AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guy Demerson (Éditeur scientifique)Michel Renaud (Éditeur scientifique) Equipe Informatique et lettres pour le XVIe siècle (Éditeur scientifique)
ISBN : 2020301768
Éditeur : Seuil (04/01/1997)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 78 notes)
Résumé :
" Cette question réglée, je retourne à mon tonneau. Sus à ce vin, mes copains ! Enfants, buvez à pleins godets ! S'il ne vous semble pas bon, laissez-le. Je ne suis pas de ces importuns siffle-chope qui, par la force, par l'outrage et la violence, contraignent les troupiers et conscrits à trinquer, et même à faire cul sec, ce qui est pire. (...) C'est une vraie corne d'abondance, pleine de joyeuseté et de facétie. S'il vous semble un jour épuisé jusqu'a la lie, il n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
chartel
  06 décembre 2012
Ce troisième livre, bien qu'il conserve tout le croustillant des mots de Rabelais, peut lasser à la longue par sa structure répétitive et presque énumérative. le récit s'appuie sur le désir de mariage de Panurge. S'ensuit alors une liste des différents procédés qui permettraient à ce bon ami de Pantagruel de s'assurer de la réussite de son union future. Sera-t-il cocu ? Sera-t-il battu et méprisé par sa femme ? Ou, au contraire, vivra-t-il le mariage idéal : celui qui lui fournira une épouse docile, aimante, serviable et discrète…
Tous les moyens divinatoires sont alors employés : songes, sibylle, conseils de muets et de vieilles sorcières, avant de programmer un long voyage pour écouter les avis de la Dive bouteille (Ce sera l'épisode du Quart Livre).
Si ce récit est figé dans son principe, il est explosif par son style. Cela regorge de néologismes et de termes, tantôt savants tantôt vulgaires et populaires. Rabelais était un grand érudit, un savant confirmé, mais il ne pétait pas plus haut que son cul. Certains intellectuels contemporains pourraient s'en inspirer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
vincentf
  22 septembre 2012
Panurge veut se marier, mais il craint d'être cocu. Que faire? le troisième livre de Rabelais nous balade de devins en augures, de sages en fous, de juges hasardeux en philosophes sceptiques, pour décider du sort du futur marié. Tous s'accordent sur les cornes qui pousseront bientôt, mais Panurge fait mine de ne pas comprendre les messages pourtant clairs de toutes ces Sybilles vulgaires et de tous ces poètes agonisants. Il s'entête, mais ne rencontre pas sa future épouse. Plus que jamais, Rabelais mélange cocasseries et gloses savantes, discours grivois et pédants, érudition et gaudriole, mais tout cela devient un peu répétitif, parce que Panurge ne se décide pas, qu'il attend Dieu sait quoi pour se lancer. Bizarrement, le bouquin se termine sur un traîté de botanique, loin du suspense auquel est trop habitué le lecteur d'aujourd'hui. Lire le passé reste une étrange expérience.
Commenter  J’apprécie          160
nathalie_MarketMarcel
  06 décembre 2019
Après Gargantua et Pantagruel, voici le troisième – le tiers donc – livre. Ici Panurge est décidé à se marier. Encore que… il compte bien ne pas être cocu, comme tous les autres maris. Il consulte donc divers moyens pour connaître l'avenir : citations prises dans Virgile, interprétation des rêves, divagation des fous, sorcière, dés, tout y passe. Mais à chaque fois, les conclusions divergent. À la fin, Panurge n'est toujours pas marié.
Roman un peu moins amusant que les deux précédents, car il y a beaucoup de discours et de longs morceaux rhétoriques (ce n'est pas du tout mon truc) et moins d'aventures au sens propre. Je me suis donc contentée d'apprécier certains passages particulièrement réussis comme le portrait de la sorcière qui tourne en dérision toutes les puissances infernales. Il y a aussi un juge qui rend ses sentences en les jouant aux dés et ce n'est pas si bête. Et un éloge de la dette tout à fait rafraîchissant. Il y a enfin la description mystérieuse d'une plante aux milles vertus que l'on imagine rare et précieuse. Il ne s'agit pourtant que du chanvre.
Un roman sans aucune femme (ah si ! il y a la sorcière) bien sûr, où les hommes ne sont guère à l'honneur.
Et moult trouvailles langagières !
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   26 novembre 2017
Retournons à nos moutons, dit Panurge. Vos paroles, traduites de baragouin en français, veulent dire que je me marie hardiment et que je ne me soucie d'être cocu. C'est bien rentré de trèfles noirs.*

* Variation sur rentrer de picques, utilisé dans Gargantua, qui signifiait faire un coq à l'âne, ou répondre mal à propos.

(Je pensais que retournons à nos moutons venait de Rabelais, mais quelques lustres plus tôt c'est déjà dans la farce de maître Pathelin)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
SeirenSeiren   08 février 2012
Chapitre 14 : Le songe de Panurge et son interprétation

Le bon ange consolateur lorsqu'il apparaît à l'homme, commence par l'épouvanter pour finalement le consoler, le rendre content et satisfait. Le mauvais ange tentateur commence par réjouir l'homme, pour à la fin le laisser troublé, mécontent et perplexe.
Commenter  J’apprécie          130
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   04 septembre 2017
Le bon mari voulut qu’elle parlât. Elle parla par l’art du médecin et du chirurgien qui lui coupèrent une attache qu’elle avait sous la langue. Lorsqu’elle eut recouvré la parole, elle parla tant et tant que son mari retourna voir le médecin pour lui demander un remède afin de la faire taire. Le médecin répondit que son art avait bien des remèdes propres à faire parler les femmes, mais qu’il n’en avait point pour les faire taire. L’unique remède était la surdité du mari à opposer aux interminables bavardages de sa femme. […] Sa femme, voyant qu’il ne l’entendait plus et qu’elle parlait en vain, devint enragée ; puis, quand le médecin demanda son salaire, le mari répondit qu’il était vraiment sourd et qu’il n’entendait pas sa demande. Le médecin lui jeta sur le dos je ne sais quelle poudre par la vertu de laquelle il devint fou. Alors le mari fou et la femme enragée se rallièrent ensemble et battirent tant le médecin et le chirurgien qu’ils les laissèrent à demi-morts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
karmon34karmon34   22 juillet 2013
Issant de la chambre de Raminagrobis , Panurge comme tout effrayé dist: Je croy ,par la vertus Dieu , qu'il est Haeretique. ou je me donne au diable. II mesdit des bons peres Mendians Cordeliers , & Jacobins , qui font les deux hemisphaeres de la Christianté, & par la gyrognomonique circumbilivagination , desquelz, comme par deux filopendoles coelivages , toute l’Antonomatic matagrabolisme de l’eclise Romaine ,soy sentente emburelucoquée d'aulcun baragouinage d'erreur ou d'hae-resie, homocentricalement se tremousse.
Enstendez vous? loool
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SeirenSeiren   08 février 2012
Chapitre 1 : Comment Pantagruel transporta en Dipsodie une colonie d'Utopiens

Le conquérant, qu'il soit roi, prince ou philosophe, ne peut avoir un règne plus heureux que s'il fait succéder Justice à Courage.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de François Rabelais (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Rabelais
Chino Rabelais Christian Prigent. « Chino Rabelais », lecture, avec Vanda Benes ; A la bibliothèque de la Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne 75005 PARIS, Paris. Cycle « le livre en question ». mardi 16 avril 2016 avec la Maison des écrivains et de la Littérature et la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne BIS MEL Avec Sylvie Gouttebaron, Ismaël Jude Fercak Nicolas Bourdais - musique Jean-Christophe Marti - production La Belle Inutile -
autres livres classés : humanismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

10 notions à savoir à tout prix

1: On ne peut guère se laver les yeux au savon

Vrai
Faux

9 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , humour , psychologie , jeunesseCréer un quiz sur ce livre