AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757810705
272 pages
Points (22/01/2009)
4.11/5   9 notes
Résumé :
Qu'il s'agisse des commandements envers Dieu ou envers les hommes, Marc-Alain Ouaknin exploite toutes les virtualités des lettres et des mots hébraïques pour montrer que les Dix Commandements ne sont pas seulement des injonctions ou des interdits.

Ils ne font pas la morale. Ils sont au contraire porteurs d'une éthique dynamique du futur, pour être plus, vivre mieux, donner corps à la parole, ouvrir à des fécondités inédites.

Ils tradu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
finitysend
  10 août 2016
Les dix paroles sont des mots qui ont une vie propre dans le judaïsme …
Considérons que : débarim signifie les paroles et considérons que , dévarim signifie les choses et considérons que les lettres béth et véth sont quelque part la même chose en hébreu .
De cela il ressort que les paroles et leur nature participent de la nature profonde des choses et que de même les choses participent des paroles ... un peu comme les mathématiques sont la réalité et la réalité des mathématiques ...
Les dix paroles sont au centre du judaïsme ...
Ce sont des mots vivants non pas parce qu'ils sont étudiés et connus mais parce que ces paroles comme toutes les paroles dans le judaïsme sont pensées comme des réalités moins que des mots décrivant la réalité . Les mots sont des sources de réalité en soit .
L'auteur est professeur de littérature comparée à l'université hébraïque de Jérusalem et son texte est magique et élégant ...
Il est absolument orthodoxe selon les méthodes exégétiques rabbiniques .
Les dix paroles sont un espace grandiose pour la pensée et il est utile de s'en approcher un peu en profondeur , pour mesurer à quel point les clichés et poncifs qui les environnent , les confinent dans une vision souvent réductrice et plus normative que ce qu'elles sont en vrai : une dynamique jurisprudentielle .
Les penser en terme de commandements est le signe d'une pauvre ignorance , même si elles recèlent de l'impératif évidement ...
L'auteur scrute le texte et le pressure (- cf : midrash – scruter , analyser , commenter en talmud Tora ( étude Toraique) , il l'aborde en fait , comme il est quotidiennement vécu dans des milliers de yéshiva …
Des questions en enfilade qui découlent les unes des autres et se répondent les unes les autres et qui sont très représentatives des méthodes exégétiques juives traditionnelles ...
Le pil-pul ….. C'est anecdotique mais le mot pil-pél qui désigne le poivre ( et qui vient du Tamoul ) en hébreu biblique , qui a donné pill-pull une méthode d'exégèse par la contradiction , qui enseigne que les mots piquent , et qu'ils ont leur vie propre .
Il y a aussi l'idée qu'un texte par définition , change à chaque lecture et notons aussi que l'humour possède réellement une valeur fonctionnelle exégétique qui répond à la finalité de dénouer les trames de la pensée ..
Ce texte est accessible et de très haute volée et je me laisse aller à la paresse en proposant une citation plutôt que de fournir une analyse de mon cru :
Considérons les mots " Tu n'auras pas d'autres dieux que moi " , et disons que :
Dieu, Elohim , dans le texte original , signifie aussi ( à part divinité ) , en hébreu : " institution de justice ".
C'est ainsi que : « " Ce que l'on considère ici comme du divin, note Ouaknine, est en rapport avec la justice. «
Autrement dit, Dieu ne s'atteint que par la relation juste ( qui est l'effet de la sagesse qui repose sur la connaissance et nécessairement sur l'expérience ) , par la relation éthique, c'est-à-dire la responsabilité et l'amour du prochain ( de son frère ) ...
Dieu ne s'atteint donc que par la relation aux autres hommes et non pas par le dialogue avec un absolu immanent .
Pour reprendre Emmanuel Levinas, c'est " interdire à la relation métaphysique avec Dieu de s'accomplir dans l'ignorance des hommes et des choses ".
Les dix paroles .................................. Essér débarim …. Pas …. Les dix commandements …..
Et ainsi que Tora ne se traduit pas par : La loi mais par L'enseignement ( au sens de savoir resultant de l'étude ) .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Tatooa
  26 mai 2013
Ouaknin a une vision très personnelle des dix commandements, qu'il expose ici, et qui, ma foi (rions un peu), ouvre l'esprit et fait du bien à l'âme.
J'aime beaucoup les livres de cet auteur, bien que je ne sois pas juive. Je me suis de fait intéressée à toutes les religions et trouvé quelques auteurs qui m'ont inspirée, comme lui, ou Jean-Yves Leloup pour la religion chrétienne.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   26 mai 2013
Avant de mourir, Jacob/Israël demande à ses enfants réunis autour de lui de garder le patrimoine religieux qu'il leur a légué. Ses fils lui répondent alors : "Ecoute, Israël, Dieu est notre Dieu, Dieu est Un !"
On peut comprendre ainsi cette invocation : chacun a sa propre perception du divin. Mon dieu n'est pas le tien ! Et nous avons notre propre manière de vivre, en fonction de ce que nous comprenons de ce Dieu infini et transcendant. Ce n'est pas un Dieu autre, mais tu as le tien, et nous le nôtre. Ce n'est pas un Dieu unique, mais un Dieu Un : sa vocation est d'être pro-vocation à chacun, pour faire ce qui est juste à sa manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
euphemieeuphemie   25 mai 2014
Apprendre, donc, à lire pour faire échec à la "capture de la subjectivité" ( Pierre Legendre) qu'impose la société et les institutions, pour faire échec aux textes qui modèlent, pour l'anéantir, la subjectivité. Apprendre à lire pour ne pas se contenter des idées reçues, des idées qui, même vraies, "deviennent fausses à partir du moment où l'on s'en contente". (Alain)
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   26 mai 2013
En hébreu, le mot "liberté" contient la racine h-f-ch, "chercher". Un homme est libre quand il continue de chercher, quand rien n'est acquis définitivement, quand il ne dit pas "je sais".
Commenter  J’apprécie          70
latrambouzelatrambouze   21 mars 2021
Il faut donc que j’apprenne à parler avec justesse pour réprimander l’autre, de manière à ne pas le haïr dans mon cœur et à ne pas porter à cause de lui un poids qui me rendrait incapable de l’aimer. Si le prochain m’offense, il me faut essayer de transformer l’offense en paroles, paroles de réprimande, mais paroles justes.
Commenter  J’apprécie          10
latrambouzelatrambouze   21 mars 2021
En hébreu, le mot “essence” de dit mahout. Or ce mot vient de la racine ma, qui signifie « quoi ? ». Nous revenons encore à la « quoibilité », ce mot que j’ai inventé pour signifier que l’homme est question, pour lui-même et pour les autres, qu’il est ouvert à tous les possibles et tous les futurs, donc foncièrement (et paradoxalement) enraciné dans l’instabilité, prochain instable que nulle définition ne peut circonscrire ou décrire par avance et une fois pour toutes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marc-Alain Ouaknin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc-Alain Ouaknin
La Genèse de la Genèse : illustrée par l'abstraction Marc-Alain Ouaknin, Marc-Alain Ouaknin, Marc-Alain Ouaknin, Valère Novarina Éditions D. de Selliers Octobre 2019
Les éditions Diane de Selliers offrent depuis plus de vingt-cinq ans une lecture illustrée, éclairante, vivifiante, des textes fondateurs de l'humanité. La Bible était un rêve de toujours, qui a pris forme grâce à une éblouissante rencontre : celle de Marc-Alain Ouaknin, philosophe et rabbin, pour qui « traduire c'est révéler l'infini et la transcendance dont chaque langue est porteuse », et des peintres de l'abstraction, pour qui « l'art ne reproduit pas le visible, il rend visible » (Klee). Texte millénaire, la Genèse — et plus particulièrement ses onze premiers chapitres — fait partie de l'imaginaire collectif. de la création du monde à la tour de Babel en passant par l'Éden d'Adam et Ève, le déluge ou encore l'arche de Noé, ce livre dévoile un récit spirituel, pictural et universel. La modernité de la traduction de Marc-Alain Ouaknin face aux couleurs et aux formes de l'abstraction invite à une lecture intérieure, révélant à nos cours l'invisible du monde et l'inapparent de la condition humaine.
https://www.laprocure.com/genese-genese-illustree-abstraction/9782364371026.html
+ Lire la suite
>Religion comparée. Autres religions>Judaïsme>Théologie doctrinale, morale, sociale (16)
autres livres classés : judaismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1484 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre