AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202112732X
Éditeur : Seuil (24/10/2013)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
C’est en 1979 que Georges Perec publia pour la première fois une brève nouvelle qui avait pour titre Le Voyage d’hiver, qui sera reprise ensuite dans « La Librairie du XXe siècle ». Perec y racontait la découverte, par un jeune professeur de lettres, d’un fascinant volume, intitulé précisément Le Voyage d’hiver, qui modifie du tout au tout le regard que l’on peut porter sur les poètes français de la fin du XIXe siècle : ceux-ci apparaissent tous comme tributaires de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gavarneur
  02 avril 2016
Tout commence par une courte nouvelle de Georges Perec : le voyage d'hiver. Pour moi éblouissante : superficielle, oui, mais qui donne tant à penser. Désolé pour vous, je n'en dis rien, juste que sur un ton sérieux, elle invite à imaginer une révolution -au fond loufoque- de l'histoire littéraire du XIXe siècle.
L'Oulipo est fait de gens sérieux, épris de littérature et de langage, mais qui adorent plaisanter sur ces sujets, seuls ou en groupe, en se torturant les méninges. Ils vouent amour et admiration à Perec et à ses oeuvres créées sous lourdes contraintes volontaires.
Une dizaine d'années après la disparition de Perec, Jacques Roubaud imagine un prolongement du voyage d'hiver, qui cherche à lui donner un contexte, à l'inscrire dans l'histoire, comme si on pouvait rendre vraisemblable en l'habillant de chair et de passion cette friandise intellectuelle.
Et c'est parti.
Tous les membres de l'ouvroir de littérature potentielle vont rivaliser d'astuce et d'audace pour produire, pendant des années, autour de la nouvelle initiale des amplifications ou des analyses. Ces textes sont publiés par la bibliothèque oulipienne puis rassemblés dans ce volume.
Le sujet est prolongé dans le passé (développant souvent la notion oulipienne de plagiat par anticipation), dans le futur, dans la musique, le roman policier ou d'espionnage... C'est quelquefois bien tiré par les cheveux, mais le plus souvent brillant et divertissant. Shakespeare et Homère, les principaux auteurs de BD, Hitler et J. Edgar Hoover, Bach et Mozart, les siècles et les continents sont balayés par la fureur créatrice et mystificatrice des auteurs. Et à part quelques polémiques internes -réelles ou feintes-, ça se lit le plus souvent comme un roman, intellectuellement excitant et bien amusant.
Finalement, en feignant de prendre au sérieux le fond d'une nouvelle de Perec, Roubaud, le Tellier, Caradec, Matthiews et les autres ont créé une admirable plaisanterie qui donne à sourire et à réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   25 avril 2016
De deux choses l'une, ou ce catalogue n'est pas aussi raisonné qu'on le dit, ou ce ready made est un faux, dit Bakoungo, autrement dit, que la signature est fausse. Je penche pour la seconde hypothèse, et c'est probablement le seul que Marcel Duchamp, comme il le fera souvent par la suite, n'aura jamais accepté de rendre vrai.
Commenter  J’apprécie          30
gavarneurgavarneur   22 février 2016
-Mein Gott, vous connaissiez le Führer? souffla Klara avec une admiration qu'elle voulait rendre palpable, le fixant de ses yeux si verts, comme hypnotisée.
Le piège était tendu. Ganshofer y tomba et parla. Le magnétophone tournait depuis quelques minutes déjà.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Georges Perec (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Perec
L'augmentation Les Productions Pas de Panique Mercredi 18 et jeudi 19 mars 2015, 20 h Salle Jean-Louis-Millette du Théâtre de la Ville
Un employé va trouver son patron pour lui demander une augmentation. Est-il dans son bureau ou non ? Si oui, lui dit-il de revenir plus tard ? Sinon, sa secrétaire, Mademoiselle Yolande, est-elle accessible ? Georges Perec envisage les hypothèses les plus délirantes autour des obstacles qui peuvent empêcher de demander une augmentation à Monsieur X. Toutes les variations autour des formules utilisées, toutes les options et les questions sont envisagées. Loufoque, éminemment ludique, peuplé de trouvailles, ce spectacle d'une folle virtuosité est un véritable feu d'artifice.
L'écrivain français Georges Perec était un génie qui adorait les contraintes. Ainsi, iI a écrit un roman de 300 pages sans la lettre e : La Disparition ; tout un roman dans lequel il n'utilisait que la voyelle e : Les Revenentes. Et un texte jubilatoire dans lequel il multiplie toutes les possibilités à partir d'une situation anodine, soit L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation. La version théâtrale qu'en proposent le metteur en scène Ariel Ifergan et ses sept interprètes épatants, pianiste compris, est délicieusement parodique et absolument irrésistible de drôlerie.
Spectacle créé en mars 2013 au studio du Centre Segal des arts de la scène (Montréal)
TEXTE Georges Perec
MISE EN SCÈNE Ariel Ifergan
AVEC Vicky Bertrand Stéphanie Crête-Blais Frédéric Desager Chantal Dumoulin Alexandre Frenette Philippe Noireaut Christophe Rapin
COLLABORATEURS Alexandre Frenette Philippe Noireaut Noémi Poulin Marie-Aube St-Amand Duplessis Jonas Veroff-Bouchard
PRODUCTION Les Productions Pas de Panique
+ Lire la suite
autres livres classés : oulipoVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Je me souviens de Georges Perec

Quel était le nom d'origine (polonaise) de Georges Perec ?

Perecki
Peretz
Peretscki
Peretzkaia

15 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : Georges PerecCréer un quiz sur ce livre