AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070312216
Éditeur : Flammarion (12/09/1990)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Raconter une histoire à un enfant, c'est lui offrir tout ce qu'il aime : de merveilleuses aventures, de la féerie et surtout beaucoup de tendresse. J'ai voulu que les petits, captivés par la beauté du récit, laissent venir en eux, tout naturellement, les émotions que l'on doit aux grands conteurs. Marlène JobertDestinée aux enfants à partir de 4 ans, cette collection associe la magie des plus beaux contes du monde au talent d'actrice-interprète de Marlène Jobert. Pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  25 septembre 2014
Riquet À La Houppe n'est pas, et loin s'en faut, le conte le plus connu de son fameux auteur Charles Perrault. J'aimerais pourtant attirer votre attention sur ce conte que je trouve assez injustement négligé, notamment par rapport à ses petits frères du recueil : Contes de Ma Mère L'Oye.
C'est en effet un bien joli conte, féerique et philosophique comme je les aime, et qui, pour ne rien gâter et puisque ce n'est pas toujours l'habitude de la maison, se termine assez bien.
(Je me permets, bien que c'en soit presque indécent, pour les deux ou trois dont je faisais partie il n'y a pas si longtemps encore et qui ne connaissent pas ce conte, d'en rappeler succinctement le synopsis.)
Riquet est le fils d'une reine. Il est malin comme tout, plein d'esprit, mais il a le malheur de naître laid comme un pou et affublé d'une mèche de cheveux quelque peu disgracieuse, d'où son surnom de Riquet à la houppe.
Une fée a néanmoins pris le temps de se pencher sur son berceau et rassure l'infortunée génitrice d'un tel paquet mal ficelé en lui assurant qu'en grandissant, il aurait le pouvoir de donner de l'esprit, autant que lui en possède à la personne qu'il aimera.
Dans le même temps et non loin de là, une autre reine donne successivement naissance à deux filles. L'aînée, belle comme un coeur et bête à manger du foin ; la cadette, laide à faire peur mais spirituelle comme pas deux.
En grandissant, tant leurs qualités que leurs défauts s'accroissent à telle enseigne que tout le monde s'émerveille de la beauté de l'aînée tout en reconnaissant l'étendue sans fond de sa bêtise, tandis que la triste figure de la cadette n'a d'égal que la subtilité de son propos.
Ce faisant, en société, après quelques minutes, les convives ont tôt fait de se tourner vers la cadette dont on peut presque oublier les traits lorsque viennent les paroles, tandis que l'aînée se trouve vite délaissée lorsqu'elle ouvre la bouche.
La mère se lamente de cet état de fait et, comme elle aussi reçoit la visite de la fée qui distribue les qualités, demande s'il n'y aurait pas moyen de transvaser un peu de l'esprit de la seconde en la première et réciproquement pour la beauté des traits.
Mais non, il n'y a pas moyen. Nonobstant, une fée usurperait sa réputation si elle n'était capable de quelque magie bienveillante ou sortilège avantageux. Aussi, rassure-t-elle la reine en lui confessant que sa fille aînée aurait le pouvoir de rendre belle la personne qui lui confiera son amour.
Je vous laisse deviner ce qui pourrait bien advenir et loue encore une fois la finesse du propos de Perrault qui met le doigt sur le processus d'aveuglement que génère l'édification d'un sentiment amoureux.
Une belle morale à méditer, mais ce n'est là que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          872
Marti94
  11 janvier 2015
« Riquet à la houppe » est un conte écrit en 1697 par Charles Perrault qui a transcrit de nombreux contes merveilleux de tradition orale française.
Grâce à la fée qui s'est penchée sur son berceau, Riquet à le pouvoir de donner de l'esprit à la personne qu'il aimera le plus et, inversement, la belle princesse sans esprit pourra donner la beauté à la personne qu'elle aimera.
Il est laid et elle est belle et pourtant ils vont s'aimer. Il est intelligent et elle est sotte et pourtant ils vont s'aimer.
Même si une gentille fée leur a donné un certain pouvoir je vois dans ce beau petit conte l'idée qu'il est possible de changer grâce à la puissance de l'amour. Je me souviens avoir beaucoup aimé ce conte quand j'étais jeune et j'ai apprécié cette relecture.
Lu en janvier 2015
Commenter  J’apprécie          140
hadil92
  15 mars 2014
C'est l'histoire d'une reine qui a eu deux filles la fée assista à cet événement , la fée donna à l'aînée le don de la beauté mais elle n'avait pas de l'intelligence , la cadette a eu le don de l'intelligence mais elle étais fort laid . Dans un autre royaume une reine a accouché un garçon , la même fée assista aussi à cet événement , le garçon avait beaucoup d'esprit . un jour la princesse aînée se promena dans la forêt est rencontra riquet à la houppe et riquet à la houppe de l'esprit si elle accepta de se marier avec lui pour lui donner la beauté , riquet à la houppe lui donna que 1ans . la princesse cru que les 1 ans passa lentement , or les 1 ans passa si vite que la princesse ne se rend pas conte et elle fini par accepter le mariage
Commenter  J’apprécie          102
khadim92230
  06 juin 2014
Dans un royaume naquit un jeune prince nommé Riquet à la houppe, il était laid mais avait beaucoup d'esprit. Dans un royaume voisin une reine donna naissance à deux filles l'une qui était belle mais avec peu d'esprit et l'autre était laide (comme Riquet à la houppe) mais était très intelligente. Riquet à la houppe tomba amoureux de la fille belle mais sans esprit. Il savait qu'il avait reçu un don à la naissance tout comme la première fille de la reine grâce à la même fée. Riquet à la houppe rencontra la belle fille de la reine dans un bois. Il la vit en train de pleurer ,après discussion, Riquet à la houppe lui promit
de la rendre belle à condition de lui promettre de se marier avec lui dans un an...
je ne n'ai pas trop aimé ce livre car il y a des passages un peu longs. En plus, on peut deviner assez vite la fin de l'histoire... Je le conseils tout de même pour les plus jeunes.
Commenter  J’apprécie          30
Yaayou
  04 mars 2014
Ce livre parle de deux familles royales. Dans une des familles, il y avait un fils nommé Riquet à la houppe qui était très laid.Dans l'autre famille, il y avait deux filles : l'ainée était belle mais fort bête et la deuxième laide mais intelligent. Les gens ne s'intéressaient qu'à elle et l'ainée était jalouse. Elle partit dans le bois et tout d'un coup l'ainée rencontra le prince Riquet à la houppe. Il la trouva magnifique et dit à la princesse qu'il se marierait avec elle dans quelques jours. L'ainée avait accepté mais elle avait oublié qu'il y avait d'autres hommes qui étaient venus lui demander sa main, puis le jour où Riquet à la houppe demanda sa main elle refusa.
Moi je n'ai pas beaucoup aimé ce livre parce que c'est un tout petit peu ennuyeux ! Mais j'ai quand même suivi le cours de Français.
Choisissez un autre livre !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   27 octobre 2012
- Si la chose est ainsi, dit la Princesse, je souhaite de tout mon coeur que vous deveniez le Prince du monde le plus beau et le plus aimable ; et je vous en fais le don autant qu'il est en moi.
La Princesse n'eut pas plus tôt prononcé ces paroles, que Riquet à la houppe parut à ses yeux l'homme du monde le plus beau, le mieux fait et le plus aimable qu'elle eût jamais vu. Quelques-uns assurent que ce ne furent point les charmes de la Fée qui opérèrent, mais que l'amour seul fit cette Métamorphose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Nastasia-BNastasia-B   29 octobre 2012
La Reine (...) eut quelques moments après un bien grand chagrin, car la seconde fille dont elle accoucha se trouva extrêmement laide. " Ne vous affligez point tant, Madame, lui dit la Fée ; votre fille sera récompensée ailleurs, et elle aura tant d'esprit, qu'on ne s'apercevra presque pas qu'il lui manque la beauté. "
Commenter  J’apprécie          170
Nastasia-BNastasia-B   24 octobre 2012
Il n'y a rien, Madame, qui marque davantage qu'on a de l'esprit, que de croire n'en pas avoir, et il est de la nature de ce bien-là, que plus on en a, plus on croit en manquer.
Commenter  J’apprécie          200
sld09sld09   25 février 2018
Il était une fois une reine qui accoucha d’un fils si laid et si mal fait, qu’on douta longtemps s’il avait forme humaine. Une fée qui se trouva à sa naissance, assura qu’il ne laisserait pas d’être aimable, parce qu’il aurait beaucoup d’esprit 
Commenter  J’apprécie          120
CielvariableCielvariable   19 mars 2018
Il était une fois une reine qui accoucha d'un fils, si laid et si mal fait, qu'on douta longtemps s'il avait forme humaine. Une fée qui se trouva à sa naissance assura qu'il ne laisserait pas d'être aimable, parce qu'il aurait beaucoup d'esprit; elle ajouta même qu'il pourrait, en vertu du don qu'elle venait de lui faire, donner autant d'esprit qu'il en aurait à celle qu'il aimerait le mieux. Tout cela consola un peu la pauvre reine, qui était bien affligée d'avoir mis au monde un si vilain marmot. Il est vrai que cet enfant ne commença pas plus tôt à parler qu'il dit mille jolies choses, et qu'il avait dans toutes ses actions je ne sais quoi de si spirituel, qu'on en était charmé. J'oubliais de dire qu'il vint au monde avec une petite houppe de cheveux sur la tête, ce qui fit qu'on le nomma Riquet à la houppe, car Riquet était le nom de la famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Charles Perrault (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Perrault
Charles Perrault - Apologie des Femmes Donneur de voix : Ritou Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, pour l'aide que leur travail peut apporter à tous ceux qui ont du mal à lire, les aveugles, dyslexiques, handicapés, mais aussi les étudiants, ceux qui bossent ou ceux qui ne peuvent pas acheter des audio-livres. Licence Creative Commons.
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Contes de Perrault : Morales

La curiosité malgré tous ses attraits, Coûte souvent bien des regrets ; On en voit tous les jours mille exemples paraître. C'est, n'en déplaise au sexe, un plaisir bien léger ; Dès qu'on le prend il cesse d'être, Et toujours il coûte trop cher.

Le Petit Poucet
Riquet à la houppe
Cendrillon
Les Fées
Les Souhaits Ridicules
Peau d'Ane
La Barbe bleue
Le Petit Chaperon rouge
La Belle au bois dormant
Le Chat botté

16 questions
160 lecteurs ont répondu
Thème : Contes de Charles PerraultCréer un quiz sur ce livre