AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Bonnet (Traducteur)
ISBN : 2266142968
Éditeur : Pocket (01/05/2004)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 156 notes)
Résumé :
Le charme des jardins anglais tient au savant désordre qui y règne et à la fréquence des meurtres qui s'y commettent.
Indifférentes aux ragots du village qui les accusent de sorcellerie et de moeurs bizarres, Diana, Anne et Phoebe, amies intimes en apparence, vivent à l'écart dans un manoir dont le parc abrite une antique chambre froide où l'on découvre les restes congelés et méconnaissables d'un homme aux doigts et aux dents arrachés. Le cadavre serait-il ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
nadiouchka
06 avril 2016
Quand on parle du charme des jardins anglais, on ne se doute pas de la tournure que va prendre ce roman pour lequel l'auteure anglaise,Minette Walters, a reçu un trophée pour un premier polar : Chambre Froide.
Dans un manoir, trois amies (en apparence), Diana, Anna et Phoebe vivent à l'écart d'un village où les ragots vont bon train à leur sujet.
Dans le parc de ce manoir, se trouve une très vielle chambre froide remontant au XVIIIème siècle et où les restes d'un cadavre sont découverts. Qui est-il ?
Deux policiers vont tenter de résoudre ce mystère mais ils rencontreront de nombreuses difficultés et se heurteront au manque de coopération des trois jeunes femmes.
Le village soupçonne Phoebe d'avoir tué son mari qui a disparu mystérieusement depuis dix ans. Les policiers pensent aussitôt que le cadavre est celui de cet homme mais les restes sont méconnaissables.
Le lecteur participe donc à cette enquête plutôt difficile mais, comme tout accuse Phoebe, le talent de l'auteure vient du fait qu'elle arrive à décrire l'atmosphère pesante de ce petit village anglais ainsi que celle qui règne dans le manoir.
Par contre, ce polar n'est pas du tout un livre violent et j'ai été séduite par l'écriture toute simple, sans fioritures.
Un bon petit livre qui n'est pas sans faire penser à une autre écrivaine anglaise de romans policiers : Agathie Christie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
XL
13 janvier 2011
Un cadavre extrêmement dégradé est retrouvé sur la propriété d'un manoir anglais du XVIIIème siècle, dissimulé dans la chambre froide, un bâtiment circulaire inutilisé, situé à l'écart du logis et qui servait jadis de garde-manger. Les trois amies d'enfance qui habitent le château font rapidement figure de suspectes idéales pour le commissaire chargé d'enquêter. Il croit d'emblée à leur culpabilité à cause de la disparition inexplicable, survenue dix ans auparavant, du mari de la propriétaire, pourtant décrit comme un être vil et peu recommandable et dont le corps n'a jamais été retrouvé. Au village, les soupçons ont également la vie dure et l'annonce d'un nouveau meurtre relance la polémique autour des " trois sorcières " de Streech Grange.
Un cadavre, deux policiers, trois suspectes... mais au-delà de ce schéma numérique simple, Minette Walters dont c'est le premier roman, possède un art consommé pour tirer les ficelles et faire jouer les ressorts de l'intrigue. Aucun des personnages n'est tout à fait ce dont il a l'air de prime abord et il convient de se garder des jugements hâtifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lisabeth
08 août 2011
Un petit chef d'oeuvre pour moi. J'adore cette auteure. On ressent quand même que ce roman est dans les 1ers qu'elle a écrit ( je crois )car ce n'est pas peaufiné comme dans ses derniers romans, on sent que c'est travaillé davantage. le plaisir de la lecture ne faiblit pas, le suspens est pas mal et la fin n'arrive pas comme un cheveu dans la soupe! elle n'est pas expédiée comme dans d'autres polars où on comprend que l'essentiel du plaisir se trouve dans la montée du suspens et pas dans le dénouement.
Commenter  J’apprécie          50
zazahuc
08 juin 2016
Le livre démarrait bien, un mort découvert dans un endroit incongru, trois femmes soupçonnées des pires vices, un brin d'humour ... mais ça en est resté là, rien n'a évolué, je reste sur ma faim.
Il me fallait par moment relire la page ou revenir en arrière pour comprendre un dialogue, c'était assez pénible.
Bref, une lecture en demi teinte, surement un livre que je ne relirai pas.
Commenter  J’apprécie          40
AliceFee
03 novembre 2015
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Chambre Froide?
"J'ai découvert cet auteur dans une émission littéraire, alors que je n'en regarde jamais, et j'ai eu envie de me plonger dans ses histoires policières british dont je suis à priori plutôt friande."
Dites-nous en un peu plus sur son histoire...
"Diana, Anne et Phoebe, trois amies, vivent ensemble dans un manoir à l'écart du village qui ne les apprécie guère depuis la disparition du mari de l'une d'entre elle. Alors lorsqu'elles découvrent un cadavre sur leur propriété, elles savent immédiatement que les ennuis ne font que (re)commencer."
Mais que s'est-il exactement passé entre vous?
"Nous ne somme pas ici dans le thriller noir et haletant mais pas non plus dans le huit clos, ou alors un huit clos étendu à tout un village. Et un village anglais, ce qui ne gâche rien. L'enquête se fait par étape, découverte après découverte, parfois un peu lentement peut-être, nous laissant le temps de spéculer et de nous tromper un bon nombre de fois. J'ai aimé dans ce livre, ce que j'aime dans les séries anglaises: le réalisme des personnages, qui sont rarement ce qu'ils semblent être, des paysages et de la vie où rien n'est tout blanc et tout noir. Et la touche d'humour bien sûr."
Et comment cela s'est-il fini?
"La fin apporte son lot de surprises, ce qui est toujours agréable dans un roman policier. Malgré tout, cette lecture ne fut pas un coup de coeur, ce qui en soit est peut-être une petite déception parce que je suis toujours à la recherche de nouveaux auteurs qui me transportent et qu'ici beaucoup d'éléments étaient rassemblés pour me plaire, mais cela reste une découverte interessante et nul doute que je renouvellerai l'expérience avec cet auteur sous peu."
Lien : http://booksaremywonderland...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne01 janvier 2013
- Elle vit dans l'autre aile ?
- Elle la loue. Quant à y vivre - vous avez sûrement deviné que nous partageons le gîte et le couvert. Ce qu'on appelle généralement un ménage à trois, encore que l'expression ne s'applique pas tout à fait. Le trio classique réunit des personnes des deux sexes. Nous sommes, j'en ai peur, beaucoup plus sectaires, préférant, -comment dire ? - les mystérieux attraits de notre féminité. Et puis à trois, c'est toujours plus excitant qu'à deux, vous ne croyez pas ? Mais peut-être n'avez-vous jamais essayé, sergent ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nadiouchkanadiouchka25 mars 2016
Dans la glacière, le commissaire Walsh réprima énergiquement un premier haut-le-coeur. Le sergent McLoughlin eut moins de sang-froid. Il se rua hors du bâtiment et alla se vider l'estomac dans les buissons d'orties. Phoebe Maybury avait fait demi-tour et, ignorant qu'elle n'aurait pas manqué de comptatir, il remercia le ciel qu'elle ne fût pas là pour le voir.
- C'est pas joli, hein ? dit Walsh, comme son adjoint revenait. Faites attention où vous mettez les pieds. Il y en a partout. Le chien a du foutre une sacrée pagaille.
P.32
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
nadiouchkanadiouchka25 mars 2016
- Je ne pouvais pas aller trouver la police, McLoughlin. Phoebe n'était pas dans son état normal et les enfants n'auraient pas dit grand chose. Je pensais que Phoebe avait elle-même saccagé la maison après avoir tué David. Rien n'indiquait dans quel ordre s'étaient déroulés les événements. Et si c'était mon impression, alors qu'elles seraient celles de Wash ? C'était un vrai cauchemar. Je n'avais qu'une idée, protéger les enfants, parce que le père de Phoebe m'en avait confié la charge en rédigeant son testament. Et cela signifiait, selon moi, que Phoebe ne devait pas se retrouver dans un hôpital de prison.
Elle poussa un soupir.
- Durant plusieurs jours, je suis allée acheter des blocs de ciment, par petites quantités, dans les magasins de bricolage de la région. Je devais les transporter dans la voiture de Phoebe. Je n'osais pas les faire livrer. Puis je me suis enfermée dans la cave, j'ai monté un mur et j'ai derrière fourré cette chose puante qui avait jadis été David.
Elle eut un rire nerveux.
- Il y est toujours. Le mur n'a pas bougé. Diana est allée vérifier quand elle a appris ce que Frend avait découvert dans la chambre froide. Nous avions peur qu'il ait réussi à sortir de là, on ne sait comment.
P.340
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nadiouchkanadiouchka06 avril 2016
Préface.
La vengeance est une sorte de justice sauvage, et plus les hommes la pratiquent, plus la loi devrait la proscrire.
Commenter  J’apprécie          104
nadiouchkanadiouchka25 mars 2016
La police en échec.
La police a reconnu hier soir son échec dans l'affaire de la disparition de David Maybury. En dépit d'une longue et minutieuse enquête, aucune trace de l'homme d'afaires n'a été découverte et l'équipe chargée de l'enquête a été dissoute. Le dossier n'est cependant pas clos, tient-on de source policière autorisée, encore que les chances de résoudre le mystère soient infimes. La population nous a beaucoup aidés, a déclaré un porte-parole de la police. Nous avons pu reconstituer de manière précise ses faits et gestes le soir de sa disparition, mais jusqu'à ce que nous retrouvions le corps, nous ne pourrons guère avancer. P.12
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Minette Walters (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Minette Walters
Minette Walters répond aux questions de Barbara Peters. 1/6
Non sous-titré.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La disparue de Colliton park" de nom de Minette Walters.

Quel est le prénom de Miss Gardener ?

Henry
George
Andrew

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La disparue de Colliton Park de Minette WaltersCréer un quiz sur ce livre
. .