AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le cycle de Lanmeur - Intégrale tome 3 sur 4
EAN : 9782919241194
396 pages
Ad Astra (01/06/2013)
3.53/5   15 notes
Résumé :
De partout des vaisseaux convergent vers Lanmeur. Si cet afflux est encore contenu dans le territoire contrôlé de l'Enclave, les Mondes Rassemblés ne tarderont plus à contester sa suprématie. C'est dans ce contexte de crise historique que Persval ap Galad est convoqué au palais des Thoreïdes. Les annalistes de l'aréopage statistique décident de l'envoyer à la rencontre d'un énigmatique artefact qui erre dans l'espace : dans ses entrailles repose peut-être l'explicat... >Voir plus
Que lire après Le cycle de Lanmeur - Intégrale tome 3 : Les Rêveurs de l'IrgendwoVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Le cycle de Lanmeur prend, avec cette troisième intégrale, un chemin auquel je ne m'attendais pas.

L'intégrale s'ouvre pourtant sur une nouvelle histoire de contacteur, « La Mère », tout à fait dans le ton des intégrales précédentes. Elle m'a beaucoup fait penser à l'Île du Sommeil dans le roman de Robert Silverberg « le Château de Lord Valentin ». Christian Léourier confirme sa grande maîtrise de la forme courte.

Les deux romans qui suivent et la nouvelle qui les sépare forment un sous ensemble du cycle différent de ce à quoi l'auteur nous avait habitués. Au fond, il est normal que les choses évoluent. A force de Rassembler les humanités de la galaxie autour d'elle, Lanmeur se voit obligée d'accorder l'asile sur sa propre planète à ceux que, dans son immense prétention, elle continue à appeler les « barbares ». Un nouvel ordre des choses se met en place, dans lequel elle ne tient plus forcément les rênes.

Mais ce n'est pas vraiment cela que Christian Léourier souhaite nous raconter. Il met l'accent sur la création et l'exploration d'un nouvel univers que les lanmeuriens veulent virtuel, un univers « rêvé » et idéal d'où viendront toutes les solutions : l'Irgendwo. Si l'exploration ethnologique est devenue difficile voire impossible dans l'univers de Lanmeur ‒ car les sociétés Rassemblées, à présent en contact étroit, voient leurs différences culturelles s'atténuer ‒ elle redevient possible dans l'Irgendwo qui nous offre de très belles constructions (dans le roman « La terre de promesse »).

L'auteur met en musique un ensemble d'idées qu'il semble avoir ruminé depuis un moment, nourri de l'éclosion de l'internet pour tous, de théorie du Chaos et du théorème de Gödel (en pratique ici : l'homme ne peut tout connaître de l'univers car il en fait partie. Pour l'expliquer dans son entier, il faut sortir de l'univers). Les « rêveurs » deviennent en quelque sorte les dieux de la création de l'Irgendwo, création qu'ils croient un instant contrôler mais qui finit par leur échapper (le chaos, l'aile du papillon, tout ça).

Dans mon interprétation, Irgendwo représente pour Lanmeur ce que Lanmeur représente pour Léourier : une création qui lui échappe et qu'il ne voit pas comment conclure tout en restant dans les limites de son univers initial. Irgendwo, les rêveurs, l'intrigant artefact qui apparaît et disparaît mystérieusement de façon intermittente, tout cela pose la question de ce qu'est la réalité et de ce qu'est le virtuel. Tout cela montre aussi que l'auteur a baissé les bras et renoncé à trouver une fin intéressante à l'intérieur de son schéma originel. Il a donc pris des chemins détournés et essayé de faire diversion, consciemment ou pas.

Diversion ou pas, cette troisième intégrale reste intéressante et agréable à lire. Il lui manque cependant la magie de la première.

Dix ans plus tard, Christian Léourier a écrit une quatrième intégrale entièrement inédite. D'après le titre, on va approfondir la naissance du Rassemblement. Comment l'auteur at-il décidé de traiter le sujet ?
Mystère… pour l'instant.
Commenter  J’apprécie          230
J'ai un peu peiné avec cette 3ème intégrale que j'ai trouvé bien moins prenante et plus compliquée parfois à suivre que les précédentes. Les deux romans qui composent l'intégrale ( Les masques du réel et la terre des promesses) sont liés autour de ce monde rêvé : l'Irgendwo .
Tout ça m'a paru assez abstrait , parfois un peu dur à suivre ,je comprenais pas trop où l'auteur voulait en venir ...Le seul élément intéressant est d'apprendre enfin l'origine de toute cette humanité disséminée sur autant de planète .
Donc une petite déception , peut être aussi que c'était pas la lecture qu'il me fallait à ce moment là , ce qui explique mon manque d'intérêt...Je tenterai tout de même de lire l'intégrale 4 dans quelques mois .
Commenter  J’apprécie          141
Quel pied !
Quel bonheur que ce voyage immobile, à travers le temps et l'espace !
Quel joie que de cheminer dans cet univers structuré, organisé, digne des meilleurs cycles de planet opera !
Le constat est sans appel : le cycle de Lanmeur est extraordinaire !
Par son écriture d'abord, la fluidité, le pouvoir de suggestion, la poésie de Christian Léourier font mouche à chaque fois, aussi bien dans la forme courte que longue.
Par le monde proposé ensuite, Lanmeur et ses planètes rassemblées, qui se dotent d'une réelle profondeur, d'une structure crédible, d'une histoire, d'une logique, de références.
L'auteur a, à travers ses romans et ses nouvelles, détouré un monde complexe et riche. Or le projet est casse-binette : d'autres s'y sont essayés, mais ont achoppé à un moment ou à un autre, par manque de renouvellement ou au contraire par trop de pistes jetées au vent.
Lanmeur (et Irgendwo) ont cela de magique qu'il y a encore tant de choses à y découvrir, sans pour autant être d'ors et déjà bancals.
C. Léourier a appris et digéré les auteurs du genre : la Fondation d'Asimov, l'Ekumen de le Guin, Hyperion de Simmons. de ces illustres prédécesseurs, il a tiré le meilleur pour faire naître un univers original, foisonnant et passionnant.
Un cycle incontournable, qui prouve que les Frenchies savent aussi bien faire que les grands anciens.
Commenter  J’apprécie          72
En Résumé : J'ai passé un très bon moment de lecture avec cette troisième intégrale du cycle de Lanmeur qui, à travers deux textes, vient nous en dévoiler plus sur la planète de Lanmeur ainsi que cette idéologie du Rassemblement. L'auteur nous propose ainsi deux intrigues différentes mais pourtant que j'ai trouvé réussies, efficaces et entrainantes, proposant aussi au lecteur de nombreuses réflexions, qu'elle soit métaphysique ou plus contemporaine. Comme souvent on rencontre aussi des planètes et des lieux qui ne manquent pas d'attraits et donnent envie d'en apprendre plus que ce soit aussi bien d'un point de vue social que par des descriptions de planète, magnifique, hostiles et attirantes. Les personnages sont toujours aussi soignés, accrocheurs et denses, malgré peut-être un léger manque de profondeurs sur certains dans le second texte. Au final je regretterai juste pour le premier texte une conclusion un peu rapide et quelques éléments trop prévisibles et pour le second quelques longueurs, mais franchement rien de non plus bloquant tant je me suis retrouvé emporter par ces histoire, bien portés par une plume toujours aussi soignée, fluide et captivante. Il ne me reste plus qu'à lire rapidement la quatrième intégrale.


Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          110
Avis plutôt mitigé sur ce tome et l'ensemble de l’œuvre.

Ce tome est dans la continuité des précédents mais au final la SF n'est qu'un support et on passe le plus clair du temps dans un monde de Fantasy. C'est une bonne œuvre si on l'aborde avec un esprit d'anthropologue ouvert à l'ésotérisme. Ce décalage entre SF attendue et Fantsay servie m'a empêcher de rentrer vraiment dans l'histoire tout au long de ces 3 livres. J'ai eu cette désagréable sensation de toujours me dire: "ça ressemble à un peu à tel ou tel livre". Un peu de PJ Hérault avec le thème contact avec une société primitive (Cal de Ter)... un peu de Bordage avec l'ésotérisme... un peu de P. Dick avec de la metaphysique... je suis passé de nouvelle en nouvelle sans jamais trouver une cohérence globale.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
-- Quelle était cette cérémonie à laquelle j'ai assisté ?
-- La Donne ? Que t'en dire, que tu n'as vu ? Pour qu'une société fonctionne, il faut des maîtres et des esclaves. Dans les temps barbares, la violence seule en décidait. Rien de plus injuste et de plus pernicieux. Nous tirons donc périodiquement au sort le rang que chacun doit occuper. Ainsi les chances sont-elles égales pour tous.
("La terre de promesse")
Commenter  J’apprécie          162
Au fond, ils recherchaient l'exact opposé de ce à quoi lui-même aspirait. Ils n'étaient que des scientifiques, des ingénieurs. Ils abhorraient l'imprévu, alors ils niaient l'imprévisible. Ils croyaient maîtriser le hasard en multipliant les modèles. Les inconscients !
("Dormir, rêver peut-être")
Commenter  J’apprécie          160
Il ne s'illusionnait pas sur l'intérêt que Gurffydd lui témoignait : le géopoliticien avait reçu l'ordre de le surveiller, et quelle arme plus efficace employer pour cela que la sympathie ?
("La terre de promesse")
Commenter  J’apprécie          160
Mais quelques siècles de contact avaient démontré combien normalité était un mot vide de sens, dès lors qu'il s'agissait d'organisation humaine. Rassembler, ce n'était pas vouloir faire abstraction des différences, mais au contraire les intégrer afin de leur donner un sens. Non les dissoudre dans une impossible synthèse, mais les précipiter afin d'en dégager un paradigme. Et peut-être comprendre enfin pourquoi l'espèce humaine était aussi répandue dans l'univers.
(La Mère)
Commenter  J’apprécie          50
La multiplication des races et des cultures est une garantie de survie pour l'espèce. Aussi longtemps qu'elles restent éloignées l'une de l'autre.
(Les masques du réel)
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Christian Léourier (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Léourier
A l'occasion du festival "Imaginales" à Epinal, rencontre avec Christian Léourier autour de son ouvrage "La lyre et le glaive. Volume 1, le diseur de mots" aux éditions Critic.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2298808/christian-leourier-la-lyre-et-le-glaive-volume-1-le-diseur-de-mots
Notes de Musique : Youtube Audio Library.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (49) Voir plus



Quiz Voir plus

Les évadés

comment s'appelle le héros de l'histoire ?

Momo
Jean Ricard
Robert Brémont
Le Bhihan

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Les évadés de Christian LéourierCréer un quiz sur ce livre

{* *}