AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Judith Coppel (Traducteur)
ISBN : 2709628473
Éditeur : J.-C. Lattès (14/02/2007)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Le Manifeste du chasseur de nuages de la Cloud Appreciation Society. Nous pensons que les nuages sont injustement dénigrés et que la vie serait incomparablement plus pauvre s'ils n'existaient pas. Nous croyons que les nuages sont des poèmes de la Nature, les plus équitables parmi ses bienfaits car chacun peut les observer à loisir. Nous nous engageons à combattre sans relâche le diktat du " ciel bleu " chaque fois que nous les rencontrerons, car la vie s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Belem
  30 août 2013
L'auteur est véritablement passionné par les nuages, à tel point qu'il préfère un gros tas de cumulonimbus à un ciel bleu azur. Et il a sans doute raison, car : pas de nuages, pas de pluies, et sans eau, qu'est-ce que nous mangerions ce soir ? Mais attention, derrière les anecdotes, les proverbes, et autres réjouissantes attentions à propos de l'objet de son bonheur, Gavin Pretor-Pinney n'en réalise pas moins un document scientifique très précis. Bien plus qu'un enième ouvrage sur le cycle de l'eau, l'auteur nous invite à comprendre les lois de la physique de l'atmosphère, et, en premier lieu à comprendre ce qu'est un nuage. Car au-delà des classifications dont il est l'objet – dont les genres sont déclinés en autant de chapitres du livre (le cumulus, le stratus, le cirrus, etc...), un nuage est un système physico-chimique dynamique, complexe, qui se métamorphose sans arrêt. Il ne faut pas s'arrêter à ce que l'on voit d'en bas, nous pauvres petits terriens si peu conscients des formidables mouvements dialectiques de la matière !
Du cumulus, nuage de prédilection des enfants de six ans (qui n'omettent jamais d'en orner leurs dessins, à égalité avec le soleil), à « La gloire du matin » (un long nuage en tube qui se forme le matin dans l'une des régions les plus reculées d'Australie, le Golfe de Savannah, au nord du Quennsland), on apprend tout sur les nuages ! L'approche scientifique et la poésie de ce merveilleux livre fait qu'il devrait nous accompagner dès que l'on met le nez dehors, afin de ne pas oublier... de s'émerveiller, la tête dans les nuages !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Elyria
  24 mai 2012
Je voulais en savoir plus sur les nuages, mission accomplie. Toutefois, je mets 4 et pas 5 car parfois le ton, très... américain dirais-je m'a parfois ennuyé. Rendre le propos ludique, ok, mais au bout d'un moment l'auteur part un peu trop loin à mon goût. Toutefois, les photos ressortent bien, l'écrit est délié, le propos original et très renseigné. Pour plonger dans la passion de l'auteur, la passion de la crème chantilly à suspension automatique!
Commenter  J’apprécie          10
patatipatata
  13 juin 2012
Un guide précieux, pour ceux qui ont toujours la tête dans les nuages.
Commenter  J’apprécie          50
JuKacew
  04 novembre 2017
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BelemBelem   30 août 2013
« Les nuages de convection, comme le cumulus, se forment lorsque l'air monte dans les courants ascendants dus au réchauffement du sol. Les nuages en couche, comme le stratus, se forment généralement à la suite de la lente ascension d'une importante masse d'air chargée d'humidité, lorsque cette masse rencontre une couche d'air plus froid. Tandis que les nuages orographiques, tels que le lennie, se forment quand les vents rencontrent un obstacle sur leur passage, comme une colline ou une montagne, qui les contraint à s'élever pour les surmonter. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BelemBelem   30 août 2013
« Nous pensons que les nuages parlent aux rêveurs et que l'âme s'enrichit à les contempler. En vérité, ceux qui s'abandonnent aux évocations suscitées par leurs formes feront l'économie d'une psychanalyse. »
Commenter  J’apprécie          40
BelemBelem   30 août 2013
« Nous pensons que les nuages sont injustement dénigrés et que la vie serait incomparablement plus pauvre s'ils n'existaient pas. »
Commenter  J’apprécie          50
Dans la catégorie : MétéorologieVoir plus
>Sciences de la terre et des autres mondes>Géologie, météorologie, hydrologie générale>Météorologie (31)
autres livres classés : nuagesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Gavin Pretor-Pinney (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
277 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre