AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Antoine de Saint-Exupéry (Antécédent bibliographique)
ISBN : 2070603393
Éditeur : Gallimard (18/09/2008)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 198 notes)
Résumé :
Joann Sfar retrouve en bande dessinée la poésie, l'émotion et toute la force symbolique du célèbre conte. Fidèle au livre de son enfance, il l'est aussi à lui-même et raconte l'histoire avec la grâce et la générosité qui le caractérisent.PRIX LIRE de la meilleure BD de l'année 2008.ESSENTIEL JEUNESSE - Angoulême 2009
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Titipanzani
  11 mai 2013
Ça faisait longtemps que j'avais envie d'ajouter une critique à ce roman. Mais je ne savais pas quoi rajouter tellement tout le monde avait tout dit et tellement ce roman est inqualifiable et impossible à critiquer . C'est l'un des rares livres qu'il faut lire et relire, l'un des rares auquel on peut trouver des interprétations différentes. Qu'on soit enfant ou adulte, le Petit Prince ne laisse personne d'indifférent. Il est tellement simple et profond, riche et étonnant. C'est mon roman préféré. Dans la poésie de ses mots, Antoine de Saint-Exupéry me fait ressentir des choses que je n'avais jamais ressenti dans d'autres oeuvres. Et comme il le dit magnifiquement ... "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux." Superbe.
Commenter  J’apprécie          310
Renatan
  27 mai 2016
« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent. »
Cette histoire d'amour a commencé j'avais à peine 12 ans et, depuis, elle ne m'a jamais quittée. J'en ai rêvé des nuits de ce petit garçon au regard azur et aux cheveux d'or. On disait de lui qu'il était tombé du ciel, ébloui par une étoile. Qu'en plein désert, à mille milles de toutes les terres habitées, il avait surpris de sa petite voix un aviateur…
« S'il te plaît... dessine-moi un mouton! »
J'avais aussi entendu dire qu'il avait rencontré des gens un peu bizarres. Un roi, un buveur, un vaniteux, un allumeur de réverbères, un géographe... Si je ne pouvais pas encore apprécier toute la saveur de leurs échanges, je me doutais bien qu'en lui vivait un petit homme qui avait toutes les curiosités de saisir le monde qui l'entoure.
« Les grandes personnes aiment les chiffres. Quand vous leur parlez d'un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l'essentiel. Elles ne vous disent jamais : "Quel est le son de sa voix ? Quels sont les jeux qu'il préfère ? Est-ce qu'il collectionne les papillons ?" Elles vous demandent : "Quel âge a-t-il ? Combien a-t-il de frères ? Combien pèse-t-il ? Combien gagne son père ?" Alors seulement elles croient le connaître. »
C'est alors que j'ai croisé la route du renard…
J'ai mis des années à comprendre pourquoi on risquait de pleurer un peu si on s'était laissé apprivoiser. Que l'on devient responsable de ses engagements et qu'il faut prendre le temps d'approfondir pour mieux connaître. S'asseoir un peu plus loin, d'abord, et regarder du coin de l'oeil. Puis s'approcher, doucement. Tout cela m'apparaissait tellement triste! Je n'avais pas encore compris que se laisser apprivoiser pouvait susciter le manque, mais qu'en même temps, tout l'amour qu'il contenait était le cadeau d'une vie. Je n'avais pas encore compris que c'était à cause de la couleur du blé… Qu'« on ne voit bien qu'avec le coeur et que l'essentiel est invisible pour les yeux »…
« Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde. »
On disait justement de mon Petit Prince qu'il était tombé amoureux d'une rose, une rose unique au monde, ce qui l'avait désemparé. Et que le renard l'avait aidé à s'y retrouver un peu. Au premier regard, elle avait l'air d'une rose comme toutes les autres. Puis, il l'avait arrosée, abritée sous un paravent et mise sous un globe. Il l'avait même écoutée se plaindre et se vanter. Ainsi, elle était devenue importante, à cause du temps qu'il y avait consacré…
« C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante. »
Il lui fallut un long voyage pour le comprendre, saisir à quel point il l'aimait. Un voyage duquel on ne revient jamais que par l'esprit. Aimer, c'est accepter de voir l'autre disparaître un jour. Pauvre Petit Prince… À moins que ce soit toi qui aies tout compris? Tu disais que « Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et que c'est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications. » Moi, je veux bien te croire… D'ailleurs, l'aviateur m'a priée de le prévenir si jamais je croise ta route un jour. Tu voudrais bien qu'on s'apprivoise l'un l'autre? Nous serons uniques au monde…
Chaque fois que je retrouve le Petit Prince de St-Exupéry, je me surprends à le chercher dans les recoins de mon coeur. Après tout, il m'a enseigné beaucoup de ces valeurs essentielles que les grandes personnes ne m'avaient pas encore apprises. Il m'a montré que la vie est une histoire de rencontres. Que l'écorce est la part superficielle des choses. Que, lorsque l'on devient de grandes personnes, on se retrouve souvent emprisonné par les choses matérielles, que l'on s'accroche à l'inessentiel. Que l'on juge par rapport aux apparences. Que les grelots dans le ciel ou les champs de blé peuvent nous rappeler les gens que l'on aime. Mais avant tout, qu'on a tous un enfant en nous…
Si vous le croisez quelque part, vous lui direz que je l'attends toujours?
Je t'aime mon Petit Prince xx

Lien : http://www.lamarreedesmots.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
cicou45
  15 février 2018
Je n'ai pas pu résister lorsque j'ai vu cette bande-dessinée dans les bacs de la médiathèque où je travaille. En la lisant, je me suis souvenue enfant quand c'est mon père d'abord qui me lisait l'histoire de Sain-Exupéry puis quand je les relu plus tard mais toujours avec mes yeux d'enfant. Ici, c'est avec un regard d'adulte que je découvre cette adaptation en bande-dessinée par Joann Sfar et, bien que n'était pas toujours fan de ses dessins, ici, il s'est produit quelque chose de magique. Je me suis laissée bercée dans l'histoire de ce petit prince qui visite des six royaumes avant d'arriver sur la planète Terre et de faire la rencontre de celui qui s'attachera à lui comme nul autre et qui est une grande personne, chose qu'il ne pensait pas pouvoir se produire car "les grandes personnes sont trop bizarres et, par conséquent, ne comprennent pas". Pourtant, lui, cet aviateur, a compris et c'est peut-être là tout le drame de l'histoire ! le petit Prince a réussi a apprivoiser cet homme comme il l'a fait auparavant avec sa fleur et avec le renard. Cette fleur qu'il croyait unique et dont il a découvert sur Terre qu'il en existait des milliers d'autres pareilles à celle-là, restera cependant "sa fleur". C'est le renard qui lui a fait comprendre cette chose essentielle que lorsqu'une chose est précieuse à nos yeux, elle ne l'est que pour nous et ce ne sont pas des pâles copies qui pourront la remplacer.
Pensez le soi à scruter le ciel étoilé et demandez-vous, de temps à autres, même avec vos yeux d'adultes, si par hasard sur l'une d'entre elles, un mouton ne ses serait pas échappé de sa cage et aurait brouté, sans le faire exprès, une rose...
Une bande-dessinée très fidèle au texte avec des dessins qui font parfois sourire tant ils paraissent un peu décalés mais que je ne peux que vous recommander ! A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
colimasson
  30 décembre 2013
La bande dessinée rivalisera peut-être un jour avec le cinéma dans le nombre d'adaptations littéraires qu'elle effectue. Même Joann Sfar, auteur pourtant prolixe et original, a commis quelques incartades dans le domaine. Si on connaît un peu son oeuvre et pour peu que l'on ait déjà bivouaqué en sa compagnie, on comprendra tout de suite la proximité qui lie l'univers de Joann Sfar à celui du Petit Prince de Saint-Exupéry.

Ainsi Joann Sfar s'inspire-t-il des personnages, des situations et des aventures vécues par le Petit Prince pour illustrer ses propres motifs de création personnels. On ne sera pas étonné de voir le bonheur avec lequel il anime fleurs, animaux et créatures oniriques, comme il avait déjà donné vie à un Chat du rabbin plus rusé et plus sensible que n'importe quelle autre créature humaine. Il laisse à Antoine de Saint-Exupéry ses dessins originaux pour inventer un nouveau langage pictural aux couleurs intenses et aux traits enivrés, qui respectent toutefois la simplicité originelle de l'oeuvre.

Cette adaptation du Petit Prince n'opère pas une réduction de l'intrigue. Celle-ci connaît d'ailleurs de légères modifications qui prennent du sens lorsque l'on comprend que Joann Sfar chercher à nous en livrer sa vision personnelle et philosophique. Ainsi transforme-t-il le Petit Prince en allégorie de la disparition, qu'elle soit disparition du présent, disparition des amis –mort multiforme. L'adaptation de Joann Sfar contient une force qui suffit à nous redonner envie de lire le Petit Prince –non pas pour chercher dans l'un ce qui manque à l'autre et réciproquement, mais pour conjuguer leurs beautés dans la synergie.
Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
Titipanzani
  16 janvier 2013
Ayant adoré le Petit Prince de Saint-Exupéry, quand j'ai vu cette bande-dessinée je n'ai pas hésité à la prendre. Mais j'étais assez dubitative, j'ai tellement aimé l'original que je me suis dit que ce serait sûrement une déception. Eh bien non, j'ai été agréablement surprise. Les illustrations font que l'histoire se trace encore mieux dans notre tête. Joann Sfar reste fidèle au roman et bien que l'original est irremplaçable, je n'hésiterai pas à relire cette B.D qui m'a beaucoup plu !! Je la conseille vraiment, c'est très intéressant d'avoir lu l'original et l'adaptation littéraire en B.D de cette oeuvre magique qui continuera de faire rêver les petits comme les grands ! ♥
Commenter  J’apprécie          130

critiques presse (1)
BulledEncre   27 janvier 2012
On peut dire après lecture que celui qui connaît le petit prince de Sfar, connaît celui de Saint-Exupery. A contrario, celui qui connaît l’œuvre magistrale de Saint-Exupery est bien loin de se douter qu’un tel Petit Prince existe…
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   05 janvier 2014
- Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
- C’est une chose trop oubliée. Ça signifie créer des liens.
- Créer des liens ?
- Bien sûr. Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon semblable à cent mille autres. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
colimassoncolimasson   30 décembre 2013
Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules. J’ai beaucoup vécu chez les grandes personnes. Je les ai vues de très près. Ça n’a pas trop amélioré mon opinion. Je leur parle de bridge, de golf, de politique et de cravates. Jamais de serpent boa. On n’a rien d’intéressant à se dire.
Commenter  J’apprécie          80
PAFLittJPAFLittJ   05 janvier 2015
"On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux"
Commenter  J’apprécie          300
cicou45cicou45   15 février 2018
"Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger les autres. Si tu réussis à bien te juger, c'est que tu es un véritable sage."
Commenter  J’apprécie          130
gege255gege255   30 novembre 2013
La terre n'est pas une planète quelconque ! On y compte cent onze rois, sept mille géographes, neuf cent mille businessmen, sept millions et demi d'ivrognes, trois cent onze millions de vaniteux.
C'est-à-dire environ deux milliards de grandes personnes.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Joann Sfar (84) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joann Sfar
Joann Sfar, le Niçois en colère - Rencontres à Quais du Polar 2018 .Bande dessinée ? Roman graphique ? "Farniente - le Niçois", le dernier roman de Joann Sfar, n?est en fait ni l'un ni l'autre.Partenaire de Quais du Polar 2018, lecteurs.com a pu rencontrer Joann Sfar. Original et marquant, Farniente ; le Niçois fait suite au roman de Joan Sfar le niçois, dans lequel son personnage principal, Jacques Merenda, était troublant de réalisme dans son rôle fictif de maire de Nice. Dans ce nouveau livre, les Niçois sont toujours là, mais l'ambiance est tout autre : l'auteur réagit en effet au regard du terrible événement survenu le 14 juillet 2016 dans sa ville natale de Nice. Avec pour armes celles qu?il manie avec brio : les mots, les émotions, et toujours ce formidable humour, Joann Sfar réagit, et lance un véritable coup de gueule qui ne peut pas laisser le lecteur insensible.Pour découvrir l?interview complète : https://www.lecteurs.com/article/joann-sfar-le-nicois-en-colere/2443282Le livre débute sur la vision de Merenda qui revient dans sa ville. Avec son fils, il aimerait vivre des instants privilégiés père-fils. Mais son rejeton étant bien trop occupé par ses fonctions à la métropole, l'ancien maire de Nice décline la proposition de se rendre aux festivités du 14 juillet et le suit à un dîner qui le plonge au c?ur du tragique. Réagir ? Devenir un héros ? Merenda ne sait pas vraiment quelle position adopter, si bien que la situation le rend atone et l'amène à une forme de lassitude. Voir sa ville ainsi déchirée le laisse sans voix.Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/c/Lecteurs Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : atelierVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le chat du rabbin

De quelle couleur est mon pelage ?

Gris souris
Tigré
Ebène

10 questions
109 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat du rabbin Intégrale de Joann SfarCréer un quiz sur ce livre
. .