AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020333058
Éditeur : Seuil (20/01/1998)

Note moyenne : 3.01/5 (sur 282 notes)
Résumé :
Sophie aime Antoine.
Antoine aime Sophie. Ce pourrait être la fin d'un roman-photo mais c'est le début des bonheurs et des malheurs de Sophie. Sophie, heureuse dans les bras d'Antoine, refuse de n'être que le reflet charmant que lui renvoie la glace.

Elle veut exister, être vraie, être elle-même. C'est difficile, quand on a appris à vivre selon des recettes de bonheur. Comment, quand on est Sophie, accepter ses contradictions?

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  12 avril 2013
une oeuvre de jeunesse de Katherine Pancol (elle a 25 ans quand elle l'écrit) et on aperçoit déjà tout le talent de cette auteure qui explosera dans sa trilogie (les yeux jaunes des crocodiles, tortues puis écureuils de central park).
l'héroïne Sophie sort à peine de l'adolescence, (elle a 18 ans au début) et on assiste à son évolution. d'abord elle prépare son mariage (au nom des valeurs qu'on lui a inculquées une femme doit se marier, avoir des enfants... grâce à son amie Ramona (personnage truculent) elle annule tout et fait un bout de chemin avec Antoine en Suisse où elle exerce d' abord un rôle de prof de français pour les étrangers avec sa petite valise pleine d'objets pratiques pour manier la langue puis grâce à sa rencontre avec Edouardo, un bel Italien qui lui sert de pigmalion elle trouvera un poste mieux rémunéré de professeur toujours. ...
peu à peu elle va se découvrir tout au long du roman, se libérer des chaines de son éducation, cesser de vouloir être ce que les autres veulent qu'elle soit pour devenir elle-même : qui elle est vraiment, ce qu'elle veut, désire etc.
un beau roman, une initiation presque ou une auto-analyse : découvrir qui on est , se dire que tout est possible si on se donne le droit d'essayer.
Sophie me plait beaucoup, elle est attachante, son prénom lui va bien. la façon dont elle parle de ses expériences sexuelles est irrésistible.
. c'est un livre qui nous fait rire souvent car elle pratique très bien l'auto-dérision et fait preuve d'une belle maturité....
j'ai passé un très bon moment
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
PiertyM
  02 janvier 2017
Nous sommes le résultat de nos choix! Lire ce lire à quarante ans bouscule inévitablement les souvenirs de nos jeunes années, on revoit des choix faits dans les moments de troubles de l'adolescence, pendant des moments de fièvres amoureuses ou encore cette frénésie d'emboiter le pas dans la vie active, est-il qu'on se laisse influencer par l'extérieur et parfois tenter de prendre la mauvaise direction par rapport à soi. Si le personnage de Sophie a pu avoir des modèles auprès desquels elle a chercher à s'identifier, en plus bénéficier d'un guide en la personne de Monsieur Eduardo mais ce n'est pas toujours le cas, le temps qu'on cherche à se reprendre, il est parfois trop. Suivre son chemin est souvent parsemé de doutes qu'on a besoin d'un poteau contre lequel on peut prendre appui de temps en temps....
Un bon roman! Simple, érotique, vivant, d'une imagerie propre à Kathérine Pancol, pas assez enthousiaste mais la fin donne un sens profond au titre car nous sommes à l'embouchure d'une vie à une autre, il faut de la personnalité pour pouvoir décider!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
aaahhh
  25 août 2012
"Moi d'abord", c'est l'histoire d'une femme qui cherche l'amour et qui va se trouver elle-même... Sans aucun doute l'un de mes grands coups de coeur littéraires, ce roman décrit avec sensibilité et finesse les émois d'une jeune femme à l'aube de sa vie d'adulte, quand tant de choix de vie s'offrent à vous qu'il est tentant de n'en saisir aucun et de rester enfant, mais que l'ardeur de la jeunesse vous pousse quand-même vers la vie, vers la nouveauté, vers la passion et à terme vers vous-même!
Le style entrainant et sensible de Katherine Pancol m'a complètement séduite et j'ai suivi le cheminement intérieur de son héroïne avec d'autant plus d'intérêt que je n'ai pas eu de mal à me retrouver en elle. Entre la tendresse et la passion, entre la sécurité et le frisson, entre le calme et la houle, il est parfois bien difficile de choisir et le seul guide qu'il faut écouter alors est intérieur...
Bien qu'un peu triste, nostalgique et serrant le coeur, c'est une bien jolie aventure que celle de "Moi d'abord" et je la recommande chaudement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Josephineblabla
  28 juillet 2011
Se construire et devenir celle que l'on veut... Un sujet intéressant mais je regrette quelque chose que je ne pourrais décrire! Un brin de fraîcheur? Plus de peps? Un livre qui sur le fond aurait pu nous parler à toutes, dommage que ce petit truc en plus ne soit pas là!
Commenter  J’apprécie          90
bookaure
  09 février 2012
Je connaissais Katherine Pancol par Les yeux jaunes des crocodiles et La Valse lente des tortues, et je l'ai aimée pour le courage de ses héroïnes, son écriture vraie et son ton juste.
On retrouve bien évidemment ces éléments dans ces 3 premiers romans, mais je pense aussi que Moi, d'abord et Scarlett, si possible sont un peu plus personnel et c'est cela qui est toujours. On y retrouve des héroïnes pleines de courage, qui n'ont pas forcément fait les meilleurs choix pour débuter dans la vie, mais qui s'en sortent parce qu'elles arrivent à se remettre en question et à se secouer quitte à sortir complétement de leur zone de confort.
Katerine Pancol nous fait comprendre que dans la vie de personnes simples, il peut se passer des choses extraordinaires que l'on ne voit pas et c'est là le vrai miracle.
Le même message est véhiculé dans Vu de l'extérieur, mais il est un peu moins léger que les 2 romans précédents. On y plonge, un peu mal à l'aise, dans le monde de l'inceste, les personnages y ont tous une histoire assez difficile. La lecture a été difficile par moments, on se sent un peu violenté, mais la conclusion reste la même: un grand bonheur en tournant la dernière page et une grande leçon de courage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
ShrimpShrimp   11 juin 2010
Quand tu sens que tout te regarde de travers, que tu perds le fil de la réalité, regarde le ciel au-dessus de toi. Regarde-le dans ses moindres détails. Dis-toi qu'il n'est pas seulement bleu ou gris mais qu'il est grand, que c'est le même de Paris à Hong Kong. Prends-le dans tes bras, applique-le sur ta poitrine et tu seras soulagée...
Commenter  J’apprécie          130
She_NightShe_Night   13 novembre 2010
Mais il m'avait déjà rattrapée, entourée de ses bras et me berçait contre son pouls battant. Déjà plus rien n'existait que ces deux bras-là, sa voix qui demandait "mais pourquoi fais-tu ça?", ses lèvres qui glissaient sur mes larmes et les léchaient, ses mains qui calmaient ma chamade, ses yeux où je pouvais lire tout son amour. Tant de passion évidente me faisait vibrer, me donnait l'impression d'être belle, fatale, essentielle.
[...]
Parce que je ne pouvais pas lui expliquer mon désespoir et mon envie de cimes enneigées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tiite-peytontiite-peyton   02 janvier 2012
Il défit sa ceinture, son jeans, envoya voler ses boots, sa chemise et son american caleçon. je fermai les yeux. je n'aime pas voir un homme qui se déshabille. C'est trop quotidien, trop vulnérable.


Puis il s’allongea sur moi. Doucement, lentement. Allant et venant entre mes jambes, les yeux fixés sur mon visage qui roulait. il attendit que je jouisse la première.

Nous avions fait l'amour avec amour. J'avais joui de lui et de sa langue attente. (...)
Les yeux dans les yeux, la bouche dans la bouche, les sexes emmêlés. Sans nous déprendre ni nous heurter.

p93
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
tiite-peytontiite-peyton   02 janvier 2012
J'ai oublié que je ne suis plus belle, que j'ai les yeux tombés à force d'avoir pleuré. Il me sourit quand même, m'attire sur le lit, m'allonge près de lui, glisse sa main sur mon ventre, ma tête sur son bras et murmure que ce n'est pas grave, que j'oublierai tout ça, que la vie commence et va être belle.
J'entends sa montre qui marche contre mon oreille, son coeur qui bat. Sa main me calme en habitant mes cheveux. Je me calme dans sa chaleur et m'endors, épuisée.

P 76
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Eve-YesheEve-Yeshe   13 avril 2013
« Camille regardait dormir son bébé. Enfin, elle avait quelqu’un tout à elle, quelqu’un qui lui ressemblerait, qui lui appartiendrait, qui réaliserait ses folies et ses ambitions. Pour qui maman serait le bout du monde, la Vierge de l’immensité. »
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Katherine Pancol (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katherine Pancol
Pause Auteur ✍️ Katherine Pancol
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Katherine Pancol

Où est née Katherine Pancol ?

France
Belgique
Maroc
Liban

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thème : Katherine PancolCréer un quiz sur ce livre
. .