AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2372580256
Éditeur : Taurnada Éditions (21/11/2016)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 16 notes)
Résumé :
[PEUT ÊTRE LU INDÉPENDAMMENT DES TOMES PRÉCÉDENTS]

Je ne suis guère qu'un gosse parti pour l'aventure. Quand les douaniers marocains me laissent franchir leur barrière, je me dis que j'ai du bol. Quand le salopard en cavale monte à mon bord, je crois lui offrir sa chance. Quand la ferme isolée apparaît dans nos phares, je pense que la bonne fortune nous a trouvé un refuge. Je me trompe sur toute la ligne. Un gamin, c'est fait pour se gourer. Et appren... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Maks
  05 janvier 2017
Ce troisième opus est en fait une préquelle à la série qui se déroule quand Haig a 16 ans, "Le sang des sirènes" est sa toute première aventure, un peu malgré lui mais qui finira par poser les bases de son besoin d'action et d'aventure.
L'histoire se déroule en Afrique, au Maroc plus précisément, dans un décor désolé et isolé.
Encore une fois nous pouvons découper le récit en deux parties, tout d'abord une course contre la montre avec l'action et les rencontres qui vont avec, et une seconde partie qui se déroulera en huis clos avec une tension maximum, des personnages au fort caractère, certains à la limite de la folie, d'autres encrés dans les us et coutumes du pays et Haig qui se retrouve au milieu de tout cela avec sa jeunesse mais également avec son inexpérience !
J'ai beaucoup aimé ce tome 3, je l'ai lu d'une traite, tellement pris dans le tourbillon ou Haig s'enlise.
Le huis clos est surprenant et inédit dans la série, il est très bien mené, ce qui nous montre que l'auteur sait se renouveler et faire évoluer sa série sans nous resservir la même sauce à chaque fois, bravo Mr Poncet !
Pour mon plus grand plaisir, un tome 4 sortira prochainement (c'est annoncé à la fin du livre avec quelques pages d'extraits qui donnent l'eau à la bouche. On va encore attraper chaud !!)
Voir la chronique sur mon blog :
Lien : http://unbouquinsinonrien.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
manU17
  12 janvier 2017
Dans ce nouvel opus, on découvre HAIG âgé d'environ seize ans. En effet, avec le Sang des sirènes Thierry Poncet nous propose un retour en arrière, une sorte de prequel à ses aventures.
On y découvre quelques éléments du passé de son héros. Des éléments fondateurs de sa personnalité et de son devenir. Finalement livré très tôt à lui-même et vu le sang qui coule dans ses veines, on comprend mieux d'où lui vient son goût du risque et de l'aventure.
Déjà, HAIG se retrouve embarqué dans une bien sombre affaire. Tension, action, chaleur, coups de sang et coups de chaud garantis sous le soleil du Maroc.
Comme chaque fois, on a droit à un méchant foutrement méchant, bien barré, voire carrément sadique dont on n'aimerait pas croiser le chemin. Époque oblige, les courses poursuites se font en Renault 12 ou en 504 Peugeot. J'ai bien aimé l'omniprésence rassurante de cette vieille 504 comme j'avais aimé la vieille Marie-Barjo dans le Secret des Monts Rouges.
Envie de fuir un quotidien un peu trop morne ? Laissez-vous envouter par… le Sang des sirènes !

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Ladoryquilit
  28 décembre 2016
Haig quitte tout pour un nouveau départ. Il quitte sa ville natale et prend la direction du Maroc, le jeune homme espère bien enfin mener la vie qu'il mène. Avec un coup de chance, il passe sans soucis la frontière, il erre un peu et se cherche. Et quand il vient en aide à un homme en fuite, il ne sait où cela va le mener au final. Est ce une chance de l'avoir secouru ? ou un coup du sort ? Quand ils trouvent refuge dans une ferme isolée, Haig va apprendre que pour grandir il ne faut pas simplement prétendre "être grand" il faut aussi faire face et apprendre de ses erreurs...
Si vous ne le saviez pas encore, je suis une grande fan des aventures de Haig et de l'écriture de Thierry Poncet. Depuis la sortie de Haig : le secret des Monts Rouges il y a de cela déjà quelques mois, je suis vraiment tombée sous le charme de ce sacré personnage. Alors à la sortie de Haig : le sang des sirènes, c'est avec un grand empressement que je me suis plongée dans cette nouvelle aventure qui a tenu toutes ses promesses...
Cette fois-ci lorsque nous retrouvons Haig, nous le retrouvons plus jeune, 16 ans et demi, à la sortie de l'adolescence. Haig qui prend sa vie en main, qui part pour le Maroc et qui semble bien déterminé ! Après avoir découvert un Haig aventurier au Cambodge ou encore en Afrique ou au Mexique ici finalement, on assiste presque à la naissance de ce personnage si atypique qu'il est devenu.
À travers ce roman, on est tout comme Haig, face un peu à son initiation. le jeune homme qu'il est alors apprend qu'il va devoir vivre avec ses erreurs, apprendre à avancer, apprendre aussi que les douleurs morales ne disparaissent pas d'un seul coup. On est aussi face à une violence, violence physique ou morale, à travers le huis clos qui se joue au final dans la ferme isolée le lecteur se prend tout ! On est retourné, bousculé, impressionné même, Thierry Poncet ne nous épargne pas, bien au contraire !
Thierry Poncet reprend les mêmes ingrédients que les précédents livres, mais tout en se renouvelant aussi notamment avec une écriture vive et incisive, mais ici aussi plus noire. Il y a plus de profondeur dans l'histoire, plus de noirceur dans ses personnages aussi, comme dit plus haut on assiste un peu à la "naissance" de ce personnage de Haig et à travers Haig : le sang des sirènes, on comprend mieux qui il est.
L'auteur nous livre également encore un livre à l'atmosphère particulière à travers les descriptions des lieux, des personnages, de l'environnement, il nous suffit de fermer les yeux pour se projeter totalement au Maroc et surtout dans cette fameuse ferme.. L'auteur aussi adapte parfaitement son écriture à son personnage, le vocabulaire qui peut paraître très familier colle tellement bien à cet univers qu'on l'adopte sans hésiter.
Haig : le sang des sirènes est un roman original qui nous entraîne dans une folle aventure. Thierry Poncet n'a pas fini de nous surprendre et c'est tant mieux, car on en redemande déjà ! D'ailleurs, la bonne nouvelle, c'est qu'un tome 4 est attendu prochainement et s'appellera Haig : l'île coupée du monde. Il n'est pas trop tard pour faire la connaissance de Haig, bien au contraire !
Haig : le sang des sirènes de Thierry Poncet est disponible aux Éditions Taurnada.

5 mots en bref pour définir ce livre :
voyage
jeunesse
questions
noirceur
profondeur
+ coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszs
  24 janvier 2017
Je remercie la maison d'édition Taurnada pour l'envoi de ce livre en version papier ainsi que le site Livraddict pour m'avoir permise de faire partie des futurs lecteurs.
Le colis arrivé dans ma boite, je me suis demandé ce que c'était, car je ne me souvenais pas avoir commandé quelque chose. Il s'agissait bien du livre, en version poche. Je dois vous avouer qu'il se lit très vite, moins d'une soirée pour ma part. La couverture est attrayante, montrant un homme adulte qui au final n'est pas loin de sa majorité, à un an et demi près.
Il s'agit du 3ème livre d'une série, mais chacun peuvent être lu indépendamment les uns des autres.
Haig a 16 ans, bientôt et demi. Il a perdu sa mère il y a de cela trois mois et se retrouve dans une voiture à moitié payée, avec des papiers à moitié volé, en route pour le maroc. Un soupçon de barbe le vieillit à peine, mais cela suffit juste, ainsi qu'un gros coup de circonstances et de chance qui lui font passer la frontière sans problème. Un voyage au départ qui montre sa capacité à s'adapter ou pas face à certaines situation. Pour au final se retrouver dans une maison perdue de nulle part où la folie de son compagnon d'infortune récupéré au hasard d'une ruelle va le mettre sur les dents.
Une aventure, qui est la première de sa vie et qui ne va pas se passer aussi bien qu'elle le voudrait. Haig compte vendre la voiture se dorer la pilule au soleil, bref il veut faire son petit bonhomme de chemin. Lorsqu'il rencontre Ferraj, son chemin tout tracé va dévier grandement. 16 ans et déjà les ennuis jusqu'au cou. Haig est dans un pays dont il ne comprends pas la langue, avec un homme recherché dangereux. Les coutumes se dévoilent sous son regard, il apprend où doit être sa place, car même si c'est un "bon garçon" les hommes ne doivent pas aider au ménage, à la cuisine...
L'auteur dévoile le pays par les yeux de son personnage principal. La pauvreté, le manque ne sont rien face à une famille unie. J'ai beaucoup aimé les personnages que nous rencontrons au fil des pages tournées. Ils ont peu mais sont près à aider leur prochain. La méfiance envers les étrangers est de mise, mais au final la leçon serait justement qu'il vaut mieux se méfier de celui qui dit être comme eux.
Haig est parti, pour apprendre quoi ? à vivre seul ? à se débrouiller ? ou à grandir tout simplement. Faire des choix impulsifs n'est pas bon, il s'en rend bien compte, mais arrive à temporiser et fait attention à ses fesses. J'ai aimé le voir lorsqu'il découvre qui sont réellement ces femmes et ces hommes. Son malheur, la perte de sa mère est passé en second plan. Ce jeune homme se rend compte que pleurer c'est bien, mais cela ne le fera pas avancer.
Le livre est donc composé de deux parties. La première avec le voyage et la rencontre. La seconde partie dans la maison qui devient oppressante. le mental prend un coup, le physique également. Les mots découlent librement comme dans une conversation normale. Il n'y a pas de pompeux, juste la réalité des événements et la noirceur de l'âme qui s'évapore comme neige au soleil.
En conclusion, un livre qui se lit très facilement. Une aventure à découvrir !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/haig-le-sang-des-sirenes-thierry-poncet-a128176964
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeslecturesdeKevin
  29 novembre 2016
Haig n'est pas un inconnu pour ce blog. Ceux qui me suivent régulièrement, et depuis un certain temps, ont déjà pu remarquer la présence de cet aventurier des temps modernes au sein d'articles de mon blog. J'ai l'honneur de pouvoir partager avec vous mon avis sur le troisième volet de ses aventures. Un troisième tome qui m'a bien surpris.
Tout d'abord, c'est un réel plaisir de rencontrer à nouveau le chemin de cet aventurier car il est loin des stéréotypes standardisés de ce genre de personnages. Lorsque nous regardons des films mettant en scène des aventuriers en herbe ou expérimentés ou lisons des romans de ce genre, nous avons souvent la vision américaine de ce héros : charismatique, charmant, drôle, de bonne humeur et plaisant aux femmes. Or, à un moment donné, nous atteignons un niveau de saturation car nous ne découvrons plus rien au niveau des personnages et nous voulons du changement. Nous sommes tous différents. Alors, pourquoi retrouver la copie plus ou moins à l'identique de l'aventurier américain partout ? L'auteur a su se détacher de cette vision unique pour adopter la sienne et créer un héros de roman qui ne sera pas totalement apprécié pour sa personne. Nous passons d'un héros qui a tout pour plaire à un qui est plus défavorisé par rapport à ces qualités et découvrir un personnage si humain dans un roman fictif est quelque chose de très intéressant qui permet l'authentification du récit, qui permet de le rendre un peu plus réel. Il n'est pas évident, au début, de se détacher des chaînes du stéréotype mais au fil des pages, au fil des tomes, nous éprouvons une réelle sympathie vis-à-vis de cet aventurier.
Ensuite, cette histoire d'aventure différait également de ce que nous pouvions imaginer et des tomes précédents. Cela m'a donc également agréablement surpris, me permettant de découvrir une autre facette des romans d'aventures. Nous avons tendance à rester bloqués dans ce que nous avons vu dans le passé sans réfléchir à découvrir des sentiers inexplorés par notre esprit. Grâce à ce roman, j'ai pu découvrir une nouvelle interprétation du mot « aventure ». Comme pour l'aventurier, cela m'a d'abord déstabilisé mais au fil des pages, mon assurance s'est reforgée et j'ai pu apprécier cette nouvelle expérience. le scénario d'un roman est également une caractéristique importante dans l'appréciation d'un récit. Alors certes, si on reprend un scénario que le lecteur a aimé par le passé, il y'a de fortes chances qu'il l'apprécie aujourd'hui. Mais le vrai défi est de créer une intrigue tout à fait nouvelle et que le lecteur ne connait pas. C'est un risque qui en vaut la chandelle. Si l'intrigue n'est pas appréciée, l'auteur aura le mérite d'avoir écrit quelque chose qui sort de l'ordinaire, qui est propre à lui et qui n'est pas copié des standards américains. Si le scénario est apprécié, en plus de cela, il suscitera l'émerveillement du lecteur.
Pour terminer, le style, la plume de l'auteur est tout à fait différente de celles des autres auteurs et nous sommes encore surpris (malgré les deux tomes précédents) par cette originalité. le style est bref, moins littéraire qu'à nos attentes et pourtant, nous ne sommes pas contrariés pas cette familiarité car elle colle bien à la peau du héros. Je dis souvent, dans mes avis, que le vocabulaire aurait pu être plus élaboré, atteindre le niveau romanesque, un registre ni ampoulé ni familier. Pourtant, dans ce récit, un tel langage n'aurait pas été approprié, n'aurait pas été aussi proche du héros. Or, avec un héros si original, nous devons nous rapprocher de lui pour pouvoir le comprendre, sinon, nous risquerions de l'éviter. Je trouve que l'écriture lie le tout et sans cette plume, nous aurions tous les ingrédients mais ne saurions pas concrétiser la recette.
En conclusion, ce troisième tome m'a beaucoup impressionné et j'ai passé un agréable moment de lecture.
Lien : http://leslecturesdekevin.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   28 novembre 2016
Loin devant, il n’y a que le ciel immense.
Je ris. Je hurle. Des larmes de joie coulent sur mes joues.
Je suis en partance.
Je suis parti.
Je suis heureux.
Qu’elle est déjà loin derrière moi, la grisaille du quotidien !
Je lui montre mon cul. Et gaiement, je te garantis !
Je refuse les réveils obligatoires, les horaires, les bleus de travail et les costards-cravates pour uniformes, les chefs et sous-chefs qui transforment le bien le plus précieux des hommes, leur existence, en une caserne au long cours.
Pour quoi ? La sécurité d’une médiocre gamelle ?
Je n’en veux pas, de votre pitance.
Plutôt avoir faim, plutôt voler mon pain.
Je veux parcourir ce monde au gré des vents qui le balayent.
Vivre des aventures grandioses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
manU17manU17   25 novembre 2016
Mon cher père a essayé de rapporter deux kilos de sa poudre favorite de Thaïlande.
S’est fait serrer.
A été enfermé à Bang Kwang Central Prison, au nord de Bangkok, condamné à vingt ans.
En a fait trois avant de s’injecter le shoot fatal.
Requiescat in pace, daddy…
Vous me trouvez cynique ? Insensible ? Pécheur par absence de piété filiale ?
Rassurez-vous : Je n’ai jamais connu mon père.
J’étais encore une chair en gestation qui commençait à peine à déformer le ventre de ma mère quand Daniel Haig-Flanagan s’est retrouvé chaînes aux pieds derrière les barreaux du « Bangkok Hilton ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
gabrielleviszsgabrielleviszs   24 janvier 2017
Je promène mon insouciance, ma jeunesse et ma liberté nouvelle dans le centre du Maroc. C'est une région de collines. La route étroite sinue à leurs flancs, escarpée juste ce qu'il faut. De quoi se la jouer course de côté sans trop risquer de briser de la ferraille. Agréable, le coin. Boisé, chênes et conifères. Parsemé de buissons odorants. Peuplé de petits ruisseaux chantants. Un peu comme dans certains coins de Provence, vers les contreforts des Alpes. Sauf que je croire de loin en loin des paysans en djellaba à capuche, parfois juchés sur un bourricot, souvent suivis d'une femme voilée de blanc du crâne aux pieds...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   24 janvier 2017
Et maintenant, dans cette inaction forcée, au milieu de la tristesse de ce coin du monde, voila que la peine me transperce, douloureuse comme une lame.

Empoigne ma gorge et serre, serre... Brûle mes yeux. Trempe mes joues. Parce que je pleure. Maya. Oui je pleure. Et je lutte pour contenir le cri qui monte de ma poitrine. Je chiale en tumulte, avec la totale de sanglots et de crachats, de hoquets et de morve. Un vrai gros chagrin de gosse, comme l'adolescent que je suis. Gamin de même pas dix-sept berges qui se sent soudain perdu. Des images me claquent au coeur, en volée sauvage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AndreeLaPapivoreAndreeLaPapivore   16 décembre 2016
Désormais, je serai de ces hommes qui bâtissent des royaumes et se font botter le cul, mènent des révolutions et sont jetés en geôle, forcent les putains et savent se mourir d'amour, jouissent à en hurler de leurs victoires et se délectent de l'amertume de leurs échecs.
Je serai de ces hommes qui arpentent la terre, libres et vivants.
Et poil aux dents, putain !
Ouais.
Poil aux dents.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Thierry Poncet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Poncet
« Zykë l'Aventure », un récit de Thierry Poncet : d'après une folle histoire vraie, l'incroyable odyssée autour du monde, au sommet du succès littéraire et au c?ur de l'amitié de deux hommes que tout oppose. Un récit trépidant et truculent, dur et drôle, sans concession, invraisemblable et vrai... (Musique de Nicolai Heidlas and Stefan Schaulinski.)
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
239 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre