AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ryôji Nakamura (Traducteur)René de Ceccatty (Traducteur)
ISBN : 2070319458
Éditeur : Gallimard (01/12/2005)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Les sept nouvelles de Mishima rassemblées ici ont été publiées entre 1946 et 1965. Tout en couvrant une large période de la création littéraire de l'auteur, elles présentent cependant une étonnante unité autour du thème de l'amour.

Si la description de l'éveil d'un jeune garçon à la beauté de la nature et à l'amour dans un paysage magique de bord de mer nous frappe par son romantisme exalté - " Une histoire sur un promontoire " est écrite alors que l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Iansougourmer
  20 février 2013
Une matinée d'amour pur rassemble sept nouvelles de Yukio Mishima : Une histoire sur un promontoire (1946), Haruko (1947), le cirque, Papillon, La lionne (1948), Un voyage ennuyeux (1949), Une matinée d'amour pur (1965). Ces courts textes sont tous d'une qualité impressionnante et plongent le lecteur dans de courts récits captivants.
Je ne vais pas faire un résumé de ces nouvelles, pour des raisons matérielle que l'on voudra bien me pardonner, mais je vais en revanche tenter de restituer mes remarques et impressions générales ainsi que quelques points plus spécifiques de la manière la plus claire possible.
L'avantage de ce livre est qu'il rassemble six textes appartenants au début de carrière de l'auteur, en ce sens ils permettent au lecteur de bien saisir le style de Mishima à cette époque ainsi que ses thèmes de prédilection, tout en percevant les évolutions de l'écrivain dans une phase de maturation de son art. À ce titre, la dernière nouvelle vient gâcher la cohésion du livre, puisqu'elle appartient aux dernières années de Mishima...
Ce qui frappe d'abord c'est le style noble de Mishima, sobre et élégant, il instille une atmosphère raffinée en clair obscur aux nouvelles, et plonge le lecteur en connexion profonde avec l'univers si particulier de Mishima.
L'autre aspect le plus aboutit de ces nouvelles est leur remarquable construction. L'alternance de scènes d'action et d'autres plus calmes se fait sans temps morts, et aucune ligne ne semble superflue, les commentaires de l'auteur contribuant à renforcer la puissance des récits.
On se plonge d'autant plus avec passion dans ces nouvelles qu'elle proposent la vision de personnages animés de sentiments exacerbés qui les occupent et parfois les dépassent. On a souvent l'impression que le sentiment prend le pas sur le rationnel chez les personnages, livrés aux affres de l'amour, de la vengeance, de la nostalgie... Ces sentiments permettent au lecteur d'entrer pleinement dans l'histoire, car la force de ceux créent des réaction chez le lecteur, qui s'efforce de comprendre les agissements ou plus simplement ce qui anime les personnages.
Au delà de ces aspects, ces nouvelles permettent d'avoir une cristallisation efficace de certains thèmes chers à Mishima.
Le lecteur à d'abord le thème de la vengeance. Chez Mishima, le personnage qui souhaite se venger ne le fait pas immédiatement. La vengeance chez l'auteur est calculée, planifiée et ne vise par seulement à répondre au tort commis. Elle a un but de destruction intégrale de l'autre personnage, soit sur le plan physique en commettant le meurtre du personnage (Le cirque, une matinée d'amour pur) ou sur le plan psychologique avec la froide volonté de faire un mal irréparable à l'autre (La lionne, Une matinée d'amour pur ). Elle se fait dans une flambée de violence intense et destructrice, qui tranche avec le calme déterminé éprouvé par celui qui la commet.
Ces nouvelles livrent une bonne vision de la conception de l'amour chez Mishima. L'amour spontané semble être proscrit, car soit il s'est émoussé au cours du temps, soit il se heurte à l'incompréhension et a la trahison et à la jalousie. Cet amour mène soit le couple à sa perte, car cet étalage de pureté est insupportable aux autres qui le détruisent (le cirque). Parfois le couple distendu constate son incompréhension, ce qui provoque sa dissolution, soit dans une amertume douce mais aussi dans la violence ( La lionne, Un voyage ennuyeux).
En tout les cas, la vision de Mishima, au delà de son pessimisme, fait de l'amour une jeu soumis à des règles et aux actions des personnages. Solder un amour déçu nécessite dans ces nouvelles des vengeances raffinées et radicales des personnages, l'amour se muant en haine violente. Toutefois, l'entretenir ou le créer paraît aussi compliqué, l'amour ne se conservant que par la nouveauté, fournie par des jeux complexes, troubles et souvent cruels.
En outre ces nouvelles nous montrent un Japon partagé entre le mode de vie traditionnel et celui de l'Occident, qui s'entremêlent dans plusieurs nouvelles.
Je vais maintenant évoquer quelques points plus spécifiques.
Une histoire sur un promontoire montre les influences de jeunesse de Mishima, d'abord membre de l'école lyrique Japonaise ( son premier roman, non traduit, Une forêt toute en fleurs, l'atteste ). On peut voir un style lyrique, aux phrases longues et poétiques qui fait bonne place à l'éloge de la nature par de longues descriptions. Ce texte ne m'a, à titre personnel, pas plu car on voit bien la volonté de Mishima de coller au romantisme, et on ne sent pas la personnalité de Mishima assez transparaître, l'auteur s'embourbe dans des descriptions...
La lionne est une interprétation de la pièce Medée, d'Euripide par Mishima.
Si je devais avoir un coup de coeur, il se porterait sur Papillon et Une matinée d'amour pur. Pour moi, elles sont vraiment les plus abouties.
Mishima livre ici un recueil d'une force surprenante, d'une utilité littéraire très haute et nous fait ici la preuve éclatante de son immense talent dans le genre des textes courts. Un bel échantillon de ce que fait Mishima, que je conseille vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
lDavidl
  23 juillet 2013
Génialissime! Magnifique! Brillant! Cette oeuvre est tout simplement bluffante!
Ce livre regroupe 6 nouvelles, plus ou moins courtes, développant toute un seul et même sujet central: les sentiments. Mais quelle plume envoûtante que celle de Yukio Mishima. Elle vous invite dés les premières lignes dans une atmosphère dont vous ne pourrez vous échapper qu'une fois la nouvelle terminée. Un coup de coeur dévoré trop vite, qui vous donnera sans doute l'envie de découvrir d'autres oeuvres de cet auteur (si ce n'est déjà fait). A lire absolument, en profitant de chaque mot!
Commenter  J’apprécie          62
feanora
  04 novembre 2012
Ces nouvelles sont une merveille de sensibilté et quelle écriture magnifique!
Commenter  J’apprécie          70
polarjazz
  24 novembre 2017
Lorsque j'ai entamé la lecture d'Une matinée d'amour pur, j'ai retrouvé l'esprit de son oeuvre Confession d'un masque. Mais après quelques pages, le charme s'est rompu. Malgré une écriture moderne et sensible, je me suis ennuyée. Parmi les 7 nouvelles, seule la première m'a fait voyager jusqu'à la Baie-des-Hérons. Un petit garçon échappe à la vigilance de son chaperon et vit un moment de liberté. Mishima dépeint merveilleusement la solitude et l'enfance.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
art-bsurdeart-bsurde   20 décembre 2013
C'est un penchant qui s'est émoussé et asséché avec le temps, mais il est toujours resté ancré en moi : enfant, puis adolescent, je ne rechignais pas à consacrer une journée entière à la rêverie. Pour ceux qui n'ont pas eu cette vie particulière, entièrement placée sous l'influence du rêve, cela ne pouvait présenter qu'un danger, si bien que ma grand-mère et mon père, inquiets de mon avenir, et en même temps trop confiant dans mon intelligence naturelle, ont sans doute, pour la réveiller, imaginé qu'il fallait ôter la toile d'araignée qui emprisonnait les ailes de la jeune libellule, au risque de la tuer, afin de permettre à ma nature de s'envoler librement. Ils ont cherché à supprimer tout ce qui était bizarre autour de moi.

" Une histoire sur un promontoire "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DamepluieDamepluie   20 avril 2010
En me voyant plongé dans une rêverie, ils étaient loin de concevoir que , dans mon fort intérieur, je déployais les ailes sous un vaste firamament, d'une constellation à l'autre; ils ont ainsi arraché de force la toile d'araignée scintillante qui s'accrochait à moi, mais ce qu'ils prenaient pour une toile d'araignée n'était en réalité que mes ailes, aussi fragiles que celles d'un éphémère.
Commenter  J’apprécie          90
DamepluieDamepluie   30 avril 2010
Au-delà de la voie ferrée et de la route qui la longeait, se trouvait une maison en pierre avec un auvent où les hirondelles avaient dû se nicher. Elles suivaient des trajectoires aussi périlleuses et jubilatoires que des acrobates de cirque, en se croisant de temps à autre avec frénésie. Déployant et repliant leurs ailes, elles semblaient ne s'attacher dans leurs virevoltes ni au ciel ni à la terre. Leurs âmes simples et limpides paraissaient se graver impeccablement dans mon coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DamepluieDamepluie   20 avril 2010
Mais, au fond, qu'est-ce que le critère immuable de la santé et de la normalité? Ce qui est normal pour les adultes devrait-il l'être aussi pour les enfants? Et inversement, y aurait-il une raison pour que ce qu'un enfant trouve véritablement normal pour un coeur d'enfant doive nécéssairement le paraître aux yeux d'un adulte? Cette opposition entre adultes et enfants pourrait créer un malentendu chez certains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
OsmantheOsmanthe   17 mai 2014
La beauté savante de leur baiser était le fruit de la réunion exceptionnelle de l'ingénuité et de l'expérience : ils savaient combien il pouvait paraître splendide, sensuel et presque inhumainement pur à travers le rideau de dentelle.
Le baiser dura longtemps, le chant des coqs ne cessait pas, les lueurs du ciel nimbèrent progressivement le couple d'un halo fuchsia.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Yukio Mishima (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yukio Mishima
"le Pavillon d'Or", de Yukio Mishima (Alchimie d'un roman, épisode n°23)
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mishima

Quel est le vrai nom de Yukio Mishima ?

Yukio Mishima évidement !
Kenji Matsuda
Kimitake Hiraoka
Yasunari Kawabata

15 questions
55 lecteurs ont répondu
Thème : Yukio MishimaCréer un quiz sur ce livre