AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070500352
Éditeur : Gallimard (25/04/1974)

Note moyenne : 4.61/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture :
Claude Roy n'écrit pas des «livres d'enfants ». C'est un poète délivre-enfants. Les images qu'il colle jouent à pigeon-vole. Les mots qu'il met en chansons jouent à saute-mouton.
Dans ses Enfantasques les gens, les enfants, les bêtes et les choses font la farandole, et les paroles, à tire-d'aile et rire-au-ciel, font la cabriole.
« Mais quand Claude Roy lance les mots en l'air, écrivit un critique à propos d'« Enfantasques... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Dixie39
  13 août 2015
Question difficile : Quel est LE livre de votre enfance ? Celui qui vous a accompagné, vous a fait rêver, frémir, grandir... ou que sais-je encore ?
Celui qui vous a pris par la main et vous a fait entrer dans cet univers sans fin, où l'ennui n'a plus cours, où l'on vit mille vies, sans bouger de son lit, blottie sous les couvertures, la lampe de poche entre les pages.
J'y ai réfléchi. Me remémorant la comtesse de Ségur, les contes de Perrault et de Grimm, qui furent vraiment mes premières entrées dans la lecture et la littérature. Mais parler d'un livre, c'est parler de lecture tout en parlant également d'autre chose. C'est évoquer l'objet « livre » en lui-même. Celui que vous avez traîné partout, pas seulement pour le lire, mais pour le regarder, le toucher, l'avoir et le voir auprès de vous. Dans un cartable, un sac, sur une table de chevet ou au milieu de vos jouets...
Celui que vous n'avez jamais voulu prêter (on ne sait jamais si d'autres mains ne savaient pas en prendre soin, ou l'éloignaient trop loin). Celui que vous avez lu à vos enfants, une fois parents (cette petite madeleine de Proust et toutes ses émotions, que la magie de la lecture, nous fait revivre encore... si longtemps après).
Celui que vous n'osez plus trop ouvrir, tellement les pages ne tiennent plus que par habitude, jaunies et cornées, mais toujours aussi prometteuses...
Et puis l'évidence : Enfantasques de Claude Roy ! Il m'a été offert par l'école (en ce temps où les municipalités offraient des livres aux enfants, tous les enfants, les « bons » comme les « mauvais » élèves). Ce livre, je ne l'ai pas choisi, il ne restait plus que lui, ayant été la dernière à approcher mon nez au dessus du grand bureau d'école (jamais de chance au tirage au sort, c'est pas nouveau...).
Claude Roy, son rire et sa malice, ses mots de grand homme dégingandé qui ont émerveillé plus d'un enfant de 4 à 104 ans.
« les cabrioles de mots et les histoires à ne pas dormir debout (…) je les ai ressortis, pour le nouvel enfant, de la boîte à malices qui est au fin fond sans fond de nous, comme on ressort des armoires à souvenir ces jouets qui peuvent servir à plusieurs générations. »
Je me souviens avoir été fascinée, petite, par « Mademoiselle Noémie », dans son lit au milieu des fougères, la biche à ses pieds. Mes enfants avaient élu « Médor et Marie-je-t'adore », mille fois regardé le bras de Marie-je-t'adore dans la gueule de Médor...
«Il faudrait parvenir à ne pas écrire « des livres d'enfants » ou des livres « de grandes personnes ». Il faudrait arriver seulement, de quatre à cent quatre ans, à écrire pour être un délivre-enfants. »
Le plaisir de la lecture, l'éveil à la poésie et l'amour des mots.
Mais tout cela n'est rien, à côté de la frénésie de « collages » qui m'a prise pendant des années, sans compter les quelques piqures de rappel de temps à autre...
Et réaliser, Évidence fulgurante, que sa vie ne pourra être sans lire et sans livres ! !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2923

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Dixie39Dixie39   13 août 2015
LA DEMOISELLE ET LA BICHE

Vous avez fait un vilain rêve,
mademoiselle Noémie.
Vous étiez biche dans les bois.
Des chasseurs vous chassaient sans trêve,
votre cœur était aux abois.
Mais le matin enfin se lève
et vous retrouvez vos amis.
Car vous n'êtes pas la biche au bois
mademoiselle Noémie,
et vous reprenez vos esprits.

Mais dans la forêt du sommeil
erre une biche triste et douce
qui se sent seule lorsque s'éveille
mademoiselle Noémie.
La biche a eu toute la nuit
une meute folle a ses trousses
mais elle avait une amie
qui partageait sa longue course.
La voilà seule dans les bois.
Où donc s'en est allée l'amie
qui lui a tenu compagnie ?
La biche pleure. Elle a froid
et se demande où est partie
mademoiselle Noémie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
ninoule69ninoule69   31 octobre 2017
L'enfant qui est dans la lune


Cet enfant, toujours dans la lune,

s'y trouve bien, s'y trouve heureux


Pourquoi le déranger ? La lune

est un endroit d'où l'on voit mieux .
Commenter  J’apprécie          150
coco4649coco4649   01 avril 2017
L'enfant qui battait la campagne


Vous me copierez deux cents fois le verbe:
Je n'écoute pas. Je bats la campagne.

Je bats la campagne, tu bats la campagne,
Il bat la campagne à coups de bâton.

La campagne ? Pourquoi la battre ?
Elle ne m'a jamais rien fait.

C'est ma seule amie, la campagne,
Je baye aux corneilles, je cours la campagne.

Il ne faut jamais battre la campagne :
on pourrait casser un nid et ses oeufs.

On pourrait briser un iris, une herbe,
On pourrait fêler le cristal de l'eau.

Je n'écouterai pas la leçon.
Je ne battrai pas la campagne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco4649   02 avril 2017
Avec des si …


Si les poissons savaient marcher
Ils aimeraient bien aller le jeudi au marché.

Si les canards savaient parler
Ils aimeraient bien aller le dimanche au café.

Et si les escargots savaient téléphoner
Ils resteraient toujours au chaud dans leur coquille.
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   01 avril 2017
L'affable La Fontaine


Récite ta fa
Récite ta fable.
Pour devenir grand
Il faut qu’on apprend
assis à sa table
sa récitation,
l’ineffable fable,
riche en citations,
de l’affable la
fontaine de fables.

L’heureux nard et le corbeau
Rat Deville et rats Deschamps
le méchant loup Pélagneau
la Chevreuse et le Roseau
L’Assis Gal et la fournie
la quenouille qui veut se faire
aussi rose que le bœuf
les animaux malades de la tête.

Retisse et récite
récite ta fa
ta fable d’enfant.
Quand tu seras grand
il sera bien temps
d’apprendre qu’on n’a
souvent aucun besoin d’un plus petit
que soif
pour boire à la fontaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Claude Roy (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Roy
Les soucis du ciel, Claude Roy lu par Monique Nicolas
autres livres classés : collagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

le chat qui parlait malgré lui

Comment s'appelle le chat ?

Thomas
Chaminou
Gaspard
Titus
Le Poète

6 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat qui parlait malgré lui de Claude RoyCréer un quiz sur ce livre