AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355929106
Éditeur : Editions Ki-oon (14/01/2016)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 10 notes)
Résumé :
À l’occasion d’une fête traditionnelle, Seishû fait la rencontre d’un nouveau personnage emblématique de Nanatsutake : mamie Kiyo, la doyenne du village, une vieille dame presque centenaire ! Rapidement touché par la personnalité chaleureuse de cette femme – qui a appris à des générations d’écoliers comment fabriquer une voiture-bobine –, il décide de retourner lui rendre visite avec Naru…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Colibrille
  17 août 2016
La fin du tome 10 promettait une nouvelle mésaventure pour Seishû. Ses parents se sont en effet mis en tête de... le marier ! Sur l'île, cette nouvelle fait l'effet d'une bombe. Franchement, on a du mal à imaginer maître Handa en homme marié. D'ailleurs, Naru et ses amis n'ont pas l'intention de permettre ça ! Inutile de dire que cette annonce et ses conséquences apporte beaucoup d'humour à ce tome.
Ce rebondissement permet une nouvelle fois à l'auteur de montrer les changements qui s'opèrent dans la relation entre Seishû et son père. Par rapport au début de la série, une véritable entente semble s'être installée entre les deux hommes.
Comme lors de précédents tomes, l'auteur choisit de consacrer de nouveau quelques chapitres au personnage d'Hiroshi. A travers lui, l'auteur dresse en quelque sorte le portrait d'une jeunesse rurale, en décalage avec celle de la ville. Même si Hiroshi est plein d'entrain et de bonne volonté, on sent bien que pour décrocher son premier emploi et débuter dans la vie, il devra probablement faire quelques sacrifices.
En guise de conclusion, l'auteur propose un nouveau challenge à maître Handa : réussir à faire pousser des légumes. Bon, dis comme ça, ça ne paraît pas compliqué, mais il ne faut pas oublier qu'on parle de Seishû ! Surtout que son adversaire est un pro, bien décidé à en découdre. Et dire que l'auteur parvient à rendre ce "défi agricole" prenant et drôle à la fois... C'est Barakamon quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Juliedlbrt
  18 juin 2016
C'est toujours avec grand plaisir que je retrouve les personnages de Barakamon. Encore une fois, c'est drôle et plein de surprise. Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          00
bouma
  23 février 2017
Je commence à me lasser de cette série. Elle enchaîne les petites histoires sans aucun fil rouge réel et je commence à m'y perdre entre les différents personnages surtout que le mangaka en rajoute de nouveau...
Lien : http://boumabib.fr/2016/10/1..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   17 août 2016
- Et toi, ça ne te fera rien qu'il vive avec une femme ?
- Elle va te voler ton ami !
- Si ça lui convient, je serai ravi pour lui ! Au contraire, c'est sa femme qui devra non seulement se le coltiner, lui, mais moi en bonus !
- STOOP !! Ta vision de la réalité est en train de briser mes rêves!
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   17 août 2016
- Tu sais, Naru... Il arrive des moments dans la vie d'un homme où il doit prendre de graves décisions...
- Hmm... Non, je ne vois pas trop !
- En même temps, j'aurais dû m'en douter !
Commenter  J’apprécie          30
MariloupMariloup   06 mars 2018
Naru: Tu as oublié la promesse que tu m'as faite?!
Seishû: Laquelle?
Naru: Tu m'avais dit que tu te marierais avec moi!
Seishû: Heiiiiin?!
La mère de Seishû: Comment ça?! Tu as séduit cette petite fille?!! Je savais que tu n'étais pas net!!!!
Seishû: Merci, ça fait toujours plaisir!!!!
Naru: Tu n'as aucune parole!
Seishû: N'en rajoute pas, toi!!
Miwa: Un instant! Nous aussi, on entretient une relation licencieuse avec maître Handa!
Tama: Eh oui! Il a perdu la tête et il a essayé de s'approprier toutes les filles du village!
La mère de Seishû: Quelle horreur! Une île polygame...
Seishû: Vous voulez que mes parents me déshéritent ou quoi?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   06 mars 2018
Seishû: Qu'est-ce que ça signifie? Que je n'ai pas envie de me laisser faire par Kazuma? C'est une idée fixe?
Le chef: Ou alors que vous avez fini par vous attacher à cette maison!
Seishû: Vous croyez?
Hiroshi: ça se tient.
Seishû: Non... c'est un peu exagéré... c'est plutôt que j'ai de bons souvenirs ici... elle fait partie de moi et je n'ai envie de la céder à personne!
Le chef: C'est ce que j'appelle s'attacher!
Seishû: Même sans ça! Tout le monde serait très triste que je m'en aille!
Hiroshi: Pourquoi tu t'obstines à nier?
Seishû: Parce que sinon vous croirez que j'ai envie de rester ici! Et c'est faux!
Hiroshi: C'est pourtant le cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   06 mars 2018
Seishû: C'est une formule magique qui se transmet dans le village... "on ne craint rien des esprits malins!".
Le chef: "On n'a pas peur des esprits frappeurs", plutôt!
Seishû: ça revient au même, non?
Hiroshi: Une formule magique, ça doit être immuable.
Seishû: Oh, ça va! C'est pareil... pas vrai, Naru?!
Naru: Beeeen...
Seishû: Pourquoi tu ricanes?
Naru: Hi hi hi! Tu t'es trompé, maître!
Seishû: ?! Chipie!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : calligraphieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14785 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre