AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809816167
350 pages
Éditeur : L'Archipel (07/01/2015)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Manuel Perrine n’a peur de rien ni de personne. Puissant, charismatique et impitoyable, il abat ses rivaux avec l’aisance qu’il met à arborer des costumes de lin blanc griffés.
L’inspecteur Michael Bennett est le seul flic à avoir réussi à mettre Perrine derrière les barreaux. Mais, à présent qu’il est sorti de prison, celui-ci s’est juré de l’éliminer, lui et tous ceux qui lui sont chers.
Justement, Bennett et ses dix enfants adoptés vivent dans une f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
JIEMDE
  25 mars 2017
Et voilà un nouveau narco-thrillo-polar Canada Dry : ça a le goût du polar, ça ressemble à un polar, mais dès les premières gorgées, vous saisissez le traquenard ! le sang de mon ennemi est le Canada Dry de Cartel de Winslow, c'est dire...
Histoire mièvre et peu crédible, style ou traduction digne d'une copie de brevet des collèges, chapitres courts mais vraiment trop courts... N'en jetez plus, la coupe est pleine ! Amateurs du genre, passez votre chemin.
Commenter  J’apprécie          123
Analire
  21 janvier 2015
Le sang de mon ennemi, titre effroyable à en faire frémir plus d'un se classe néanmoins, si l'on en croit la couverture "numéro un mondial du suspense". Et pour cause...
Entre le Mexique et les Etats-Unis, rien ne va plus. L'histoire se déroule dans un contexte de trafics illégaux de produits illicites, de production de champs de drogue, de réglements de comptes entre traficants. Perrine, le chef mafieux le plus redouté de tous les temps, crainte ultime de tous les traficants, policiers et autres civils, extermine un à un les personnes qui l'ont un jour ou l'autre contredits. Michael Bennett, policier des Etats-Unis, avait réussi à capturer Manuel avant que celui-ci ne s'échappe. Depuis ce temps-là, il doit vivre reclu dans un endroit isolé, déserté, dans une profonde campagne sans âme qui vive, avec ses sept jeunes enfants. Mais Michael, mis à la touche pour plus de sureté, va tenter de stopper les folies meurtrières du criminel, dans l'espoir de revenir un jour à une vie quotidienne banale.
Ce roman porte bien l'ornementation de numéro un du suspense : dès les premières lignes, des morts et du sang. le gang mystérieux qui opère semble sans limite, cruel, prêt à tout pour parvenir à leurs fins, n'ayant peur de rien ni de personne, seulement de leur chef, Manuel Perrine. Cet homme dégage une monstruosité bestiale effroyable, une aura sombre qui démontre l'absence d'humanisme et de sentiments de cet être sans coeur. Bien au contraire, contrastant nettement avec le monstre décrit ci-dessus, Michael Bennett, père responsable de sept adorables enfants, empli de tendresse envers les siens et d'attentions touchantes, incarne pleinement l'humanisme paternaliste. Courageux, aguerris, il n'hésite pas à donner sa vie aux siens, risquant à tout instant la mort pour permettre l'épanouissement de ses enfants, atristés de vivre reculés.
Le suspense est insupportable. Les meutres de Manuel Perrine se multiplient toujours plus, sans quiconque à l'horizon qui semble en mesure de pouvoir stopper le carnage. Michael Bennett semble un bien maigre personnage, déterminé, mais pas à la hauteur des sbires du mafieux. Les scènes de crimes deviennent de plus en plus morbides, tout en s'accélérant.
Ceux qui ont l'intention de lire ce livre ne devraient pas continuer à lire cette partie de ma chronique, sous peine de vous révéler quelques épisodes essentiels du roman, qui ne vous laisserez plus de surprise.
Le point dramatique ultime, le summum du suspense, qui accentue toujours plus l'effroi du lecteur, c'est lorsque les mafieux découvrent la cachette de la famille Bennett. L'intrigue, semblant avancer à toute vitesse, se ralentit en une fraction de secondes, laissant le lecteur dans l'angoisse la plus totale. Que sont devenus les enfants ? Et Mary Catherine, la pseudo gouvernante de la famille ? Michael, loin de sa famille, se fait un sang d'encre, prêt à en découdre, remonter à bloc pour tuer de ses propres mains son ennemi numéro un.
James Patterson pointe du doigt dans son roman les traficants de produits illicites, et la guerre qui persiste depuis des années aux frontières du Mexique et des Etats-Unis. Dans un rythme soutenu, alternant les courses-poursuites et les moments paisibles qui se déroulent à Susanville, dans le paysage agricole où sont réfugiés les enfants, l'auteur donne une énergie puissante à son roman, jouant malléablement avec les émotions du lecteur.
Un très bon thriller, au suspense omniprésent, et à l'atmosphère passablement moderne. Un bon moment de lecture, traitant de l'amour familial, du pouvoir d'un père, des narcotraficants, des mafieux... des thèmes éclectiques, mais qui se marient parfaitement dans ce cadre étouffant.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
emi13
  03 septembre 2016
Michael Bennet et sa famille font l'objet d'une protection assez rude pour ses enfants. L'ennemi de Bennet Manuel Perrine vient de s'évader de prison, les meurtres sanglants vienne de commencer, tous les parrains de la pègre qui ne voudront pas lui obéir seront assassiné. le plus important en second c'est de voir Michael Bennet et sa famille soit réduite à néant. Pour se faire Michael va sortir de son repère protéger, avec sa coéquipière ils décident de se mettre à le poursuivre. Vont-ils y arriver………
Commenter  J’apprécie          90
Garoupe
  22 janvier 2015
Ce roman fait suite à « Moi, Michael Bennett » des mêmes auteurs et reprend l'histoire directement là où ils l'avaient arrêtée. Un petit rappel s'impose donc : Michael Bennet est un flic new-yorkais, veuf, affublé de 10 gamins, tous adoptés, et d'une nounou irlandaise. Il se retrouve au centre de l'arrestation de Manuel Perrine, plus grand narcotrafiquant que la terre (en tout cas celle des USA) ait porté, puis de son évasion au cours de laquelle il promet à Bennett de se venger sur lui et sur toute sa famille. Celle-ci se retrouve alors mise au secret sous la protection du FBI.
Le nouveau roman va donc poursuivre l'histoire en suivant deux fils rouges : les actions menées par Perrine depuis le Mexique pour faire main-basse sur les activités illégales de Californie (assassinat en masse des parrains locaux, mise en place de son propre réseau) et celles entreprises pour localiser la planque de la famille Bennett. Entre temps, Michaël reprend du service auprès du FBI pour tenter d'épingler et d'éradiquer la menace Perrine.
Le premier fil rouge constitue l'essentiel de la première partie du livre. Lors d'une prise de contact de Perrine avec le FBI, celui-ci annonce à l'agence fédérale qu'il compte reprendre la Californie aux Etats-Unis pour la rendre au Mexique ! Soit mais les auteurs n'iront jamais plus loin, préférant actionner ensuite le levier de la lutte à mort qui oppose Bennett à Perrine. Pourquoi alors agiter le chiffon rouge de l'activité terroriste de Perrine si c'est pour ne pas le régler et si l'activité mafieuse de Perrine se suffit à elle-même ?
Venons-en à la traque de la famille Bennett par Perrine, l'autre fil rouge, le seul, le vrai. Perrine ne ménage pas ses efforts pour les retrouver allant jusqu'à torturer et assassiner un agent du FBI déchainant par conséquence sur sa tête toutes les ressources judiciaro-policières des Etats-Unis, jusqu'à a plus importante de toutes : le Président himself qui n'hésite pas à signer l'arrêt de mort de Perrine. [Attention spoiler] Perrine retrouvera bien entendu la trace de la famille, abandonnée pour raisons professionnelles par Michaël. Et quelle chance à ce moment-là pour la famille Bennett d'être retranchée dans un coin paumé, pile à côté d'une plantation de marijuana dirigée par un ancien militaire US et qui viendra en temps utiles à la rescousse de la nounou et des enfants ! [Fin spoiler]
D'à peu près en impossibilités et en invraisemblances, Patterson et Ledwige livrent un roman qui va à 100 à l'heure et où l'on ne s'ennuie pas, c'est indéniable. le seul hic, c'est que ces romans ne sont rien de plus que du divertissement pour le plus grand nombre mais d'où est absent tout fond, toute réflexion. La phrase la plus engagée du livre est, peu ou prou, celle-ci, en guise de réflexion sur le rôle et le travail des journalistes : « J'avais déjà bu quelques bières à l'hôtel, sans aucun effet. Voir dans les journaux télévisés nationaux les reportages consacrés à la décapitation aurait suffi à dessoûler l'alcoolique le plus endurci. » Et basta !
Je sais, vous me direz qu'en général, le côté exclusivement divertissant d'un livre ne m'empêche pas de ne pas en dire du mal… mais celui-ci relève un peu trop de l'élucubration à mon goût pourtant grand public.
Ah et puis, il y a quand même quelque chose de très américain, et qui résonne bizarrement en ces jours de trouble suite aux attentats terroristes à Paris, qui relève de la loi du talion, de la justification d'une réaction violente à des actes violents. Cela m'aurait forcément marqué mais là cela prend une dimension nouvelle et, espérons-le, pas prémonitoire de la dérive liberticide que nous pourrions être amené à connaître.

Lien : http://wp.me/p2X8E2-m9
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nyx
  09 février 2015
Dans le tome précédent, Bennett avait bien des soucis : un parrain de la pègre a juré sa mort ainsi que celle de sa famille avant de disparaître et sa nounou l'abandonnait.
Mais la police a pris au sérieux les menaces de Perrine et a décidé de protéger Bennett, sa nounou et ses enfants. Perdus au milieu de nul part, ces derniers attendent que les jours passent sans grandes nouvelles de l'extérieur.
Mais Perrine ne reste pas les bras croisés : il a décidé de récupérer les différents cartels qui s'opposent à lui en organisant des boucheries qui impressionnent ses ennemis, ses alliés, la police et le public. le FBI fait alors appelle à Bennett dans l'espoir d'arrêter le massacre.
Construction assez classique et prévisible, on regrette ici que la personnalité de Perrine, de loin la plus intéressante, ne soit pas plus mise en avant. Les auteurs construisent des plans machiavéliques, mais le lecteurs comme la police n'en voit que le résultat ce qui est un peu dommage vu la richesse du personnage.
Bennett quant à lui est un peu en retrait servant plus de spectateur chanceux que d'élément actif dans l'enquête. Alors certes il pourra en tirer des lauriers, mais en refermant le livre, je ne peux m'empêcher de penser que l'enquête aurait été résolue de la même manière sans lui.
Côté personnel, on a l'occasion de voir un peu plus les enfants, même si 10 c'est beaucoup pour les auteurs qui ont du mal à leur accorder une vraie place. On voit la rébellion des aînés et surtout l'attachement de leur nounou à cette famille hors norme.
Fin un peu téléphonée, mais qui a le mérite de clore plusieurs choses. A voir comment la suite tournera à présent.
Le style n'est pas très élevé et l'ensemble se lit rapidement et facilement, mais le livre tient se promesse de distraction sans trop de prise de tête et d'effort.
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JIEMDEJIEMDE   25 mars 2017
Ce type est extrêmement intelligent. Tu l'as vue avec ses mains manucurées et son costume de soie. Il a hérité du bon goût français. C'est un gourmet et un jouisseur. Ce type là n'a aucune envie de mourir.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   13 janvier 2015
J'ai secoué la tête. On aurait pu croire qu'ils s'adressaient à un toxico. Restait à savoir quelle était ma drogue. Mon boulot de flic ? A bien y réfléchir, peut-être n'avaient-ils pas entièrement tort.
Commenter  J’apprécie          30
emi13emi13   03 septembre 2016
Difficile de savoir si le trait de caractère leur venait de Mike , ou bien de leur mère disparue , Maeve. En tout cas , ils ne démériteraient en rien , quelles que soient les circonstances. De toute son existence , jamais Mary n'avait croisé une famille aussi soudée et terre à terre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de James Patterson (115) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
Instinct CBS Trailer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre

.. ..