AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246863632
Éditeur : Grasset (22/03/2017)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 22 notes)
Résumé :
« Mes mains, je veux bien vous les montrer. Blanches, veineuses, rien d’extraordinaire. »
C’est avec la modestie des grands artistes qu’Alexandre Tharaud, pianiste phare de sa génération, nous parle de son métier. Souvenir après souvenir, il nous livre ses doutes, ses convictions profondes, ses habitudes les plus intimes.
Quelles sont les différences entre Bach et Ravel, au contact du public ? Entre la loge du Symphony Hall de Boston et celle du Musikv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fleitour
  23 février 2018
Un piano, un soliste, c'est un couple qui se raconte dans le premier roman d' Alexandre Tharaud, Montrez moi vos Mains, il est écrit pour ceux qui se nourrissent de silences, comme un soliste pour qui une demi-pause, font deux silences, où chaque temps compte.
Le soliste c'est Alexandre Tharaud, quand il rentre en scène, ce sont les applaudissements, qui lui nouent le ventre, jouer de mémoire. Ce roman déroule cette double vie consacrée à la musique, Alexandre ou le Soliste, les deux tuniques d'un même rôle ; « Un ébéniste pratique le bois. Un pianiste le piano. le soliste pratique sa solitude. En artisan il la sculpte, La polit, la fait vivre. »p 113

Alexandre Tharaud est fidèle à son piano, mais il ne peut le transporter, il ira donc vers d'autres claviers, il apprend à les aimer, « le pianiste vise le coeur, uniquement le coeur. P 110
Comme dans un concert, il faut passer les premières mesures, les premières pages, prendre son temps, s'imaginer dans la peau du Pleyel, où seul dans un théâtre à la recherche de la musique, et se laisser embarquer par la prose, de ce jeune pianiste, dont les nuits sont peuplées d'animaux étranges, car si les mains sont si dociles, sa tête bouillonne en quête de silences.

Les émotions pour celui qui l'écoute, et qui se laisse pénétrer par la musique, elles viendront à foison, Alexandre Tharaud fait vibrer une âme d'émotions, « page 71 il se livre, je pouvais m'offrir de ne penser qu'en musique et j'en suis le passeur. »

Il me semblait incroyable de tracer 200 pages, à malaxer des pianos, à éprouver ses mains, à épuiser son corps en jouant de mémoire des livrets aussi compliqués que leurs auteurs, tel le scrupuleux Ravel. Sa mémoire flanchera une fois de trop, enfin les partitions l'accompagneront sur scène, sa bible, sa clé. L'absence se comble, ses silences s'apaisent.

Le livre explore bien plus qu'une joyeuse relation, parfois tendue entre son piano et ses humeurs, les travaux de maintenance ou les massages de ses cordes vocales peuvent transformer un Pléyel en crécelle, où le faire toucher la note pure.
Comme moi peut-être vous serez pris par le désir d'écouter les variations de Goldberg de Bach. Puis en fredonnant Barbara qu'il accompagna jusqu'en ses derniers chuchotements, à la voie si tenue, mais qui pour se maintenir, trichait avec ses cordes distendues.
Une merveilleuse ballade sur les doigts, si rare, pour traverser deux siècles d'opus, où il n'y a pas de grand ou de petits compositeurs, mais des phrasés immortels de Chopin à Litz, de Bach à Rachmaninov, et des interprètes qui parfois trichent, improvisent, emportés par leurs émotions, ces impromptues qui les a entendus ?
Au temps de Debussy les femmes tombaient en pâmoison, les fleurs et les silences peuvent en dire plus encore.
« Le pianiste Christian Ivaldi, avait sorti cette phrase : je ne vous sers pas la main elles sont pleines de fausses notes," pique ironique ou compliment, c'est tout le mystère du Soliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Lune
  08 février 2019
Pianiste dont la renommée n'est plus à faire, Alexandre Tharaud est aussi écrivain. Dans ce « Montrez-moi vos mains » il raconte sa vie de nomade, de pays en pays, de ville en ville, d'hôtel en hôtel, de salle en salle et de loge en loge. Il se raconte aussi. Avec un sens aigu de l'auto-dérision, sans complaisance et simplement, il dévoile ses habitudes, ses angoisses, ses rêves, ses manies, ses rituels. Très habilement, il a décomposé son récit en trois parties, chacune étant en relation aux trois moments qui rythment une journée de concert : Naissance (sa préparation, la répétition, l'interview, …), Désir (l'approche du concert) et Feux (le concert). Chacun de ces épisodes, à côté de ce qui le concerne à titre personnel, est prétexte à anecdotes. Il dresse ainsi une galerie de portraits de tous les acteurs qui gravitent autour de l'artiste. On y découvre son premier professeur, son agent, le producteur, la journaliste, les tourneurs de page (A. Tharaud ne joue jamais de mémoire, il s'en explique). Certains sont de véritables hommages, tel celui rendu aux accordeurs. Sans oublier le public. Il en parle avec un profond respect, mais aussi avec humour : le portrait de Madeleine, la représentante des dames qui, partout dans le monde, déballent un bonbon pendant le concert en essayant de faire le moins de bruit possible, mais que tout le monde entend, le pianiste en premier lieu, est un véritable sketch. Les sensations jouent également un rôle majeur dans ce que A. Tharaud décrit : le toucher, l'acoustique, les lumières, …
On y rencontre un homme extrêmement sensible, quelqu'un qui capte et se nourrit de tout ce qui l'environne.
En artiste complet, A. Tharaud nous emmène dans son univers, où, sous l'apparence d'une certaine légèreté, on perçoit l'érudition, la rigueur, la discipline pour servir la musique.
« Montrez-moi vos mains » est un témoignage amoureux du métier de pianiste international qui, outre les informations qu'il apporte, se lit avec un immense plaisir.
Quant à savoir pourquoi l'auteur a donné ce titre à son essai, je laisse au lecteur de cette critique la surprise de le découvrir en lisant … A. Tharaud.
Cantus
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Chantalama
  17 décembre 2019
Si vous entriez dans la peau d'un pianiste, de renommée internationale de surcroît. Alexandre Tharaud nous ouvre son univers et nous livre son intimité de musicien.
Avec Montrez-moi vos mains nous voyageons d'un bout à l'autre de la planète, pénétrons dans les grandes salles de concert, leurs coulisses, les loges d'artistes. C'est aussi l'occasion de découvrir les avant et les après concerts, de distinguer ceux qui oeuvrent à leur réussite, de repérer ceux qui écoutent. Car la réussite dépend de tous. Certes, beaucoup participent à la préparation d'un concert, contribuent au choix et à la qualité de la musique, mais le pianiste, les musiciens ne sont pas les seuls à jouer, le public aussi a sa part. Alexandre Tharaud l'affirme "nous jouons ensemble". Et si les applaudissements et les bouquets de fleurs s'adressent principalement à l'artiste, il aimerait les partager avec beaucoup, l'accordeur en tout premier lieu.
De nombreuses anecdotes viennent agrémenter ce récit, créant une complicité plus grande non seulement avec le pianiste-écrivain, ses habitudes mais aussi avec de grands compositeurs : Chopin, Liszt, Rachmaninov, Bach et bien d'autres.
Un livre intéressant. Une grande simplicité et une belle humilité chez ce "passeur" de musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
mpierre76
  06 décembre 2018
Captivée par ce témoignage construit comme un tableau. de petites touches de couleurs qui nous laissent une impression de bien être. Bel hommage aux solistes en général et à tous les acteurs gravitant autour d'eux qui font que nous public nous puissions écouter des concerts pour notre plus grand bonheur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
FleitourFleitour   25 février 2018
De ce silence, celui-ci et pas un autre, unique, va surgir la première note, celle qui invite, la plus belle.
Ma main se pose sur le clavier, d'un geste direct, charnel.
P 153
Commenter  J’apprécie          120
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2017
La répétition du matin, c’est d’abord la découverte de l’instrument. Je m’en approche, le respire à pleins poumons. Tels deux chiens, on se renifle, on se retrouve. Le piano m’appelle et son ventre dit tout. À son odeur de vernis, de feutre, de bois, il me parle. Oui, un instrument se livre beaucoup avant même d’être joué. Les Steinway n’ont pas les mêmes effluves que les Yamaha, à chaque modèle son parfum. Les Bösendorfer sont de loin les plus enivrants. Adolescent, je humais chaque jour mon Bösendorfer modèle B, auquel j’avais donné le nom du cheval d’Alexandre le Grand, Bucéphale. Je passais des après-midi à l’admirer de l’intérieur, scruter ses entrailles, chaque marteau, chaque corde. Son corps était un trésor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FleitourFleitour   26 février 2018
Si j'étais le piano, j'aurais peur.
L'accordeur semble doux mais tape fort.
P 41
Commenter  J’apprécie          160
FleitourFleitour   23 février 2018
le pianiste vise le cœur, uniquement le cœur.
P 110
Commenter  J’apprécie          161
FleitourFleitour   23 février 2018
Le pianiste Christian Ivaldi, avait sorti cette phrase :
je ne vous sers pas la main elles sont pleines de fausses notes.
p 211
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Alexandre Tharaud (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Tharaud
Raoul PECK, cinéaste "Moloch Ttopical" Per Olov ENQUIST, écrivain (Suède) "Une autre vie" Stéphane GUILLON, humoriste Alexandre THARAUD, pianiste
Vous pouvez vous abonner à notre chaîne et activer la petite cloche pour ne rater aucune vidéo !
A B O N N E Z V O U S : https://culturebox.francetvinfo.fr/des-mots-de-minuit/ F A C E B O O K : https://www.facebook.com/desmotsdeminuit.fr/ T W I T T E R : @desmotsdeminuit
autres livres classés : pianisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Alexandre Tharaud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre