AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253078739
384 pages
Le Livre de Poche (28/04/2021)
  Existe en édition audio
4.13/5   460 notes
Résumé :
" Rose l'a dit à Lou : il faut croire encore au bonheur. Elle a toujours eu le don pour apporter de la joie à partir de presque rien. Un joli paysage, une belle lumière, le parfum d'une pivoine, le goût du chocolat noir attrapé avec la langue sur le fouet à pâtisserie, un bon repas, un fou rire qui tire les larmes, respirer à pleins poumons, danser, jouer... Ce sont ces petites doses de bonheur à pratiquer au quotidien. C'est à cela qu'il faut s'accrocher. "
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (122) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 460 notes
5
60 avis
4
40 avis
3
16 avis
2
1 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  11 juillet 2020
Ah la la, cette suite de la mélancolie du kangourou, je l'attendais avec impatience et beaucoup de prudence, et me voilà bien embêtée en refermant la dernière page. Ai-je aimé ou pas ? Je ne saurai me prononcer. Je n'ai pas oublié combien la mélancolie du kangourou m'avait troublée voire bouleversée.
Ici, on retrouve toute l'équipe. Antoine, Rose et Lou qui a bien grandi. Désormais âgée de 8 ans, les années filent à une vitesse phénoménale dans ce livre. Les années ainsi que les saisons. C'est assez désarçonnant. C'est noël puis c'est l'été. J'ai eu du mal à m'y retrouver. La première partie je l'avoue à contre coeur m'a laissée sceptique. On suit Antoine, Rose et Lou auprès de leurs amis, on s'arrête sur la grand-mère Hermance avec son secret, on part dans une crise de jalousie pour Antoine, on retrouve Lou adolescente et plus revêche. Dans toute cette marmite du tout et rien à la fois, je n'ai plus reconnu la pétillante Rose, je n'ai pas ressenti non plus l'amour dans ce couple. Tout m'a semblé très (trop) banal et lisse, l'ascenseur émotionnel m'a laissé à quai.
Seconde partie, roulement de tambour avec un drame. Ouf ou bof, qu'en dire, je l'ignore encore. Il fallait bien un peu d'action, un peu de larmes parce que tenir une telle routine 300 pages, c'était un pari risqué.
Bref, pour ma part je garde un très beau souvenir de la mélancolie du kangourou plus palpable et immersif que le sourire des fées. Quand il y a une suite pour un livre qu'on a beaucoup aimé, le lecteur peut s'imaginer et rêver la suite à sa guise. Moi, j'ai rêvé que le trio était heureux, le restait et que même sans drame et sans larme, on peut aimer 300 pages de bonheur intense pour peu que les réflexions soient parfumées, que les images embaument et que les fées, on les voit vraiment sourire. C'est cela qui à moi petite coccinelle m'aurait vraiment plu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9720
jeunejane
  17 avril 2022
Dans cette suite, nous retrouvons les personnages de " La mélancolie du Kangourou".
Antoine , veuf depuis la naissance de Lou, sa fille et Rose qui élève celle-ci depuis sa ,naissance.
Ils forment à présent une belle petite famille et vont s'installer à la montagne avec Hermance, la grand-mère d'Antoine, dans son chalet qu'elle habite depuis de nombreuses années.
On pourrait croire que le bonheur va s'installer pour longtemps.
Antoine va de nouveau être frappé par le destin. C'est sans compter sur le sourire de ses fées : Rose et Lou. La lumière et le côté de Rose sont exceptionnels. Elle tire sa force de la maladie qu'elle a eue étant enfant. Chaque moment heureux est précieux.
Les personnages sont très attachants.
Laure Manel arrive à me raconter des histoires de vie qui font que j'ai eu très envie de retrouver le livre chaque jour.
Beaucoup de sujets surgissent dans le roman comme l'amour, l'amitié, la famille, l'amitié, le deuil.
J'ai beaucoup admiré le couple d'Antoine et de Rose dans les épreuves : l'esprit de décision d'Antoine et l'aide positive que lui apporte Rose.
Une très, très belle lecture pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Kimysmile
  08 juin 2020
Ce roman fait suite à La mélancolie du kangourou, pour lequel j'avais ressenti un vrai coup de foudre. Avant de lire ce nouveau roman, je l'ai d'ailleurs relu afin de redécouvrir les personnages et de l'avoir bien en tête avant de lire la suite – et ce, même si le second tome pourrait tout de même se lire indépendamment du précédent, mais selon moi, ce serait dommage !
J'ai tellement aimé ce second opus, c'est un énorme coup de coeur. Là, rien qu'en écrivant ces lignes, je sens encore les frissons sur mes bras et mes yeux sont tout humides. Malheureusement, ma chronique va rester très évasive car je ne peux pas trop vous en dire. En effet, il faut que vous découvriez par vous-même la thématique de cette histoire, qui m'a transpercé le coeur et tous les pores de la peau. Antoine, Rose et Lou m'ont embarqué, et je me suis sentie privilégiée de faire ce bout de chemin avec eux. A travers cette histoire, Laure Manel va aborder des thématiques fortes et ne va pas nous épargner. On va partager les joies, les peines et la réalité de la vie avec ses personnages. On va les aimer fort – encore davantage que dans le premier d'ailleurs – et on va avoir l'impression qu'ils font un peu partie de nous. D'ailleurs, j'ai lu le sourire des fées il y a quelques temps maintenant et pour tant, c'est encore très ancré en moi. Je peux vous dire que c'est le genre de bouquin que vous n'oublierez pas de ci-tôt !
D'ailleurs, s'il y a une chose à retenir de cette histoire, c'est de dire aux gens qu'on les aime et de profiter du bonheur de les avoir près de nous. Merci Laure de m'éblouir à chacune de tes histoires. le sourire des fées est une nouvelle pépite que je vous recommande à 10000 %. C'est sans aucun doute une de mes meilleures lectures de 2020.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
bookdream35
  25 juin 2020
Avant toute chose on ne se moque pas s'il vous plait. Pourquoi ? Parce qu'il m'a fallut le prologue plus le chapitre un pour que la lumière décide de s'allumer dans ma tête. de quoi nous parle-t-elle me direz vous ? Eh bien des personnages de Rose, Lou et Antoine. Çà y est vous voyez où je veux en venir? La mélancolie du Kangourou cette histoire si émouvante. Eh bien nous retrouvons nos deux protagonistes bien loin de Paris et avec Lou cette petite poucinette tellement mignonne qu'elle vous redonnera le sourire. Dès que j'ai remis de suite les personnages en place dans mon esprit, je me suis pris un vague d'émotion. Et c'est là aussi où j'ai signé pour ma frustration. Je lis le livre au moment même où je rédige ces mots et d'ici hum 3h je devrais mettre fin à ma lecture, je sais tout bonnement que je n'aurais pas fini de lire ce livre qui semble déjà prometteur... Au secours!!
Dès le début l'auteure nous replonge directement dans ce lien si fort qui les unit tout les trois. On ressent cet amour inconditionnel les uns envers les autres. Et la pureté de Lou, son innocence et sa douceur est telle que l'auteure mes nos émotions en émoi dès les premiers passage avec cette demoiselle. Bon comme je m'y attendais l'émotion arrive très vite chapitre 4 et je suis déjà armée de ma boite de mouchoirs, les yeux rougies... je suis mal barrée je le sens bien.
Je peux vous dire qu'encore une fois Laure Manel est à la hauteur des émotions qu'elle nous fait ressentir et dont elle a le secret. J'ai pris un immense plaisir à retrouver Antoine, Lou et Rose. Lou a tellement grandit ( normal en même temps on reste pas enfant indéfiniment), elle affirme son caractère et se sent parfois démuni face à ces adultes qui ne lui disent pas tous. Même si c'est pour la protéger, celle ci ne le voit pas de cet oeil. L'auteure n'épargne pas Antoine dans cette deuxième partie de vie. Dans la mélancolie du kangourou, il avait déjà extrêmement souffert à cause de la perte de Raphaëlle. L'auteure ne l'a à nouveau pas épargné. Mais en même temps cela nous apprend aussi la vie, la vraie. C'est facile de se dire j'ai déjà souffert une fois, je ne peux plus souffrir. Mais par moment. Pour une personne. Allez savoir pourquoi. La vie s'acharne sur elle... Comme ci elle avait besoin d'un bouc émissaire. En général c'est toujours une personne serviable, bah oui sinon ça ne serai pas drôle voyons. Malheureusement je sais de quoi je parle. Plus les pages défilent, plus on ressent les sentiments des personnages. La colère de Lou, mais aussi sont désespoir face à l'annonce que lui fait son père. Les tensions, la colère de Antoine face à ce qu'il lui est annoncé, mais aussi ( au début en tout cas) au retour de son frère Arnaud, il y a aussi et surtout la joie, l'amour dans ce chalet que Lou appel le chalet du Bonheur. Rose avec sa force de vie, mais aussi sa joie permet d'aller tous ça . Mais même les personnes les plus forte non telle pas des moments de faiblesse et de doute? Elle aussi n'aurait elle pas besoin que l'on soit la pour elle face à tous ce qui se passe. 
La plume de l'auteure nous rend encore une fois bien accro à cette histoire. Il nous en devient impossible de poser le livre. On veut savoir ce qui va arriver pour cette famille. Quelles sont les étapes qu'ils vont devoir traverser de nouveau, que réserve l'avenir à Antoine ? J"aime la douceur dans laquelle la plume nous plonge, car malgré celle ci, l'auteure n'hésite pas  à aborder des sujets importants, à nous montrer les combats que l'on peut être amener à vivre. Oui je peux dire encore une fois que Laure Manel m'a happé dans ses filets et que j'ai eu un coup de coeur pour ce livre. Mais ce n'est guère étonnant étant donné que j'avais un méga gros coup de coeur pour la mélancolie du kangourou qui parle de ces protagonistes également. 
Une lecture qui se fait accompagné d'une boite de mouchoir car les émotions sont au rendez vous. On a envie de rentrer dans le livre et de prendre les personnages un à un dans nos bras et de leur dire ne vous inquiétez pas tout va bien se passer. 
Voilà ce que représente pour moi ce livre. Une gros bulle de douceur avec une grosse dose de réalité. C'est le secret même de la plume de Laure Manel réussir à émouvoir son lecteur avec des sujets qui pourrait aussi bien être notre vie que celle de nos proches et de nous montrer que rien n'est insurmontable. Oui on a l'impression que l'on n'y arrivera jamais, mais avec du soutien, de l'entraide et du caractère on peut y arriver. le secret? La volonté! Oui il y aura des jours plus dure que d'autre pour Antoine mais il faut s'accrocher.
Je ne vous parlerai pas du sujet principal du milieu du livre je dirais car je vous spoilerai trop de chose et je trouve ça dommage de vous prendre ce que moi j'ai ressenti pendant la lecture. Ce n'est pas toujours évident de rester fort surtout dans ce genre de situation. On a tendance à vouloir baisser les bras surtout quand tout devient noir comme cela. C'est un double combat, celui qu'il même et celui contre nous même. On ne doit pas se laisser prendre par la noirceur de nos pensée. le psychologique joue beaucoup, mais je sais à quel point par moment on ne souhaite juste que poser les armes et partir dans un souffle de vent. Lâcher prise, ne plus rien ressentir sous toutes les formes possible. 
Je remercie beaucoup les éditions Michel Lafon pour ce service presse qui une fois de plus m'a mis k.o émotionnellement parlant. Merci à Laure Manel pour ses messages qu'elle sait nous glisser à travers ses ouvrages. Elle nous pousse à aller plus loin, à nous battre pour nous, pour la vie, pour la chance que l'on a. Comme Rose, elle nous pousse à voir le verre à moitié plein.
Lien : https://litteraire35.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Satinesbooks
  16 juin 2020
Ici, ma lecture n'a pas été de tout repos mais j'en sors agréablement surprise. Ce roman a été un roman en deux temps pour moi. Dans un premier temps, je ne comprenais pas trop les volontés de l'auteure. Je ne comprenais pas vraiment où j'étais emmenée, où j'allais arriver. Puis, finalement, j'ai pris ce roman comme l'auteure me le proposait : j'ai savouré les petits moments de vie que Laure Manel a décidé de mettre en avant.
On fait la rencontre de Hermance, Rose, Antoine & Lou. Ce sont des personnages que les fans de l'auteure ont déjà pu rencontrer dans le roman la mélancolie du kangourou. Je vous rassure, ne le sachant pas, j'ai lu ce roman avant de lire l'autre (qui attend sagement dans ma PAL) et j'ai pu comprendre l'histoire sans aucun problème.
Les personnages principaux sont très bons. J'ai énormément aimé les différentes psychologies que l'on rencontre. Lou est une enfant qui grandit au fil des pages. C'est vraiment une petite fille pleine de vie. Hermance est la grand-mère d'Antoine et l'arrière-grand-mère de Lou. Rose est la compagne d'Antoine et la belle-mère de Lou. Ces quatre personnages vivent ensemble et cela fait plaisir à lire. La vie dans « le chalet du bonheur » est pleine de surprise. On a d'autres personnages que l'on rencontre au fil des chapitres. J'ai aimé faire la rencontre des amis d'Antoine et de Rose, de la famille d'Antoine, de ses beaux-parents, de son frère mais aussi de ses parents. On se retrouve dans une histoire familiale qui est belle et pleine de poésie.
Ma petite préférence reste pour le personnage de Rose que j'ai aimé voir évoluer en tant que personne mais aussi dans son couple avec Antoine. C'est une femme extrêmement belle physiquement et intérieurement. Elle reste la bonté et la gentillesse. Tout ce que j'aime chez mes personnages féminins principaux.
La manière dont l'auteure nous apporte les thématiques dans cette intrigue est assez singulière mais très appréciable. En effet, on a des chapitres courts qui se focalisent sur une petite chose simple de la vie. Ainsi, on va pouvoir découvrir la fabuleuse tarte aux pommes d'Hermance, les randonnées d'Antoine, la fougue de Lou, cette petite fille pleine de vie ainsi que Rose et sa sagesse à toute épreuve. Les chapitres courts, s'intéressants aux petites choses qui remplissent notre quotidien m'ont beaucoup fait penser à Philippe Delerm et à la première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules. J'ai beaucoup apprécié cette idée d'apprécier et de savourer l'instant présent. J'aime retrouver cette thématique dans mes lectures.
Le seul « problème » que j'ai rencontré durant ma découverte du nouveau roman de Laure Manel, c'est cette explosion d'émotions. Pour moi, c'était un peu de trop. On va crescendo dans des événements qui font mal, qui ne sont pas annonciateurs de bonnes choses et j'ai eu cette impression que ça ne s'arrêterait jamais. J'ai eu les larmes aux yeux, j'ai eu la boule d'émotions coincée dans la gorge. Premier gros événement triste, j'étais en train de lire en me disant « tu peux gérer Pauline, souffle, ça va aller » et j'ai continué et là, on me remet un événement compliqué à gérer, et encore un. J'ai eu cette sensation de tomber dans un puits sans fond. Clairement, on est obligé d'avoir le coeur gros et de lire ce roman avec toutes ces émotions qui nous assaillent. Ça reste vraiment un point de vue personnel : je n'ai pas l'habitude d'avoir des romans qui font pleurer entre les mains. Sauf si vous êtes inhumain, vous verserez forcément votre petite larmichette. Ce n'est pas une mauvaise chose, ça m'ouvre de nouvelles perspectives dans mes lectures mais être chamboulé comme ça, c'est très compliqué pour moi.
Il ne faut pas se leurrer, le roman de Laure Manel est bon, ce n'est pas mon préféré mais sa plume me plait toujours autant. Elle est belle, poétique et nous emmène tellement facilement dans l'univers proposé. C'est déstabilisant mais tellement grisant.
En définitive, même si ce roman m'a bousculée, je reste surprise par ce que j'ai pu lire et découvrir. Malgré ce trop-plein d'événement pour moi, je reste heureuse d'avoir découvrir le sourire des fées et je lirai la mélancolie du kangourou sans aucun doute.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Book-inBook-in   12 mai 2022
Comment combattre l'ennemi quand il n'est pas identifié? Quand il n'est qu'une ombre menaçante, une épée de Damoclès susceptible de s'abattre à tout moment? Il y a trop d'inconnu, d'incertitude. Ne pas savoir, c'est sans doute le pire. Envisager le pire alors que peut-être, il n'y a rien, c'est idiot ou du temps perdu...
Commenter  J’apprécie          20
Book-inBook-in   12 mai 2022
Entre les images du Net et la réalité, il y a un monde en forme d'abîme qui s'appelle "l'expérience", personnelle et intérieure. On ne voyage pas virtuellement... On ne vit pas non plus la même maladie que celle dont on a aperçu des bribes sur le Web. Sgne Tout est question de vécu et d'intériorité.
Commenter  J’apprécie          10
jeunejanejeunejane   17 avril 2022
-Tu n'as pas été baptisée, tout simplement.
- Pourquoi ?....
- Disons que j'étais trop fâché avec Dieu, après ta naissance, pour avoir envie de t'enchaîner à lui. Et après, je me suis dit que je préférais te laisser choisir. Il n'y a pas d'âge pour être baptisé. La foi, c'est très personnel. On l'a ou on l'a pas. On peut aussi la perdre en cours de route...La vie n'est pas linéaire, ma Lou.
Commenter  J’apprécie          210
LadybirdyLadybirdy   10 juillet 2020
La vie est faite de désir, d’envies, de projection dans l’avenir. Sinon l’esprit se meurt et le corps s’assèche.
Commenter  J’apprécie          353
LadybirdyLadybirdy   08 juillet 2020
Oui, parfois, on voudrait trouver un coupable. Mais qui invoquer ? Le hasard, la malchance, la vie ? Dieu ?
Commenter  J’apprécie          300

Videos de Laure Manel (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Manel
Extrait du livre audio "Le craquant de la nougatine" de Laure Manel lu par Audrey Botbol et Thomas Séraphine. Parution CD et numérique le 9 juin 2021.
https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-craquant-de-la-nougatine-9791035406349
autres livres classés : maladie de charcotVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

La délicatesse du homard

Où se déroulent les événements de l'histoire ?

Dans un hôtel
Dans un centre équestre
Dans une ferme
Dans un château

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : La délicatesse du homard de Laure ManelCréer un quiz sur ce livre