AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226141677
Éditeur : Albin Michel (20/08/2003)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 12 notes)
Résumé :

« Lorsque j'avais fait la connaissance de Gabriel, j'étais construite des éclatantes ténèbres d'un amour caché parce qu'interdit, inavouable et délectable. J'en étais sortie mais pas sans séquelles. La passion avait été si fulgurante, muette et lourde que le matin, lorsque je me réveillais, je la sentais peser. La conscience me revenait avec : ...Je l'aime... et je savais qu'il me faudrait porter... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
quiliravivra
  30 juillet 2013
Je cherchais un ivre court, captivant et bien écrit, quoi de plus normal.
Connaissant l'écriture de Marie Rouanet au travers de son très beau livre « nous les filles », j'ai pensé que j'allais passer un beau moment de lecture d'autant plus que la 4ème de couverture m'inspirait.
J'ai été très déçue car la fameuse année blanche n'a rien de bien exaltante et je l'ai plutôt ressentie un peu noire et déprimante.
Je reproche à l'écrivaine d'éparpiller un peu trop sa narration sans approfondir les quelques intrigues qui auraient pu nous captiver.
Commenter  J’apprécie          60
BVIALLET
  15 mars 2012
Le mari de l'auteur, malade du coeur, est hospitalisé dans une clinique du Midi de la France. Sa femme lui rend visite tous les jours et passe le reste de son temps à visionner de vieux films muets, sortes de documentaires dans lesquels le cinéaste s'est contenté de filmer de façon aléatoire un maximum de petites gens dans leur vie de tous les jours. L'auteur assiste à l'enterrement d'une vieille tante et rencontre un de ses anciens professeurs dont elle appréciait particulièrement l'enseignement.
Cette année « blanche » aurait mérité une page de même couleur tant on s'ennuie à lire ce compte-rendu tout juste digne d'un journal intime à garder par devers soi. L'auteur n'a pas eu l'outrecuidance de sous-titrer « roman » pour ce texte sinistre et nombrilique. Ainsi le lecteur sait-il à quoi s'attendre. de longues descriptions météorologiques (comme il fit froid pendant cet hiver blanc !), sentimentales ou de paysages. C'est bien écrit, plutôt intello tiré par les cheveux et fort peu attrayant car il ne se passe rien que du banal. Mort, maladie, vieillesse, nostalgie du temps qui passe, autant de thèmes bien plombants. Faire un détour.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Avisenfolie
  08 août 2013
Ce petit livre d'à peine 159 pages se lit assez vite, plutôt facilement.
Il est fluide et agréable mais je reste un peu sur ma faim. Je l'ai trouvé assez platonique. Ce n'est pourtant pas les péripéties qui manquent mais tout est raconté de façon subie, et non vécue... du coup, ça paraît assez lent...
Lecture malgré tout agreable dans l'ensemble :)
Commenter  J’apprécie          20
olivberne
  21 novembre 2012
Est-ce un roman? Je n'ai pas compris l'histoire, écrite sur une année et blanche comme l'impression que m'a laissée ce livre: du vide.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
NiratremNiratrem   05 avril 2016
Dans cette revue, je lus avec soulagement que le temps - c'était une hypothèse soutenable - pouvait être circulaire. J'aime cette idée qu'avancer vers le futur pût signifier retourner vers le passé et que ce que je croyais être la cause fût l'effet.
Commenter  J’apprécie          70
quiliravivraquiliravivra   30 juillet 2013
La musique du vent, la pluie qui faisait loupe sur les vitres mesuraient en nous deux des temps désaccordés. Je le rejoignais puis quittais son mince présent pour un passé lumineux de jeunesse.
Commenter  J’apprécie          60
NiratremNiratrem   05 avril 2016
Dans l’ascenseur, il fallait souvent se pousser pour faire place à un chariot où un malade était allongé. Il était ailleurs. On avait beau essayer de capter son regard, il ne se posait pas sur le monde vertical des gens en bonne santé.
Commenter  J’apprécie          30
olivberneolivberne   17 novembre 2013
Mais l'année extraordinaire dont je veux parler, à laquelle, en moi, je donne le nom d'année blanche, est unique et dépasse toutes les autres. J'en suis sortie moulue mais aussi aiguisée, neuve et fragile.
Commenter  J’apprécie          30
NiratremNiratrem   06 avril 2016
Avec lui aussi je vivais des temps désaccordés. Il était au seuil de la vie, moi j'étais lourde de vécu.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Marie Rouanet (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Rouanet
La bèla Marion
autres livres classés : nostalgieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2652 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre