AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2864970201
Éditeur : Editions Albert René (02/07/1990)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 718 notes)
Résumé :
Nous sommes en 1959, en plein mois d'août. Dans une cité HLM de Bobigny, aux portes de Paris, deux auteurs de bande dessinée s'épongent le front. Pas seulement à cause de la chaleur estivale : les deux compères suent sang et eau pour trouver une idée de personnage. Il leur faut être prêts pour le premier numéro de Pilote, un nouveau magazine pour les jeunes dont la parution doit intervenir trois mois plus tard. le scénariste s'appelle René Goscinny. Son copain dessi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
Cer45Rt
  28 octobre 2018
J'ai trouvé Astérix chez Rahazade très médiocre. Je connaissais pourtant la réputation des albums qu'Uderzo a fait seuls ; eh bien, je me suis lancé, par curiosité, sur un album concernant lequel les avis de la communauté ne sont pas trop négatifs, Astérix chez Rahazade. de ma curiosité, j'ai payé le prix : un très mauvais moment de lecture. En effet, j'y ai trouvé beaucoup de problèmes : l'intrigue, les personnages, les choix esthétiques, les rebondissements, et surtout l'humour. En bref, je suis négatif sur tout ce qui fait un Astérix.
L'intrigue, d'abord : eh bien, l'intrigue, elle est… d'un classiscisme décevant :
le méchant ( très méchant ) fait semblant de prophétiser que pour que la sécheresse cesse, s'il ne cesse pas avant je-ne-sais-plus-quel-délai, il faut sacrifier la princesse ( la fameuse Rahazade ). Donc, pour faire tomber la pluie, le fakir Kiçah va au village gaulois, et il trouve quelqu'un qui fait tomber la pluie quand il chante : Assurancetourix ( quel gag lamentable ! ). Donc, Assurancetourix, Astérix et Obélix vont dans l'Inde sauver la princesse.
Ensuite, viennent les personnages : je pense d'abord au grand méchant. Les centurions de Goscinny avaient quelque chose de plus que leur méchanceté : ils étaient non seulement méchants, mais leur méchanceté les menait à l'extrême de leur propre vilenie, et cela les rendait comiques. Tout était exagération : le centurion qui ne donne presque rien des impôts à l'empire Romain dans Astérix chez les Helvètes, le gouverneur de Lutèce, tellement blasé que son propre malheur devenait un amusement à ses yeux. Là, le méchant semble sorti d'un film Disney : il est infâme, et à prendre au premier degré. Et la princesse, cette fameuse Rahzade, est une version surjouée de l'innocence persécutée. Et que dire de Kiçah, caricature de fakir ascète ? Je n'ai jamais demandé à Astérix la subtilité de la psychologie, mais là les personnages sont tellement caricaturaux, tellement vides, en fait, que cela devient vite insupportable.
Les choix esthétiques, maintenant : d'abord sur l'apparence du grand méchant, ledit grand méchant est vilain seulement avec son apparence ; il n'a même pas besoin d'un tempérament pour être méchant, à la vision de son physique, on dit tout de suite : "C'est un méchant, lui !". Et puis, les décors, l'Inde enfin ! Goscinny n'aurait pas fait ses décors, il aurait caressé quelques stéréotypes sur l'Inde, sans s'éparpiller dans un inutile et grotesque décor d'Inde de fête foraine.
J'en viens maintenant aux rebondissements : ils sont tous destinés, par leur outrance, à provoquer le rire, mais justement : ce sont des gags outranciers. On est loin de l'humour, subtil et fin, de Goscinny ! Les rebondissements de l'intrigue sont souvent parfaitement inutiles à sa construction : ils existent, et puis, ils n'ont pas de suite.
Et ensuite, j'en arrive au pire : l'humour. J'ai déjà évoqué un certain nombre d'éléments en la matière. J'ai parlé du gag lamentable concernant sur Assurancetourix ; j'ai parlé de ces rebondissements qui ne sont des gags. Il suffit de lire le titre pour comprendre qu'on ne vole pas haut du point de vue des gags. Ils sont basés sur l'outrance, sur une exagération tellement phénoménale qu'elle met une barrière entre les gags et le lecteur ; quand Obélix s'évanouit parce qu'il apprend que Kiçah n'a pas mangé depuis des jours et des jours, c'est basé sur l'outrance d'un des traits de caractère d'Obélix, mais aussi sur l'outrance d'un des traits de caractère de Kiçah. Goscinny n'aurait pas fait ça ; il aurait fait des traits d'humour plus subtils, caricaturaux, mais de façon à préserver les personnages, non en les faisant comiques, mais en révélant le comique qu'ils ont déjà en eux. Goscinny parviendrait à faire d'une tragédie de Sophocle la plus hilarante des comédies. Ce qui est certain, c'est qu'Uderzo échoue lamentablement à faire de son album d'Astérix autre chose que la risée de Cer45Rt. ( A force de parler de tragédies, je me mets à parler de moi-même à la troisième personne… Les personnages font tout le temps cela chez Racine et chez Corneille. )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Yggdrasila
  27 janvier 2014
Une bande dessinée sympathique avec laquelle j'ai passé un agréable moment.
Je ne suis pas une grande amatrice d'Asterix, je ne pourrai donc pas comparer aux autres albums, mais comme je suis tombée par hasard sur cette BD alors je me suis lancée.
Un fakir venu d'Inde arrive jusqu'en Gaule en tapis volant pour demander de l'aide. En effet, son pays est en pleine sécheresse et la saison de la mousson va s'achever. Pour empêcher la famine et la ruine de son peuple, il demande à ce que le barde gaulois vienne faire tomber la pluie grâce à sa musique.
Ainsi ils pourront sauver la princesse Rahàzade qui selon le gourou, doit être donnée en sacrifice pour que le Dieu des eaux ne soit plus contrarié.
Le côté un peu enfantin ne m'a pas dérangé puisque je m'y attendais.
J'ai aimé l'humour dans cette histoire, notamment Obélix qui ne fait que râler pendant tout le voyage.
J'ai aussi beaucoup aimé la première moitié de l'histoire avec les nombreux contretemps qui ralentissent leur périple et la rencontre avec les différents peuples. La seconde partie est également amusante grâce aux nombreux rebondissements qui rythment l'histoire.
Je ne me suis pas ennuyée et l'histoire reste très simple à lire. Je pense que cette BD pourrait plaire aux plus jeunes. Il y a cependant une question qui me reste en tête et à laquelle il n'y a pas eu de réponse: comment le fakir peut-il savoir qu'à l'autre bout du monde un barde fait tomber la pluie? Cela restera un mystère mais pour ma part ce détail ne m'a pas gâché le plaisir de cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
tchouk-tchouk-nougat
  12 juillet 2017
Assurancetourix a une nouvelle corde à sa harpe. Depuis chaque fois qu'il s'égosille la pluie tombe sur le village gaulois, faisant rouspéter tous ceux qui se trouvent dans les parages. Tous? non! Kiçah le fakir est plus que ravit. Il a trouvé le village de fous et la voix qui fait tomber la pluie.
Pas facile de critiquer de façon objective cet album d'Astérix qui a enchanté ma petite enfance. Une rerere...lecture émaillée de nostalgie et avec le souvenir des rires et de l'émerveillement d'enfant.
Astérix et Obélix vont partir, à bord du tapis volant de Kiçah, pour le pays des mille et une nuits où la belle Rahazade est mise en péril par un ignoble vizir. Et cette fois-ci Assurancetourix aura lui aussi une place héros car c'est sa voix qui doit sauver la princesse.
On retrouve dans cet album les codes des aventures d'Astérix ainsi que les nombreux jeux de mots.
Commenter  J’apprécie          202
garrytopper9
  03 avril 2014
Ah ! La série Asterix ! C'est toujours un régal. Aussi, lorsqu'il y a quelques jours je suis retombé sur ma collection d'enfance, je n'ai pas pu m'empêcher de lire le premier volume qui m'est tombé sous la main.
On retrouve donc les ficelles habituelles d'Asterix. Une personne d'un pays lointain débarque dans notre bon village, et demande l'aide de nos amis gaulois, lesquels acceptent sans trop rechigner.
Et comme toujours le dépaysement est total, l'humour omniprésent, et malgré les années, cela fonctionne toujours autant. Notamment les noms des personnages et les blagues toujours bien construites.
Je sens que je vais tomber dans une cure Bande dessinée d'ici peu :)
Commenter  J’apprécie          210
Crazynath
  21 février 2015
Selon moi, le dernier album qu'Uderzo a écrit en solo que je qualifierais de correct !
Pour accompagner Asuurancetourix qui est le sauveur potentiel de toute une contrée lointaine ( en Inde plus precisemment ) grâce à ses vocalises uniques au monde, Asterix et Obelix prennent place eux aussi sur le moyen de transport dédié aux grands trajets de cette époque: un tapis volant .
C'est, de tous les albums, celui où ils voyageront le plus loin ! Tres peu de romains , avec juste un petit passage au dessus de Rome à la clef.
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   27 janvier 2014
Obélix: - Ben, il n'y a qu'à se servir dans le tas!
Assurancetourix: - Obélix a raison! Il vaut mieux un tapis persan volé qu'un tapis volant percé!
Astérix: - Pas question de faire voler un tapis volé!
Commenter  J’apprécie          240
issablagaissablaga   09 avril 2014
KICAH le fakir : Le tapis n'est pas réparable et nous n'avons aucun talent ! TOUT EST FICHU !
OBELIX : Ben il n'y a qu'à se servir dans le tas !
ASSURANCETOURIX : Obélix a raison ; Il vaut mieux un tapis persan volé qu'un tapis volant percé !
ASTERIX : Pas question de faire voler un tapis volé !
Commenter  J’apprécie          100
sld09sld09   25 novembre 2017
Kiçah (chantant) : Il était un petit fakiiiiir...
Astérix : Mais c'est la voix de Kiçah ça !
Karédas : Qui c'est Kiçah ?
Kiçah (chantant) : Qui n'avait ja, ja, jamais navigué...
Astérix : Que transportes-tu dans ces jarres ?
Karédas : Ca s'entend ! C'est du vin, s'il en reste !
Kiçah (chantant) : Ohé, ohé !
Karédas : Ca ne serait pas votre fakir par hasard ?
Obélix : Par Toutatis ! Il a bu une sacrée tasse !
Assurancetourix : Il est complètement plein oui ! Maintenant c'est un ascète garni !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
garrytopper9garrytopper9   04 avril 2014
- Petit génie Ariel...Quand tu descendras du ciel...
- C'est toi qui va descendre et tout de suite encore !!!
- Je n'ai même pas le droit d'essayer l'acoustique de ma nouvelle hutte ?
- Même Toutatis ne peut pas le supporter ! Alors laisse tomber !!
Commenter  J’apprécie          50
JangelisJangelis   16 mars 2014
Je ne répare que les tapis que je tisse et que je vends ! D'ailleurs ici, personne n'accepterait de réparer un tapis de fabrication étrangère !
.................
................
Je n'ai pas la pièce nécessaire pour réparer votre tapis ! ...
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Albert Uderzo (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Albert Uderzo
Astérix tome 38 : découvrez la couverture du nouvel album
autres livres classés : gauloisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages principaux d'Asterix (niveau facile)

Comment s'appelle le chef du village des Gaulois

Abraracourcix
Panoramix
Alambix
Assurancetourix

8 questions
587 lecteurs ont répondu
Thème : Albert UderzoCréer un quiz sur ce livre