AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sylvain Ricard (Adaptateur) Maël (Adaptateur)
ISBN : 2756009083
Éditeur : Delcourt (20/09/2007)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Un voyageur, qui visite une colonie pénitentiaire, est appelé à donner son avis sur le système judiciaire qui y est appliqué. Un officier, fervent défenseur de l'idéologie de l'ancien commandant, le reçoit et lui explique le fonctionnement de la machine infernale conçue par son mentor. La sentence, appliquée sans jugement, est l'inscription du commandement enfreint dans la chair jusqu'à ce que mort s'ensuive...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  26 septembre 2016
pfffff...heureusement, lu en 1h cette version BD, dessins sombres pour illustrer les idées noires de Kafka. Désolé ça ne m'a pas inspiré.
Commenter  J’apprécie          270
alberthenri
  02 novembre 2015
J'ai dans mes livres, "La colonie pénitentiaire" dans une édition de 1968 au "livre de poche".
Je commence avec cette précision, car il s'agit de la traduction d'Alexandre Vialatte.
Il existe de nouvelles traductions des œuvres de Kafka en français.
Ne lisant pas l'allemand, je ne suis pas à même de dire si elles sont meilleures que celles de Vialatte.
Je tenais simplement à préciser que c'est l'auteur auvergnat des "chroniques" chères à Pierre Desproges qui a fait connaitre au lectorat français l'écrivain viennois tourmenté devenu référentiel (son patronyme est devenu un adverbe).
J'ai le sentiment qu'on l'a un peu oublié....
Alors, peut-être, que les traductions récentes sont plus pointues (je le répète, je ne peux pas le dire!).
Mais ne soyons pas ingrats, et rendons ce très modeste hommage à Vialatte.
Commenter  J’apprécie          160
Marti94
  29 août 2018
C'est la première fois que je fais cette expérience de lire l'adaptation en bande dessinée juste après la lecture du texte d'origine. Ce texte c'est la nouvelle de Franz Kafka intitulée "La colonie pénitentiaire" qui laisse le lecteur pantois face à l'énormité de ce qui se passe.
Dans la colonie pénitentiaire un voyageur rencontre un officier à la naïveté sincère qui lui fait une démonstration du fonctionnement d'une machine qui le fascine. Cette machine est un instrument d'exécution dont la perfection n'a d'égal que la barbarie absolue de son objectif, la mort.
Sylvain Ricard pour le scénario, Maël pour le dessin et Albertine ralenti pour la couleur on fait un beau travail d'adaptation. le texte est fidèle à Kafka, les dessins et les couleurs permettent de retrouver une ambiance kafkaïenne. Je dirais même plus que j'ai vu des détails que je n'avais pas remarqués à la lecture.
Et pourtant, on est bien loin de l'original. Je n'ai pas ressenti la même tension simplement parce que l'étrangeté de la situation n'est pas vraiment adaptée à la mise en image qui dévoile sans faire appel à l'imagination. Je vais quand même lire d'autres adaptations, je pense notamment au roman « le procès » mais je crois que l'univers Kafka est difficilement adaptable en BD. C'est quand même bien de le tenter car l'oeuvre est passionnante.
Lu en août 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
outofzebra
  05 août 2016
"(...) La violence des hommes faite à d'autres hommes bat tous les records d'audimat (exécutions sommaires, guerres, attentats...) et il n'y a pas l'ombre d'un doute qu'une exécution publique place de la Concorde aurait plus de succès et plus de (télé)spectateurs que n'importe quelle autre festivité...", écrit Sylvain Ricard en préambule de "Dans la Colonie pénitentiaire", nouvelle de Frantz Kafka qu'il a adaptée en BD avec l'aide de Maël (Delcourt - Ex-libris). Ce scénariste démontre ainsi l'actualité de Kafka, qui s'est employé dans plusieurs romans ou nouvelles à dénoncer l'iniquité de la justice moderne.
"Croire au progrès ne suffit pas pour qu'un progrès ait déjà eu lieu" : de fait, Kafka est très sévère avec la religion du progrès et ce nouveau dieu qu'est l'Etat, à qui des millions d'Occidentaux s'en remettent désormais, ayant abandonné leur esprit critique en échange de la promesse de sécurité. A l'instar de l'essayiste Simone Weil, Frantz Kafka était sans doute trop sensible pour ignorer l'oppression moderne, aussi subtile soit-elle, dont la mécanisation/sexualisation des rapports humains est une manifestation évidente. Il n'y a pas de totalitarisme sans éloge de la mécanique et des mécaniciens ; à côté de la mécanique et des armées d'ingénieurs polytechniques à son service - Kafka, ses romans, c'est le grain de sable.
Kafka est si sévère avec la justice et le droit modernes que l'on pourrait presque le qualifier de réactionnaire. Néanmoins, au contraire de Nietzsche, Kafka ne propose pas de doctrine pour remédier à la soumission de plus en plus grande de l'individu à l'Etat et au système judiciaire (voyez comme les avocats du capitalisme et les nostalgiques du stalinisme s'entendent pour fustiger l'individualisme, là où règnent les réseaux sociaux...). Kafka est plutôt une sorte d'aporie : il se contente de faire voir l'impasse où nous sommes rendus ; c'est ce qui rend sa prose aussi oppressante.
Les adaptateurs de "Dans la Colonie pénitentiaire" ont réussi à transposer ce pessimisme lucide, à la limite du cri d'effroi - surtout ne pas transformer Kafka en divertissement (cela donnerait à peu près Charlie Chaplin) !
Lien : http://fanzine.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
oblo
  17 juin 2015
La nouvelle de Kafka a pour objet la description d'une colonie pénitentiaire par un voyageur, lequel semble être de grande valeur car les honneurs lui sont rendus. le clou de la visite est l'exécution d'un homme, qui sera effectuée par un appareil complexe qui doit inscrire, sur la peau du condamné, le motif de la punition dans la chair. Cette machine fait la fierté de l'officier du pénitencier mais ne suscite pas l'enthousiasme du voyageur. Peiné, l'officier se propose de remplacer le prisonnier pour montrer les bienfaits de sa machine.
Comme souvent avec Kafka, il est tentant de voir dans cette nouvelle la critique des Etats modernes, volontiers totalitaires et complexes, dirigés par une volonté invisible que nul ne semble en volonté ou en capacité d'arrêter.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ervilervil   28 février 2016
Oui, la herse, dit celui-ci, le nom convient. Les aiguilles sont disposées en herse, et puis l'ensemble se manie comme une herse, quoique sur place et avec bien plus de savoir-faire. Vous allez d'ailleurs tout de suite comprendre. Là, sur le lit, on fait s'étendre le condamne.-Je vais d'abord, n'est ce pas, d'écrire l'appareil, et ensuite seulement je ferai exécuter la manoeuvre. Comme cela, vous pourrez mieux la suivre. Et puis il y a dans la traceuse une roue dentée qui est usée;elle grince très fort,quand ça marche;et alors on ne s'entend presque plus;les pièces détachées sont hélas fort difficiles à se procurer,ici Donc,voilà le lit,comme je le disais. Il est entièrement recouvert d'une couche d'ouate; à quelle fin, vous le saurez bientôt. Sur cette ouate, on fait s'étendre le condamné à plat ventre et, naturellement, nu; voici pour les mains, et là pour les pieds, et là pour le cou, des sangles qui permettent de l'attacher. Là, à la tête du lit, à l'endroit où l'homme à plat ventre, comme je l'ai dit,doit poser le visage tout de suite,se trouve cette protubérance rembourrée qu'on peut aisément régler de telle sorte qu'elle entre exactement dans la bouche de l'homme. Ceci afin d'empêcher les cris et les morsures de la langue. Naturellement, l'homme est contraint de prendre ça dans sa bouche, sinon il a la nuque brisée par la sangle qui lui maintient le cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ninosairosseninosairosse   26 septembre 2016
La lecture de Dans la colonie pénitentiaire est une épreuve, tellement l'atroce et le cruel côtoient la légèreté, la douceur et la béatitude.
Sylvain Ricard (auteur du scénario BD)

p2
Commenter  J’apprécie          110
raynald66raynald66   06 décembre 2013
L’officier, lui, s’était tourné vers la machine. S’il était déjà clair auparavant qu’il la comprenait bien, la façon dont maintenant il la maniait et dont elle lui obéissait avait quasiment de quoi vous sidérer.Il n’avait fait qu’approcher sa main de la herse, et elle monta et descendit plusieurs fois jusqu’à atteindre la bonne position pour l’accueillir ; il ne saisit le lit que par son rebord, et déjà il se mettait à vibrer ; le tampon vint au-devant de la bouche de l’officier, on vit que celui-ci n’en voulait pas vraiment, mais son hésitation ne dura qu’un instant, il se soumit bien vite et prit le tampon dans sa bouche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   29 août 2018
Je suis hostile à ce procédé.
Avant même que vous ne vous soyez confié à moi, je m'étais demandé si j'avais le droit d'intervenir contre ce procédé...
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   29 août 2018
Je le vois d'ici, ce bon commandant, j'entends sa voix retentissante, je l'entends parler du haut de son balcon...
"Un immense spécialiste en charge d'étudier les procédures judiciaires dans tous les pays vient de déclarer notre procédé inhumain!"
"Après ce jugement porté par une telle personnalité, il ne m'est plus possible de tolérer ces pratiques!"
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sylvain Ricard (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Ricard
Que se passerait-il si un virus mortel hautement pathogène, et capable de faire basculer un continent entier dans une tragédie irrémédiable, venait à contaminer les passagers d?un bateau de croisière en Méditerranée ?
Scénariste : Sylvain Ricard Illustrateur : Rica
Résumé : Une équipe d?intervention spéciale pénètre chez Guillaume pour l?interroger sur les évènements récents qui ont eu lieu au laboratoire où il travaille. Mais il n?y a que sa petite amie chez lui qui les informe qu?il est parti en croisière se ressourcer. C?est une catastrophe : Guillaume est porteur d?un virus mortel.
En savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/serie/virus-01-incubation.html
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782756082301&tag=editidelco-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782756082301&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782756082301&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature tchèqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15166 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre