AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9522731056
Éditeur : Atramenta (07/11/2012)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Une année au fil de la poésie pour se laisser bercer et guider par de simples mots.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Ourgant
  18 juin 2013

Que fait un poète tout au long de l'année ? Il écrit de la poésie et c'est ce que Frédéric Marcou nous démontre dans ce recueil de poésie « L'année poétique ».
« Au temps du coeur » ouvre ce florilège de poèmes, et je ne peux m'empêcher d'en citer les derniers vers :
« Parce que si on n'avait pas le coeur.
Il n'y aurait que la terreur... »
Oui, Frédéric Marcou met son coeur dans tout ce qu'il écrit, il lutte contre cette terreur à sa manière.
L'année s'écoule, s'étire, et le poète s'imprègne de son environnement, il s'inspire de ses observations du monde qui l'entoure comme dans « Pas de mot » ou « Méditation de café » et se questionne sur le sens de la vie et les comportements de ses semblables.
Les saisons changent ; à « Chaumont-plage », il écrit sous le soleil. « Ode neigeuse » et nous voilà en hiver accompagnés des esprits protecteurs de la forêt.
Quand vient l'automne, la saison rousse où les feuilles craquent sous les pas, nous croisons « les fantômes de l'automne » en compagnie de Frédéric Marcou.
En toute saison, le poète est à l'écoute des bruissements et des mouvements de la nature qu'il décrypte dans « La confiance des arbres ».
Voici la femme, l'élue de son coeur, celle qui fait vibrer son âme, sa sensibilité poétique celle pour qui il a écrit « L'amour infini » et qui lui inspire tant de poèmes dont « La recette du bonheur ».
Elle est sa muse, celle qui parsème de bonheur son chemin.
Mais la voie qu'emprunte le poète est parfois semée d'embûches, de moments de tristesse, de doutes comme dans « Effondrement » ou « Le chemin ». Il lui faut aussi parfois conjurer la douleur, la maladie dans « Quelquefois » ou « Quelques mots posés » ou encore « Manque d'aptitude ».
Chaque ressenti a fait naître un poème, c'est ce qui fait la richesse et la diversité de cette « Année poétique ». Il existe un poème pour chacun des états-d'âme du lecteur qui voudra parcourir les pages de ce recueil.
Pour finir, voici quelques strophes de ce poème intitulé :« Inspiré par les sens »
« ...Mettre les mots noir sur blanc
L'amour est l'encre du poète
Sans amour pas de poésie
Et sans poésie, pas d'émotion romantique 

Juste quelques mots
Sans connivence
Inspirés par le vent
Inspirés par les sens. »
En lisant ce recueil, écoutez la voix de Frédéric Marcou dans le vent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yumiko
  08 février 2018
Je vous présente un nouvel ouvrage de cet auteur dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois. Celui-ci ne contient que des poèmes qui parlent principalement de thèmes du quotidien, de l'amour, de la vie à deux et de questionnements que nous avons tous à plus ou moins grande échelle. Comme toujours avec les recueils et d'autant plus avec les poèmes, nous ne pouvons pas tous être touchés de la même façon du fait de notre propre vécu.
Personnellement, je l'ai été comme d'habitude plus par certains que par d'autres, mais dans la globalité j'ai passé un excellent moment avec ces textes. Surtout qu'à la base, je ne suis pas vraiment fan de poésie et j'ai tendance à rapidement passer mon chemin. Mais ce que j'aime ici, c'est qu'ils racontent des histoires ou des instants de vie, et c'est ce qui permet qu'à la fin de chaque texte, j'ai envie de lire le suivant.
En bref, j'ai une fois de plus passé un excellent moment avec la plume et les textes de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          80
la_Bouquineuse74
  23 novembre 2017
Je ne sais pas trop comment expliquer, formuler, dire ce que j'ai pensé de cette lecture. La poésie n'est pas un genre vers lequel je me tourne directement. J'adore la poésie mais généralement je lis un poème de temps en temps, puis j'essaye d'y penser dans la journée. C'est toujours par amour des mots ou selon mes émotions. Lire un recueil a donc été l'occasion de diversifier le blog et surtout de ne plus laisser la poésie de côté.
Je tiens aussi à dire que ma réaction face à ces mots est encore plus personnelle que pour d'autres livres, étant donné que la poésie demande une certaine implication.
Je ne sais pas si je suis la seule à penser cela, mais la lecture puis la compréhension des poèmes m'a semblé "facile". Avec la poésie rien n'est jamais facile. Aussi, un poète est un être humain, tout ce qu'il y a de plus complexe, on ne sera jamais vraiment la vérité. En acceptant notre première impression, c'est agréable d'avoir le sentiment de comprendre. On se sent plus impliquer dans son oeuvre. C'est comme si on découvrait à nouveau la poésie, la Vie à nouveau. Ici, on n'a pas affaire à des tournures diaboliques qui rappel les heures passées à analyser les brides de Baudelaire ou Rimbaud. On ne se sent pas obligé à reconnaitre un travail de style avant d'apprécier une évasion. C'est comme si la poésie était rendue accessible à qui celui qui se donne la peine de la regarder. On pose nos yeux et on se laisse embarquer.
Il semblerait que l'année de Frédéric Marcou a été bien remplie ! Il aborde d'innombrables sujets et le rythme de ses poèmes est marqué par la vie. Une vie est variée, et ici on a droit à toutes les observations possibles, les revendications, critiques, éloges, plaintes, inspirations, pensées... Je trouve que cette variété permet de toucher plus sensiblement, on comprend. On se laisse charmer par ses mots aussi tendres et durs soit-il. On écoute les mots parler à son monde.

C'est quelque chose de toute bête, mais lire des sujets aussi personnels à titre non posthume m'a gêné. J'admire la sincérité et la beauté mise dans un quotidien. Écrire de telles choses, c'est comme ouvrir son âme. Maintenant je connais la pensée de quelqu'un d'autre. Il y a des choses que je comprends d'autres non. J'ai toute la vie pour comprendre sa poésie.
De plus, il y a certains poèmes qui ont plus marqué mon attention. Certains que j'ai plus appréciés, ou moins et d'autres que je n'ai pas compris. Certains sujets m'ont dérangé à lire. Par exemple ceux sur le fait d'être poète ( je pense à "méditation de café"), je trouve cela d'un côté égoïste, mais aussi complexe : je ne comprendrai jamais. Ensuite il y a ceux qui m'ont lancé comme une piqure de rappel, comme un avertissement ou alors un mode d'emploi. C'est par exemple le cas de "J'étais vieux". C'est triste et beau à la fois. Enfin, j'ai beaucoup aimé ceux parlant de l'amour et de la nature, c'était vraiment très touchant. Aussi, mes poèmes préférés sont les "Ode neigeuses" ...
Je ne pense pas avoir pu tout apprécier, et heureusement, il en faut pour tous ! Ensuite, j'ai beaucoup aimé lire cette "correspondance" face à la Nature, l'Amour, le Bonheur, la tristesse, la douleur et la maladie. On dirait que chaque émotion que l'homme est capable de ressentir ou percevoir est retranscrit. Aussi cette retranscription est faite avec abondance d'éléments. J'ai beaucoup aimer lire de telles choses. Après la vision du "poète voyant" (je crois que c'est comme cela qu'on dit) ne m'a pas trop inspirée. Étant extérieur au sujet, j'ai eu du mal à saisir l'idée.
Finalement, j'ai bien aimé ce recueil, je l'ai trouvé beau, accessible, simple et j'ai pu me laisser emporter sans problème !

Lien : https://labouquinerieimagina..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
christelle28300
  17 octobre 2019
Tout d'abord, je tiens à remercier MARCOU Frédéric pour le service presse et sa confiance envers mon blog.

Comme vous l'avez constaté, en cette fin d'année, je lis un peu plus de poésie qu'avant. Je trouve que c'est un genre qui revient doucement et dont les auteurs nous proposent de découvrir leur recueil avec plus de facilité.
Frédéric Marcou ne déroge pas à la règle et c'est un vrai bonheur d'avoir pu découvrir son écrit.
N'est-ce pas agréable de se poser le soir à la tombée du jour avec comme lecture des textes où les mots jouent entrent eux, pour notre plus grand plaisir.
Au gré de sa plume légère et fluide, vous serez transportée vers le bonheur, l'espoir, l'enfance et tout un tas de réflexions.
L'auteur nous amène vers une douce réflexion de message positif avec un écrit sensible et une plume maitrisée. Voilà ce qui vous attend lors de la lecture de sa poésie.
Frédéric Marcou écrit avec un style bien à lui. Ce qui m'a plu c'est cette petite différence justement, cette petite touche où l'on reconnaît sa prose.
Laissez-vous porter au gré des vers de ce recueil et délectez-vous de ces mots que l'auteur manie à la perfection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Entournantlespages
  08 janvier 2018
Je me dis toujours que je ne lis pas assez de poésie et je suis donc toujours contente quand un poème ou un recueil de poésie me tombe sous la main. Ça a été le cas avec L'Année poétique que Frédéric Marcou, que je remercie, m'a gentiment proposé de lire. Et avec envie et curiosité, je me suis plongée dans ses vers avec une facilité assez étonnante. Il est aisé de voir ce qui anime le poète : l'amour, l'espoir, le bonheur, les réflexions sur ce qui l'entoure de près, l'image du poète. Tous ces sujets ont leur place dans ce recueil où l'auteur s'interroge sur le monde autour de lui mais surtout sur lui-même. Il s'inspire alors de son environnement au fils des mois, des saisons, lors d'une année pour poser sur le papier ses mots, ses réflexions. Frédéric Marcou nous offre une forme de poésie simple, sans termes alambiqués ou de figues de style à outrance, s'attachant à s'interroger sur les choses de la vie quotidienne sur lesquelles chaque lecteur pourra se retrouver.
La plupart de ces poèmes auront réussi à me toucher par leur simplicité, leur message positif et touchant, tout l'amour qu'insuffle le poète pour sa femme, pour les choses qui portent de l'importance dans sa vie. Et si j'ai apprécié la majorité de ce recueil, j'ai tout de même été quelquefois gênée par certains des poèmes. Quelques uns me semblaient relever de réflexions couchées immédiatement par écrits que de véritables poèmes. La plupart de ceux-ci touchent très personnellement Frédéric Marcou et j'aurais peut-être apprécié entrer moins profondément dans sa sphère intime et découvrir ce qu'il pouvait penser de thèmes plus universels. le thème du poète est également plus qu'exploité, certains poèmes se ressemblant quelque peu à ce sujet. Peut-être un peu trop tourné vers une introspection de l'auteur à mon goût, je me suis tout de même plu à lire ces différents poèmes qui m'ont insufflé plus d'une fois de bonnes énergies très positives et feel-good.
Lien : https://entournantlespages.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi   07 décembre 2015
Harmonie
...
Ne dit-on pas être en harmonie avec soi-même ?
Préférer le son des violons.
A celui des profanations.
Ne pas répondre par la violence ou le mépris.
Mais avec le silence.
Est-ce une qualité le silence ?
Ou juste un mot pris au hasard dans mon esprit ?
Qui virevoltait ...

Commenter  J’apprécie          280
monmoiversifiemonmoiversifie   22 décembre 2017
Les hommes politiques sont tous dans le domaine de la fermeté, envers une mesure injuste. Ils essaient de nous faire avaler de force la pilule ot cette pilule là ne passera pas, car trop grosse.
Commenter  J’apprécie          20
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   23 novembre 2017
Les arbres sont témoins
Des activités humaines
Si les arbres pouvaient parler
Ils raconteraient les méfaits des petits hommes
Commenter  J’apprécie          10
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   23 novembre 2017
Aujourd’hui, j’écris.
Mes mots avides.
Prêts à sortir du vide.
Ma fragilité intérieure.
Orchestre mes maux extérieurs.
Commenter  J’apprécie          10
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   23 novembre 2017
J’aime regarder la neige tomber
Elle purifie l’atmosphère de ses flocons
Elle nous nettoie aussi l’âme et l’esprit
Qui le temps d’une bourrasque
Retrouvent leur virginité originelle.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Frédéric Marcou (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Marcou
Chronique « Voyage au pays de l’envie ». Il faut regarder la vidéo à 8 : 50.
autres livres classés : simplicitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
779 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre