AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2372873148
Éditeur : Komikku éditions (31/01/2019)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Découvrez un monde magique, peuplé de créatures extraordinaires !

Tsuiska est l'assistante d'un vétérinaire pas comme les autres puisque ce dernier soigne des créatures fantastiques. Fille d'une magicienne, elle est triste que la science ait remplacé la magie pour exercer ce métier. Après le travail, elle se rend en secret dans la forêt où elle a découvert un animal magique qu'elle pense être la seule à voir. Il est gravement blessé et malgré les soin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
garrytopper9
  06 février 2019
Voici la dernière nouveauté des éditions Komikku avec le premier tome de Créatures Fantastiques, un manga de type seinen prépublié dans le célèbre Comics Garden Magazine, bien connu pour des titres comme The Ancient Magus Bride, L'enfant et le Maudit ou encore Pétales de réincarnation édités également par Komikku.
On voit donc que la maison d'édition est toujours désireuse de nous proposer le beau catalogue de Comics Garden, et une fois de plus, avec Créatures Fantastiques on se retrouve dans un monde mystérieux et magique, qui ressemble beaucoup à un conte.
L'idée de départ est plutôt bonne car on découvre un univers assez dépaysant dans lequel la magie cesse peu à peu d'exister car les gens n'y croient tout simplement plus. La médecine et les avancées technologiques font que de plus en plus de personnes font plus confiance en la science et se désintéressent de la magie. Sauf que voilà, à partir du moment où on ne croit plus en la magie, on cesse de voir ce qui est magique, comme certaines créatures par exemple. de fait, comment les soigner lorsqu'elles sont blessés si on ne les voit plus ?
Tout ceci nous est présenté dès le premier chapitre par la très jeune Ziska, qui descend d'une lignée de mages, mais qui est actuellement une apprentie vétérinaire. Elle regrette que le monde dans lequel elle évolue se désintéresse de la magie et elle cherche donc à préserver les bêtes mythiques qui vont peur à peu disparaitre.
Chaque chapitre va nous présenter un cas, que Ziska et son maitre, Nico, vont résoudre en soignant une créature. Il y aura donc un Lindworm (une sorte de dragon), une Salamandre, un Wolpertinger et ainsi de suite… Si j'ai bien aimé l'idée car je trouve le concept très intéressant, j'ai moins aimé la routine qui s'installe rapidement. J'ai eu le sentiment de lire un bon titre, certes, mais simplement tranche de vie, sans réel fil rouge et cela me déplait un peu. J'avais eu le même soucis pour Minuscule qui pour moi manquait cruellement d'une véritable intrigue.
Graphiquement le titre est vraiment très beau, les pages sont grandes, lumineuses et très détaillés. On en prend plein les yeux et on s'attache rapidement aux créatures (hélas pas vraiment aux personnages) qui sont vraiment bien dessinées. L'édition de Komikku est comme toujours impeccable, avec un respect de la sur-couverture originale, des bonus en couverture et une page couleur en ouverture de tome.
Une bonne lecture que ce premier tome de Créatures Fantastiques, mais il faudra voir si une réelle intrigue se met en place dans les tomes suivants, sans quoi, on risquerait vite de tourner en rond. La série compte actuellement 3 tomes au Japon et est toujours en cours de parution. le deuxième tome devrait arriver en France au mois de mars.
Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  02 février 2019
Ziska a pour passion de soigner les animaux. Elle souhaite utiliser la magie pour les guérir ou tout au moins les soulager de leur souffrance.
Mais le monde aujourd'hui rejette ces pouvoirs pour se tourner vers la science et les médicaments.
Apprentie vétérinaire, elle va essayer de trouver sa voie...
Un beau manga qui nous présente de formidables créatures fantastiques. Ma préférée est la salamandre de feu même si le dragon étoile filante est magnifique.

Mais ce qui m'a encore plus plu est que le récit initie à la fois aux actes médicaux et surtout à la réflexion à avoir avant de tenter de soigner. Est-il toujours souhaitable de prolonger la vie ? Comment équilibrer les bienfaits et les risques d'un soin ?
L'héroïne est jeune et entière, elle va devoir apprendre à raisonner avant d'agir. Mais elle est volontaire et bien décidée à sauver le plus grand nombre possible d'animaux.
A lire et à offrir...
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          140
Rickola
  04 février 2019
La science a remplacé la magie dans le coeur des hommes. Elle est sur le point de faire basculer le monde dans une nouvelle ère, entraînant les créatures fantastiques dans l'oubli. Descendante d'une lignée de mages, la jeune Ziska est apprentie vétérinaire. Avec son maître, Nico, elle cherche soigner et préserver les bêtes mythiques menacées d'extinction… Mais n'est-il pas déjà trop tard ? À la croisée de la médecine et de la magie, découvre un bestiaire hors du commun !
Ce pitch de départ m'a beaucoup attiré et m'a tout de suite évoqué Les Animaux Fantastiques, qui se déroule également dans un univers magique avec des créatures qui n'existent pas mais qui rappellent cependant parfois de véritables animaux. On se retrouve dans le même cas de figure avec ce manga, même si l'ambiance diffère énormément des films évoqués.
Tout d'abord, il faut savoir que ce premier tome se découpe en cinq chapitres, chacun présentant un cas différent avec une nouvelle créature à soigner. Il n'y a pour le moment pas de réel fil conducteur même si diverses questions sont posées et devraient je suppose permettre de créer un enjeu global (la principale concernant la nature des pouvoirs magiques de Ziska). Cette structure narrative m'a beaucoup plu car elle apporte beaucoup de dynamisme à l'écriture, chaque chapitre étoffant l'univers et les relations entre les personnages, tout en nous faisant nous inquiéter pour le sort des différentes créatures.
Du point de vue de l'univers justement, Kaziya trouve un bel équilibre dans son écriture pour développer plusieurs éléments dès ce premier tome qui parviennent à nous faire directement entrer dedans, décrivant de façon simple les règles qui régissent ce monde, que ce soit le fonctionnement de la magie ou les éléments scientifiques qui finissent par prendre sa place.
D'ailleurs, la thématique liée à l'utilisation de la science (avec Nico) conjointement à la magie de Ziska est très intéressante. Dans ce monde où la magie se perd, la jeune fille et son maître constatent qu'elle reste d'un grand secours dans les soins aux créatures, et est même parfois meilleure que la science (comme dans le chapitre où ils soignent une salamandre, je vous laisse le soin de le découvrir).
Mais s'il y a un point sur lequel j'attendais ce manga en particulier, c'est concernant le traitement de la thématique animale. Et de ce point de vue, c'est une véritable réussite. Tout d'abord, le trait très doux et néanmoins détaillé de l'auteur fait des merveilles à chaque page, mais encore plus lorsqu'il s'agit de représenter les créatures. Et ceci est couplé avec une vraie intelligence dans le traitement des thématiques. S'il y a un chapitre que j'ai retenu sur ce point, c'est celui du Wolpertinger (une sorte de lapin).
Ziska récupère cet animal alors qu'il est mourant, dans une boite, chez les propriétaires d'une petite chienne que la jeune vétérinaire soignait. La mère de la famille explique que ce petit lapin avait été trouvé par son jeune fils, mais qu'il a fini par s'en désintéresser, notamment parce qu'il s'est enlaidi, ils comptaient donc s'en débarrasser. La jeune fille récupère la bête, ne comprenant pas comment on peut abandonner un animal de la sorte (j'avoue ne pas le comprendre non plus, mais je sais que c'est malheureusement trop fréquent…). Elle l'amène à Nico afin qu'il la soigne, mais ce dernier constate que l'animal a des tumeurs. Il explique ainsi à Ziska qu'il n'est pas possible de soigner un cancer, et qu'il faut toujours se poser la question de l'acharnement aux soins, quitte à faire souffrir l'animal inutilement, ou s'il ne vaut pas mieux l'aider à mourir. Je ne vous révélerai pas la conclusion du chapitre, mais j'ai trouvé toutes ces thématiques évoquées en si peu de page extrêmement touchantes.
En résumé, ce premier tome de Créatures Fantastiques a totalement comblé mes attentes. C'est même un petit coup de coeur tant le travail sur la thématique animalière m'a parlé. le trait de l'auteur, très doux et malgré tout détaillé a également su me séduire et rendre justice à la beauté des créatures. Je n'ai qu'une hâte, que le deuxième tome sorte pour continuer l'aventure aux côtés de Ziska et Nico, d'autant plus que ce premier volume finit sur un cliffhanger. Ainsi, je pense que ce manga parlera sans mal aux amoureux des animaux, mais aussi à ceux aimant les mangas de qualité, tout simplement.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VibrationLitteraire
  05 février 2019
Un premier tome attendrissant…
J'ai été très intéressée dès l'annonce de la sortie de cette nouvelle saga. Vous n'êtes surement pas sans savoir que je voue un amour inconditionnel aux éditions Komikku, et donc, je ne pouvais pas passer à côté d'une saga parlant d'animaux fantastiques !
J'ai été vraiment conquise par ce premier tome et j'ai hâte d'avoir la suite. Nous suivons Ziska, une jeune fille apprentie vétérinaire et son maître Nico. Ziska descend d'une famille de mage et entend bien continuer la tradition même si le monde évolue et que les gens croient de moins en moins à la magie. Aux côtés de ces deux acolytes, nous allons découvrir de magnifiques petites créatures mal en point qui vont se révéler petit à petit des plus intéressantes.
Dans ce premier tome, je dois avouer que j'ai été déjà totalement fascinée par l'univers merveilleux plein de surprises notamment avec des petites créatures qui sont définitivement étonnantes dès que l'on dépasse les apparences ! J'ai adoré le caractère du personnage principal. En effet, Ziska a gardé une grande part d'innocence, mais aussi une belle combativité. Elle fait tout pour aider un animal en détresse et redouble d'ingéniosité lorsque la situation devient complexe. J'ai eu comme l'impression de me plonger dans une sorte de conte et cela m'a beaucoup plu !
Côté graphique, c'est exactement le genre de manga que j'aime beaucoup. J'ai apprécié le trait de crayon et les détails des différentes créatures !
Ce premier tome de Créatures fantastiques m'a totalement conquise et j'ai vraiment hâte de découvrir la suite. Les personnages principaux sont attachants et les créatures découvertes sont aussi fascinantes qu'étonnantes ! Encore une belle saga des éditions Komikku qui ne cessent de me surprendre !
Lien : http://vibrationlitteraire.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
ActuaBD   12 février 2019
Un conte de fées moderne, dans un univers pseudo-médiéval dans lequel le public pourra à loisir sélectionner son mode de médecine et enrichir ses connaissances concernant les soins naturels et l’avancée des découvertes médicales comme l’aspirine ou autres médicaments de tous les jours.

Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   12 février 2019
Rafraîchissantes, les aventures de la petite Ziska avec les bêtes chimériques qu'elle soigne offrent un bon moment de détente. Espérons toutefois que le prochain volume approfondira l'intrigue et saura s'affranchir peu ou prou du schéma redondant de cet opus d'ouverture.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   06 février 2019
À la croisée de la médecine et de la magie, découvrez un bestiaire hors du commun ! Un délice rafraîchissant. Qui a dit que les mangas étaient réservés aux enfants ?
Lire la critique sur le site : BulledEncre
autres livres classés : VétérinairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
291 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre