AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Francis Lacassin (Préfacier, etc.)Louis Postif (Traducteur)
Éditeur : 10-18 (01/01/1975)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
" Je suis désespérément réaliste et matérialiste, croyant que quand je mourrai, je serai mort et pour longtemps…" Profession de foi rationaliste et sécurité philosophique que semblent démentir les histoires de fantômes, les défis à la mort et au temps réunis sous le titre : "Le dieu tombé du ciel". A travers l'aventure des mots et l'alibi de la fiction perce une tentation de l'au-delà dont Jack London aurait dû être préservé par son engagement politique. dix nouvell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  21 juin 2017
Ce recueil de 10 nouvelles de Jack London est une incursion littéraire vers le fantastique et la survivance dans l'au delà par un auteur qui est pourtant un matérialiste convaincu.
Il a évoqué déjà la réincarnation dans son roman "le vagabond des étoiles" (ce qui était plus un alibi pour les récits qu'il faisait des différentes existences vécues) et se laisse aller ici pour notre plus grand plaisir à raconter des histoires de spectres et de revenants.
Ce recueil, injustement méconnu, est passionnant.
Commenter  J’apprécie          440

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gillgill   21 juin 2017
En l'absence de l'apparition, ma peur se calma et je recouvrai mon équilibre mental. Bien sûr, ce n'était pas un fantôme, mais une farce de mauvais aloi. Mais camarades du gaillard d'avant, par quelque moyen qui m'échappait, s'amusaient à m'effrayer. Déjà, à deux reprises ils avaient dû me voir lâcher pied. Mes joues s'enflammaient d'humiliation. Il me semble entendre dans la cabine leurs ricanements joyeux et leurs rires étouffés. Je commençai à m'irriter. Je ne suis pas ennemi de la plaisanterie, mais cette fois ils dépassaient les limites. J'étais le cadet à bord, presque un enfant ; ils n'avaient pas le droit de me jouer des tours de ce genre qui, je le savais bien, avaient plus d'une fois conduit des hommes et des femmes à la folie...
(extrait de la nouvelle "les morts ne reviennent jamais")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230

Videos de Jack London (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack London
Jack London : Faire un feu (France Culture / Samedi noir). Émission “Samedi noir” diffusée sur France Culture le 12 novembre 2016. Production : Blandine Masson. Image : dessin de Patrick Chabouté pour son adaptation en bande dessinée de la nouvelle “Constuire un feu” de Jack London. Un homme qui voyage seul dans le Yukon confronté au plus destructeur de ses ennemis : le froid. Traduit par Marc Chénetier. Réalisation : Christophe Hocké. En direct du studio 110, de la Maison de la radio. Lecture Carlo Brandt. Musique composée par John Greaves. À l’occasion de la parution dans La Pléiade des “Romans, récits et nouvelles” de Jack London en octobre 2016, édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski. “Faire un feu” (paru en août 1908 sous le titre “To build a fire” dans le Century Magazine) est “le compte rendu” terrible et tragique " (pour reprendre le titre de l'essai de London sur les thèmes et les ressorts de la grande littérature), minutieusement agencé, d'une inexorable descente dans l'enfer du froid, la plus brutale description, et littérairement la plus parfaite, de la rencontre meurtrière du chétif corps humain, minuscule atome de vie perdu dans un infini de la blancheur, avec le plus immatériel et le plus destructeur de ses ennemis. Le récit n'est nulle part ailleurs chez London aussi dépouillé et concentré que dans ces pages. Comme dans bien d'autres nouvelles, ce n'est pas une intrigue qu'il déploie ou qu'il développe, mais une situation d'affrontement, un état de tension, qu'il mène, degré par degré, jusqu'au point de rupture. […] Dans un silence jamais rompu par aucune parole directement prononcée se déroule, rythmée par le passage des heures, la tragédie de la lente détérioration du corps, en même temps que s'amenuise l'espoir de survie. […] Marc Chénetier. Note publiée dans La Pléiade, extraits. Musiciens : John Greaves, Piano, chant Laurent Valero, Alto, violon, flûte, bandonéon Scott Taylor, Accordéon, kalimba, percus, cuivres Assistant à la réalisation : Pablo Valero Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

l'appel de la foret

comment s'appelle le chien ?

holly
Buck
Billy
Rachid

3 questions
179 lecteurs ont répondu
Thème : L'appel de la forêt de Jack LondonCréer un quiz sur ce livre