AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782369020011
28 pages
Les Fourmis Rouges (18/04/2013)
4.22/5   38 notes
Résumé :
Voici l'histoire d'un héros minuscule et exceptionnel. Qui ne craint aucun des prédateurs tapis dans les pages. Un héros éphémère.
Que lire après EphémèreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 38 notes
5
6 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
Très gros coup de coeur artistico-scientifico-poétique ! Chapeau monsieur Frédéric Marais pour ce sublime album.
Je suis littéralement tombée sous le charme du graphisme et du format. J'ai ensuite découvert avec bonheur le texte bourré d'humour et de poésie très accessible néanmoins.
Enfin, j'ai pris plaisir au côté scientifique de l'ouvrage qui prend le parti de nous parler d'un " peu connu " du monde animal. On y découvre notamment que les éphémères n'ont pas de bouche. (En termes scientifiques, on dit que l'imago, c'est-à-dire la forme adulte finale, ne possède ni pièces buccales ni tractus digestif.)
Les illustrations sont systématiquement sur fond foncé et laissent transparaître les éléments du dessin de façon grandiose. À ce propos, je tiens à préciser que l'image de couverture est plutôt très en dessous de celles situées à l'intérieur de l'ouvrage et qui m'ont véritablement toutes ravies.
Pour mes amis enseignants, je puis affirmer que cet album possède un très large spectre car depuis l'âge de la maternelle (testé avec mes deux filles) jusqu'à la fin de l'école primaire (testé avec mes CM1) les emplois et les prolongements sont multiples et diversifiés (arts plastiques, poésie, biodiversité, vocabulaire, etc.)
Donc, un bel album que je tiens à saluer comme il se doit et je tiens aussi à féliciter les éditions Les Fourmis Rouges pour cette superbe réalisation. Néanmoins, vous aurez compris que tout ceci n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose, et rien que de très éphémère.
Commenter  J’apprécie          821
Ephémère, c'est déja une expérience visuelle.
La technique colorée de Frédéric Marais rendent la nature vibrante et presque électrique, nous avons cette impression d'être équipé de lunettes spéciales qui nous feraient admirer la nature sous un charme nocturne et par un autre philtre que celui de l'oeil nu.
C'est le matin et le soleil ne pointe pas encore, l'éphémère est un lève-tôt.
Qui est l'éphémère?

Un insecte qui selon les sources restent pendant 3 ans à l'état de larves puis, à l'âge adulte atteint pour les mâles, meurent quelques heures après avoir procrées, d'où leur nom.
Quel drôle de destin pour vous messieurs les éphémères!

Nous ne saurions si nous devrions en rire ou pleurer de ce non-sens.
Frédéric Marais le dit d'emblée, son éphémère héros n'a qu'une journée devant lui.
Alors que va t-il en faire?

Les nervures de ses ailes nous rappellent la libellule et apporte une touche de grâce séduisante.
Il est vraiment minuscule dans ce monde nouveau, beau et malgré tout emplis de dangers à tous les carrefours de feuillages.
Les illustrations sont superbes.

Les jeunes lecteurs trouveront étonnants sans nul doute que le programme de sa journée puisse presque se résumer à éviter d'être mangé. Les prédateurs sont des lèves-tôt également et nombreux, il y a avec cette histoire simple déja de la tension dramatique et suffisamment d'action pour la rendre palpitante pour un lecteur.
L'auteur nous imagine un héros qui veut vivre pleinement, profiter, découvrir, avant de trouver l'amour qui lui sera fatal.

La chose parait en soi risible et pourtant dans sa petite tragédie d'insecte et illustrée par ses espiègleries à l'image, il y a de la poésie et de l'humour dans l'air.
La chute est irrésistible d'humour noir (à plusieurs titres) et dans son grand malheur, l'auteur reconnaîtra à son personnage une vraie chance dans un de ses handicaps (il n'a pas de bouche), le verre à moitié plein.
Il se dégage une amusante philosophie cachée qui émeut et fait aussi sourire, après avoir conclu en haussant les épaules que la nature est ainsi faite.
Un album étonnant où il vaut mieux en rire.
Commenter  J’apprécie          50
Superbe gros plan sur la vie de ce petit insecte de nos jardins.
Trés belle réflexion sur la vie, sujet et point de vue parfaitement choisi.
Illustrations de la toute première qualité, je dirai presque grandiose.

Juste la fin peut être abordée avec humour, mais par rapport au reste ma laissée perplexe pour un album pour les petits, maintenant tout dépend peut être du conteur. La fin me convenait, ma filleule était un peu : "eeeeuhhhhh" surtout après cette histoire géniale.
Commenter  J’apprécie          100
Cet album est beau, vraiment très beau. Son graphisme est simple, légèrement stylisé, peut être, mais tous les éléments de la nature y sont bien reconnaissables. Les couleurs sont peu nombreuses mais profondes, soutenues, il y a des aplats de noir, de bleu, de vert, de blanc et d'oranges, juste ce qu'il faut que créer des illustrations belles et très facilement lisibles.

Le texte est court, mais très poétique, il nous permet de faire connaissance avec un éphémère, petit insecte pour lequel le temps est compté. Et si, pour une fois l'éphémère contrait son destin, et si pour une fois il sortait des sentiers battus ? Au fil des pages le temps passe pour le petit éphémère, et, bien sûr, sa fin approche… Et une fin, il y en a bien une, inattendue, drôle, qui ne manque pas de piquant ! (une fin qui plaira certainement aux enfants, les tout-petits, comme les plus grands)

J'ai dévoré cet album, à peine refermé, je m'imaginais déjà le relire avec un petit auditoire. Éphémère est une très bonne surprise au catalogue tout neuf des Éditions Les fourmis rouges.
Lien : http://calokilit.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          90
Après avoir terminé la lecture de ce livre, j'ai trouvé plus que jamais que c'était un devoir d'en faire une chronique, afin qu'il trouve un écho auprès d'autres lecteurs.
Cet album inaugure le catalogue de la toute nouvelle maison d'édition « Les fourmis rouges ». Je dois dire que j'étais curieuse de découvrir leur travail, après en avoir lu beaucoup de bien sur la toile. Ephémère retrace le chemin de cet animal, un peu méconnu, qui porte bien son nom, sitôt vu, sitôt oublié. Frédéric Marais apporte un souffle poétique à l'histoire de ce petit insecte qui sait bien qu'il ne vivra qu'une journée, mais qui veut en profiter un maximum. Au-delà des dangers qui rôdent autour de lui, il vole vers d'autres paysages croisant par-ci par-là des oiseaux, une araignée, une mante religieuse… Les illustrations sont toutes en finesse et les couleurs sont sublimes, magnifiant la nature par touches de bleu violacé, de vert, de jaune orangé, de noir et de blanc. Chaque page voit jaillir les habitants d'une prairie, d'un marais, d'une forêt. La chute de l'histoire est exquise, s'assimilant presque à une morale de fable !
Cet album est donc un véritable coup de coeur que je recommande chaudement tant pour le texte lyrique que pour les illustrations qui en mettent plein la vue !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
HistoiresSansFin
13 septembre 2013
Un album poétique, un poil philosophique !
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Telerama
07 août 2013
Au fil des pages, l'éphémère laisse l'empreinte d'une belle créature, et son issue fatale, écrasée avec l'élue de son coeur par une malencontreuse bouse de vache, est d'une beauté shakespearienne !
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Se reproduire et puis mourir,
hors de question de s'y réduire.
La nature ne lui accordait qu'une journée,
il allait en profiter.
Commenter  J’apprécie          230
Dirigeant son vol en suivant son idée,
de chaque instant faire une éternité,
pressé de vivre comme en retard,
l'éphémère voulait tout voir et tout savoir.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Frédéric Marais (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Marais
"La tête dans les images" est une exposition conçue par le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. Présentée de façon spectaculaire du 2 au 14 décembre place Aimé Césaire à Montreuil, elle a été relayée, en format adapté, par 240 bibliothèques partout en France. Pour s'immerger dans les oeuvres des 12 illustratrices et illustrateurs exposés, une chronique a été demandée à la journaliste Lucie Cauwe, sous forme de petit cours, pour être diffusée sur la Télé du Salon imaginée et programmée pour cette 36e édition spéciale.
Titre : Toute une histoire pour un sourire, Frédéric Marais, Émilie Gleason, Les Fourmis rouges Plus d'informations sur slpjplus.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : insectesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (68) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
19935 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..