AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266293822
784 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (14/11/2019)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 201 notes)
Résumé :
Sophie Foster traverse une mauvaise passe. Le deuil et l'incertitude la rongent, mais elle sait au moins une chose : elle ne renoncera à aucun prix. Et si les Invisibles ont eu leur part de victoires, la bataille est loin d'être terminée. Le temps est donc venu de changer de tactique, quitte à faire des sacrifices, quitte à reconsidérer ce qu'elle croit. Il peut-être même temps pour Sophie de se fier à ses ennemis...

Or, tous les chemins semblent mene... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  02 mars 2020
Je poursuivis ma lecture des Gardiens des Cités Perdues avec Nocturna parce qu'après la fin de Projet Polaris, cela aurait été une torture d'attendre plus. Je vais être franche, plus l'histoire avance, plus il y a des choses qui m'agacent, et en même temps, Shannon Messenger parvient à me happer sans mal dans son histoire qui se complexifie de plus en plus. D'où ma note de 4 sur 5. J'ai vraiment apprécié la tournure que prennent les choses, et j'ai hâte de me plonger dans la suite bien qu'il ne me reste que deux tomes sous le coude... En espérant très fort que le neuvième paraisse avec le même rythme que les derniers soit en novembre prochain !
Après le désastre du grand conseil inter-espèces et la victoire des Invisibles, Sophie se retrouve face à de nouveaux dangers, et elle n'a pas d'autres choix que de faire des alliances avec d'anciens ennemis. Entre révélations choquantes, et sacrifices, nos héros ne vont pas encore couler de jours tranquilles.
L'atout principal de ce sixième reste pour moi l'élargissement du monde des Elfes aux autres peuples. Nous avions déjà eu un aperçu avant, mais ici, on sent que le pas est franchi, notamment en incluant les Ogres et les Humains à un tout autre plan. le monde elfique en devient plus nuancé, moins magnifique, mettant à jour secrets et défauts. Shannon Messenger décide aussi de continuer à briser les codes. Elle exploite de plus en plus cette recherche de perfection et la brise : jumeaux, mal-assortis, pouvoirs défendus, relation avec les humains... Avec la nouvelle génération, elle cherche à créer un monde qui sera plus tolérant, pas parfait car cela ne pourra jamais existé, mais passer au delà de tous ces préjugés qui ont vu le jour au fil des ans. Les Elfes se sentent supérieurs, et on peut le comprendre, mais ce manque de considération vis-à-vis des autres, font qu'ils perdent aussi de leur empathie et cela se répercute aussi sur leurs semblables. C'est une très bonne réflexion qui est aussi poussée par le plan des Invisibles. L'intrigue se complexifie à ce niveau là et j'aime beaucoup.
Maintenant parlons des choses qui fâchent... Cela concerne les personnages et leur façon d'être, je n'ai quasiment rien à redire que l'histoire en elle-même. Attention, c'est parti. Fitz... Mon dieu... Il s'immisce quand même dans les conversations de Sophie (mode télépathe) sans arrêt, sans lui demander son avis, et tout le monde trouve ça normal ! La première intéressée également. Je n'ai jamais trop aimé le personnage mais plus ça va, plus j'ai envie de lui mettre des baffes. Il est possessif, colérique, fouineur, collant, capricieux... Franchement, il est toxique et je ne comprends pas comment l'auteur a pu le faire évoluer de cette façon. Cela n'a absolu rien de mignon qui plus est. Sa relation avec Sophie, qui n'avance pas d'un pouce, est vraiment trop mièvre à mon goût. Je crois que Sophie rougit à chaque page environ. On passe les regards dans le blanc des yeux et les soupirs... Les adolescents ont quand même 15/16 ans. Ils frôlent la mort tous les jours, et on a droit à cela. Je suis pour la Team Keefe à 200% encore une fois. le jeune homme a au moins le mérite d'être intéressant et de rendre ses interactions avec notre héroïne dynamiques et touchantes. Quoi d'autres... Les passages récapitulatifs qui alourdissent le récit et cassent le rythme, et le fait qu'à chaque mission, les personnages se battent tout le temps pour savoir qui vient... STOP ! C'est lassant au possible. Tout comme le côté fouineur des Elfes. Une très mauvaise manie.
Heureusement pour moi, l'ensemble de l'histoire et de l'action font que ces éléments, bien qu'énervant, arrivent à être très souvent noyés. Keefe est déjà de retour pour mon plus grand plaisir. Bien qu'il soit un peu l'élément perturbateur, il reste aussi l'un des personnages que je trouve le plus complexe, et il devient un soutien de plus en plus indispensable à Sophie. le jeune homme se voit d'ailleurs attribué un acolyte des plus inhabituel, en la personne de Ro. La jeune femme détonne. Elle ajoute une touche de fraîcheur indéniable et donne un nouveau point de vue très intéressant. J'espère que ce sera un personnage récurrent car sinon, elle me manquera sans aucun doute. Trois autres personnages font leur retour : Bronte, Marella et Amy. Leur exploitation à tous les trois a été une excellente surprise. Chacun à leur manière, ils donnent une nouvelle dimension à l'histoire, et surtout cet espoir d'un monde qui pourrait changer. Sophie, en tant que Colibri, a quelque chose de spectaculaire dans cette personnification. C'est très bien, car elle en devient un symbole, mais voir aussi des personnages plus "lambda" annoncer ce changement fait du bien. Cela prouve que les choses commencent à bouger.
Nocturna est donc pour moi un tome pivot. Il annonce un renouveau, mais en même temps pose de nouveaux défis et des ennemis plus déterminés que jamais. Les personnages n'évoluent pas forcément à contrario de l'intrigue cependant. C'est ce qui manque le plus. On reste dans une exploitation encore trop "enfantine" au niveau de beaucoup de protagonistes. Mais, je ne me suis pas ennuyée du tout, et malgré la longueur de Nocturna, je suis entrée dans l'histoire sans soucis et avec du plaisir. La magie opère toujours, je croise maintenant les doigts pour que les défauts que j'ai soulignés s'amenuisent au maximum.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Allisonline
  13 février 2018
Après cinq chroniques et cinq coups de coeur, après tous les éloges que j'ai pu faire à cette saga et après tous mes cris d'amour et de joie, je pense que vous avez compris que : j'aime Gardiens des Cités Perdues. C'est donc sans surprise que j'ai, une fois de plus, passé un merveilleux moment avec Nocturna, le sixième et avant-dernier tome de la série. Ce dernier reprend immédiatement après la fin (en cliffhanger, on ne change pas les bonnes habitudes !) du précédent, et nous happe directement, ne nous laissant aucun répit avant d'avoir terminé ce pavé de 700 pages. J'ai tenté jusqu'ici d'éviter au maximum les spoilers, mais avec un sixième tome, je pense que je vais enfin me faire plaisir et spoiler les précédents. Vous n'avez qu'à, au choix : 1) aller lire mes précédentes chroniques, ou encore mieux 2) lire les bouquins.
Ce que j'aime avec Gardiens des Cités Perdues, c'est que l'héroïne est aussi badass qu'attachante. Sophie est un excellent modèle pour la jeunesse, une jeune fille toute à la fois forte et bienveillante, courageuse et émotive. Plus elle grandit, plus elle s'affirme et si le tome précédent était celui qui mettait clairement en avant le fait qu'elle grandissait et devenait plus mature, celui-ci ne fait que le confirmer. Elle prend les choses en main, est au coeur de l'action et participe activement et ne se laisse plus mettre en retrait. Et pour cause, ses parents humains ont été kidnappés et elle compte bien mettre tout en oeuvre pour les retrouver. Sa petite soeur Amy a pu se cacher, et doit maintenant compter sur la protection d'une soeur dont elle a oublié l'existence, dans un monde merveilleux dans lequel elle n'a pas sa place. Il est très rafraichissant de redécouvrir les Cités Perdues à travers les yeux émerveillés d'une jeune humaine, et Amy apporte vraiment beaucoup à l'histoire. Mais elle met aussi beaucoup de pression sur la jeune Sophie qui doit sauver ses parents, veiller sur sa petite soeur, entretenir sa relation avec ses parents adoptifs qu'elle considère tout autant comme sa famille, mais aussi gérer tout ce que les Invisibles ont provoqué en déchirant les familles de Fitz et de Keefe, trouver Nocturna, et j'en passe… C'est beaucoup, même pour Sophie, aussi badass soit-elle !
L'intrigue de ce tome est définitivement très riche, et chacun des personnages est indispensable pour mener de front toutes les épreuves qu'ils rencontrent. Il permet de montrer la valeur de chacun des protagonistes et ne laisse personne en retrait, même si certains volent la vedette des autres sans même le faire exprès (coucou Keefe !). C'est aussi la force de la saga, car l'autrice a réussi à créer un panel de personnages auquel il est impossible de ne pas s'attacher, leur donnant à tous beaucoup d'épaisseur et de profondeur. Nous découvrons aussi de nouveaux personnages qui apportent beaucoup sur de nombreux plans, et Ro est définitivement mon coup de coeur de ce tome. À travers ce personnage, l'autrice détruit tous les préjugés qu'elle s'était amusée à créer dans les tomes précédents et prend les lecteurs et les lectrices de court, pour notre plus grand plaisir. C'est très fort, surtout en jeunesse où il est toujours important de parler de sujet tels que la discrimination ou les préjugés.
Ce tome ne se fiche pas de nous : il est aussi très riche en révélations et pour cause, on se rapproche de la fin ! Ainsi vous découvrirez de nouvelles identités secrètes des membres du Cygne Noir, des vérités vont éclater au grand jour, des personnages vont se révéler, des secrets vont être éventés… Mais de nouvelles questions vont aussi se poser, promettant une fin épique et déchirante. Nous découvrons aussi une nouvelle Cité Perdue et l'Atlantide est loin d'être une déception, surtout qu'elle est la scène d'une des plus terribles épreuves que Sophie devra affronter, mais je n'en dirais pas plus. le talent de conteuse de Shannon Messenger n'est plus à prouver, surtout quand on sait qu'elle fait lire plus de 500 pages par an aux petits comme aux grands ! Ici, si nous ne sommes pas en reste au niveau de l'action, l'émotion est elle aussi au rendez-vous. Mais que ce soit du côté de la famille humaine de Sophie ou des amourettes qui se tissent au sein du groupe, tout est fait avec énormément de subtilité et de maturité. Ce n'est jamais agaçant, cliché ou mièvre, c'est au contraire crédible et naturel. Et c'est loin d'être ce qui définit Sophie, héroïne incontestée de son histoire, pas plus qu'aucun des autres personnages qui sont loin d'être tenus au simple rôle de love interest. Et encore une fois, ça fait plaisir, surtout en jeunesse.
Gardiens des Cités Perdues est une saga très complète qui sait parfaitement jongler entre action, émotions et révélations. Les péripéties sont haletantes et passionnantes, le rire et les larmes s'enchainent et les personnages ne peuvent que toucher ceux et celles qui les suivent depuis le début, et chaque révélation est à la fois percutante et surprenante. Ce sont aussi des romans qui transmettent de beaux messages de tolérance, de bienveillance et de courage, et Nocturna le fait avec beaucoup de délicatesse. Pour ma part, je me suis irrémédiablement attachée à ce petit groupe d'amis si courageux et si sympathiques et j'ai tout à la fois hâte et peur de ce que le final leur réserve. Ce sixième tome est, sans surprise, aussi bon que les précédents. Qu'attendez-vous pour le découvrir ?
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Laurapassage
  16 novembre 2017
J'attendais une nouvelle fois avec grande impatience la sortie du sixième tome de la saga Gardiens des Cités Perdues et c'est sans surprise que Nocturna a été un énorme coup de coeur, comme le premier tome, Exil, le Grand Brasier, Les Invisibles et Projet Polaris. Car Shannon Messenger n'a de cesse de me surprendre et Lumen n'a pas non plus ménagé ses efforts avec la sortie française seulement 9 jours après la version originale !
"Nous nous gaussons d'être supérieurs au reste de la planète. Nous parcourons le globe pour sauvegarder les animaux, allant même jusqu'à ordonner aux nains d'évider une chaîne de montagne pour y bâtir un Sanctuaire. Mais à côté de ça, nous avons laissé mourir des milliards d'humains."
Comme pour chaque tome, Nocturna reprend immédiatement après la fin du tome précédent, là où Shannon Messenger nous laissait sur un cliffhanger insoutenable. Et quel plaisir de retrouver Sophie et ses acolytes ! Et une fois encore, la jeune fille mûrit énormément lors de cette nouvelle aventure. Elle se montre de plus en plus raisonnable, ne va plus au devant du danger tête baissée, écoute les sages paroles de ses ainés et remet à sa place ceux qui n'ont pas évolué comme elle et prennent des décisions attentives où ils mettent leur vie en jeu. Attaquée encore plus profondément dans ce volet, on la sent plus affectée que jamais elle n'a pu l'être auparavant. Heureusement pour elle, Fitz et Keefe ne sont jamais bien loin et le doute subsiste toujours concernant le véritable élu de son coeur (et c'est vraiment tout mignon, comme je le dis chaque fois, contrairement à tous ces triangles amoureux qu'on ne supporte plus). Biana, Dex, Tam et Linh ne sont pas en reste bien sûr et ne manquent jamais une occasion de l'épauler et l'accompagner dans ses mésaventures. Les adultes elfes, le Cygne Noir, les gobelins et les ogres sont aussi toujours très présents dans ce tome où les nombreux protagonistes défilent page après page selon les besoins de la situation en cours.
Il y a de grandes chances que je me répètes une nouvelle fois face aux chroniques précédentes, mais Shannon Messenger, tout en me surprenant à chaque nouveau tome par son histoire, propose comme toujours, un récit complet, aux multiples facettes, avec des cliffhangers et des retournements de situation qui fonctionnent à la perfection. Si vous ne la saviez pas encore, sachez que chaque fin de chapitre vous appelle à lire la suite. Ils sont courts (souvent une dizaine de pages) et efficaces. Et pourtant, ne vous attendez pas à de l'action en continu. Non, l'autrice sait manier les mots comme peu le font, en apportant énormément de réponses aux interrogations qu'elle soulève tout au long de son histoire, tout en en vous présentant un nouveau lot de questions. Sincèrement, je connais peu d'écrivains capables de vous donner dès les premières pages des révélations, avec des longues conversations entre les personnages, sans coupure ni absence de réponses. D'ailleurs, je peux vous dire que cette brisque à plus de 700 pages mettra vos émotions à rudes épreuves ! Oui oui, j'étais déjà en larmes à la fin du premier quart du livre ! Et ça ne s'arrête pas là, vous vous en doutez bien.
"L'étoile ne se lève qu'à Nocturna."
Car en plus du fait que Shannon Messenger nous fait passer par une multitudes d'émotions avec une variété étonnantes, elle n'hésite pas à traiter une nouvelle fois un nombre infinis de thèmes et ce, sans les survoler ou en surcharger le lecteur. Dans Nocturna, il est toujours question de bien et de mal, d'amour, d'amitié et de fraternité, de fidélité et donc de trahison, de confiance en soi (…), mais il y est surtout question cette fois de sacrifice, qui dans des situations difficiles sont parfois inévitables, et de respect interespèces et donc évidemment de racisme.Et c'est encore une fois impressionnant de voir avec quelle justesse l'autrice traite de tels sujets qui peuvent vite faire tourner le récit, soit à l'horreur, soit à la mièvrerie. Je peux vous le dire, l'alternance entre actions, dialogues et descriptions, que ce soit des décors, des ressentis ou des réflexions des personnages, et des points sur la situation, se fait naturellement et l'écriture fluide, simple et prenante de l'autrice en fait un véritable page-turner. On ne sait où donner de la tête pendant tout le récit tellement les différentes pistes s'alternent et sont plausibles. Je dirais même qu'on tente de savoir qui joue un double jeu et ce qui nous attend dans la révélation finale, mais encore une fois, Shannon Messenger termine Nocturna sur un cliffhanger surprenant que l'on ne voit pas du tout venir.
"Sophie avait enduré des années de mal-être - jusqu'au sein de sa famille, qu'elle chérissait pourtant - avant que les elfes ne lui dévoilent enfin la vérité et ne la ramènent dans les Cités Perdues."
Nocturna continue la saga Gardiens des Cités Perdues avec brio, entre cliffhangers, nouveaux questionnements et révélations et Shannon Messenger réussit une nouvelle fois à faire évoluer ses personnages avec justesse, faire passer le lecteur par une multitude d'émotions et introduire de nouveaux thèmes qu'elle traite avec brio.
Lien : http://laura-passage.com/gar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LesChasseusesDeLivres
  10 avril 2020
Parlons littérature fantastique et littérature de jeunesse avec le tome 6 des Gardiens des Cités perdues de Shannon Messenger. C'est une saga coup de coeur, beaucoup l'ont comparé à Harry Potter mais du point de vue de l'intrigue nous sommes bien loin de Poudlard. C'est avec plaisir que je me suis lancée dans ce sixième tome !
Résumé de l'éditeur
Nocturna... Dans l'esprit de Sophie, ce mot brille comme un astre. Car c'est sans doute là que se trouve sa famille humaine, enlevée par les Invisibles ; là aussi que l'attendent les réponses à toutes ses questions. Or, Sophie va devoir pactiser avec plusieurs de ses ennemis pour s'y rendre. Rongée par le doute et par la peur, elle ignore encore que Nocturna dissimule un secret ancestral qui pourrait bien changer la face du monde.


⇐ATTENTION SPOILER⇒ 
D'une manière générale, plus on avance dans notre lecture de la saga, moins on a envie de la lâcher. Petite baisse de régime en ce qui concerne le tome 2 que j'ai trouvé beaucoup trop lent mais la gêne est vite oubliée surtout lorsque l'on se lance dans la lecture de Nocturna.
Les actions s'enchaînent à un rythme endiablé ! Les parents humains de Sophie sont enlevés par les Invisibles (je crois que l'enlèvement est officiellement une de leur spécialité maintenant) et Amy sa soeur humaine est embarquée en Atlandide sous la bonne garde d'elfes qui font partie du Cygne Noir ! L'intrigue tourne principalement autour de l'enlèvement des parents de Sophie. Comme on la connait, elle met toute sa petite équipe sur le coup et c'est dans une aventure non sans danger qu'ils se lancent. Ajoutez à cela, tous les complots que les Invisibles préparent, Lady Gisela, la mère de Keefe qui n'appartient plus aux Invisibles mais dont le but n'est pas très clair et on obtient un sacré tome 6 ! La particularité de cet opus, c'est que plusieurs intrigues se développent : les anciennes dont nous attendons le dénouement avec impatience et de nouvelles qui nous donnent encore plus envie de dévorer les tomes suivants. Outre la disparition des Foster, les membres du Cygne Noir essayent de découvrir le but ultime des Invisibles et on comprend très rapidement que ce n'est pas tout de suite que nous allons pouvoir découvrir ce qu'ils mijotent.
Le thème de l'adolescence est également bien présent dans ce tome, la question de l'amour y est surtout développé. Et en tant que lecteur assidu, on a envie de connaître le choix de Sophie ! Keefe, Dex, ou encore Fitz, tout ce bouscule dans son esprit et elle doit subir cette pression tout en pensant à ses parents et aux dangers auxquels ils sont confrontés. Rassurez-vous, la romance ne prend pas beaucoup de place dans notre lecture, l'auteure en dissémine juste assez pour attiser notre curiosité !
Nous découvrons également de nouveaux personnages et là, c'est le coup de coeur ! Ro, la fille du roi Dimitar (le roi des Ogres) est un personnage secondaire qui monte en puissance. Tout d'abord désignée comme garde du corps de Keefe, elle devient membre de la bande à part entière très rapidement. Son humour, son sarcasme et son tempérament de feu mettent une belle pagaille et son accointance avec Keefe est la meilleure décision qui aurait pu être prise. Ces deux-là forment un excellent duo, on ne s'ennuie pas !
On pourrait penser qu'au bout du sixième tome notre lecture serrait devenue un peu lassante, mais au contraire Shannon Messenger nous gâte avec de l'action, des rebondissements et des personnages très bien travaillés. Nocturna est un très bon tome et j'ai hâte de mon plonger dans la suite des aventures de Sophie.
Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
Nenvyal
  31 août 2018
J'avais adoré le précédent tome ! le dernier nous laissait sur un cliffhanger et on reprend l'histoire là où on l'a laissé. J'avais vraiment peur de débuter ce tome 6 vu que les tomes ne sont pas équitables, qu'il y a des longueurs et une histoire, même si elle avance, qui piétine. L'autrice, Shannon Messenger, met beaucoup d'indices, dont certains sont passés aux oubliettes. Bref, j'ai pris plaisir à retrouver tout ce petit monde en débutant ce tome avec méfiance, interrogation et humour. Après les 250ième pages, les longueurs ont commencé, récurrentes dans cette saga, c'est vraiment dommage.
Les amourettes de Sophie, sont vraiment de plus en plus présentes et comme les descriptions sont toujours autant ambiguës sauf quand Keefe ouvre sa bouche et encore avec lui, on ne sait pas… Foutu Empathe ! Une histoire est réglée mais j'aimerai que Sophie sorte de ces amourettes et heureusement que ce n'est pas sa préoccupation principale. On voit que l'autrice accentue ce côté-là et dommage. En même temps, quand il y a des sortes de triangles, ça me casse les bonbons, donc j'éjecte rapidement. le fait que j'ai envie de connaître la fin du mot de cette histoire des Gardiens des cités perdues, me force à lire la suite. J'aime énormément les personnages, les nouveaux comme les anciens, leurs personnalités et leurs caractères. N'empêche, ça devient lourd les amourettes, surtout que l'autrice met la zizanie. =P Peut-être que je me fais des illusions mais quand un truc m'énerve, je ne vois plus que ça en lisant.
Sophie subit un nouveau choc émotionnel et ça fait plaisir de la voir déstabilisée. Ça renforce l'amitié qu'il y a dans la saga. Elle est encore plus dans le doute. Compréhensible au regard des événements. Sophie est prise entre deux feux. Au niveau émotionnel elle ne sait plus quoi faire et en plus être elfe n'aide pas. Des émotions vont surgir et elle va devoir jongler avec et surtout se contrôler.
Parlons de l'histoire. Elle est toujours autant interrogative, on sait qu'on avance vers la fin mais quand ? Il y a des rappels, ce qui permet de ne pas oublier des détails et encore certains sont passés dans le néant concernant mon cerveau. Sophie est toujours dans le néant mais avance à chaque morceau révélé. Toute la bande adulte and co, cache encore des secrets et la frustration est assurée ! On se dit « ouais on va savoir » mais en fait toujours pas. Shannon Messenger sait garder son suspense concernant les mystères de l'intrigue. En plus, encore une frustration assurée quand des personnages pimentent l'intrigue et nous lecteurs (and bande de Sophie), ne savent rien. N'empêche j'ai beaucoup ri et souri. Néanmoins, je comprends mieux l'accroche du roman. J'aime beaucoup l'idée.
C'est mal rythmé. C'est cool qu'il y ait des moments tranquilles où ça discute mais après on dirait qu'on s'éloigne du but à chaque évènement. En fait, je la sens mal la suite. x) J'ai la sensation qu'on piétine et qu'on avance en même temps. Un gros labyrinthe qui mène dans tous les sens avec un seul chemin au final. L'autrice a bien sur m'embrouiller. Il y a toujours autant de zones d'ombres même si on avance un peu mieux. Au moins, au bout d'un sixième tome on est prêt du but. L'action est moindre mais c'est plus calculé j'ai l'impression, ça se concentre plus sur les sentiments et les émotions des personnages. le fait qu'il y a un personnage en retrait m'a beaucoup plus, on voit Sophie qui se débrouille sans. N'empêche, leur psychologie, enfin pardon leur mentalité, c'est vraiment pourri.
Ce tome met en avant les liens inter espèces, les différentes sociétés, j'ai bien aimé le côté ogre (mention spéciale pour Ro 😍). J'adore le contraste des idéaux des elfes. Cette espèce croît qu'elle est la meilleure mais elle est incapable concernant la difficulté psychologique. Alors certes, certaines sont très dures mais la plus petite c'est assez effrayant. Ce contraste qu'ils n'acceptent pas ce qui entoure la violence, comme des secrets honteux. Est-ce que l'autrice a mis en avant un côté de l'humanité ? Est qu'elle a voulu montrer chez ses elfes, certaines idées humaines ? Leur façon de se voiler la face, de faire l'autruche ? Les oeillères conçues pour que la population ne s'inquiète pas ? Est-ce un miroir de notre société humaine ?
J'adore comment elle a tourné une histoire. Est-ce que les longueurs servent à mettre le contexte psychologique des personnages ? Enfin leurs sentiments et émotions ? Des personnages secondaires qui deviennent beaucoup plus intéressants. La vérité finit par toujours éclatée surtout dans les romans !
On vous emmène là, là ou là pour faire de l'action, pour que l'histoire avance, tout est ok. Ah cool. Je suis pas juste, c'est vrai, mais comment dire au bout du sixième tome, l'intrigue se poursuit, certes, mais encore ça n'avance guère. Oh regardez plein d'éléments sont révélés. YOUPAAA. Des ingrédients sont ajoutés dans une grosse marmite et en touillant il y a plus de questions que de réponses. Les révélations se font au compte-goutte pour avancer l'intrigue. ENFIN ! Je veux juste savoir la fin. J'avoue que pour moi, il y a trop de tomes. Ouais, je suis méchante. C'est comme une sorte de transaction… je ne sais pas comment l'expliquer, on est au tome 6 et pourtant même avec les révélations et le concentré sur les émotions/sentiments, on est contents des quelques révélations mais en même temps le tempo n'y est pas. le rythme a été long et les 150ièmes plus riches en évènements. Je ne m'attendais pas vraiment à ce dénouement. Un peu déçue et j'espère que la suite sera à la hauteur. Des antagonistes… croisons les doigts. J'espère lire le final un jour, le tome 7 ? Dites-moi que le tome 7 sera le dernier ? Je comprends mieux le titre du prochain tome. J'espère que les révélations vont se faire.

C'est vraiment une sorte de tome mitigé. J'ai adoré retrouver tout ce petit monde mais j'ai l'impression qu'on piétine avec tous les évènements et en même temps que l'intrigue avance. Je sais qu'il faut faire maturé les personnages mais pourquoi bifurquer à des kilomètres pour aller à un point précis ? J'espère me tromper. En tout cas, je lirai le tome 7 en espérant que les révélations seront vraiment faites et qu'il soit le dernier ou avant dernier.
Lien : https://de-fil-en-histoire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
chloe22012005chloe22012005   31 octobre 2018
Ceux qui lise ce livre ou qui vont le lire arreter vous la je vais vous spoilez. ceux qui l’ont lu faites ce que vous voulez 😁

Je tiens a commencer avec un premier point j’adore cette serie de livre en revanche quelqu’un peut m’expliquer pourquoi la fin du livre ce termine en suspens comme sa !!! Avres dire j’ai commencé cette serie mi-septembre et j’ai deja fini les 6 tomes ! J’ai qu’une ate que le tome 7 sorte meme si apparement il va y avoir un tome 8 et un 9 j’avoue que attendre c’est beaucoup trop long !!! Je suis actuellement le 30 octobre et je dois attendre pendant 2 semaines ce qui me parait énorme... si vous saviez combien de fois j’ai fais des nuits blanches pour lire mdrrrr 😂



Bon maintenant parlons du livre !!!
On la tous compris depuis le debut de la saga sophie en pince pour fitz alors pourquoi elle a embrasser dex je vous avoue que sa ma fais drole !!! Ensuite pourquoi elle ne veut pas avouer a fitz ni meme a qui que ce soit ces sentiments envers le garçons ce serais tellemant plus simple sachant qu’a mon avis fitz ne la rejeterais pas!! J’ai trouver sa tellement mignon tout les cadeaux qu’il lui faisais pour lui remonter le moral alors que c’est parent humain était entre les mains des invisibles!! Ensuite j’ai ete heureuse d’apprendre que keefe quittait les invisible suite a la destruction de lumenaria et le fait qu’il reste pour sophie etait etrangelent mignon! Sophie ressens un truc pour keefe a mon avis tout comme pour dex mais a ses yeux il n’y a que fitz.
On en parle de la fin qui nous laisse dans un suspens total !! La seule chose que l’on sait c’est que ses parents n’on plus aucun souvenir d’elle car leurs memoire a ete effacer meme si amy elle a finalement decider de garder ses souvenirs et qu’ils sont repartis vivre chez les humains tous les troix. On sait par la suite qu’Alvar va être réveiller mais qand ils se reveille il ne se rappelle plus qui il est :
Alvar s’éclaircit la voix .
-Où suis-je ? parvint-il a articuler d’un timbre rauque.
- Dans un endroit d’où vous ne pourrez pas vous évader, répondit le vieil elfe. Inutile d’essayer… Si votre corps parvient à assimiler cette eau, je vous apporterai du bouillon. Mais auparavant, j’aimerais savoir pourquoi les Invisibles ont voulu se débarrasser de vous, et ce qu’ils manigancent à présent ?
- J’ignore de quoi vous parlez ! aboya le captif.
- Bien sûr… ironisa Fitz. Alors, tu vas quand même les couvrir ? Même s’ils t’ont torturé et laissé pour mort ?
Alvar se débattit une nouvelle fois contre ses liens.
- Tu vas te faire mal, lui dit Alden.
- Alors relâchez-moi ! hurla son fils aîné. Je vous en supplie, je ne sais rien. (Il posa un regard désespéré sur Sophie.) Aidez-moi, par pitié…
- Arrête ton cirque, Alvar, lui lança son frère, ça ne marchera pas.
- Alvar ? répéta l’intéressé, visiblement dérouté 
Il dévisagea ses visiteurs tour à tour, à l’affût d’une réaction de leur part, avant de contempler ses liens. Puis il reporta son attention sur Sophie et poussa un soupir, dérouté.
- Qui est Alvar ? 
Voilà si vous etes arriver jusqu’ici vous comprenez mieux pourquoi c’est deux semaines vont le paraitre une éterrnité et encore plus si le tome 7 ce finit pareil et que les tomes 8 et 9 tarde a sortir enfin brefff sur ceux je vous souhaite une bonne journee, apres midi ou soiree tout depend de l’heure ou vous lisez ceci !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Koneko-ChanKoneko-Chan   26 août 2018
Quand Sophie regagna Havenfield – non sans avoir enduré un ultime sermon de la part de Bronte –, Keefe l’attendait sous le panacier de Calla, Sandor à ses côtés. Et, pour une fois, le gobelin ne semblait pas particulièrement agacé par la présence de l’Empathe.
- Je me suis dit que la matinée n’avait pas dû être facile, lança le jeune homme en tapotant la pelouse à côté de lui. Et comme j’ai encore quelques jours devant moi avant de retrouver ma baby-sitter de l’enfer, j’ai décidé de t’apporter un petit cadeau d’encouragement, puisqu’il semble que ce soit la tendance du moment.
Et sans plus d’explications, il lui les bras.
- Euh… commença la jeune fille, désemparée.
- Foster, Foster, Foster… s’esclaffa-t-il. Tu es toujours aussi délicieusement naïve. C’est moi, le cadeau ! Je suis à toi pour la journée. Et à vrai dire, il est même possible que je me laisse convaincre de prolonger cet état de servitude, si tu consens à m’appeler le Champion des Présents.
Sophie leva les yeux au ciel, un sourire aux lèvres.
- Franchement, qu’est-ce que tu peux être bête, parfois !
- C’est pour ça que tu m’aimes !
Le sourire du jeune homme se fit plus doux. Sophie sentit les battements de son cœur accélérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Koneko-ChanKoneko-Chan   19 août 2018
- Dex, c’est celui qui a les yeux bleu-vert ?
- Non, lui, c’est Fitz.
- Ah d’accord ! Et c’est ton copain, c’est ça ?
Sophie manqua de tomber du lit.
- Non ! Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
- Tu fais une tête de merlan frit dès qu’il est question de lui.
- Même pas vrai !
- Non mais regarde-toi !
Un ricanement retentit depuis le coin de la pièce. La Télépathe jeta un oreiller à la tête de Sandor.
- Crois-moi, Fitz et moi sommes amis, assura-t-elle à Amy. Rien de plus.
C’était la pure vérité, aussi frustrante fût-elle. Il y avait bien eu ce moment un peu étrange partagé à l’ombre du panacier de Calla, mais Sophie n’était même pas sûre d’en avoir saisi la teneur.
Son esprit lui repassa malgré elle le moment où le sourire malicieux du jeune homme s’était estompé et où il s’était penché vers elle, si proche qu’il avait semblé prêt à…
- Et l’autre garçon ? demanda sa sœur, interrompant le souvenir à l’instant précis où était intervenu Keefe. Celui dont tu n’arrêtais pas de tenir la main.
- Ce n’est pas du tout ce que tu t’imagines, insista Sophie. On est obligés de maintenir un contact physique pour sauter, entre autres, ça n’a rien de spécial.
- Ah oui ? J’aurais juré qu’il te dévorait des yeux, pourtant.
- Parce qu’il était inquiet, répondit la jeune fille à l’affût d’un nouveau coussin à jeter à la figure de son garde du corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Koneko-ChanKoneko-Chan   26 août 2018
- C’est bon, tu as gagné, maugréa Dex. Te voilà Champion des Présents. Tu es content ?
- Enfin, ça dépend du destinataire, fit remarquer Biana. Nous autres avons dû nous contenter de bonbons d’humeur, pour changer…
- D’ailleurs, tu en as savouré chaque bouchée, insista Keefe. Et puis, tu as vu à quel point la chambre de Foster reste terriblement impersonnelle. Alors comme Sophie me réclamait des dessins à cor et à cri, je n’ai eu d’autre choix que de…
L’intéressée se jeta sur lui, forçant le jeune homme à s’interrompre. Luttant pour garder l’équilibre, l’Empathe ajouta en riant :
- Ne t’inquiète pas, Foster, on n’a pas besoin de respirer : c’est pour les nazes.
- Tu as bien raison, rétorqua Sophie sans desserrer son étreinte. Keefe, ces tableaux… Je ne sais vraiment pas quoi dire.
- Tu pourrais commencer par leur décerner le titre de Meilleur Cadeau de l’Histoire de l’Univers… C’est bien ce qu’on avait convenu, non ? Tu as le droit d’y ajouter la mention « beaucoup mieux que celui du Fitzster ».
C’était la vérité – même s’il eût semblé indélicat de le confirmer, vu tout ce que le Télépathe avait fait pour elle dernièrement. Elle se contenta donc d’un simple « merci ».
- Je t’en prie, Foster, répondit Keefe en la serrant un peu plus fort.
Elle aurait sans doute dû le lâcher à ce moment-là mais… elle ne pouvait s’y résoudre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Koneko-ChanKoneko-Chan   23 août 2018
- [...] Je me suis souvent demandé si notre espèce se méfierait autant des ogres s’ils avaient un physique plus séduisant à nos yeux.
- Je ne sais pas, hasarda Keefe. Prenez Gigantor : on l’aime bien, lui, en dépit de sa drôle de dégaine.
Sandor leva les yeux au ciel.
- Interrogez n’importe lequel de mes congénères, vous n’aurez que des réponses flatteuses quant à mon apparence.
- Oh, je suis certaine qu’il suffit de demander à Grizel, lança Biana.
Ce qui ne devait être qu’une simple plaisanterie tomba un peu trop dans le mille, comme le confirmèrent les joues empourprées du gobelin.
- Non ! Toi et Grizel ? roucoula la jeune Éclipseuse. Oh… mais c’est trop mignon ! Vous êtes ensemble depuis longtemps ?
- Depuis l’attaque à Havenfield, répondit Sophie à la place de son garde du corps, trop occupé à faire la grimace.
Keefe se jeta sur elle.
- TU SAVAIS QUE GIGANTOR AVAIT UNE PETITE AMIE ET TU NE M’EN AS RIEN DIT ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Videos de Shannon Messenger (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shannon Messenger
Vidéo de Shannon Messenger
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Gardiens des Cités Perdues tome 6

Quel est le but de Sophie dans ce tome ?

Sauver ses amis
Sauver sa soeur
Sauver sa famille
Sauver Jolie

21 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Gardiens des Cites Perdues, tome 6 : Nocturna de Shannon MessengerCréer un quiz sur ce livre