AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791032702864
Éditeur : Editions Ki-oon (05/07/2018)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Percez les nuages gris du quotidien et retrouvez vos rêves d'enfant !
Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n'a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l'aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l'a rattrapé. Son travail à l'atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  12 septembre 2018
Ce n'est pas réellement un secret, depuis quelques années, j'ai du mal à trouver des séries manga auxquelles j'accroche à 100%. Trop de publications, et peut-être pas assez de présélection de la part des maisons d'édition. Je suis donc toujours un peu frileuse lorsqu'on me conseille une nouveauté nippone. Pourtant avec Beyond the clouds je n'ai pas trop réfléchi et cela pour plusieurs raisons.
Le graphisme tout d'abord. Il me fait beaucoup penser à celui de Hiroyuki Asada que j'adore. Tout en douceur et en poésie, sans pour autant engloutir le récit. On ne se focalise pas uniquement sur l'impression que dégage le dessin. Il y a bien entendu un côté "enfantin" (ce qui n'est absolument pas une critique) mais cela n'empêche pas Nicke de traiter de sujet sérieux, mature voire violent. le style graphique est aussi assez complexe, sans être étouffant. Nous sommes dans un univers steampunk et je trouve toujours assez important d'avoir des détails des machines et de la ville où nos héros évoluent. Un sans faute donc à ce niveau-là.
En ce qui concerne l'histoire, je retrouve aussi Letter Bee (toujours de Hiroyuki Asada). Ce sont deux histoires totalement différentes, mais les héros sont des enfants qui essayent de vivre leurs vies et leurs rêves malgré les aléas de la vie. Et forcément, je suis touchée. La douceur et la poésie sont aussi présentes dans le récit. le mélange steampunk et onirique fonctionne d'ailleurs très bien aussi. Cela laisse tellement de place à l'imagination et aux surprises surtout. Tout est possible, de base dans la littérature, mais là, je ne sais pas, je me dis que la mangaka n'a pas de limite et qu'elle peut créer ce qui lui plait. Cette liberté peut être à double tranchant mais pour l'instant pas de couac.
L'éditeur présente aussi le manga comme étant proche de l'univers de Ghibli. Je suis assez d'accord. Si vous aimez les films d'animation du Studio vous serez probablement enchantés en lisant Beyond the clouds. Sans que cela soit du copier/coller encore une fois. C'est surtout une ambiance et des valeurs semblables.
Trêve de comparaison et venons en à l'histoire et aux personnages. Nous entrons à peine dans le récit, il est donc difficile de dire où la mangaka va nous mener, mais pour l'instant j'aime beaucoup ce que j'ai lu. Nous découvrons les personnages, l'univers, l'élément "perturbateur". Théo est un jeune orphelin qui vit avec ses collègues et son patron. Son travail consiste à réparer des objets et il mène une vie plutôt agréable. C'est un rêveur qui voudrait explorer le monde et qui a une âme d'enfant toujours présente. Il est d'ailleurs assez jeune... Difficile de lui donner un âge. Je dirais une douzaine d'années environ. On sent qu'il y a une tristesse en lui mais qu'il est parvenu à aller de l'avant. Sa rencontre avec Mia va cependant bouleverser totalement son univers, et en bien. On a l'impression rapidement que ces deux-là étaient destinés à se rencontrer et ce sentiment apporte encore plus de tendresse au manga. Leur périple ne sera pas facile, mais il y a aussi beaucoup d'espoir dès le départ et je n'arrive pas à me dire qu'ils ne parviendront pas à réaliser leurs rêves. Je sais, c'est le premier tome mais déjà cette sensation est très encourageante.
Des personnages attachants, un univers intéressant, une trame mystérieuse... Un premier volume réussit à tous les niveaux. J'ai hâte de poursuivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
mcd30
  01 septembre 2018
Une très grande finesse de trait, une palette tout en douceur, un univers magnifique avec un petit côté steampunk que j'affectionne tout particulièrement.
Un jeune garçon orphelin Théo vient en aide à une humaine ailée tombée du ciel. Des créatures fantastiques peuplent cet univers. C'est beau, c'est poétique.
Nicke nous offre un manga de qualité avec une histoire intéressante qui donne envie de se fidéliser. le petit bonus est l'interview de l'auteur qui nous raconte son parcours .
Un manga que je verrais bien en film d'animation tant il fait appel à l'imagination.
Commenter  J’apprécie          295
Lilo0606160616
  15 septembre 2018
Petit topo sur l'histoire : Théo est un jeune garçon humanoïde à l'imagination débordante et féru de lecture, appréciant les univers fantastiques et merveilleux. Habitant de la ville jaune, un ville tellement "polluée" par les fumée des usines qu'il est impossible de voir le ciel, il est employé en tant que "réparateur" d'horlogerie chez monsieur Chikuwa. Un jour, alors qu'il se rend à la décharge (alias "le dépotoir" pour les habitants, alias "l'île des rêves pour Théo"), il fait la rencontre de Mia, une "habitante du ciel", évanouie parmi les déchets et à qui il manque une aile. Sans l'once d'une hésitation et percevant qu'elle pourrait être en danger, il décide de l'emmener chez lui afin de lui prodiguer les soins nécessaires et lui confectionner une nouvelle aile. Au fil des jours il va créer une relation particulière voire fraternelle avec elle, lui lisant les histoires qui l'ont lui même transporté dans son enfance. Mais ce bonheur est entaché par les mauvais dessins de certains habitants de la ville, qui voient en cette habitante du ciel une étrangère qu'il faut éliminer non sans avoir pris soin de lui voler sa précieuse aile restante. C'est lors d'un combat acharné contre les assaillants de Mia que Théo va prendre conscience de la personnalité et de la force insoupçonnée de Mia. Son seul objectif sera dès lors de prendre soin d'elle et d'aller à la rencontre des étoiles.
J'ai trouvé le scénario plutôt mignon, rythmé mais manquant peut-être d'un peu de caractère. Cette idée de classe sociale (les humanoïdes VS les habitants du ciel) n'est pas novatrice, cependant la relation entre les personnages transpire la tendresse et ça fait du bien. On s'interroge sur la vrai personnalité de Mia, sur ses pouvoirs, partie que j'ai trouvé un peu trop survolée. J'aurai aimé que l'auteure s'attarde davantage sur ses capacités cachées, ce qui aurait rendu Mia un peu plus "vivante" dans le récit. En effet, on y voit Théo qui se démène, qui fait des recherches, qui s'en va dans la forêt à la recherche d'ingrédients qui pourraient aider Mia, mais cette dernière est pour l'instant un peu effacée. J'imagine que le deuxième tome mettra davantage en avant son personnage :)
Au niveau des illustrations je crois que c'est le gros point fort de ce manga. J'ai adoré le coup de crayon de Nicke qui propose quelque chose de fourni, un trait appuyé et des visages expressifs aux yeux souvent ébahis. Les visages ne sont pas particulièrement détaillés mais les regards sont profonds, travaillés. Les détails ne manquent pas et de nombreuses planches sont achurées, proposant pas mal de contrastes. La fin du manga inclus une interview de l'illustratrice, une interview bienvenue qui nous permet d'en savoir plus sur les origines de "Beyond the clouds".
En conclusion, encore une belle découverte aux éditions Kioon. Un manga doux, qui nous fait rêver et nous emporte dans un univers poétique et fantastique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mladoria
  22 juillet 2018
A peine acheté, à peine dévoré ! Encore une fois c'est la couverture et ses couleurs qui m'ont conquise d'emblée !
L'univers ! La ville jaune, une cité où règne une atmosphère enfumée peuplée d'humains et d'hybrides animaux. Théo, un jeune mécanicien, trouve dans "L'île aux rêves" Mia, une petite fille ailée blessée.
Avec cette histoire, on plonge directement dans un monde qui m'a fortement fait pensé aux oeuvres de Miyazaki (notamment le château dans le ciel, rien que la couverture ; et Nausicaa de la vallée du vent pour une autre partie du livre). C'est donc logiquement que j'ai été de suite conquise. le dessin est à la fois détaillé et très épuré. Les personnages ont vraiment des bouilles et des des expressions toutes plus mignonnes les unes que les autres.
On est clairement dans de l'heroic fantasy classique mais ce n'est pas dérangeant et le mystère qui plane autour du personnage de Mia tient le fil et donne vraiment envie de découvrir la suite (bon sachant que le premier tome vient tout juste de sortir il va falloir attendre un peu) il me tarde !! Une épopée magico-steampunk qui promet de bien belles choses !!
Je suis tombée en admiration devant les pages de titres des chapitres !!!
Un vrai coup de coeur de fantasy en manga !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nekotalife
  25 août 2018
J'avais lu l'extrait dans le magazine Ki-Oon sur lequel j'étais tombée par hasard avant de repartir avec et il m'avait bien plût. Les graphismes étaient déjà à couper dans le souffle à ce moment là et lorsque je suis tombée sur le tome 1 après mon examen de soin, santé et hygiène j'ai fini par craquer… La couverture est tellement belle et me fait penser à de l'aquarelle, elle nous transporte aisément dans l'univers de Beyond the Clouds en rappelant le côté onirique de l'oeuvre tout en nous montrant Théo et Mia. Nos deux personnages principaux sont mit en avant plan, mais l'arrière nous fait aisément pensé à la ville jaune que nous découvrons au fil des pages.
Si vous avez lu l'extrait, le manga ou le résumé un peu plus haut, vous savez qui sont ces deux personnages. Pour les autres n'en sachant rien, nous commençons l'histoire en compagnie de Théo dans une cité nommée la ville jaune. Elle tient son nom des différentes usines crachant de la fumée jour et nuit et donnant à la cité sa teinte caractéristique. Notre héros, Théo, se rend dans un lieu qu'il nomme l'ïle des merveilles et tombera, par hasard, sur une fillette hors du commun. Fillette que nous découvrirons de plus en plus au fil des pages et qui s'avère être Mia, une demoiselle qui nous réservera de nombreuses surprises.
Comme Nicke nous l'explique dans « le monde de Beyond the Clouds » l'idée de l'oeuvre est née grâce à Fleeting Dream de Final Fantasy X. C'est cette OST qui a inspiré l'univers que nous découvrons à présent et en la réécoutant je me dis qu'elle colle vraiment bien à ce manga. Je me suis même surprise à écouter la mélodie tout en le relisant, ce que je fais rarement. D'ailleurs, cette partie finale du manga est vraiment intéressante à lire à mes yeux. J'aime découvrir ce genre de détails, en savoir plus sur les personnages alors ce fut un vrai régal.
Mais revenons en un peu sur le manga en lui-même, sur ce conte onirique aux graphismes qui m'ont conquises du début à la fin et ont fait briller mes mirettes. Chaque page fourmille de détails, d'êtres, de vie et je ne me suis pas ennuyée un instant durant mes observations. Parce que oui, je m'arrêtais un long moment sur les pages afin de m'y perdre, de découvrir ce qu'il y avait à voir et même après une relecture je me disais « Tient… Je ne l'avais pas vu celui là ! ». Je ne pense pas être la seule à le dire, mais les graphismes sont juste magnifiques ! Un véritable régal pour les yeux !
Du côté de l'histoire, elle se met en place dans ce premier tome où nous découvrons les personnages, la ville, les liens entre les protagonistes, mais également les différences existantes, les peuples, quelques éléments un peu plus légendaires et… Et… Je suis soufflée par un certain animal apparaissant à la toute fin. Il est si beau ! Erm… Je m'égare… Mis à part cela, on avance petit à petit au fil des découvertes, des décisions prises par Théo et des éléments prenant place au fil du temps avec leurs explications. Tout prend place, telle une pièce de puzzle, et s'avère compréhensible. Rien n'est réellement laissé au hasard et je suis curieuse de voir ce que réservera le tome 2… Surtout vu la fin.
Je me suis plus attachée à Théo durant ce volume, même si je trouve Mia vraiment adorable, et je trouve qu'ils se complètent parfaitement, qu'ils s'entraident et avancent grâce à l'autre. Bien entendu, d'autres personnages prennent place que ce soit les collègues de Théo, son patron, l'un de ses amis, un autre vendeur ou des personnages arrivant plus loin dans l'histoire dont je ne parlerai pas de suite afin de ne pas vous spoiler. Tous sont différents, tous ont leurs caractères, leurs designs, leurs habitudes, leurs passés aussi et leurs liens avec autrui. Ils ne sont pas figés, ils ont leurs peurs, leurs forces, leurs faiblesses et font également des choix en faisant, parfois, des erreurs, en pensant ne pas avoir assez fait. Hotch m'a réellement touchée à un moment et j'ai hâte d'en savoir plus sur eux tous, sur ce groupe aux caractéristiques diverses que j'apprécie déjà.
L'édition ainsi que l'adaptation graphique d'Erwan Lossoi en elles-mêmes sont vraiment bien réalisées et je craque toujours sur cette couverture, sur sa douceur, sur ses teintes et les dorures présentes. le papier est relativement épais, même si de temps en temps il est possible de deviner ce qu'il y a de l'autre côté quant aux pages couleurs du début elles sont bien imprimées, tout aussi plaisantes que la couverture et aux teintes typiques de cet univers. Pour ce qui est des impressions des tons de gris, je n'ai pas souvenirs d'avoir vu un seul problème durant ma lecture. D'ailleurs, l'encre restait gentiment sur sa page sans venir agresser les doigts ce qui est vraiment chouette ! Pour ce qui est de la traduction de Fédoua Lamodière, je trouve qu'elle colle à l'univers présent, à l'onirisme qui se dégage de l'oeuvre et nous permet de reconnaître qui parle sans difficulté. Je ne me souviens pas d'avoir vu d'erreurs durant ma double lecture, mais comme vous le savez déjà j'entre dans le monde en question…
Pour faire simple, vous l'aurez sûrement comprit, mais Beyond the Clouds fut une très belle surprise sur laquelle je suis heureuse d'être tombée. C'est un très beau titre que je suivrai volontiers au fil des sorties même si j'ai déjà une tonne de séries en cours… Enfin, une de plus ou de moins vu le nombre cela ne changera plus grand-chose je pense…
Lien : https://otaklive.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
BoDoi   12 septembre 2018
Cette toute première série est le fruit du travail d’une jeune autrice qui couve son récit depuis des années. Tout public et universelle, elle est sans aucun doute l’une des plus belles créations des éditions Ki-oon de l’année et le titre qui colle le plus à la collection Kizuna de l’éditeur. À lire et à faire lire aux petits et aux grands en manque d’aventure et de récits fantastiques.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bedeo   03 septembre 2018
Chaque case est un petit bijou. On a l’impression d’être plongé dans un carnet de croquis d’un peintre aquarelliste même si le manga est en noir et blanc.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom   09 juillet 2018
Pour un premier album, c’est une très belle réussite. Heureusement que les éditions Ki-oon ont encore une fois parfaitement fait leur travail d’éditeur en dénichant cette talentueuse mangaka.
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   02 juillet 2018
"Beyond the Clouds" nous replonge en enfance avec son lot de contes et de créatures troublantes. Une trame soutenue ainsi qu'un style graphique proche de "L'enfant et le maudit", annonçant déjà la série comme prometteuse.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
florencemflorencem   11 septembre 2018
Depuis que je suis tout petit, j’adore lire. Mes lectures m’emmenaient à la découverte de dragons qui n’aimaient pas les légumes, de poissons qui volaient dans les airs, de cavernes scintillantes remplies de trésors… J’explorais des mondes inconnus…
Commenter  J’apprécie          220
mcd30mcd30   31 août 2018
Depuis que je suis tout petit, j'adore lire...
Mes lectures m'emmenaient à la découverte de dragons qui n'aimaient pas les légumes, de poissons qui volaient dans les airs, de cavernes scintillantes remplies de trésors...
J'explorais des mondes inconnus !
[...] Mais j'ai grandi
et tout a changé...
c'est qu'à force de lire en permanence...
Mes yeux voient moins bien qu'avant.
Commenter  J’apprécie          60
mcd30mcd30   01 septembre 2018
Théo _ prenez ça !
Les voyous _ mes pieds sont collés !
ouf... c'était juste une sale blague...
Théo _ c'est de la colle à prise rapide, la spécialité du patron!
et pour ajouter un peu de piquant...
Voilà mes bombes au tabasco !
Les voyous _ j'en ai dans les yeux !
aïe ! ça brûle !
Commenter  J’apprécie          20
InsideyourbooksInsideyourbooks   14 juillet 2018
Comme les songes qui s'échappent avec la nuit... Les livres sont devenus pour moi de simples objets de papier...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Nicke (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2458 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .