou à avoir sous la main, tant il résonne en moi. Il a été construit à partir des interventions des personnes (les auteurs) lors de la journée Émergence 2016. Il est riche et bienveillant.
Aucun jugement mais des conseils qui nous permettent d'être autonome et responsable de notre vie. J'en ai relevé de nombreuses citations mais j'aurai pu en ajouter tant, surtout de la partie de Frédéric Lenoir !
L'amour et la bienveillance devraient être notre "pain" quotidien, et c'est si difficile !
Merci à tous les auteurs.
Commenter  J’apprécie          150
mimo26
  22 août 2019
La transmission est au coeur de notre humanité : donner, recevoir, redonner. Nous sommes tissés de ces échanges, dont certains transforment durablement notre vie. Qu'avons-nous reçu en héritage ? Que souhaitons-nous transmettre, et comment ?
Ce livre, explore toutes les dimensions de cette thématique : on peut transmettre un savoir, des valeurs. Mais on peut aussi transmettre une façon de voir le monde : la bienveillance est le principal vecteur de cet échange.
La transmission, ce sont souvent des petites choses que nous transmettons inconsciemment, par notre simple attitude. Transmettre est une source de joie, pour celui qui reçoit comme pour celui qui donne.
C'est enfin une façon de renforcer ce qui nous lie  : celui qui transmet prend conscience qu'il fait partie d'une communauté d'humains.
Commenter  J’apprécie          40
orely
  30 juin 2020
Oui,oui dix fois oui. A lire, simple et profond. Je retiendrais une idée, tellement évidente après lecture : ce n'est pas tant ce que l'on souhaite transmettre mais comment on le fait qui est important. Essayez d'apprendre à un enfant la sérénité en lui hurlant dessus qu'il faut être calme!! A quand l'apprentissage obligatoire du bien-être à l'école. A n'importe quel âge, n'importe où, une vraie idée de vie.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
BigDreamBigDream   03 novembre 2017
Il y a deux sortes d'intelligence : l'une, acquise- comme l'écolier qui mémorise les faits et des concepts tirés des livres ou des leçons du maître-, rassemble les informations issues des sciences traditionnelles et nouvelles.
Cette intelligence nous élève dans le monde.
Elle nous classe devant ou derrière les autres en fonction de notre capacité à retenir les informations. Cette intelligence nous permet de visiter des champs de connaissances, d'accumuler toujours plus de signes sur nos ardoises.
Mais il existe une autre sorte l'ardoise, déjà complète et inscrite en nous. Une source qui déborde de son bassin. Une fraîcheur au centre de la poitrine. Cette autre intelligence jamais ne croupit ni stagne. Fluide, elle ne s'écoule pas de l'extérieur vers l'intérieur par les tuyaux de la connaissance.
Cette seconde intelligence est une fontaine qui jaillit de soi, vers l'extérieur.
Rűmı
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BigDreamBigDream   02 novembre 2017
Nous ne contrôlons pas l'apparition de nos émotions : nous sommes en colère, tristes, anxieux.
C'est ainsi. En revanche, nous pouvons réguler ces états émotionnels : le cortex orbito-frontal, dont nous avons déjà parlé, est prévu pour nous aider à faire face à ce qui surgit.
Pour cela, être connecté à ses émotions est essentiel. Nos émotions sont des messages sur nos désirs et nos besoins profonds. Quand nous sommes plein n'allant, enthousiastes, heureux, ces émotions positives nous disent que notre vie correspond à ce que nous souhaitons profondément, que nous sommes sur le bon chemin. L'anxiété, la tristesse, la dépression à l'inverse sont des signaux qui servent à nous alerter : "Attention, ta vie ne correspond pas à ce que tu souhaites, mais tu peux la changer." Nos émotions sont à l'origine de la conscience et de la connaissance de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BigDreamBigDream   04 novembre 2017
Quoi que vous fassiez, faites-le avec le désir de servir la vie. Servez les êtres humains avec compassion, et si votre but est de contribuer à leur bien-être et que vous faites cela de plein gré, cela rencontrera alors votre besoin de contribuer, et quand nous donnons de cette manière-là, il devient très difficile et très subtil en fait, de dire qui donne et qui reçoit.
Marshall B. Rosenberg
Commenter  J’apprécie          70
BRAEMBRAEM   03 novembre 2017
La méditation et le bouddhisme m'ont appris quelque chose d’extrêmement précieux : le fonctionnement de l’ego. A 20 ans, j'ai découvert qu'il ne fallait pas s'identifier à ce personnage que l'on appelle l'ego, qui est nourri de toutes les rencontre que nous faisons. Nous vivons en permanence dans le regard des autres, nous nous sommes construits-notre ego s'est construit- dans le regard des autres, pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur, c'est lorsqu'on vous dit que vous êtes quelqu'un de bien, vous le croyez, cela renforce votre ego, c'est positif. Le pire, c'est lorsqu'on vous dit que vous ne valez rien. J'ai compris qu'il était important d'avoir un ego, mais qu'il était plus important encore de ne pas s'identifier à cet ego et de savoir le lâcher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BRAEMBRAEM   03 novembre 2017
Cette philosophie enseigne que lorsque la vie nous place face à un obstacle, face à un courant contraire, nous ne devons pas lutter, mais accompagner le courant. Tchouang-tseu explique ainsi que si nous voulons traverser un fleuve et qu'un courant nous empêche, il ne faut pas chercher à tout prix à le traverser à la force de nos bras, nous risquons de nous noyer. Il s'agit au contraire de suivre le courant, de faire la planche, et on verra bien où le courant nous emmènera... Il est probable que si nous maintenons notre intention de traverser le fleuve et qu'elle est juste, à un moment, le courant nous permettra d'y parvenir, mais nous ne savons ni quand ni où ! Il faut évidemment avoir une grande confiance dans la vie pour être capable de cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Christophe André (124) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe André
Dans le cadre de son Congrès 2020, Alptis a invité le Docteur Christophe André, pour aborder le sujet : « Santé durable : un enjeu de société ? ». La notion de santé durable désigne un état complet de bien-être physique, mental et social, le tout dans un environnement préservé.
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Christophe André ?

Quelle profession exerce Christophe André ?

neurologue
pédiatre
psychiatre

10 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Christophe AndréCréer un quiz sur ce livre