AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070372973
512 pages
Gallimard (01/01/1988)
4.14/5   350 notes
Résumé :


Par amour pour une courtisane, le médecin égyptien Sinouhé s'est vendu comme esclave. Il va vivre une odyssée à mi-chemin des mythes et de la réalité. Médecin, mais aussi espion pour le compte du pharaon Aménophis IV, il ira de Thèbes à Babylone, et aussi chez les mystérieux Hittites et chez les Crétois soumis au Minotaure.

Prodigieux roman d'aventures qui nous initie à la politique, à la religion et aux sciences du quatorzième siècle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 350 notes
5
11 avis
4
12 avis
3
10 avis
2
0 avis
1
1 avis

Roggy
  14 octobre 2018
Mika Waltari nous embarque dans les eaux vertes du Nil pour suivre une fresque riche et documentée sur l'Egypte antique avec ses pharaons et leurs dieux, les rites sacrés et une société en pleine évolution, toutefois très attachée à son histoire.
Le personnage principal est plein d'ambigüités et son parcours oscillera entre des hauts et des bas. Devenu médecin, le destin et les occasions lui octroieront de vivre de grandes aventures, certaines même très périlleuses. Il côtoiera des près des pharaons et des rois, échappera aux guerres et fera son apprentissage de médecin auprès du peuple dans des contrées lointaines.
De Thèbes en passant par Jérusalem et par la Babylone, en finissant par la Syrie et la Crête, sa soif de savoir le conduira de plus en plus loin dans la recherche en médecine mais aussi dans la connaissance de différents peuples.
Mêlant quête initiatique et peinture d'une époque, Mika Waltari signe une fresque historique passionnante.
Et la bonne nouvelle ce qu'il y a un deuxième tome 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          643
BazaR
  08 janvier 2022
Enfin je lis ce fameux Sinouhé qui a tant plu à certaines copines babélionautes dont les avis m'ont fait lécher les babines.
Inutile de préciser que je me suis régalé (ah ben si, je l'ai précisé).
On a affaire aux « mémoires » d'un médecin égyptien de l'époque d'Akhénaton – soit au XIVe siècle av. J.-C. (nouvel Empire) – donc écrit à la première personne. Sa naissance rappelle celle du futur Moïse. Son enfance, son accession à la prêtrise et la pratique de son art auprès des nobles comme des indigents nous offrent une vision tangible de l'Égypte de ce temps ; un empire puissant mais corrompu et indolent qui va sévèrement vaciller sous l'effet de la nouvelle religion d'Aton – le seul vrai Dieu – prônée par le nouveau pharaon. On découvre la puissance incomparable des prêtres d'Amon – rigoureux pour la galerie mais très je-m'en-foutistes en privé – réduite à rien par le culte d'Aton. Cette nouvelle religion, quoiqu'intolérante envers les autres Dieux (ça rappelle d'autres monothéismes pas vrai?), prône la paix et l'égalité de traitement, que de belles choses direz-vous. Mais l'effet n'est pas celui souhaité car cela désorganise l'économie. le peuple grommelle, les territoires soumis de Palestine et Syrie envisagent la révolte et les puissances montantes comme les Hittites y voient un aveu de faiblesse.
Les voyages de Sinouhé, quelque peu imposés par les circonstances, éclairent les relations internationales de l'époque. L'Égypte est encore la grande puissance du secteur. le Mitanni s'est endormi et sert de tampon avec le menaçant royaume Hittite (la bataille de Qadesh n'est que dans quatre-vingts ans). Babylone vit sur son passé et la civilisation minoenne de Crète approche de sa fin.
A travers le regard de Sinouhé, Mika Waltari nous en met plein les yeux et nous fait voyager à prix cassés. Ce regard est aussi sans concession sur l'imperturbable médiocrité de la nature humaine, où qu'on la rencontre. Sinouhé finit souvent par être écoeuré. Mais la « nature » humaine étant diverse, on rencontre aussi des êtres accueillants, de la générosité, de l'amour désintéressé.
Sinouhé lui-même n'est qu'un homme. Il a ses qualités et ses défauts selon nos critères. Pas de rejet anachronique de l'esclavage chez lui – au mieux refuse-t-il l'idée d'investir dans le commerce d'esclaves. Il est plus honnête et généreux que la moyenne mais il peut se le permettre car il dispose en la personne de Kaptah d'un esclave/ami qui a de la ruse et un peu de sournoiserie pour deux. Sinouhé est parfois pathétique ; j'ai en particulier souffert de le voir si longtemps sous le joug de la passion envers cette call-girl antique manipulatrice et thésauriseuse de Néfernéfernéfer . « Néfer » signifiant « beau », on comprend à qui on a affaire, mais la passion l'emporte souvent sur la raison. La même veine que le film La femme et le pantin de Julien Duvivier.
Sinouhé ne serait que la moitié de lui-même sans l'extraordinaire et truculent esclave Kaptah, que j'ai déjà mentionné. Ce personnage épice le roman par sa drôlerie, ses tribulations mais aussi son intelligence pragmatique et son attachement à son maître. C'est un autre Scapin.
J'ai été un peu rebuté par le style au début, mais je m'y suis fait. Après réflexion, il colle bien au principe des mémoires car on ressent cette distance qui existe entre le vieux Sinouhé conteur et son jeune alter ego. Les dialogues ressemblent plus à des échanges de tirades comme du théâtre en prose, comme des disputes scolastiques où sont exposées thèse et antithèse. Là aussi on colle à une réécriture de souvenirs distants et un peu dépourvus de leur charge émotionnelle.
En me baladant sur Internet, j'apprends que le film L'Égyptien de Michael Curtiz, avec Victor Mature et Jean Simmons (1954 – le roman est de 1945) est une adaptation. J'ai dû le voir mais je ne m'en souviens pas. Faudra que je trouve un moyen de le revoir après avoir lu le tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          447
Bonnynic
  25 février 2021
J'ai lu ce roman dans le cadre de l'Euro de lecture .C'est à dire le reflet de l'Euro de football mais en littérature,en d'autres termes lire un livre d'un auteur de chaque pays participant au tournoi.Cela permet de découvrir des romans et des auteurs parfois inconnus.
Ça n'est pas le cas ici car il s'agit d'un grand roman qui possède déjà ces lettres de noblesse.Cela m'a tout de suite intrigué :un auteur finlandais qui écrit un roman sur la vie en Égypte.
Le résultat est évidemment de grande qualité.L'écriture est magnifique et le thème est développé avec maestro.
La vie sous les pharaons pour les plèbe et pour les autres est ici décrite avec un subtil mélange d'aventures et de fantastique.
Un grand livre qui ravira tout les publics .Amateurs d'égyptologie comme beaucoup d'autres.
Commenter  J’apprécie          320
philippe91
  26 mai 2018
XIVéme siècle avant JC : Sinouhé, enfant trouvé sur une barque sur les bords du Nil, est recueilli par une famille de Thèbes. Il suit les traces de son père adoptif, médecin des pauvres, et apprend la médecine à la maison de la vie du temple d'Amon. Devenu médecin, il tombe dans les griffes d'une courtisane qui s'approprie l'ensemble de ses biens et ceux de sa famille. Il ne lui reste plus que l'exil qui va le jeter sur les routes et les mers avec son fidèle esclave et nous faire découvrir les limites de l'empire égyptien. Ses voyages le mèneront en Syrie, à Babylone, en terres hittites et en Crête à la rencontre du Minotaure. Il exercera durant son voyage sa profession de médecin avec pour objectif accroître son savoir mais également une mission plus secrète d'espionnage au service d'un chef militaire du jeune pharaon Aménophis IV (Qui deviendra prophète du dieu Aton sous le nom d'Akhenaton, époux de Néfertiti) .
Cette épopée nous fait découvrir l'Egypte antique, ses moeurs et coutumes, ainsi que l'organisation sociale. Elle a pour trame de fond une des premières expériences du monothéiste, avec le dieu Aton, et les bouleversements qu'elle va engendrer. Les personnes sont particulièrement attachant, les descriptions précises, l'intrigue parfaitement orchestrée. Un agréable moment de lecture, fluide, pour les amateurs du genre qui impose néanmoins la lecture du second tome car celui ci nous laisse (volontairement !?) sur notre faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Hillel
  24 août 2012
Une magnifique fresque qui nous embarque dans l'Egypte antique. Les rivalités des pharaons, leurs lubies, leurs cultes, les premiers pas d'une drôle de religion monothéiste vouée au dieu soleil... le lecteur suit pas à pas la vie des Grands et des petits...
Et dans tout ça un héros atypique. Il commence sa vie comme celle de Moïse, recueilli dans un couffin sur le Nil. Adopté par un vieux couple, il sera aimé, et choyé. Adulte il deviendra un médecin accompli, mais dont l'ambition lui fera perdre toutes ses valeurs... Il va trahir ses parents, se trahir lui même emporté dans le tourbillon du pouvoir et des trahisons des puissants...
Ce personnage tout en ambiguïté est très touchant. Rien n'est tout noir ou tout blanc...
Le début du récit à la première personne, "Moi Sinouhé fils de ..." apporte son petit effet, comme si nous découvrions un véritable témoignage historique, une autobiographie.
Beaucoup d'émotion de justesse dans le récit de cette vie tourmentée. Un style très romancé qui glisse tout seul, et nous transporte avec beaucoup de détails, de précisions, dans une époque bien tourmentée. Nous sommes complètement transportés.
Un très beau roman historique en deux tomes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
RoggyRoggy   15 octobre 2018
Un acte humain est semblable à une pierre jetée dans la mer. Elle tombe à grand bruit et agite l’eau, mais au bout d’un instant la surface est de nouveau lisse et on ne voit plus trace de la pierre. Et en va de même pour la mémoire. Avec le temps, tout s’oublie, et tu pourras revenir et j’espère qu’alors tu seras assez puissant et assez riche pour me protéger, si par hasard le catalogue des esclaves marron me causait des difficultés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
BazaRBazaR   31 décembre 2021
Les jeunes gens ayant des protecteurs puissants pouvaient passer en quelques semaines cet examen qui comprenait, outre les éléments de la lecture, de l'écriture et du calcul, seulement des textes sacrés à mémoriser, ainsi que des légendes sur les saintes triades et les saintes ennéades dont le couronnement était toujours le roi de tous les dieux, Amon. Le but de cet enseignement machinal était d'étouffer le désir naturel des étudiants de penser par eux-mêmes et de leur inspirer une confiance aveugle dans l'importance des textes mémorisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
BazaRBazaR   04 janvier 2022
Le grand pharaon reposait dans son lit sous un baldaquin doré, des dieux formant les piliers du lit le protégeaient, et des lions supportaient la couche. Il était étendu sans aucun des emblèmes de sa puissance, le corps tuméfié et nu, sans connaissance, la tête inclinée de côté, râlant péniblement, tandis que la salive coulait du coin des lèvres. La puissance et la gloire terrestres sont si périssables que le pharaon ne se distinguait en rien de n’importe quel agonisant dans une salle de la Maison de la Vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Cynthia_BapCynthia_Bap   02 juin 2018
Et Ptahor me dit :
- Conduis-moi, Sinouhé mon fils, car je suis déjà vieux et mes jambes sont faibles.

Je le menai dehors, la nuit était tombée et à l'est l'éclat des lumières de Thèbes jetait dans le ciel une lueur rouge. J'avais bu du vin et je sentais de nouveau dans mon sang la passion de Thèbes, tandis que les fleurs embaumaient et que les étoiles scintillaient au-dessus de ma tête.
- Ptahor, j'ai soif d'amour, quand le reflet des lumières de Thèbes embrase le ciel nocturne.
- L'amour n'excite pas. L'homme est triste s'il n'a pas de femme avec qui coucher. Mais quand il a couché avec une femme, il est encore plus triste qu'avant.
C'est ainsi et ce sera toujours ainsi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nadou38Nadou38   13 janvier 2021
-À mon avis, le métier de cabaretier est aussi le plus sûr de tous, car la soif de l'homme reste immuable, quoi qu'il arrive, et si même la puissance des pharaons chancelait et si les dieux tombaient de leurs trônes, les tavernes et les auberges n'en seraient pas plus vides qu'avant.
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Mika Waltari (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mika Waltari
Payot - Marque Page - Mika Waltari - Ce genre de choses n'arrive jamais
Dans la catégorie : Littérature hongroiseVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures ouralo-altaïque, paléosibériennes, finno-ougriennes (hongroise, finnoise), dravidiennes>Littérature hongroise (84)
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'énigme Toutankhamon

Toutankhamon était un enfant pharaon. A quel âge a-t-il accédé au pouvoir?

9 ans
22 ans
11 ans
44 ans

34 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : pharaon , mystère , antiquité , animaux , énigmes , egypte , archéologieCréer un quiz sur ce livre