AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2922585018
Éditeur : Les Editions de La Pastèque (01/10/2002)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 187 notes)
Résumé :
Il s'agit de deux histoires du jeune Paul: Paul à la campagne et Paul apprenti typographe.
Dans le premier cas, le narrateur retourne en vacances sur les lieux de son enfance et se souvient de sa jeunesse. Les flash back sont nombreux, et aussi liés au présent, par la présence de Alice, la fille de Paul.

La partie "typographique" relate la visite de Paul jeune à l'imprimerie où travaille son père, avec des découvertes et des moments d'extase.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  28 juin 2013
Paul À La Campagne est le premier album de la série autobiographique de Michel Rabagliati, qui s'exprime tant par le texte que par l'image avec beaucoup de justesse et de poésie.
Dès les premières pages vous serez plongés dans l'atmosphère québécoise et les expressions typiques du pays qui soufflent un vent de fraîcheur incroyable.
L'album présente deux histoires, celle qui donne son nom à l'album ainsi qu'une seconde intitulée Paul Apprenti Typographe.
Dans chacune d'elles, l'auteur nous relate de façon intimiste ses souvenirs avec à la fois une pointe d'humour et de nostalgie.
Dans la première histoire, la scène de la sortie à la campagne en voiture me rappelle beaucoup celle du film C.R.A.Z.Y. qu'elle a peut-être inspirée d'ailleurs.
Un des intérêts de cette autobiographie graphique réside dans le fait que l'auteur nous expose certains de ses propres souvenirs d'enfance ou d'adolescence (faire le dur en tirant sur les tourterelles puis être rongé par le remords pré-écolo à peine l'oiseau abattu, le décès du père d'un copain qui fait la une des journaux, etc.) qu'il confronte avec ceux que sa fille est en train d'acquérir sous ses yeux de jeune papa, le tout avec beaucoup de tendresse et de nostalgie au moyen du prisme du changement de perspective que l'on a lorsqu'on devient père.
La seconde histoire a valeur documentaire car elle nous conte les ficelles d'un métier aujourd'hui disparu, celui de typographe dans les années 1970, maintenant que l'ordinateur est venu planifier tout cela.
C'est un fourmillement d'anecdotes et de scènes cocasses avec ce regard à la fois naïf, tendre et distancié.
On jubile à redécouvrir ces gigantesques machines oubliées.
Michel Rabagliati perfectionnera encore son style narratif dans les albums suivants (d'où mes 4 étoiles et non 5), quant au dessin, il est déjà au top, noir et gris optique (la technique du gris est un peu différente dans les derniers albums parus) à la fois simple, stylisé et bourré de détails, un vrai régal, mais tout ceci est affaire de goût, et ce n'est là que mon avis, c'est à dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          710
marina53
  17 janvier 2015
Alors qu'il quitte la ville pour rejoindre le chalet de son papa dans le nord du Québec en compagnie de sa femme et de sa fille, Paul se souvient de son enfance...
Alors tout jeune minot occupé à lire des Spirou ou à jouer avec sa soeur à l'arrière, son papa, Robert, conduisait la Oldsmobile ninety eight, tout juste refourguée par son oncle. Il aimait le regarder conduire. Lorsqu'il atteint le village de Saint-Sauveur, il ne peut que déplorer à quel point le village a changé. Heureusement, le petit lac Saint-Jean est encore là. C'est là qu'il venait se baigner avec son ami Alain. Ce week-end sera le temps des souvenirs, des retrouvailles avec son papa et de grandes découvertes pour sa fille...
A 9 ans, Paul s'était pris de passion pour l'accordéon. L'instrument l'impressionnait, les boutons brillaient de mille feux et le son l'avait transporté ailleurs. Ses parents l'avaient alors inscrit à une école de musique dirigée de main de maître par une pince-sans-rire acariâtre et sans aucune patience. Un des moments qu'il préférait était lorsque son papa venait le chercher et qu'il l'emmenait à son atelier d'écriture...

Paul ou Michel Rabagliati? Comment différencier les deux tant ils semblent indissociables. L'auteur nous livre ici deux petites histoires touchantes sur son enfance. Lors de son séjour chez son papa, les souvenirs remontent à la surface et font un bien joli parallèle avec sa vie d'aujourd'hui. La seconde histoire s'attarde plus sur un fait marquant mais tout aussi émouvant. Auteur de sept albums parus à ce jour, Paul à la campagne est le tout premier de la série. L'on se réjouit de toutes ses habitudes québécoises et ses expressions (ne manque que l'accent!). le dessin tout en noir et blanc et cette mise en page somme toute classique, peut-être trop linéaire, collent avec ce petit côté désuet et nostalgique. Tout en simplicité mais d'une grande sincérité, cet album rafraîchissant et fondant se déguste comme un pancake nappé de sirop d'érable.
Paul à la campagne... un brin de fraîcheur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Marple
  13 décembre 2015
Paul... ou la vie de Monsieur Tout-le-monde, la poésie et le Québec en plus !
Paul à la campagne est le premier tome de cette autobiographie en BD de Michel Rabagliati. Il rassemble l'histoire éponyme, où Paul emmène sa femme Lucie et sa 'rande fille Rose chez son père à la campagne, les scènes du quotidien de cette famille attachante se mêlant aux souvenirs drôles ou tragiques de l'enfance de Paul, et Paul apprenti-typographe, une BD à la fois tendre et technique où le père de Paul lui explique toutes les ficelles de son métier, aujourd'hui disparu.
J'ai beaucoup aimé le dessin, qui en noir et blanc rend à merveille l'amour qui règne entre Paul et les siens, notamment la planche magnifique où il court dans la forêt avec sa fille sur les épaules ou les 3 sourires heureux dans la voiture... Les textes sont pleins d'humour et assez exotiques par les savoureuses expressions québécoises dont ils regorgent, heille ! Cela dit, le point fort à mon sens est vraiment le scénario, qui nous fait passer sans arrêt du passé au présent, qui alterne les moments profonds comme l'histoire de la tourterelle et les épisodes légers comme la tante Janette et son biquet ou le Risso de Rose...
Le typographe m'a moins plu que la campagne, c'est vrai, mais je pense vraiment que cette série des Paul doit être lue en entier pour prendre tout son sens. En effet, lire un tome de Paul, c'est sympa, c'est émouvant, c'est amusant, mais ça peut rester gentillet. Alors que découvrir toute la vie d'un homme résumée dans ces saynètes, c'est beau et c'est passionnant ! C'est d'ailleurs toute la série des Paul qui a été primée en 2007 du Prix des Libraires du Québec. Je vais donc sans attendre suivre Paul dans le métro, et probablement revenir à la campagne avec lui régulièrement, comme on retrouve un ami pour ami..
Merci à la blogueuse québécoise (Karine de Mon coin lecture) qui m'a donné envie de connaître Paul. Challenge Petits Plaisirs 29/xx et challenge Atouts Prix 11/xx.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
argali
  27 septembre 2016
Paul à la campagne a été réédité en 2014 aux éditions La Pastèque. Au départ, cet album d'une dizaine de pages était un cadeau de Noël destiné aux proches de l'auteur. Encouragé par ceux-ci, Michel Rabagliati se décida à le proposer à un éditeur en 1999 augmenté d'une seconde histoire Paul apprenti typographe. le personnage de Paul apparait donc pour la première fois dans cet ouvrage.
Alors qu'il roule vers le nord avec sa fille, Paul se replonge dans ses souvenirs d'enfance. Il se revoit sur la même route, à l'arrière de l'Oldsmobile de son père, jouant avec sa soeur. Les paysages ont changé, les petites routes embouteillées d'alors sont devenues des autoroutes, les cabanes en rondins sont des maisons de campagne cossues... mais le plaisir du voyage est toujours le même.
Le personnage n'a pas encore ses traits définitifs et l'on n'y perçoit pas l'humour des autres albums mais la nostalgie de l'enfance constitue déjà la trame. Il est intéressant de découvrir la genèse du personnage qui fit le succès de l'auteur et de replonger dans un passé pas si lointain et pourtant tellement différent : les cours d'accordéon, les plongeons dans le lac St Jean, les tirs de carabine à plomb, l'amitié d'Alain, la visite à l'atelier de son père... autant d'anecdotes et de tranches de vie que Michel Rabagliati nous conte joliment. On a l'impression d'être convié à un chaleureux repas de famille où chacun y va de ses souvenirs.
Une histoire emplie de poésie et de tendresse qui fait renaitre le Québec d'autrefois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Neneve
  17 novembre 2016
Je me suis finalement laissé tenter par Rabagliati. Plus jeune, j'ai lu beaucoup de BD, les classiques, genre Mafalda, Garfield, Tintin, Astérix et mon préféré de tous les temps… Calvin avec son fidèle complice Hobbs. Chaque page de cette dernière bande dessinée était pour moi comme un cadeau, j'avais les yeux brillants et des sourires tout le temps. J'ai délaissé le genre peu à peu, jusqu'à ne plus en lire du tout.
Bien évidemment, la sortie du film Paul à Québec, a suscité chez nous (le Québec) beaucoup de réactions, fortes et belles, dans l'ensemble. Vous pouvez vous imaginer aussi combien l'intérêt soudain pour la BD s'est fait sentir. Et c'est tant mieux. C'est un ban de la littérature souvent mis de côté, comme s'il était dédié à quelques élus, des geeks ou les enfants. Mais vous voyez, je ne suis pas comme les autres…. Après avoir lutté, je me suis finalement laissé gagner et j'ai décidé de lire ces fameux Paul à…
Je me passerai de vous raconter l'histoire, d'autres post l'ont fait avant moi, et très bien. J'irai seulement de mon avis personnel. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé cette lecture. Une histoire toute simple, mais qui nous rappelle à quel point le quotidien peut être agréable, merveilleux. Les dessins sont remplis de sensibilité, chaque planche est touchant parce qu'elle vibre de ‘'vrai''. Un gros coup de coeur. Et je lierai avec joie la suite des ‘'aventures'' de Paul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
Bedeo   19 novembre 2014
A la (re)lecture de cet épisode on retrouve en germe tous les ingrédients qui font le charme de la série : des dialogues truculents, un humour subtil et un soupçon de tragique délicatement entremêlés.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Actualitte   28 août 2014
Avec beaucoup de délicatesse et de justesse, la série interpelle, l'air de rien, simplement, sans forcer et place le lecteur dans un état de quiétude, une douce mélancolie et une joie immédiate. Mesurée mais durable.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   22 janvier 2015
PAUL : ' sont où les toilettes ?
LE PÈRE : Là-bas au fond...
(Paul découvre, émerveillé, les toilettes tapissées de posters de femmes nues dans les positions les plus évocatrices.)
PAUL : MARDE ! J' me suis pissé dessus !
[...]
M. BELLEAU : C'est moé qui les ai collées là... Ça égaie les bécosses... Pis ça occupe quand on fait pleurer Sophie ! Pas vrai ?
Commenter  J’apprécie          450
lunchlunch   17 décembre 2014
Nous habitions un pâté de maisons absolument génial pour les enfants : cinq grands blocs d'appartements avec une immense cour commune. Un terrain de jeu formidable !
Comme les logements avaient vue sur la cour, les parents gardaient un œil sur nos jeux.
C'est dans cette cour et dans cette atmosphère de fête qu'Alain et moi avons passé notre petite enfance.
Commenter  J’apprécie          50
lunchlunch   17 décembre 2014
WOW ! C'est quoi ça ???
_ Ça mon fils, c'est une des plus belles machines jamais conçues par l'homme : la Linotype ! La machine à composer ! Une merveille d'ingénierie !
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   06 mars 2019
Tiens, regarde, Rose: ça c'est le Lac-à-Jean! Je venais toujours me baigner ici avec mon ami Alain quand j'étais petit...
Commenter  J’apprécie          10
NeneveNeneve   17 novembre 2016
Un smogmeat avec pas de moutarde dedans, pis une orange croche s'il vous plaît.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michel Rabagliati (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Rabagliati
Michel Rabagliati
autres livres classés : québecVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3341 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre