AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290155934
Éditeur : Editions 84 (14/11/2018)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Entièrement dévêtue, une femme est allongée sur un lit. A son côté, un homme jeune et séduisant, un homme qui la couve des yeux. De sa vie, elle, si insignifiante, n'aurait osé rêver pareille aventure. Et, comme il s'attarde dans la salle de bains, elle s'impatiente. Lors qu’enfin s'ouvre la porte surgit une femme aux longs cheveux blonds, outrageusement maquillée et perchée sur de hauts talons. Apparition qui provoque chez la première un rire nerveux, inextinguible... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  04 décembre 2013
Cet individu serial-kill ses conquêtes féminines avec la complicité et les encouragements d'une certaine Cora. Il se travestit, les torture, les scarifie et filme leur agonie pour continuer à jouir du spectacle a posteriori en attendant le prochain meurtre.
Reste pour les enquêteurs - la commissaire Edwige Marion en tête - à trouver la logique du modus operandi et un point commun entre les victimes pour remonter jusqu'au coupable.
Scénario et distribution des rôles classiques dans ce genre de littérature, mais l'intrigue est menée efficacement, et l'implication personnelle de certains enquêteurs ajoute du piment à l'affaire.
L'auteur nous propose rapidement un coupable, le lecteur alterne donc entre : je prends / ça serait trop facile / oui / non / mais / si oui pourquoi / si non comment, etc. Ce qui fait de ce thriller un excellent page-turner.
Les explications sont intéressantes, mais le dénouement peut paraître grotesque et trop vu dans les polars. Type de fin à re-situer dans le contexte, peut-être, pour le trouver moins éculé - cet ouvrage est paru en 1996.
Encore un thriller les amateurs de suspense qui en lisent peu. Les accros passeront certainement un bon moment mais pourront être déçus/agacés par la pirouette finale.
--- 4/5 pour le plaisir de lecture - 3/5 pour la fin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
KiriHara
  30 octobre 2016
« le sang du bourreau » est le premier opus d'une série de romans écrits par Danielle THIERY et ayant pour personnage principal le Commissaire Edwige Marion.
Je ne m'attarderai pas très longtemps sur ce roman pour la bonne raison que j'ai arrêté ma lecture à la moitié du livre.
Le roman débute par un crime, ce qui n'a rien d'extraordinaire pour un roman policier. le meurtre d'une femme par un homme beau et schizo déguisé en femme. Rien de bien original, dès le début, et on a l'impression d'être dans du « déjà vu ».
Le Commissaire chargé de l'enquête est Edwige Marion, une belle et charmante femme qui sort avec un beau journaliste et qui a pour partenaire un beau et jeune policier. Tant de beauté dès les premières pages, voilà qui lasse très rapidement.
À partir de là, je demanderai aux personnes ayant l'intention de lire ce roman de ne pas aller plus loin dans ma chronique, car je vais faire des révélations sur l'histoire.
Très rapidement, le lecteur est mis sur la piste du tueur, et dès le premier tiers du livre, le doute n'est plus permis, le tueur est le journaliste, l'amoureux de la flic.
Mais non, car, bien sûr, tout cela ne serait que trop facile et Edwige Marion ne peut pas aimer un tueur.
Du coup, dès la moitié du livre, tu te dis : « Oh, non, l'auteur n'a pas osé utiliser un twist déjà maintes fois usité ? Celui du jumeau maléfique ? »
Puis, après quelques pages, le doute n'est plus permis. du coup, j'en profite pour arrêter une lecture qui n'était déjà pas très agréable avant d'avoir deviné la fin de l'histoire.
Au final, avec un style et des personnages qui n'étaient déjà pas très prenants, Danielle Thiery flingue son intrigue en utilisant le procédé le plus usité du genre pour faire croire à la culpabilité d'une personne sans que ce soit réellement elle la coupable : le jumeau !
D'autres avant elle avaient tenté le coup, notamment Jean-Christophe Grangé dans « Les rivières pourpres ». Mais là où Grangé est pardonné grâce à des personnages attachants et originaux et un roman maitrisé, narrativement et stylistiquement, pendant 98 % du temps (les 2 % qui restent étant la fameuse révélation), Danielle Thiery n'obtient pas ma mansuétude à cause d'un ouvrage déjà bien fade au départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
DOMS
  20 mai 2014
« Entièrement dévêtue, une femme est allongée sur un lit…
C'est une véritable boucherie que découvre le commissaire Marion, chargée de l'enquête. Ce n'est que le début d'une série de meurtres de femmes, tous sur le même mode opératoire. Qui a pu commettre de tels crimes ? Un psychopathe ? Un sadique, un monstre qui se fait passer pour un homme ordinaire ? Comme ce journaliste, amant du commissaire Marion. »
Première parution en 1996, ce roman est le premier opus d'un série qui va nous faire découvrir les aventures du commissaire Edwige Marion, ou Marion tout simplement pour ses équipes de policiers un peu atypiques et bons enquêteurs.
L'identité du coupable semble être une évidence, et pourtant le lecteur hésite, doute, se pose des questions, car sinon ce serait trop facile, un peu à la façon de l'inspecteur Colombo !
Les explications sont intéressantes, le dénouement novateur, qui semble avoir été largement repris par d'autres depuis.
Un vrai thriller pour les amateurs de suspense, les accros au commissaire Marion passeront un bon moment, ceux qui ne la connaissent pas encore auront très certainement envie de la suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Loley
  11 février 2019
J'avais envie de lire l'auteure depuis un bon moment, ça y est, ça y est j'arrive.
Je m'attendais à un polar assez soft, j'étais loin du compte ...
Nicole Privat est retrouvée morte dans sa chambre, dans une posture plus qu'horrible.
La mise en scène a été soignée, reste à trouver qui a pu faire une chose pareille, l'équipe du Commissaire Marion va en baver.
D'ailleurs la Commissaire Marion va voir son couple battre de l'aile, elle aimerait bien savoir pourquoi son compagnon s'éloigne d'elle peu à peu.
Je découvre l'auteure et ses personnages, et le premier ressenti est puissant.
C'est bel et bien un thriller, rhaa ça pète dès le début, tout ce que j'aime, les détails ne sont pas pour les êtres sensibles et c'est trop bon.
Le roman est maîtrisé à la perfection, c'est un très beau texte.
Le travail sur le développement de l'enquête est très appréciable, la dame étant du métier, on imagine la crédibilité sur les procédures policières au top.
En tout cas, c'est accrocheur et agréable à lire.
Dans la biographie de Danielle Thiéry, on apprend qu'elle a été la première commissaire divisionnaire de la police française, waw c'est impressionnant et ça force le respect.
Si nous avons l'impression de connaitre le meurtrier, il n'empêche que le "triturage" de méninges a bel et bien lieu et pas qu'un peu.
Ce qu'il se passe est tellement étrange, que rien n'est certain concernant les personnages.
L'équipe de flics est particulièrement sympa et la commissaire Marion a un sacré tempérament, elle pimente bien le jeu.
Superbe découverte, j'en veux encore.

Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lilielit
  29 août 2016
Première lecture de Danielle Thierry qui concourt au trophée Anonym'us cette année, j'ai choisi de lire la première enquête d'Edwige Marion. J'ai été emballée par cette bonne femme au caractère déterminé. Elle se retrouve face à un bourreau qui met en charpie ses victimes , un de ses collègues décède et elle est obligée de soupçonner son amant...bref la totale
En apnée le temps de parcourir les 400 pages ce qui me donne envie de lire pleins d'autres aventures d'Edwige Marion.
À lire au chaud sous la couette.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ZilizZiliz   04 décembre 2013
Je suis la plaie et le couteau !
Je suis le soufflet et la joue !
Je suis les membres et la roue,
Et la victime et le bourreau !
(p. 274)
- Baudelaire (in 'L'héautontimorouménos')
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Danielle Thiéry (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danielle Thiéry
http://www.festival-sans-nom.fr/ https://www.facebook.com/LeFestivalSansNom/
6e Festival Sans Nom, le polar à Mulhouse. Témoignage des auteurs : Franck Thilliez parrain de l'édition 2018 du Festival, Michel Bussi invité d'honneur 2018, Maxime Gillio, Hervé Commère lauréat du prix littéraire du journal L'Alsace, Niko Tackian, Jean-Bernard Pouy, Mathieu Menegaux, Ian Manook, Roger Jon Ellory, René Manzor, Michaël Mention lauréat du Grand Prix du Festival Sans Nom, Benoît Philippon, Danielle Thiéry, Nicolas Beuglet, Barbara Abel
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Dérapages" de Danielle Thiéry.

Comment s'appelle le médecin légiste ?

Jean-charles Annoux
Olivier Martin
Jean Theuret

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Dérapages de Danielle ThiéryCréer un quiz sur ce livre
.. ..