AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748526767
Éditeur : Syros (16/01/2020)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Un homme s'évade de prison. Et soudain un ado voit sa vie bouleversée.
Aussi loin que remonte la mémoire d’Étienne, ses parents et lui ont toujours été considérés comme des parias au village. Étienne n’a jamais pu participer aux matchs de foot, aux fêtes, avoir une bande de copains… Le plus difficile pour lui, c’est de ne pas connaître les raisons de cette mise à l’écart. Bien sûr, il sait que ses parents ont milité au sein du Front de libération occitan, mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Jangelis
  17 janvier 2020
uand secrets politiques et secrets de famille s'emmêlent.
Un roman assez étonnant, que je n'ai pas pu lâcher, je l'ai lu dans la journée.
Début un peu surprenant : la plupart des romans jeunesse commencent de façon très "dynamique", de l'action, du suspens, de façon à ce que le lecteur accroche immédiatement.
Ici, l'auteur pose le contexte politique.
Je pense que ça réserve ce roman aux bons lecteurs et pas aux plus jeunes, même s'il est facile à lire et terriblement prenant.
Etienne vit dans un petit village de l'Aude, comme ses parents et ses grands-parents avant lui. Fortement enracinés dans le terroir, et pourtant totalement parias.
Depuis des années, on l'évite au collège, on évite ses parents, il n'a eu qu'un seul ami, un garçon qui venait d'ailleurs, et qui est reparti. Et même dans sa famille, il n'a plus le droit de voir ses grands-parents ni ses cousins, tous se détournent.
Sans qu'il ne sache bien la raison, ses parents refusant toujours les explications.
Et puis, alors qu'après le brevet il s'apprête à passer un été tranquille, un détenu s'évade de prison. Et sa vie prend un tournant totalement inattendu.
Comme dans Little sister, même si ici on n'a qu'un narrateur, on passe soudainement d'une ambiance à l'autre.
La plus grande partie du roman chez Etienne. Puis, il part en vacances et se changer les idées chez son ami. le pays basque, le surf, les fêtes de Bayonne. On se demande presque ce qu'on fait là ; quand soudain les histoires se rejoignent, hélas.
Triste pour Etienne, mais qui grandira grâce à ça.
Il va être question de régionalisme et de nationalisme. D'actions culturelles et d'actions violentes. D'appartenir à ses racines, et d'appartenir au monde entier.
Et comme toujours chez l'auteur, il y a à la fois des personnages forts et attachants, du suspens, des ruptures de rythme qui surprennent. de la réflexion sur des sujets importants. Une amitié entre ado puissante et utile. Une famille qui résiste, et qui réchauffe le coeur finalement malgré les aléas de la vie.
Et une écriture extrêmement addictive.
J'ai beaucoup aimé et je l'ai dévoré, mais il me semble que le sujet va beaucoup moins attirer les ados que ses autres romans (comme Little sister, ou Silence).
Sans doute plus tourné vers un public young adult voire adulte. Même s'il se lit très facilement et qu'il peut vraiment être lu à tout âge
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
saomalgar
  04 janvier 2020
Etienne vient d'obtenir son brevet haut la main.
Il pense pouvoir passer un été de rêve surtout si ses parents acceptent de le laisser partir chez son meilleur ami Yannis à Bayonne.
Yannis est son seul ami depuis leur rencontre sur les bancs de l'école de Saint Couat d'Aude. Mais comme son père est gendarme, Yannis change régulièrement de ville.
Pour Etienne, si Yannis est son seul ami, c'est parce que sa famille est mise à l'écart du village tels des parias. Et Etienne ne sait pas pourquoi, il subit simplement les attaques des autres ados, même de ses cousins.
Son père et son oncle auraient fait partie du Front de Libération Occitan, cela aurait mal tourné. Voilà tout ce qu'il sait.
Aussi, le jour où son père disparaît et que sa mère s'effondre, Etienne décide de mener seul l'enquête, de retrouver son père et de découvrir la vérité que personne ne veut lui avouer. Ce sont de terribles secrets qu'il va découvrir !
Benoit Séverac nous livre un roman fort, presque noir dans la partie enquête (il sait bien faire), un roman sur les racines et l'engagement pour la culture régionale.
Un engagement qui se transmet de génération en génération et qui pèse, comme le met en lumière la deuxième partie du roman. le passé rattrape toujours le présent.
J'ai beaucoup aimé cette deuxième partie d'ailleurs que l'on vit comme une respiration, une découverte des premiers vrais émois et qui finalement nous replonge dans l'histoire familiale.
J'ai adoré aussi évidemment que l'histoire se passe en terre audoise et donc connue, cela m'a permis de visualiser les magnifiques décors. Et puis j'ai été enchantée des clins d'oeil de l'auteur à nos lycées, celui où j'enseigne tout particulièrement :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
EternelAdo
  16 janvier 2020
Tu sais quand un auteur fait partie de tes chouchous quand tu te réjouis d'avance de l'arrivée d'un nouveau titre. 😊 Et il le reste quand il parvient à te tenir en haleine avec une intrigue efficace, à te toucher avec un personnage réaliste qui prend en pleine face des secrets de familles lourds à porter... Étienne, presque 15 ans, a plutôt la tête sur les épaules, il est sérieux, débrouillard et courageux. Quand son père disparaît du jour au lendemain, il refuse de rester en retrait, est prêt à tout pour le retrouver et obtenir les réponses à ses questions... Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire?
Dans ce nouveau roman Benoît SEVERAC explore donc les secrets de famille, leur poids sur les relations, les conséquences des actions passées. Un roman qui parle aussi d'amitiés, des premiers amours et tout ça bien ancré dans le sud ouest et plus particulièrement en Occitanie, du côté de l'Aude et de ses terres viticoles. Dans une moindre mesure, le récit nous amène au Pays Basque. Deux régions particulièrement fières de leur culture locale, deuxième thème fort du roman, cette question d'appartenance, promouvoir et surtout défendre ses racines culturelles avec parfois son lot d'excès, le rejet des autres...
Ce que j'aime toujours dans les romans de Benoît SEVERAC, c'est qu'il nous propose des romans rythmés comme des polars dans lesquels il touche du doigt des sujets sensibles, actuels. Ici le gros point fort c'est Étienne, il m'a autant plu que Lena il y a quelques années... Mercès! 😉
Votre avis m'intéresse...

https://www.facebook.com/eternelAdo/
https://www.instagram.com/eternelado/
https://journalduneternelado.blogspot.fr/
Lien : https://journalduneternelado..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
JangelisJangelis   17 janvier 2020
- C'est quoi, les étrangers, selon vous ?
[...]
Au début, on faisait tous attention à ce qu'on disait parce que les propos racistes sont interdits en classe. Mais le prof nous a invités à nous exprimer librement, sans crainte de sanction.
- Tant que vous respectez la parole de l'autre, il a ajouté.
Rapidement, on s'est aperçus que nos définitions allaient de "Arabe" à "tout ce qui n'est pas né dans mon village".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   17 janvier 2020
On ne fait pas ça quand on est une mère responsable. Normalement, c'est nous, les ados, qui claquons les portes en hurlant.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   29 décembre 2019
J'avais fini par me faire une raison, et par renoncer à l'idée de demander des explications à mes parents : que s'était-il réellement passé au sein de ma famille ?
Pourquoi mes parents et moi étions-nous des parias dans le village ?
J'avais une vague idée de la réponse parce que certains de mes "camarades" avait lâché des indices.
Je savais, comme tout le monde, que mon oncle avait fait de la prison. J'avais entendu des bribes the conversation à son sujet : soi-disant, il aurait été arrêté à cause de mon père ... j'avais posé la question à mes parents, évidemment. Mon père avait hausser les épaules et ma mère avait improvisé une réponse, en ricanant :
- Ton oncle tu as fait des conneries, et il s'est fait prendre, voilà tout. Un reproche à ton père de n'avoir pas été arrêté, lui aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   29 décembre 2019
Je venais d'obtenir mon brevet des collèges et je passer en seconde avec les félicitations du conseil de classe.
Je sais qu'il donne le brevet des collèges à tout le monde aujourd'hui, mais les félicitations, tout de même !
Mes parents, Lise et Pierre Tonon, étaient fier de leur fiston. Moi, j'étais surtout soulagée parce que ça signifier qu'ils allaient me foutre une paix royale pendant les vacances : je pourrais sortir, aller à la mer en scooter, et peut-être même chez Yanis à Bayonne ! Mais ça, c'était moins garantie que le trajet en deux roues jusqu'à la plage de Gruissan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   29 décembre 2019
J'avais dû me contenter de cette explication, qui n'en n'était pas vraiment une , mais les "copains" se chargeaient régulièrement, à demi-mot, jamais franchement, de me rappeler que j'étais un fils de traître, un vendu moi-même , et ma famille une famille de collabo.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Benoît Séverac (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Séverac
Rencontre avec Benoit Sévérac au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale 2018 à Arras, le 1er mai. Dernier roman : Wazhazhe. Editions le Passage
Médiation : Julien Delorme Captation : Colères du Présent
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz autour du livre SILENCE de Benoit Severac

Comment s'appelle le personnage principal ?

Maxime
Alpacino
Guiseppe
Jules

8 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Silence de Benoît SéveracCréer un quiz sur ce livre