AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253135518
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.18/5 (sur 352 notes)
Résumé :
1572-1588: années "venteuses et tracasseuses" où catholiques et protestants continuent de s'entredéchirer. Quittant de nouveau son château périgourdin, le huguenot Pierre de Siorac retrouve Paris où il devient le médecin, puis l'agent secret d'Henri III. Mûri, mais non vieilli, Pierre va découvrir, au cours de périlleuses missions, les menaces qui guettent le royaume, à l'heure où l'ambitieux Philippe II d'Espagne arme contre le roi de France le bras du duc de Guise... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
dgwickert
  05 mai 2017
Spectaculaire assassinat du duc de Guise !
1572-1588. le cyclone « Saint Barthélémy » est passé sur Paris et la France : il a fait entre 5000 et 30.000 morts ! Charles IX n'est plus roi que pour deux ans, et son frère, le prince que voilà, Henri III lui succède.
Par l'entremise de Quéribus, Pierre a gagné la confiance du nouveau roi, et devient son médecin personnel. A ce titre, le voyant souvent, le roi l'envoie sonder l'Angleterre et la Ligue. 
De tous temps, la religion a eu bon dos pour cacher la volonté politique...  La guerre entre huguenots et catholiques fait rage en France. Pourquoi ?
D'abord, après l'assassinat de son père François en 1563, le troisième duc de Guise, Henri de Lorraine détient le pouvoir sur les catholiques de France.
Guise, chef de file de la Ligue écrit :
« Pour entretenir la guerre en France, il faut sept cent mille écus, tous les mois »
Ensuite, l'ambitieux Philippe II Habsbourg d'Espagne est toujours là, roi de 1555 à 1598, son " or latino" lui permet de soutenir la Ligue, afin d'obtenir une suprématie catholique sur le continent.
De plus ses possessions encerclent la France (Espagne-Pays Bas-Autriche-Milan-Naples ). Philippe doit avoir envie de la happer !
La France est dans une position bien délicate. On suit intensément Pierre de Siorac qui a épousé les soucis et préoccupations d'Henri III ; d'un côté l'ambitieux Philippe d'Espagne, de l'autre le déterminé duc de Guise, et en face, l'Angleterre dont on ne connaît pas les projets. Au milieu, la France... le roi veut arracher ce clou dans le pied de la France, Guise, qui l'empêche d'avancer, mais comment ?
A Blois, il prend une décision...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          514
gill
  07 juin 2012
1572 - 1588 les guerres de religion font rage, le huguenot Pierre de Siorac retrouve Paris où il devient le médecin, puis l'agent secret d'Henri III.
Pierre va découvrir au cours de missions périlleuses les menaces qui guettent le royaume.
Robert Merle dresse le tableau saisissant d'un roi - Henri III - au milieu de ses grands féaux, les "quarante-cinq" qui le protègent contre les dagues du fanatisme.
Ce brillant livre, écrit d'une plume flamboyante, nous mène parmi les complots, les rivalités, les intrigues qui semblent bien faire vaciller la "Fortune de France". Pourtant l'amitié et le bonheur de vivre sont portés ici par l'entrain inépuisable et fécond d'un romancier plus captivant que jamais.
Commenter  J’apprécie          80
sagebooker
  30 mai 2013
C'est sans doute mon tome préféré, celui que je relis sans reprendre les autres avant, et que je laisse après lecture sans lire les suivants... Pierre de Siorac choisit son camp, celui du futur Henri III. Un roi dont on dira ensuite le plus grand mal, pour des raisons de morale, de moeurs, de religion également. Les études historiques sur les personnages de l'époque, faite côté ultra catho ont des arguments piquants sur le sujet, par exemple.
Siorac et Henri III c'est une loyauté qui va s'inscrire dans la petite histoire : celle qu'on ne dévoile pas, celle qui aide la grande à faire son chemin malgré les hommes et les événements, celle dont on a envie ensuite de s'enorgueillir sans le pouvoir, et au sujet de laquelle on hoche la tête d'un air entendu des années plus tard, "j'étais là mais chuuut..."
Commenter  J’apprécie          60
Nursus
  30 octobre 2013
Toujours aussi savoureux, mais j ai trouvé ce volume un peu long et moins rythme. Cela ne m empêche pas d attaquer le tome suivant céans!
Commenter  J’apprécie          40
dflasse
  28 août 2009
Depuis quelques années, lorsque je suis en vacances au soleil, j'aime lire les aventures de Pierre de Siorac, un jeune nobliau protestant qui accompagne les turbulences de la France de la fin du XVIème siècle. le premier tome parle de la petite noblesse et de la guerre de religion qui couve, le second parle de la vie quotidienne à Montpellier, le troisième du massacre de la Saint Barthélémy.
Ce quatrième opus nous fait vivre ...
Lien : http://toutpeutarriver.wordp..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
dflassedflasse   28 août 2009
Monsieur de Siorac, dit Sarmacas, nullement rabattu par ma roideur, je ne doute pas que votre bonne foi désormais veillera avec le dernier scrupule à ce que Larissa ne soit jamais par vous avec sa jumelle confondue, confusion qui aurait pour tous des conséquences si amères que je répugne à les envisager, et plus encore à les nommer.
Commenter  J’apprécie          20
dflassedflasse   28 août 2009
Mais Quéribus dont l’oeil avait brillé quand s’était déclos l’huis de la librairie, pour s’éteindre incontinent quand Fanchou avait paru, laissa la chambrière remplir son gobelet sans un merci et sans y toucher, envisageant son vin avec des yeux absents et ne sachant même point, à ce que je cuide, ce qu’il tenait en sa dextre.
Commenter  J’apprécie          10
dflassedflasse   28 août 2009
Dans le même temps, poursuivit le roi, M. Pomponne de Bellelièvre sera dépêché à Soissons pour quérir expressément au duc de Guise qu’il ne vienne à Paris que je ne l’y mande; que s’il y vient, les affaires étant ce qu’elles sont, sa venue pourrait me causer une émotion, de laquelle je le tiendrai à jamais coupable.
Commenter  J’apprécie          10
Mr_XXCMr_XXC   02 février 2014
-Mais, mon père, nous ne pouvons aller contre:
C'est la mode qui trotte en la capitale.
-Ah! dit Jean de Siorac en levant les deux mains au ciel, que ne peux-je à la mode lui mettre le pied de par le cul pour qu'elle regalope en Paris?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Robert Merle (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Merle
Malevil est un film français de science-fiction postapocalyptique de Christian de Chalonge sorti en 1981, librement inspiré du roman de Robert Merle, avec Michel Serrault, Jacques Dutronc, Jean-Louis Trintignant, Robert Dhéry et Jacques Villeret
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Connaissez vous les romans de Robert Merle ?

Roman historique lauréat du prix Goncourt publié en 1949 racontant la retraite d'un groupe de soldats français lors de la défaite franco-britannique lors de la seconde guerre mondiale. Mon titre est "week-end

chez ma mère'
à Deauville'
à Zuydcoote'
en amoureux

8 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Robert MerleCréer un quiz sur ce livre