AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782357202689
298 pages
Éditeur : HC Editions (31/03/2016)

Note moyenne : 2.97/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Alice Hoffman, nerveusement détruite après la disparition de son fils de 11 ans lors d'une terrible catastrophe fluviale, a décidé de mourir.

Mais elle se réveille dans une clinique, cinquante-trois jours après sa tentative de suicide. Ses souvenirs reviennent en même temps que sa douleur.

Dans cette ambiance suspendue, où on l'incite mollement à vivre, elle fait la connaissance de Van Dern, un officier de police en convalescence, vic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  27 septembre 2017
Quand au bout de 50 pages vous savez déjà comment tout va finir, c'est le signe que le roman n'est pas particulièrement réussi, surtout si le style n'est pas exceptionnel et qu'il n'y a pas spécialement d'originalité ou d'humour dans le récit.
C'est donc avec un ennui certain que j'ai suivi le quotidien d'Alice, une femme qui se réveille dans un hôpital suite à une tentative de suicide. C'est parce que son fils de 11 ans s'est noyé quelques semaines plus tôt qu'Alice a voulu mourir.
Sa rencontre avec un ancien policier va tout changer…ça c'est la théorie, car en réalité, je n'ai pas vécu cette rencontre comme très intéressante, pas plus que la suite d'ailleurs.
Je voyais tout venir à des kilomètres, mais peut-être ai-je lu trop de polars au fil des années…
Cette femme est embourbée dans son chagrin, mais aussi dans les effets des médicaments qu'on lui donne, et j'ai moi aussi eu la sensation d'être comme engourdie en lisant cette histoire tant c'était lent, prévisible et mou.
La fin arrive brusquement en deux pages et ne m'a surprise en aucune façon, j'attendais au moins un retournement de situation final, une surprise de taille, mais non, rien de ce genre ne s'est produit et j'ai refermé le livre complètement dépitée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
chriskorchi
  01 mai 2016
Un polar haletant dans la Nièvre , une enquête qui tient en haleine et des personnages auxquels on s'attache. C'est le troisième roman de l'auteur et il assis sa position dans les écrivains de polars de talent. Il nous convie à une descente dans la folie et l'angoisse, j'ai aimé l'ambiance pesante et mystérieuse, le personnage du policier énigmatique , on ne sait pas trop s'il est net ou pas . J'ai été touchée par Alice cette maman désespérée de n'avoir pu sauver son enfant, je comprends sa détresse et on a envie qu'elle soit délivrée de toute cette souffrance et qu'elle trouve les réponses à ses interrogations.
On oscille avec elle entre désespoir et espoir, son fils est-il vraiment mort ? Tout s'enchaîne avec un rythme effréné et on est à fond tout du long et puis il y a la fin. Une fin qui laisse un petit goût amer car elle est convenue et pas originale. Mais, cela reste quand même de bonnes heures de lecture .
VERDICT
Un thriller psychologique qui devrait convenir aux fans d'intrigues policières.
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
bebi
  10 mai 2016
Alice Hoffman émerge d'un coma de 54 jours. Elle a tenté de se suicider après avoir perdu son fils tragiquement. Mais alors qu'elle tente de reprendre pied dans la réalité, un homme apparaît au bout de son lit, lui disant que Franck n'est pas mort.
Elle veut y croire, mais ce qu'elle croit savoir n'est peut-être pas la réalité…
Le thème, j'adore. Un mystère sur lequel on se penche, des personnages ayant un lourd passé, des fils d'intrigues qui s'entremêlent.
De petits indices parsèment les pages, et permettent de s'orienter vers la réalité la plus logique. J'en ai en tout cas repéré quelques-uns, au fil des pages. Mais je n'en dirai pas plus…
Les souvenirs d'Alice croisent d'autres hypothèses, et c'est ce qui crée une histoire énigmatique.
Si je n'ai absolument rien à reprocher au thème, j'en ai plus à dire sur le style. Et malheureusement, au dépend du livre. C'est le premier livre que je lis de Michel Moatti, et donc je ne savais pas du tout sur quoi j'allais tomber (bien que d'autres titres du même auteur m'aient déjà fait de l'oeil sur les étalages de ma librairie). C'est un écrivain que je connaissais déjà de nom, du fait de sa réputation dans la blogosphère.
Aussi ai-je été déçue du ton froid et détaché qui est utilisé pour narrer l'histoire. Bon, en laissant décanter, je comprends mieux (après avoir lu la solution du mystère) pourquoi cela paraître aseptisé et impersonnel. Malgré cela, je reste un peu sur ma faim. Peut-être faudrait-il que je lise un autre livre du même auteur, pour me faire une meilleure idée, car malgré tout, j'ai aimé le fond de l'histoire.
Lien : http://au-fil-des-pages477.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Taylor
  27 juillet 2016
Alice Hoffman se réveille à l'hopital après une tentative de suicide. Elle ne supportait plus la vie sans son fils disparu tragiquement.
Un jour un homme vient dans sa chambre et lui annonce que son fils n'est peut être pas mort. Cet homme est un flic en covalescence. Ensemble, ils vont reprendre l'enquête rapidement ée.
Et si Franck n'était pas tombé à l'eau ce jour là ? Qui est la femme aperçue par plusieurs témoins au moment du drame ?
