AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Nathalie Gouye-Guilbert (Traducteur)
EAN : 9782266189446
512 pages
Pocket (09/04/2009)
3.39/5   82 notes
Résumé :
Charles Acland, un jeune lieutenant rescapé d'Irak, se réveille à l'hôpital, à moitié défiguré, amnésique et avec une personnalité qui a entièrement changé. Un psychiatre tente de l'aider à recouvrer la mémoire et à percer le secret de son identité, d'autant qu'il devient le suspect numéro 1 dans une affaire de meurtres en série.
Que lire après L'ombre du caméléonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,39

sur 82 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
0 avis
J'aime toujours autant lire cette auteure, Minette Walters que j'ai découverte grâce à @Nicolak.
Je ne m'en lasse pas.

J'ai bien aimé les chapitres entrecoupés du rapport du psychiatre, des articles des journaux et des notes internes au sein de la police. Ça a donné plus de contenance à l'histoire et plus de suspens.

Je me suis demandé qui pouvait bien être le coupable… On n'est pas étonné de le découvrir. Néanmoins, je me suis beaucoup questionnais, tout le long de l'ouvrage. Ce qui est un sacré bon point pour moi.
Les personnages sont attachants surtout Acland et jackson…

Je vais donc continuer à découvrir les écrits de cette auteure.

Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          286
Ce polar fait indéniablement partie de ces livres qui me laissent sceptiques au début, tellement l'action et l'intrigue mettent du temps à s'installer, mais que je dévore dès que tout se met en place.

L'auteure nous plonge dans le quotidien d'un jeune militaire victime d'un accident sur le terrain. Sa psychologie et la manière dont il vit la chose prennent une grande place dans l'installation du suspens et, plus on en apprend sur lui, plus on comprend qu'il est mêlé à des choses dont on ignore la portée. En parallèle, une série de meurtre sur des personnes homosexuelle défraie la chronique et fait rage dans les médias. Et si notre lieutenant était mêlé à tout cela ? C'est que ce Minette Walters essaie de nous faire croire avec brio, mais, bien vite, d'autres éléments troublants viennent contrecarrer ce plan.

Comme dit plus haut, le point fort de ce roman est, selon moi, l'excellent développement de la personnalité du protagoniste principal. Même si je ne suis pas parvenue à m'attacher à lui et à entrer en empathie avec ce qu'il vit et certaines de ses actions, il reste un personnage au coeur de l'intrigue et en constitue une part de lui-même.

Quant aux personnages secondaires, ils ne sont pas en reste, car on s'attache bien vite à Jackson, médecin atypique qui prendra notre lieutenant sous son aile, aux différents SDF en lien avec l'enquête et à l'équipe de police en charge de l'affaire.

En résumé, un excellent polar qu'il est difficile de lâcher une fois passée le temps de la mise en place de l'intrigue, porté par des personnages savamment développés et une pointe d'originalité dans les sujets traités par l'intrigue, que je vous laisse découvrir à votre guise. Amateurs du genre, foncez !
Commenter  J’apprécie          30
Totale découverte pour moi de Minette Walters grâce à ma libraire à qui il restait des livres de poches à offrir.

J'ai beaucoup aimé l'écriture qui alterne entre l'histoire et les brochures de journaux, rapports de médecins et rapports de police.

Je me suis très vite attachée aux différents personnages. Ce qui m'a permise de m'accrocher a ce policier. Loin d'être un de mes préférés, il restera tout de même une bonne expérience de lecture. Je ne m'attendais pas à cette fin ce qui me faitmettre une bonne note a ce bouquin.

Si j'en ai l'occasion, je relirais avec plaisirs d'autres ouvrages de cette auteure.
Commenter  J’apprécie          80
Le lieutenant Acland rentre d'Irak une moitié de visage en moins et deux camarades morts sur la conscience. L'homme de guerre blessé dans sa chair autant que dans son âme paraît hanté d'un mal bien plus troublant que son état le laisse supposer, et plus ancien que ses faits de guerre. Énigmatique et inquiétant aux yeux du personnel de l'hôpital londonien qui l'a en charge, seules d'épouvantables migraines et une incontrôlable violence expriment son malaise. Cependant des faits divers scabreux semblent éclairer, du moins selon la police, ce mystère qui l'entoure. Dès lors difficile de le dire victime ou coupable; ses pérégrinations londoniennes visent-elles à brouiller les indices ou en recueillir dans le cadre d'une enquête connue de lui seul?
Cette vie d'avant autant que ses errances d'après nous entrainent dans le monde des marginaux, prostitution, drogue, vol, ex-soldat sdf, fugueur, squat. Des personnages éloignés de celui de son ex-fiancée, décrite comme le sosie d'Uma Thurman dans le film Gattaca. Une apparence étudiée par l'intéressée pour évoluer dans un monde où elles sont réputées trompeuses...
Minette Walters ne cherche pas trop à dissimuler les clés de l'intrigue, sans toutefois que son récit ne faiblisse en intensité. le roman vit principalement de ses personnages, fouillés, analysés, chacun révélant le monde contemporain à sa manière. Montrant l'imbrication de ce qui est considéré "normal" avec ce qui ne l'est pas. Il suffit d'ouvrir les yeux pour le voir, comme pour voir le caméléon dissimulé dans le feuillage.
Commenter  J’apprécie          20
J'ai déjà lu plusieurs romans de cette auteur et j'avais plutôt aimé. Celui-ci n'est pas le meilleur selon moi. L'intrigue n'est pas très fouillée, il y a peu de suspense mais la psychologie des personnages est très approfondie. le personnage principal est très intéressant, il s'agit d'un ancien soldat blessé à la guerre en Irak, qui revient avec le visage très abîmé et souffre de problèmes relationnels. Parallèlement, un serial killer sévit dans le quartier et s'en prend à des hommes.
Je conseille plutôt la lecture de "chambre froide" ou "le sang du renard".
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Parfois, Acland se réveillait au milieu de la nuit, persuadé que ses plaies grouillaient de vers en train de dévorer ses chairs à nu. Enfant, il avait vu un mouton mourir terrassé par un essaim de mouches dont les larves l'avaient rongé de l'intérieur. Cette image le hantait encore, son subconscient lui disait que ses yeux étaient les portes d'accès à son cerveau, et il se réveillait en sursaut en frottant son orbite vide pour contenir les assauts fulgurants de la migraine. Mais il gardait cela pour lui de peur qu'on lui diagnostique des tendances paranoïaques.
Commenter  J’apprécie          30
Il aurait été encore plus chiant si j'avais été en jupe et maquillée. Les gens me prennent généralement pour un mec efféminé... ou un transsexuel en cours de métamorphose. Je suscite moins de ricanements habillée comme ça (elle écarta les bras pour montrer ses vêtements masculins) que si je me promène habillée en femme. Une gouine hommasse en pantalon et grosses godasses met moins mal à l'aise qu'un corpulent travesti haltérophile en rose bonbon.
Commenter  J’apprécie          40
Les problèmes ne disparaissent pas simplement parce qu’on refuse d’en parler. Il faudra bien que tu décides tôt ou tard de l’endroit où tu iras quand tu sortiras d’ici… Tu oublies la rue… il n’en est pas question quand on dépend de l’insuline
Commenter  J’apprécie          50
— La patience est innée chez toi, ou tu l’as apprise à l’armée ?
— Je l’ai apprise dans mon enfance. Ça ne me servait à rien de m’énerver quand j’étais enfermé seul dans ma chambre puisque, quoi que je fasse, ça ne changeait rien. Maintenant, c’est une seconde nature.
Commenter  J’apprécie          40
L’armée, c’est pas bien beau, ça vous laisse tomber comme une vieille chaussette quand vous avez fini de vous crever pour la reine et la patrie, mais ça n’engage pas des imbéciles.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Minette Walters (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Minette Walters
Minette Walters répond aux questions de Barbara Peters. 1/6
Non sous-titré.
autres livres classés : guerre d'irakVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (238) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La disparue de Colliton park" de nom de Minette Walters.

Quel est le prénom de Miss Gardener ?

Henry
George
Andrew

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La disparue de Colliton Park de Minette WaltersCréer un quiz sur ce livre

{* *}