AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290208328
192 pages
Éditeur : J'ai Lu (08/01/2020)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Aussi incroyable que cela paraisse, les plantes sont capables d'éprouver toute la gamme des émotions. Et comme on l'a récemment démontré, elles savent aussi, par les moyens les plus extraordinaires comme les plus simples, transmettre ce qu'elles ressentent. La nature ne cesse de nous parler, preuves à l'appui. A nous d'arrêter d'être sourds.

Elles se défendent, elles attaquent, elles nouent des alliances, elles chassent, elles rusent, elles draguent, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  11 mars 2020
Je ne cacherai rien des émotions que j'ai ressenties à la lecture de ce livre. Je suis ravie que Babelio me l'ait proposé en Masse critique ainsi que les éditions J'ai lu, car c'est un privilège que de lire un tel ouvrage, la découverte d'un monde insoupçonné et qui pourtant nous entoure depuis notre naissance !
Une fois de plus la nature m'étonne et me surprend. Ce texte est grandement documenté, et malgré des révélations déroutantes pour le néophyte, il incite à revoir notre manière d'appréhender la nature, celle-là même que nous avons détruite peu à peu et qui pourtant fait la magnificence et la richesse de notre planète. Je veux parler des plantes : des arbres millénaires aux plus petites herbes. D'ailleurs j'ai découvert des données surprenantes sur le pissenlit, mon ennemi juré du jardin !
Enfant unique, j'avais la chance d'avoir un jardin fleuri dans lequel j'inventais mille jeux. Je parlais aux fleurs, puisque je n'avais pas d'autres compagnons de jeu. Plus tard, c'est à mes plantes d'intérieur, puis d'extérieur que j'ai poursuivi ces dialogues mystérieux. Je parlais à mes lobelias et mes roses qui semblaient se faire encore plus belles pour moi. On disait que j'avais la main verte. À la lecture de ce livre, je saisis mieux la signification de cet adage issu de l'observation populaire et aujourd'hui quelque peu démystifié. Des spécialistes se prononcent de plus en plus, sans crainte de passer pour des originaux, et des écrivains relayent des informations passionnantes, à l'instar de Didier van Cauwelaert, et je suis chaque fois fascinée par ce que je peux lire sur le sujet.
Méfiez-vous de ce que vous dites aux plantes, elles pourraient vous en vouloir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7914
kateginger63
  31 mars 2020
♣Révélations végétales♣
*
Avec un plaisir anticipé, j'ai demandé ce petit recueil de 180 pages lors d'une masse critique. Je l'avais zappé lors de sa sortie en GF.
Quelle petite merveille! Etant phytothérapeute de formation, je lis régulièrement les dernières avancées en matière de découvertes botaniques. Alors quand on me "vend" de l'émotion végétale, je dis "banco" !
Je n'ai jamais rien lu de cet auteur, je l'avoue. Ici , il compile sous forme de thématiques/chapitres les dernières actualités autour de la botanique. Des révélations troublantes. Parfois mystérieuses aussi. Mais est-ce possible?
Pour avoir "pratiqué" un peu, je puis vous dire que ce qu'il a écrit est certes de la "vulgarisation scientifique", mais factuelle et validée.
*
La nature ne cesse de nous parler, de vouloir partager à bon escient. L'auteur le conclut : La plante sera l'avenir de l'homme. Et je rajouterais: pour peu qu'on veuille bien la respecter et la choyer.
La plante nous fascinera encore longtemps, elle n'a pas encore dévoilé tout ce qu'elle sait faire.
*
Le texte est érudit, clair, neutre mais bienveillant, précis (à chaque fois, le lien est inséré sous la page), parfois aussi sous forme d'anecdotes personnelles qui montre que l'auteur est un amoureux de la nature.
Je connaissais déjà certaines particularités étonnantes (la réaction au stress, l'interconnexion et solidarité, la symbiose avec l'insecte pollinisateur) mais j'ai surtout appris d'autres facettes. J'en suis ravie !
*
Je garderais ce petit guide auprès de moi et j'achèterais d'autres exemplaires pour offrir .
Mon grand souhait est que le plus grand nombre lise cette ode à la nature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          617
Lornaric
  22 mars 2020
Tout d'abord, un tout grand merci aux éditions J'ai lu et à Babelio pour ce livre, reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique.
Je connaissais Didier van Cauwelaert au travers de ces nombreux romans, mais ignorais totalement qu'il écrivait également des ouvrages de vulgarisation scientifique.
Dès les premières pages, on ressent tout l'amour et l'admiration de l'auteur pour le monde végétal. Superbe introduction, pleine d'humour, dans "Préparer le terrain..."
Particulièrement bien documenté, toutes les révélations contenues dans cet hymne à la nature sont basées sur des observations et expériences scientifiques. C'est avec un langage clair, précis et à la portée de tous, que Didier van Cauwelaert nous fait découvrir toute la palette d'émotions ressenties par les plantes, leurs souffrances, leurs joies, leurs peurs mais aussi leur mode de communication et bien d'autres choses encore... Saviez-vous, par exemple, que le haricot était très friand de "heavy metal" ?
C'est certain, je ne verrai plus jamais du même œil mes hortensias ou encore mes pissenlits !
Belle découverte ! Prenons soin de la nature et elle prendra soin de nous ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4210
bidule62
  05 février 2020
Je pense être pile le public concerné par ce livre. Pas trop technique (ça va je distingue un sapin d'un chêne, mais je reste fondamentalement citadine), par moment cocasse, mais surtout j'ai appris énormément de choses sur l'ensemble vert qui entoure ma maison. Je vais regarder autrement mon érable (magnifique et somptueux arbre dans lequel j'installe tous les étés un hamac siège pour lire sous sa frondaison).

Donc un texte d'accès aisé, clair, pas trop technique, riche en informations. Bon évidemment si vous vous y connaissez un peu plus que moi en plantes, ces avantages deviennent peut-être des inconvénients car trop simple et livre qui survole trop (toute petite bibliographie à la fin pour aller plus loin).... Mais moi j'y ai trouvé mon compte, appris plein de choses. Et je l'ai conseillé à ma fille aînée qui adore la SVT, sa matière préférée de 1e.

Soit dit en passant, je ne me suis pas encore remise de l'hortensia témoin d'un meurtre, et qui reconnaît l'assassin..... qui finira par avouer devant cette preuve ! Je vous laisse lire le livre pour savoir comment l'hortensia a "témoigné". C'est sidérant.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          268
Mimimelie
  30 septembre 2019
Ce livre est un vrai conte de fées truffé de merveilles plus étonnantes les unes que les autres. Didier van Cauwelaert fait dans ce livre le bilan de toutes les découvertes extraordinaires faites depuis Darwin en matière de biologie végétale, c'est non seulement passionnant, mais nous donne une autre dimension du monde qui nous entoure, un monde et une nature pétrie d'intelligence et de créativité, et nous donne surtout un autre regard sur nous-même.
On ne peut qu'en déduire qu'il suffirait que nous cessions d'être aveugles et sourds pour sortir enfin de nos carcans de lois scientifiques figées. Qu'il suffirait que nous ayons enfin un brin de modestie et surtout de clairvoyance pour enfin comprendre que nous sommes interconnectés à la totalité du vivant dont, du reste, notre espèce ne représente qu'une infime partie (moins de 1% de la biomasse nous dit l'auteur dès les premières lignes) ; mais hélas l'ignorance et l'incompétence règnent et, surtout, est entretenue au nom du profit, ou plutôt du profit à court terme de quelques-uns.
Parce que de quoi s'agit-il en fait ? Juste que des Monsanto et/ou des Bayer empêchent que la nature n'agisse et se défende par elle-même, comme elle a toujours su le faire, de manière à vendre des produits pouvant remplir ce rôle ainsi que des semences stériles dépendantes de ces produits, voilà c'est tout. Mais à quel prix ?
Car et surtout, au-delà de tout ce cynisme abject, le plus dommageable me semble être que l'homme, acharné à la gagner, passe à côté de la vie.
Merci à Didier van Cauwelaert, merveilleux conteur, de nous informer de la nécessité urgente de sortir de ces tristes modèles de vie, tout en nous émerveillant. Pour ma part, j'ai refermé cet ouvrage avec beaucoup d'émotion et un parfum de seconde naissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
JmlyrJmlyr   11 mars 2020
Au fil des jours, la plante insultée se flétrissait à vue d'œil, tandis que sa congénère adulée décuplait sa croissance et sa belle santé. Moralité : le harcèlement moral en milieu scolaire ( deux élèves sur cinq aux Émirats arabes unis, plus de sept cent mille en France) exerce les mêmes ravages dans l'organisme des enfants que dans celui des végétaux. "Because plants have the same senses as human beings", soulignait la grande pancarte au-dessus des deux cobayes verts.
Les vidéos de ces expériences baptisées " Bully Plant" ont fait le tour du Net…

page 63
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          366
JmlyrJmlyr   10 mars 2020
Certes, quelques rares végétaux ont néanmoins développé la faculté de se déplacer tout seuls, tel le Socratea exorrhiza, le palmier des Andes. Quand son environnement ne lui convient plus, quand des arbres voisins ou des constructions humaines lui cachent le soleil, il déménage, en formant de nouvelles racines apparentes qui le " tirent" vers une exposition plus lumineuse, tandis qu'il laisse mourir à l'ombre ses anciennes racines.

Page 23
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
JmlyrJmlyr   11 mars 2020
N'en déplaise aux matérialistes qui répugnent encore à considérer la plante comme un être vivant, sensible et connecté, tous les moyens de communication qu'elle emploie sont désormais des réalités scientifiques.

Page 116
Commenter  J’apprécie          300
LornaricLornaric   19 mars 2020
Je suis né dans une serre. Ma mère étant horticultrice et mon père avocat, la cause des plantes fut mon premier fer de lance, ma première stratégie. C'est au milieu des hortensias, des azalées, des chrysanthèmes, des orchidées, dans les parfums lourds de terre humide et de leurs fleurs surchauffées où je conviais mes copines d'école que je connus à partir de neuf ans, les émotions, les tâtonnements et les chagrins précoces qui m'ont servi d'engrais. Sur le plan de la sensualité, de l'imagination et de la psychologie, je suis un produit du règne végétal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
JmlyrJmlyr   16 mars 2020
L'homme ne peut pas vivre sans les plantes. Les plantes, si - elles l'ont prouvé durant des millions d'années avant qu'il n'apparaisse sur Terre.

Page 175
Commenter  J’apprécie          404

Videos de Didier Van Cauwelaert (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Van Cauwelaert
Découvrez le nouveau roman de Dider Van Cauwelaert : L'inconnue du 17 mars
autres livres classés : natureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..