Tout le long du roman, on suit la quête de ces deux naufragés de la vie. L'espoir et les doutes d'Alice quant à la possibilité de retrouver son fils. La relation entre Alice et le policier est intéressante car de simples partenaires, ils vont finir s'apprivoiser pour devenir "amis".
C'est un roman d'ambiance très oppressant dont l'auteur tisse la toile très lentement.
Pour ma part c'est une découverte très agréable et je lirais les autres romans de l'auteur car j'aime sa façon de m'emmener là où je m'y attends le moins.
Commenter  J’apprécie          00
hello___books
  06 juin 2020
J'ai adoré tout le roman, mais, la fin m'a donné un avis assez mitigé !
J'ai énormément aimé le récit. Une certaine oppression nous tient en haleine du début à la fin avec quelques rebondissements par-ci, par-là. J'ai été happée dans l'histoire dès les premières pages. de plus, l'histoire est originale, pas dans les grandes formes, car il y en a des centaines des livres traitant de ce sujet. Mais, originale dans les détails, dans la façon dont ça va se faire.
Cependant, j'ai été déçue par la fin. En effet, tout s'est passé trop rapidement et une fin à laquelle je ne m'attendais absolument pas et dont je n'ai pas saisi tout de suite l'intérêt. Avec du recul, je comprends pourquoi l'auteur a choisi cette fin et je pense que je pourrais me laisser tenter par d'autres livres de l'auteur, en connaissant son style d'écriture.
Les personnages sont vraiment très attachants. Quand on apprend ce qu'il s'est passé à Alice, on peut essayer de comprendre la détresse qu'elle a pu ressentir et pourquoi elle en est arrivée là. J'ai beaucoup aimé être à ses côtés lors de sa convalescence et de ses recherches.
Quant à van Dern, il s'agit d'une personne assez mystérieuse, il ne se dévoile que peu et aide volontiers Alice. Je me suis attachée à lui, mais beaucoup moins que pour Alice.
La plume de l'auteur est très agréable à lire. En effet, le vocabulaire utilisé est simple, les phrases sont courtes et fluides. Michel MOATTI nous transmet de multiple émotions et met du suspens dans son récit, qui le rend addict.
Pour résumé, il s'agit d'un thriller psychologique, dont la fin m'a déçue. Mais le récit est excellent, s'il vous fait envie, ne vous laissez pas influencer par mon avis.
Lien : https://hellobook323.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2018
Mon regard se posait sur mille choses ordinaires. En réalisant que je ne les verrais plus, j’avais curieusement le sentiment de les découvrir pour la première fois. D’en voir les faces cachées et les mystères. Quand on meurt, pensai-je, tout cela n’existe plus. Tout disparaît. Mais quand on va mourir, les choses anodines deviennent des curiosités. Elles luisent presque, semblent s’exonérer du réel ordinaire et exister d’une vie propre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2018
La mort est plus forte que la peur. La mort est plus forte que la douleur. J’avais parcouru avec fièvre ces récits de femmes criminelles, par passion ou par vengeance. Par amour. Par amour déçu, ou bafoué, ou blessé. Par douleur. Ma douleur à moi était immense. Vaste comme un monde. J’ai décidé de glisser et de partir. D’abandonner le terrain. Une mère ne vit pas dans un monde d’où son fils a fui. Je ne pensais plus qu’à Franck. Qu’à l’absence de Franck. J’utilisais sans cesse cette expression de menteuse et de lâche : « l’absence de Franck… » Franck était mort. Il ne s’était pas absenté. Il était MORT. Voilà. Voilà. Voilà avec quoi je devais vivre, moi. Eh bien non. Pas question. Une mère ne vit pas dans un monde que son fils de onze ans a quitté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2018
On se souvient seulement de l’histoire qu’on nous en a racontée et de quelques anecdotes qui s’y rattachent. L’événement lui-même s’est effacé, comme embourbé dans le marc qui stagne tout au fond de nos souvenirs. Ainsi, on croit se rappeler tel anniversaire ou telle fête de famille, parce que des photos en témoignent, mais on serait bien en peine de citer l’ensemble des personnes qui y ont effectivement participé : on ne se « souvient » que de celles qui figurent sur l’image. Les autres, hors champ, ont complètement disparu. Ils peuvent ne jamais avoir été là, ou tout simplement n’avoir jamais existé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2018
« Quand vous avez envie de vous évader, mettez le casque et écoutez le morceau. Il dure un bon moment. Soixante et onze minutes. Vous verrez, il détend bien. Moi-même je l’écoute parfois, le soir, en buvant un verre… Si vous voulez, je vous apporterai un verre de vin un de ces après-midi. »
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2018
J’ai une certaine efficacité. Je réfléchis. Je ne suis pas une sorte de spirite qui retrouve des chiens égarés en faisant tourner une bague accrochée à un fil de soie. J’ai mes méthodes.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michel Moatti (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Moatti
Entrevue avec Michel Moatti, par Anne-Josée Cameron, au salon de thé Le lièvre et la tortue de Limoilou. (ICI Quebec)
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre