AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253260097
480 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (12/05/2021)
3.53/5   29 notes
Résumé :
Pour son retour sur le devant de la scène, la détective Manon Bradshaw se retrouve confrontée au pire : un meurtre ultra-médiatisé pour lequel sa famille est au premier rang des suspects.
La victime, un richissime ban­quier de Londres, est en réalité plus proche d’elle qu’elle ne l’aurait jamais imaginé. Même ses collègues les plus chers se méfient d’elle.
Manon sera-t-elle capable de mener cette enquête avec l’im­partialité requise ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,53

sur 29 notes
5
2 avis
4
10 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

iris29
  15 février 2021
J'avais beaucoup aimé le premier roman de Susie Steiner " Présumée disparue, premier tome d'une série policière basée à Londres.
Le personnage principal, inspectrice, détonnait un peu dans le paysage littéraire. Seule, quarantenaire en mal d'enfant, avec une personnalité à faire trembler toute la racaille de la capitale; oui, j'aimais beaucoup cette héroïne.
A la fin du premier tome, elle adoptait un enfant de douze ans, orphelin, croisé dans une enquête, et les deux devaient s'apprivoiser.
Dans ce tome, au niveau "enfants", on peut dire qu'elle a coché les cases, puisqu'elle s'est faite inséminer , en plus de celui qu'elle a adopté . Elle a désiré changer de vie, s'éloigner de Londres, afin que son gamin prenne un nouveau départ, et elle vit dans une grande maison avec sa soeur et le fils de celle-ci.
Mais les ennuis ne font que commencer, le jour où son adolescent se retrouve au mauvais moment, au mauvais endroit, à moins qu'il soit à l'origine du "mauvais moment". L'heure est grave. Manon , préposée aux cold-case, s'en désintéresse pour sauver la peau de son fils. Stressée, crevée par sa grossesse, notre inspectrice n'est pas au meilleur de sa forme, mais ses petites cellules grises, sont au top. Il faut dire qu'elle est aidée par un avocat, une copine inspectrice, et par une certaine Birdy qui avait pris une gamine gothique sous son aile.
Meurtres, mafia, prostitution, racisme, préjugés, banquiers... La personne inconnue ne le restera pas longtemps.
Susie Steiner nous délivre un roman policier classique , avec flics et enquête ; mais avec une petite touche personnelle en plus. Des personnages secondaires bien travaillés, une vie de famille débordée, et un chouïa de critique de la société . Il n'y a que pour le personnage de la soeur que je coince, ce qu'elle devient à la fin.
Mais , c'est une série que je continuerai avec plaisir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
celine85
  06 juillet 2021
Je n'ai pas eu l'occasion de découvrir la première enquête de Manon Bradshaw « Présumée disparue » mais j'ai pris plaisir de découvrir sa deuxième enquête avec ce roman.
Judith Cole a trouvé dans l'après midi un homme couvert de sang, poignardé dans un parc. Elle le prend dans ses bras pour recevoir ses dernières paroles « SASS ». Cet homme, c'est Jon Oliver Ross qui a une très bonne situation car il y est banquier de Londres. Manon est finalement concernée de manière proche dans cette affaire. Il s'avère que la victime est le père de Solly, l'ex d'Ellie (sa soeur) et Fly va être soupçonné.
Lecture peut être prévisible mais agréable quand même à lire. Même si Manon ne devrait pas s'en mêler car cette affaire la concerne de près, elle s'avère intéressante à suivre et l'auteure en a profité pour aborder des thèmes de société. J'ai été surprise pas le fait qu'Ellie ne soit pas plus mise en avant dans l'intrigue, il est vrai que le personnage principal doit rester Manon car c'est la saga de ses enquêtes mais j'ai trouvé ce personnage un peu trop effacé. Je pense que dans l'ensemble l'auteure aurait pu pousser beaucoup plus les choses sur différents points pour rendre encore plus captivant son livre.
Je me laisserai tenter par la nouvelle enquête de Manon qui sortira en octobre 2021 aux éditions Les arènes, collection Equinox.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Patience82
  19 août 2021
Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche.
Après avoir commencé ce livre, je me suis aperçue qu'il s'agissait de la deuxième enquête dans laquelle apparaissait l'héroïne Manon Bradshaw. Même si ça ne dérange absolument pas la compréhension, ça reste dommage car il y a quelques évènements de sa vie privée, comme l'adoption de son grand fils de 12 ans, qui ont eu lieu dans le premier opus et ont des conséquences dans le deuxième.
Sur le meurtre qui a lieu dans ce roman, Manon n'est pas l'enquêtrice, mais ça touche directement sa famille. Elle est donc tiraillée entre ce que son professionnalisme d'enquêtrice lui dicterait de faire, sa connaissance du déroulement de ce type d'enquête et son instinct de maman prête à tout pour mettre son fils à l'abri. L'enquête est rythmée par la vie privée de Manon : son fils, sa grossesse, sa soeur, son neveu, ses collègues.
On a ici un polar anglais assez classique, agréable à lire, avec une héroïne attachante et un poil agaçante qui donne envie de suivre encore un peu s'il y a d'autres enquêtes.
Lien : https://www.facebook.com/Les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
MELANYA
  20 juin 2021
C'est avec « Présumée disparue » (« Homecoming ») que j'ai connu Susie Steiner, écrivaine anglaise dont le premier roman avait été largement salué par la critique et qui avait fait partie d'une sélection alors je me trouvais dans le Jury.
Aujourd'hui, je reviens avec elle pour « Personne inconnue ») (« Persons unknows » - aux Éditions Equinox - Les Arènes).
On retrouve Manon Bradshaw, enceinte de cinq mois, et qui a trouvé une petite place aux « affaires classées », un service considéré comme un « placard », mais tant pis, car au moins ça l'occupe le temps de sa grossesse, tandis que son ventre s'arrondit de plus en plus.
Mais, il fallait s'en douter, une affaire vient de tomber : le meurtre d'un homme, poignardé à Hinchingbrooke Park. C'est Davy Walker, anciennement subalterne de Manon, qui va prendre les commandes de l'enquête sur cet assassinat de Jon-Oliver Ross (un banquier de Londres), qui, avant de mourir, n'avait pu que prononcer « Sass » à la personne tentant de le secourir (Mme Judith Cole)  : le nom de qui ? de quoi ?
Les TIC (techniciens et identification criminelle) sont rapidement sur place. On a découvert pas mal de sang, des gouttes très espacées les unes des autres et il faudra faire parler l'ADN. Colin Brierley, le nerd attitré de la MCU, est aux anges car il utilise une base de données « HOLMES ».
Justement, j'apprécie ces enquêtes policières si bien menées, avec des hauts et des bas, évidemment, des rebondissements…
Mais ce que j'ai aussi apprécié, c'est le personnage de Manon (qui vit avec sa soeur Ellie), empêtrée dans sa petite famille et « alourdie » par le poids du petit être qui va venir au monde – également par les problèmes des enfants chez elle (Fly, un gamin qu'elle a avait adopté, lui donne assez de mal par son comportement) – rebondissement quand on découvre qui est Jon-Oliver (la victime).
On peut lire tout un portrait social de l'Angleterre – on trouve du racisme – des problèmes de famille (recomposée ou pas) – la construction du livre : des chapitres racontés chacun par une personne différente, est plutôt agréable et nous livre les divers ressentis, dont certains sont cocasses. Eh oui, parfois on rit mais le fond de l'histoire est grave.
La police ne trouve rien de mieux que d'accuser le jeune Fly et sur quelles bases ? Tout simplement parce qu'il traversait le parc (lieu du meurtre, son chemin habituel en rentrant de l'école) et aussi parce que, malheureusement, la couleur de peau de Fly n'est pas très « bonne » ! En effet, ce jeune garçon est Noir, alors … accusé d'office. Ce qui n'arrange pas son cas, c'est qu'il détestait la victime, ex de Ellie avec qui il vit chez Manon. Il faut dire que Jon lui envoyait des SMS menaçants avant de venir voir son fils, Solly. Donc, tout l'accuse.
A cela s'ajoute la présence d'une épicière, Birdie, qui recueille Angel, une gothique (du moins en apparence) et qui semble en fuite. Son passé ? Pas folichon mais il fallait bien qu'elle survive, alors elle a accepté certains jobs. Et pas des reluisants pour quelqu'un qui se fait prénommer Angel (un ange)… Et puis que signifie ce mot « Sass » aussi intrigant, ce mot qui tourne en boucle et qui est (peut-être) la clé du mystère ?
Manon, avec l'aide de Davy, se retrouve donc dans tous ses états (déjà qu'elle est sujette aux dérèglements hormonaux  : réflexions sur la maternité – sa libido…), ne croyant pas à la culpabilité de Fly (bon sang, il n'a que douze ans et ne ferait pas de mal à une mouche!) et se démène pour trouver des éléments nécessaires. Rebondissements à tout-va – révélations inattendues – énormément de questions à régler et du suspense jusqu'à la fin, avec la mafia, des Chinois et des prostituées (hélas mineures).
Dans les « Remerciements » (comme c'est l'habitude pour chaque auteur), Susie Steiner dit que : « Ce livre n'aurait pas vu le jour sans l'aide du sergent-détective Graham McMillan de la brigade criminelle du Cambridgeshire, mon consultant concernant tous les sujets liés à la police. » On se doutait bien que l'écrivaine s'était bien documentée pour pouvoir aborder un tel sujet et on l'apprécie une fois de plus pour ce second ouvrage qui change bien du premier.
D'ailleurs, j'ai relevé (en faisant un tri), ces éloges :
« Val McDermid » : « C'est comme de marcher sur des sables mouvants, autant pour le lecteur que pour l'enquêtrice. »
« The Sunday Express » : « Résolument moderne… On se réjouit de découvrir une enquêtrice aux prises avec des dilemmes de la vie quotidienne, sans pour autant qu'ils parasitent l'intrigue, maligne et originale. » Et ce ne sont pas les seuls car s'y rajoutent ceux des lecteurs….
Mais c'est ici que je m'arrête d'en dire plus car ouvrage à découvrir et que je recommande.

Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
croix59
  19 avril 2020
Et voilà le second opus des aventures de Manon Bradshaw , et il s'avère que ce second livre est meilleur que le premier - déjà très bon.
L'autrice a un talent rare pour créer des personnages touchants et profondément humains : aprés Manon, Fly et Davy, voici Birdie.
Après un aller retour à Londres, Manon est retourné dans son ancien commissariat avec Harriet comme chef et Davy, son ex comparse, qui est monté d'un échelon. Elle doit traiter les cold cases donc elle est moins dans l'action qu'auparavant. Elle vit avec Ellie sa soeur, Solly son neveu de 3 ans et Fly, son fils adoptif. En prime nous la retrouvons enceinte! Mais ca ne se passe pas si bien que cela, Ellie lui cache des choses, Idem pour Fly.
Tout cela va exploser quand le père de Solly est assassiné dans le parc contigue à leur maison. Très vite Fly, en début de son jeune age, est accusé du meurtre. L'enquête s'engage sur une pente qui ne lui plait guère, ses amis pensent que Fly est coupable.
Manon va réagir comme une mère tigre : Sa soeur ne défend pas Fly, Fly ne se défend pas lui même, elle entame une enquête parallèle avec peu d'amis...
En parallèle une dénommée Bi=rdie, femme d'une cinquantaine d'années, raconte sa rencontre très intense avec une jeune gothique qui fuit quelque chose ou quelqu'un.
C'est un roman social, qui raconte la vie d'un commissariat de province , la prostitution haut de gamme, les maisons de redressement, le racisme à l'école, bref plein de petites touches qui font une atmosphère trés britannique. Les personnages sont savoureux, avec des défauts touchants ou agacants, très réalistes. Ce sont ces personnages qui font le sel de ce roman, la trame policière étant plus classique.
A lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   16 février 2021
Saviez- vous que la Grande-Bretagne a été élue championne européenne de la solitude , L'Office national de statistiques a révélé que nous , Britanniques, étions ceux qui avions le moins d'amis, que nous ne connaissions pas nos voisins, et que c'était en train de nous tuer. La solitude nuit à la santé aussi sûrement que quinze cigarettes par jour, le plaisir en moins.
Commenter  J’apprécie          144
iris29iris29   14 février 2021
Elle est sortie de la salle de bains vêtue de sa chemise de nuit à pois et manches longues Marks & Spencer qui pourrait aussi bien porter une étiquette "Tue l'amour". Il semblerait d'ailleurs que ce soit une des spécificités de la marque, qui devrait peut- être créer une collection spéciale.
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   15 février 2021
Son père avait déménagé sans un au revoir. Il lui avait ébouriffé maladroitement les cheveux avant de dire : "A plus tard, fiston." Il était parti travailler aux Etats-Unis. C'est ce que sa mère leur avait raconté. En y réfléchissant, c'était peut- être une excuse pour l'absence de visites le week-end, ou une métaphore. Peut- être les Etats-Unis étaient-ils en réalité Audrey, ou Ann-Marie.
Commenter  J’apprécie          80
iris29iris29   13 février 2021
Le roi d'Arabie saoudite la réserve [ la suite royale d'un hôtel ]pour le mois d'Août et y installe sa famille. Il fait aussi voyager son entière collection de voitures, que l'on retrouve garées dans tout Knightbridge, au prix des contraventions qu'il ne paiera jamais. Sa famille passe le mois entier à faire des emplettes chez Harrods.
Commenter  J’apprécie          80
iris29iris29   14 février 2021
- Dis moi juste ce qui se passe ,(...).
- Un individu de sexe masculin poignardé à Hinchingbrooke Park.
- Quelle délicate attention, claquer si près d'ici.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Susie Steiner (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susie Steiner
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Présumée disparue de Susie Steiner aux éditions Les Arènes https://www.lagriffenoire.com/127771-meilleures-ventes-polar-presumee-disparue.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : racismeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2213 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre