AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Pascale Haas (Traducteur)
EAN : 9782264077875
544 pages
10-18 (05/05/2022)
3.6/5   34 notes
Résumé :
Londres, 1782. Par une nuit d’été, Caroline Corsham tombe sur l’une de ses amies mourante, venue agoniser dans ses bras en lui murmurant un énigmatique « Il sait ». Caroline comprend bientôt que son amie lui avait menti : Lucy Loveless, de son vrai nom, était la prostituée favorite d’un club d’hommes puissants.
Lorsqu'il apparaît que magistrats et notables ont davantage intérêt à étouffer le crime qu'à le résoudre, Caroline engage un voleur privé, Peregrine C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 34 notes

Wyoming
  05 mai 2022
Tout d'abord, merci aux éditions 10/18 qui m'ont adressé ce livre et à Babelio qui me l'a proposé via la masse critique.
C'est un très long roman de presque 600 pages, avec un foisonnement de personnages, et même si environ cinq d'entre eux sont les principaux protagonistes, leur liste au début du livre est très utile et je l'ai utilisée de temps à autres pour rester bien au fait de l'action et des rôles des
différents intervenants.
L'histoire m'a paru plutôt intéressante, l'enquête sur meurtre ou disparitions de très jeunes prostituées, menée par une femme du "beau monde" et un attrape-voleurs part dans de nombreuses directions, fausses pistes ou pistes partielles ne pouvant conduire aisément à la vérité recherchée. Elle mêle aussi le vécu personnel des deux acteurs principaux de l'enquête, Caroline Corsham et Peregrine Child.
Toutefois, je n'accorde que la moyenne à cette oeuvre, trop longue, trop encombrée de détails qui ont certainement une importance mais que le lecteur peut ne pas détecter, par exemple les bagues, les lettres et ce fameux "Il sait", dernières paroles d'une héroïne assassinée au tout début du roman.
Je ne suis pas parvenu à ressentir d'empathie pour les personnages, à part celui de l'attrape-voleurs, Monsieur Child qui n'apparaît pas comme calculateur et manipulateur, à la différence de tous les autres.
Roman moyen également par l'insuffisance, à mon goût, de traduction de l'ambiance du Londres de 1782. Par moments, elle est évoquée, mais on reste dans le factuel alors que la ville de l'époque offrait certainement un large potentiel descriptif absent de ce roman.
Les dialogues m'ont semblé également manquer de puissance et, surtout, la fin, comme c'est trop souvent le cas au terme de ce genre de pavé, m'a paru vraiment bâclée, ou alors laissant supposer une suite que, pour ma part, je ne lirai pas.
Les précisions historiques fournies par Laura Sheperd-Robinson à la fin du livre sont intéressantes, je les aurais quasiment préférées en préface pour entrer plus aisément dans le contexte de la société anglaise et londonienne de l'époque.
Merci quand même à Babelio, cette lecture n'a pas été ennuyeuse malgré la longueur du livre, j'ai choisi de la réaliser en peu de temps car je crois qu'il ne faut pas lâcher ce genre de texte au risque de perdre pied. Je reste néanmoins sur une appréciation moyenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          821
Giraud_mm
  24 mai 2022
Caroline Corsham trouve son amie Lucia mourante, poignardée, dans un parc londonien. Elle découvre rapidement que la jeune femme était plus connue sous le nom de Lucy Loveless, une prostituée.
Comprenant que la police ne fera pas beaucoup d'effort pour retrouver le meurtrier, Caroline engage un détective privé, Peregrine Child. L'enquête les plongera dans un monde où la noblesse, la finance usurière et la pègre se côtoient sans trop se cacher...
Comment qualifier ce livre : roman ? roman historique ? roman noir historique ? polar historique ? J'ai retenu "roman noir historique" dans mon introduction. Ce n'est en effet pas tant le suspense qui compte que la plongée dans les moeurs londoniens dans laquelle l'enquête nous entraîne. Et ce n'est pas joli joli...
Oisiveté et cynisme d'une noblesse largement désargentée, prostitution, bars louches, financiers véreux, nous avons droit à tout. Droite dans ses bottines, un peu naïve, Caroline Corsham serait bien seule si le détective Child n'avait pas quelques comptes à régler, avec lui-même et avec les autres...
Au-delà, les personnages sont assez repoussants d'égoïsmes, quelles que soient leurs raisons, et c'est le milieu des prostituées qui apparaît presque comme le plus humain.
Un roman intéressant, bien documenté au plan historique. Une écriture alerte (bravo à la traductrice), assez nerveuse avec des chapitres plutôt courts et une alternance de points de vue. Dommage qu'il y ait quelques longueurs...
Merci à 10/18 et Babelio de m'avoir fait découvrir l'autrice et son roman.
Lien : http://michelgiraud.fr/2022/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
Crossroads
  01 juin 2022
Lucy Loveless est morte.
Non pas de sa belle mort au sein du « dernier envol », EHPAD Orpéa de renom, véritable fleuron dans son domaine, mais bel et bien lâchement assassinée par un vil malfrat.
Péri, pétri, prostituée de son état, peu de monde pour s'en émouvoir.
