AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782905657671
40 pages
L' Echoppe (01/09/1990)
4.27/5   15 notes
Résumé :
La rencontre entre Pierre Soulages, peintre, et Charles Juliet, écrivain, donne lieu à des entretiens passionnants.
Que lire après Entretien avec Pierre SoulagesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Quand 2 grands artistes se rencontrent..
Commenter  J’apprécie          10
voir aussi un entretien avec Soulages dans le numéro de janv-fév; 2014 d'Art Absolument
Lien : http://www.artabsolument.com..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Pierre Soulages: Le sacré n'est pas le religieux, tout le monde le porte en soi

Charles Juliet: La réalisation des cent quatre vitraux de Conques vous a mobilisé de 1986 à 1994. Etait-ce une parenthèse dans votre oeuvre ou sa continuité ?

Sa continuité, car j'ai toujours travaillé la lumière. La lumière se reflète sur la surface fibreuse, lisse ou tourmentée de mes peintures noires, de même qu'elle traverse mes vitraux à Conques. Son rôle est primordial dans l'architecture de l'abbatiale. Pour respecter rigoureusement cet espace, j'ai inventé un verre incolore, qui coupe le regard de l'extérieur — il peut ainsi se concentrer sur la beauté de l'endroit. Mais ce n'est pas un verre uniforme : ses grains sont variés et ces variations créent un chromatisme. Ainsi, des changements se produisent du matin au soir : dans un tel lieu, il convient de marquer l'écoulement du temps.

C.J: S'agissant d'un édifice religieux, le caractère sacré de cette lumière a-t-il influé ?

Le sacré n'a pas précédé mon travail, il y est arrivé naturellement. Autrefois, quand des gens entraient dans l'abbatiale, ils bavardaient. Aujourd'hui, ils chuchotent. La lumière provoque le recueillement.
Commenter  J’apprécie          80
Si l'on sait qu'on ne sait pas, si l'on est attentif à ce que l'on ne connait pas, si l'on guette ce qui apparait comme inconnu, c'est alors qu'une découverte est possible.
Commenter  J’apprécie          200
- Chez vous, sensibilité et pensée dialoguent, collaborent, travaillent de concert.
- Dialoguent est sans doute le mot juste, parce que le dialogue suppose le va-et-vient, l'intermittence.
Commenter  J’apprécie          00
L'outil n'est pas le noir, c'est la lumière.
Commenter  J’apprécie          23
le noir, c'est une couleur violente, elle s'est imposée, elle a dominé, c'est la couleur d'origine.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Soulages (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Soulages
Vidéo de Pierre Soulages
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : peintureVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (42) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1099 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}