AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782264073921
408 pages
10-18 (18/04/2019)
3.48/5   20 notes
Résumé :
Constance Kopp, première femme adjointe au shérif du New Jersey, a capturé nombre de criminels, obtenu justice pour des victimes de préjudices et gagné une notoriété nationale. Par une nuit d'orage, cependant, tout risque de basculer.
Chargée de conduire une certaine Anna Kayser à l'hôpital psychiatrique, Constance remarque plusieurs faits troublants dans son dossier, et commence à douter du bien-fondé de l'internement de cette mère de famille trop tranquille... >Voir plus
Que lire après L'Adjointe infernaleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique

Dans ce 4e volume Constance Kopp est chargée avec un autre adjoint de conduire par une nuit d'orage Tony Hajnacka à l'hôpital psychiatrique de Morris Plains. En chemin, ils doivent récupérer une mère de famille Anna Kaiser destinée au même endroit. L'orage les oblige à regagner la prison avec leurs aliénés. Hajnacka tente de s'enfuir et plonge dans une rivière mais les menottes l'empêchent de nager. Constance, au péril de sa vie, se jette à l'eau et le sauve. Par ailleurs, elle s'interroge sur l' internement de la mère de famille qui a une maison propre et bien rangée et préparait le diner de sa famille lorsqu'elle est venue la prendre.
Cependant le mandat du sheriff Health arrive à échéance et puisqu'il ne peut se représenter, il brigue une place au Congrès. Ce qui n'empêche pas celui qui veut le remplacer de l'insulter lors de ses meetings particulièrement pour avoir embauché une femme mettant à son compte toutes les évasions qui ont pu avoir lieu depuis qu'elle travaille.
De son côté, Norma s'interroge sur ce qu'elle pourrait faire pour l'entrée prochaine probable des Etats Unis dans la première guerre mondiale. Tandis que Fleurette fabrique des costumes pour une troupe de théâtre.
Amy Stewart mêle toujours fiction et réalité historique avec humour. Elle a écrit deux autres volumes, qui seront bientôt traduits j'espère. J'ai hâte de savoir ce qu'il advient de ces trois soeurs.
Commenter  J’apprécie          110
4ème tome des aventures de Constante Kopp, la 1ere femme shérif adjoint des Etats-Unis et j'aime toujours autant même si j'ai trouvé ce nouvel opus un peu en dessous des précédents (ça manque un peu de peps).
Le sort des femmes est toujours la préoccupation de l'adjointe Kopp qui va s'intéresser au cas d'une mère de famille internée à l'asile de façon abusive à la demande de son mari.
On retrouve également le shérif Heath, en pleine campagne pour un poste au congrès (car son mandant en tant que shérif du comté de Bergen arrive à son terme).
Et une page se tourne à la fin de ce tome avec les résultats des élections et l'entrée en guerre prochaine des États-Unis (l'action se déroule en 1916).
Une saga très sympathique (qui se base sur des faits réels) que je continuerai avec plaisir (je sais que les tomes 5 et 6 existent mais je ne sais pas quand ils seront publiés en France).
Commenter  J’apprécie          110
Utiliser la fiction pour relater des faits réels, c'est par ce biais-là que l'auteur nous conte l'histoire d'une femme au service d'autres femmes et féministe résolue pour défendre ses droits et ceux de ses congénères, victimes des hommes ou coupables de divers méfaits allant du vol au meurtre. C'est également une photographie de l'Amérique se préparant à la guerre pour rallier l'Europe à feu et à sang durant la seconde guerre mondiale. Un joli travail historique et un roman plaisant, qui mériterait toutefois de s'arrêter là car par ce 4è tome, je n'ai plus ressenti la même flamme face à ce personnage même si j'ai aimé l'histoire.
Commenter  J’apprécie          90
(...)
Comme avec les précédents tomes, c'est la situation des femmes dans le New Jersey en 1916 qui sert de trame de fond au récit. Et autant dire que depuis La Justicière et les Filles perdues, cette situation ne s'est pas vraiment améliorée. Et quand on pense à quel point les droits des femmes reculent partout dans le monde depuis des années, ça fait vraiment peur de se dire qu'on pourrait revenir vers quelque chose qui ressemble à ça…

Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur ce tome en particulier, je risquerais de vous spoiler les précédents. Je me contenterai de vous livrer mes impressions: exaspération et colère devant le traitement réservé aux femmes, jubilation quand Constance ou d'autres protagonistes clouent le bec aux misogynes et autres enfl*res rencontrés au fil du récit, intérêt pour le contexte historique et impatience de découvrir le tome suivant au vu de ce qu'annonce la conclusion de celui-ci.

Je n'ai toujours pas compris pourquoi 10/18 considère que cette série doit être éditée dans la collection Grands détectives, parce que les enquêtes tiennent si peu de place qu'elles en sont presque anecdotiques, à l'exception de celle du tome 2. Mais même si on ne peut pas dire que c'est une lecture à suspense, ce livre se dévore assez vite, comme ç'avait déjà été le cas des précédents.

Une série à mettre entre toutes les mains! 🙂
Lien : https://bienvenueducotedeche..
Commenter  J’apprécie          90
Quatrième opus de cette série et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Constance Kopp , l'adjointe du shérif de Hackensack , et ses soeurs .
Chargée d'emmener une mère de famille à l'asile d'aliénés , notre intrépide policière est convaincue que cet internement est abusif . Constance , contrevenant aux ordres , va donc fourrer son nez dans cette affaire . Elle veut découvrir pourquoi le mari a demandé à plusieurs reprises l'internement de son épouse . Tout cela au moment où on doit élire un nouveau shérif . Constance risque de perdre son poste .
Grâce à son style toujours fluide et teinté d'humour , Amy Stewart nous propose , une fois de plus , un roman agréable à lire que je ne qualifierais pas vraiment de policier .
Pas d'enquête à proprement parler ….c'est plutôt une chronique qui dépeint bien les mentalités de l'époque ( le début du XXe siècle ) en s'appuyant sur des faits et personnages réels .
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Le jour où l’on m’a envoyée chercher Anna Kayser pour la conduire à l’asile psychiatrique, j’ai d’abord été contrainte de capturer un voleur.
Je dis « contrainte » comme s’il s’agissait là d’une corvée, mais, à la vérité, une bonne course-poursuite m’est très agréable. Un homme fuyant une scène de crime offre à un agent assermenté le rare cadeau d’une victoire facile. Rien n’est plus encourageant qu’une solide arrestation, effectuée au terme d’un effort physique gratifiant, surtout quand le voleur est pris sur le fait, sans que puissent surgir par la suite des questions ennuyeuses sur l’absence de preuves ou le manque de fiabilité d’un témoin.
Commenter  J’apprécie          70
-Je sens la folie qui commence à monter en moi, lança Géraldine. Et nous ne sommes là que depuis une demi-heure... Vingt ou trente ans ! C'est impensable...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : emancipation de la femmeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (55) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2863 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}