Ah, si, il y aurait bien Caroline Corsham pourtant leurrée sur la véritable personnalité de sa défunte amie mais visiblement peu rancunière au point de missionner un attrappe-voleurs déguenillé en la personne de Peregrine Child histoire de pallier à une pseudo enquête qu'elle anticipe déjà, à juste titre, lamentablement torchée.
J'ai toujours eu un problème avec les romans d'époque.
Vies et mort de Lucy Loveless ne me réconciliera pas avec le genre.
Si le petit monde dévoyé des puissants vous a toujours fasciné alors ce roman pourrait bien trouver grâce à vos yeux.
Perso, il m'est apparu comme un divertissement honnête qui trop souvent se sera perdu en d'inutiles délayages parvenant, tour de force notoire, à casser une dynamique déjà proche du zéro absolu.
Le contexte historique ne m'a pas accroché plus que ça.
Le récit aurait très largement pu tirer son épingle du jeu, n'était cette redondance, véritable empêcheuse de kiffer en rond.
Vies et mort de Lucy Loveless est le terrible constat d'une condition féminine alors peu enviable.
Un thème des plus intéressants affadi par une plume étrangement peu empathique assortie d'un final à la crédibilité discutable.
Merci à Babelio et aux éditions 10-18 pour la découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          474
LePamplemousse
  18 mai 2022
Le décès d'une prostituée n'a généralement pas beaucoup de retentissement, mais il se trouve qu'une dame de la haute société va être particulièrement touchée par l'assassinat de Lucy Loveless, qu'elle connaissait sous un autre nom, et dont elle pensait qu'elle était une riche italienne.
Je suis assez mitigée au sujet de cette lecture.
D'une part, j'ai trouvé l'intrigue assez commune, entre l'univers des hommes puissants, réunis dans des clubs secrets et qui se croient absolument tout permis, et celui des pauvres femmes soumises, qu'elles soient de gentilles épouses dociles ou de vulgaires prostituées, rien de bien nouveau.
J'aime beaucoup l'époque victorienne, mais là, j'ai trouvé que les descriptions de Londres en 1782, que ce soit des lieux ou des ambiances étaient un peu sommaires.
L'intrigue prend son temps, presque 600 pages, les deux personnages principaux passent leur temps à interroger les mêmes suspects, sans apprendre quoi que ce soit de nouveau, l'histoire tourne un peu en rond.
J'ai aimé le duo entre les deux protagonistes principaux, une dame de la haute société et un ancien magistrat devenu “attrape-voleur”, mais ça ne suffit pas à rendre le roman plus palpitant.
Bref, trop de longueurs, pas assez de descriptions de l'époque et une intrigue policière qui n'a rien de très original, surtout si on a beaucoup lu Anne Perry, qui reprend les mêmes thèmes dans plusieurs de ses séries.
Je remercie Babelio et les éditions 10/18 pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Ziliz
  15 juin 2022
A Londres, en 1782, Caroline Corsham découvre Lucy Loveless mourante. Pour cette dernière, il est déjà trop tard : son meurtrier a réussi son coup. Caroline qui connaissait un peu Lucie découvre que cette dernière n'était pas la dame de bonne société imaginée mais qu'elle était prostituée. Alors que beaucoup tentent d'enterrer l'affaire avec le corps, Caroline part en quête de vérité, assistée de Peregrine Child.
.
Malgré des longueurs et la pléthore de personnages, ce roman historique est agréable à lire, même si l'on se scandalise (déjà) des libertés prises par les hommes de pouvoir avec les femmes. Et ces derniers se serrent déjà les coudes quand la vérité tente d'émerger.
Notre actualité récente (Ppda, Darma-, et autres 'présumés innocents', avec leurs soutiens inconditionnels) n'amène finalement pas grand chose de neuf sous le soleil.
.
Merci à Babelio et aux éditions 10/18 pour cette opération Masse critique.
En vous remerciant d'excuser mon retard considérable dans la publication de ce billet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
WyomingWyoming   01 mai 2022
Tel le maquillage d'une douairière vieillissante, la peinture blanche qui recouvrait les maisons de Bloomsbury Square ne parvenait à masquet ni les fissures ni les imperfections. Un siècle auparavant, ce quartier de Londres avait été à la mode, mais le beau monde avait depuis longtemps décampé vers l'ouest, à Mayfair, et il ne restait plus ici que quelques vieilles familles.
Commenter  J’apprécie          320
WyomingWyoming   30 avril 2022
Une Vénus de Titien lui envierait sa magnifique crinière de feu, et sa pilosité est de la même couleur à l'endroit enchanteur de l'amour.
Commenter  J’apprécie          360
WyomingWyoming   02 mai 2022
On ne décide pas de ses sentiments, pas de ceux qui bouillonnent en vous.
Commenter  J’apprécie          481
WyomingWyoming   30 avril 2022
-- Les hommes mentent, madame. Deviner leurs mensonges requiert une certaine expérience.
Commenter  J’apprécie          270
WyomingWyoming   29 avril 2022
Placé entre de mauvaises mains, un secret est une arme.
Commenter  J’apprécie          432

autres livres classés : prostitutionVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Laura Shepherd-Robinson (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2597 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre