AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00D4CBBAY
Éditeur : (30/05/2013)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Banlieue parisienne, 23h15. Lucas Moriani, agent de la police scientifique, se rend sur une scène de crime. Arrivé sur place, il est seul et éprouve une gêne incompréhensible devant la victime égorgée. Pourquoi cet agent expérimenté ne parvient-il pas à retrouver sa routine? Pourquoi aucun autre policier ne se trouve sur les lieux? Son téléphone garde la trace de l'appel de l'inspecteur l'ayant envoyé sur place mais le numéro est masqué. Quel est son nom déjà? Rapid... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  07 avril 2014
Une amie avait eu un orgasme en lisant ce livre et je dois avouer que j'ai pris mon pied aussi (mais bon, je n'ai pas hurlé ma joie, les grandes jouissances sont muettes, c'est bien connu).
En tout cas, disons-le sans détours, ce court roman est jouissif (comme quoi, on peut en avoir un pas très long qui est très bon). Son originalité scénaristique y est pour beaucoup. À lui tout seul, ce roman m'a fait passer par plein d'émotions dont la peur, le suspense, l'horreur, les sourires, les palpitations cardiaques, la folie tant j'ai trituré mes méninges...
Mais il va être difficile à chroniquer tant je suis limitée, ayant peur de vous révéler des choses par inadvertance.
23 h 15. Lucas Moriani, agent de la police scientifique, se rend sur une scène de crime. Arrivé sur place, il se retrouve seul et éprouve une gêne incompréhensible devant la victime égorgée. Pourquoi aucun autre policier n'est-il sur les lieux ? Qui lui a demandé de se déplacer ? Son téléphone conserve la trace d'un appel mais le numéro est masqué... Et il tient un scalpel ensanglanté dans les mains.
Dès le départ, ça pue l'embrouille à plein nez et on se demande comment tout cela va se terminer pour le sympathique Lucas. Il doit enquêter seul sur cet étrange meurtre et ce ne sera pas facile.
Écrit à la première personne du singulier, on s'immerge encore plus dans les pensées de Lucas, nous suivons ses interrogations légitimes, on cherche aussi qui aurait pu lui jouer ce tour de cochon et surtout "pourquoi ?". Tout comme lui, nous allons de surprises en surprises au fil des chapitres.
Le seul qui peut l'aider, c'est l'inspecteur Félix Vizzini. Là, par contre, j'ai eu moins d'affinité avec cet enquêteur doué d'une mémoire prodigieuse et d'un sens de la déduction logique qui ferait pâlir de jalousie Sherlock Holmes lui-même, tellement il est poussé.
Mais voilà, il est sans doute trop poussé et je n'ai pas eu d'affinités avec cet inspecteur aussi génial que fou, bien que, à la fin, j'ai tout de même ressentit des choses pour lui.
C'est sa perception à "voir" les choses dans tout leur ensemble qui m'a un peu déroutée au départ. Bien que sa prodigieuse mémoire soit tout à fait possible, un dénommé Daniel Tammet en est la preuve vivante.
Niveau "méchant", le serial killer a été agrémenté au petits oignons, il est magnifique d'ingéniosité. Super !
Ce polar/thriller m'a tenu en haleine tant le récit était bien construit, ne se dévoilant qu'au fur et à mesure, comme une effeuilleuse qui aurait envie de ne pas tout vous dévoiler du premier coup.
Taclée, uppercutée, KO debout, la bouche ouverte, silencieuse je suis restée en repassant tout le livre dans ma tête, une fois la dernière ligne dévorée.
Bref, l'auteur est un beau salaud (ceci est un compliment, dans ce cas-ci !) car il a joué avec mes nerfs et avec ces petites choses que je ne possède pas puisque je suis une femme. Et j'aime quand les auteurs jouent avec ce que je n'ai pas.
Laissez-vous tenter par cette équation aux multiples inconnues. C'est enlevé, addictif, bien pensé et le final est anthologique.
Dire qu'on laisse dans la nature des auteurs capables d'autant de perversité envers ses pauvres lecteurs...

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4110
Neneve
  05 mars 2017
Trouvé un peu par hasard sur le Net, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre de cette lecture. Mais la validation d'un item sur un challenge auquel je participe sur le site m'a incité à le prendre et le lire. Bien qu'au début j'ai été un peu dérangé par une écriture qui me semblait très scolaire, trop appliqué, je me suis finalement laissé porter par l'histoire qui m'a déconcerté, littéralement. Je suis complétement bluffé par cette histoire, si tordue, si bien ficelée. Teissier nous prend et ne nous lâche pas… on lit, on lit, on est désorienté, complétement hypnotisé par l'intrigue qu'on ne se rend même pas compte qu'on arrive au bout du roman. Vraiment, un thriller psychologique qui déstabilise. A lire de toute urgence tellement c'est bien construit et intéressant. Je suis contente de lire qu'un tome 2 devra sortir prochainement. Un premier roman envoûtant et chapeau bas à cet auteur qui s'est autoédité ! Ça prend du culot pour le faire, mais avec sa plume, il avait toutes les raisons de le faire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
AudreyT
  30 mai 2017
***
Ne rien dévoiler de l'histoire afin que la découverte soit totale... Ne pas tenter, même un tout petit peu, de résumer ce thriller sous peine d'en dire trop... Sébastien Teissier nous offre ici une enquête bien sombre et torturée, qui peut plaire à beaucoup car on y trouve peu d'hémoglobine ou de scènes gores. Des personnages aussi fous que le chemin que prend l'auteur pour nous mener bien loin, dans une champignonnière noire, froide et glaçante...
Si vous avez une petite envie de frissons, n'hésitez plus !!!
Commenter  J’apprécie          330
Siabelle
  28 juillet 2015
J’ai découvert cet auteur par un de mes amis «Pied2chien» et ensuite ce titre m’est resté dans ma mémoire. Je le remercie de m’avoir parlé de ce roman car il m’a toujours intrigué. Quand je regarde la page couverture, elle est mystérieuse et elle me fait de l’œil. Je ne peux pas rester indifférente alors j’entreprends cette aventure un peu ésotérique et indéchiffrable.
En faisant une recherche sur l'auteur, j’apprends que le roman «X» est son premier tome. C’est une trilogie qui est en cours et je viens de voir que la suite : «Les enfants de Prométhée», tome 2 est sortie. C’est un écrivain français mais il est aussi biologiste. Je m’aperçois que ce livre «X» a été gratifié au Festival du Polar du Cognac 2014. Il a reçu le «Prix des Bibliothèques et Médiathèques de Grand Cognac.» Pour un premier livre, je trouve que c’est tout un honneur.
Ce roman contient 554 pages. C’est un bon pavé, je suis moi-même surprise de l’avoir finie. Quand tu commences le livre, tu ne peux plus le lâcher. Tu es toujours curieuse de savoir ce qui va arriver.
Dès le départ, tu ressens une ambiance énigmatique. Tu te laisses envoûter. Tu fais tout de suite la connaissance de Lucas Moriani. Il est agent à la police scientifique. Il me fait penser un peu à Dexter. On le voit confronter à un gros dilemme. Il se retrouve malgré lui sur une scène de crime. Il ne se souvient plus de rien. Il est seul, un scalpel à la main, avec un cadavre. Évidemment, il se pose des questions et il mène son enquête. Tu ressens sa peur, ses questions car tout prouve que c’est lui le meurtrier. Ses souvenirs sont flous et tout s’embrouille.
Par la suite, on voit arriver l’inspecteur Félix Vizzini, qui suspecte un crime. Il se met donc de la partie lui aussi. On se rend compte qu’il a une mémoire et des facultés incroyables. Il n’oublie rien et tout est emmagasiner dans son cerveau. C’est un don mais parfois c’est une malédiction. C’est ainsi que les deux personnages vont se croiser et ce qu’ils vont découvrir, c’est effrayant et déstabilisant.
C’est un bon thriller psychologique où le suspense est au rendez-vous. On voit que l’histoire se place, les personnages entrent en jeu et l’énigme se corse. Les chapitres sont faciles à lire et ils ne sont pas trop longs. Au fil des pages, tu te surprends à vouloir connaître le déroulement, tu te demandes enfin qui est Lucas Moriani, qui est «X», pourquoi il a fait cela, qu’est-ce qui va arriver ?
Il y a aussi le Dr. Montéro qui joue un rôle important. C’est un ami de Félix Vizzini, il aide Lucas Moriani à retrouver la mémoire. Enfin, qui est-il ? Il y tient un journal intime de ses rencontres. À la fin, Félix a comme un mauvais pressentiment, comment cette histoire va-t-elle se terminer ?
Je me suis laissée transportée par cette ambiance tendue, où le mystère plane toujours. C’est vrai qu’il y a des longueurs mais la curiosité est plus forte que tout.
Pour terminer, il faut laisser la chance à ce livre «X» et à ce jeune auteur prénommé «Sébastien Teissier». L’histoire est captivante, les personnages sont attachants et le climat malsain accapare le lecteur. Tu te sens toujours attiré et sans te rend compte, tu tournes les pages. Tu veux connaître la fin. Je suis à la fois contente et étonnée, j'ai passé un bon moment de lecture. Je conseille à quiconque qui veut lire un très bon thriller. Laissez- lui sa chance car l’auteur sait malmener son lecteur et sans s'en apercevoir, on passe vite au travers. Est-ce que l'auteur jette un sort à toute personne qui ose y entrer ? Je crois qu'il faut le lire pour le savoir...
Est-ce que je vais lire la suite ? Il y a des bonnes chances que oui.
Isabelle
P.S : je conseille la critique de Gruz et ainsi les autres, elles mettent tous en valeur le livre ''X'' de Sébastien Teissier.







+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          195
gruz
  23 septembre 2013
X, ou un thriller à plusieurs inconnues. X, ou une histoire assez démente.
Sébastien Teissier est un auteur qui a lancé son roman dans la nature et l'a « offert » au monde par le biais du numérique, auto-édité (puisqu'il n'avait pas trouvé d'éditeur). C'est chose faite depuis, et le roman sortira également en version papier. Que cela ne vous empêche pas de vous y plonger dès maintenant !
Teissier va vous ballotter et vous bringuebaler avec son récit. En alternant le « il » et le « je », ainsi qu'en alternant les modes de narration de manière plutôt créative, l'auteur cherche à vous embrouiller le cerveau.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela fonctionne.
X est un puzzle psychologique et scientifique, avec différents personnages comme autant de perceptions. Chaque chapitre a son ton propre, parfois très pesant, d'autre fois d'un humour acerbe et décalé.
Le tout donne une intrigue franchement fêlée, avec un serial killer pour le moins particulier. Un récit parfois jubilatoire, d'autrefois plus convenu, mais Teissier tient globalement bien la barque (et quand on connaît le sujet, ce n'était pas gagné d'avance).
Tout n'est pas parfait, loin s'en faut, certains tics d'écriture méritent sans doute d'être gommés (un peu trop de points d'exclamation au kilomètre) et la prose est parfois un peu inégale.
Mais, il serait dommage de bouder son plaisir et de ne pas donner sa chance à cet auteur, car les points positifs écrasent allègrement les quelques erreurs de jeunesse.
A suivre avec curiosité et réel intérêt (une « suite » être prévue).
Vu le prix ridicule de la version numérique, il serait dommage de se priver de cette découverte.
Lien : http://gruznamur.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
SiabelleSiabelle   21 juillet 2015
'' Aucun énigme n'est sans solution ! C'est toi qui me l'as dit un jour où je t'avais demandé pour quelle raison tu t'obstinais à vouloir tout résoudre. '' Félix souriait, la simple présence du docteur lui faisait du bien, elle le rassurait. Il était la seule personne au monde avec qui il se sentait en sécurité. Il ne craignait pas de passer pour une créature de foire. Montéro avait déjà vu son côté noir qu'il tentait de maîtriser depuis si longtemps et il n'avait jamais montré le moindre signe de frayeur ni même de surprise. Avec lui, il se sentait lui-même et il se sentait normal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SiabelleSiabelle   18 juillet 2015
Après tous ces événements et invraisemblances, je savais que si je me trouvais face à lui avec un scapel à la main... il y passerait à coup sûr ! Il était un très bon manipulateur et je ne connaissais pas les règles du jeu dans lequel je me trouvais contre mon gré. Comment jouer si on ne connaît pas ? Je vais vous le dire, on y joue en en fabricant de nouvelles ! Samuel pensait que j'allais rester là comme une imbécile à attendre qu'on vienne me passer les bracelets.
A l'évidence, son plan nécessitait ma présence et surtout mes actions qui lui avaient permis de disparaître. Je devais m'évaporer moi aussi, je n'avais pas le choix. Rester en France n'était plus une option. Il ne pouvait pas prévoir l'endroit où j'allais me terrer puisque moi-même je ne le connaissais pas encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   22 juillet 2013
A ses yeux, la nature humaine était fondamentalement et profondément mauvaise. Sa capacité à commettre des horreurs n’avait d’égale que son inventivité pour tenter de les camoufler. Déjouer ces sournoiseries allait lui permettre de faire travailler ses méninges à plein régime... Et donc lui conférer une sorte de sérénité.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   22 juillet 2013
Les moyens de communications modernes n’ont pas réussi leur percée chez le troisième âge et le courrier est une des deux fenêtres de communication avec le monde extérieur après la télévision. Une personne âgée aurait entretenu son étiquette de peur de voir se perdre un courrier qui lui aurait été adressé.
Commenter  J’apprécie          50
ricouricou   10 janvier 2015
Personne n'entendit les hurlements que l'on aurait pu prendre pour ceux d'un animal. Les cris diminuèrent progressivement pendant trois jours et le silence revint au soir du quatrième
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Sébastien Teissier (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1633 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..