AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369811056
Éditeur : Rue de Sèvres (18/03/2015)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Napoléon Carvallo même une vie tranquille dans une petite ville catalane jusqu'à ce qu'une nuit il se réveille dans le lit de Linh, une inconnue du quartier, sans avoir aucune idée de comment il est arrivé là. Les choses deviennent de plus en plus étrange lorsque cette aventure se répète plusieurs nuits de suite ! Linh accepte de ne pas porter plainte à condition que Napoléon consulte un spécialiste du sommeil… nos héros ne sont pas au bout de leurs surprises : sera... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  31 mai 2015
Comment réagiriez-vous si tous les matins vous découvriez le même homme inconnu, en pyjama, allongé sur votre lit, malgré vos fenêtres fermées et vos portes cadenassées ?
C'est ce qui arrive à une jeune femme asiatique dans cette bande dessinée au scénario assez étrange.
Les dessins sont très enfantins, tout en rondeur, j'ai d'ailleurs cru en voyant la couverture qu'il s'agissait d'une enfant et pas d'une adulte.
Le dessinateur lui a fait une bouille de gamine et des cuissots impressionnants, curieux mélange assez improbable, tout comme cette histoire assez douce mais totalement irréaliste et que je n'ai pas vraiment comprise.
Mais peut-être n'y avait-il rien à comprendre car tout ou presque se passe la nuit, pendant le sommeil et les rêves, et au fond cette jolie petite bluette m'a fait penser à une sorte de délire éveillé, comme on en a au bord du sommeil.
Commenter  J’apprécie          280
Ziliz
  18 mai 2015
Vous pourriez trouver un inconnu dans votre lit en vous réveillant le matin sans hurler à vous bousiller les cordes vocales, vous ? Moi non, même s'il a une bonne tête et un pyjama mignon de petit garçon. Linh, elle, y parvient très bien. Disons qu'elle commence à s'y habituer. Ça ne lui est pas vraiment égal, elle proteste un peu pour la forme, mais surtout elle ne comprend pas comment cet homme entre chez elle nuit après nuit, alors qu'elle ferme soigneusement porte et fenêtres. Lui non plus, d'ailleurs, ne sait pas ce qu'il fiche là. Ah, un indice : ses plantes de pieds sont sales comme s'il avait marché dehors sans chaussures (il A marché dehors sans chaussures).
Pas d'histoire de téléportation, d'amnésie ou de fille biturée à mort qui ramène n'importe qui chez elle et en fait les frais le lendemain, non. Juste une affaire gentillette de somnambulisme avec des personnages mignonnets comme tout, qui semble vaguement inspirée de l'excellent 'Amorostasia'. Tout cela (tellement peu, en fait) sur soixante-dix pages interminables et répétitives enrobées de sirop.
Du Zidrou vide et mièvre comme je n'aime pas, malgré quelques traits d'humour et de "poésie". On est loin du 'Beau voyage' et de 'Pendant que le roi de Prusse...', par exemple.
Par contre, le graphisme m'a beaucoup plu, les visages sont sympathiques, et je suis bon public avec les pyjamas en pilou et les variantes de bleu nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
celosie77
  29 décembre 2018
Ce one-shot me laisse l'étrange impression ne n'avoir lu qu'un début d'histoire. L'idée est sympathique : une épidémie de somnambulisme dans une ville, mais ce n'est absolument pas creusé et ça se termine avant qu'il se soit réellement passé quelque chose !
Les somnambules ont toujours fasciné, le thème a été largement exploité dans la BD et le cinéma. Ici, on est d'abord intrigué : pourquoi Napoléon Cavallo se lève-t-il, nuit après nuit ? comment se retrouve-t-il systématiquement dans le lit de Linh Yu ? Les scientifiques se penchent sur leur cas mais leurs conclusions sont particulièrement décevantes. On aurait aimé un dénouement soit totalement farfelu, soit totalement fantastique, soit totalement poétique mais ce n'est hélas rien de tout cela.
Les personnages sont caricaturaux : les chercheurs sont ridicules, Napoléon Cavallo et son pote sont d'anciens flics totalement crétins (qu'est-ce que ça apporte à l'histoire ?), et la jeune Linh Yu a une tête et un corps ronds comme la Lune et une allure trop enfantine.
Une histoire à dormir debout où, globalement les gens vivent la nuit ce qu'ils ne peuvent vivre le jour mais même cette idée de double vie n'est qu'à peine effleurée, c'est dommage.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
trust_me
  29 mars 2015
Le pitch tiendrait sur un timbre : un homme se réveille régulièrement dans le lit d'une blanchisseuse d'origine chinoise qu'il ne connait absolument pas. Il ne sait pas comment il est arrivé-là et elle non plus, surtout qu'à chaque fois toutes les issues étaient fermées de l'intérieur. On lui parle de crise de somnambulisme mais ce diagnostic évident ne permet pas à lui seul d'expliquer l'inexplicable…
Il aurait pu m'agacer prodigieusement cet album. Il aurait dû même, tant parfois il frôle le gnangnan. Mais ça n'a pas été le cas. Ça se joue à trois fois rien. Ça se joue à une ambiance légère et bon enfant, à un dessin tout en rondeur aux couleurs pastel pleines de douceur, à des personnages attachants, à des dialogues savoureux, à des situations vraiment drôles, à un chien gauchiste qui ne ne fait ses besoins que sur Le Figaro, jamais sur Libé ou Charlie Hebdo, à une maladie contagieuse qui offre de vrais moments de poésie, à des flics au grand coeur que l'on punit pour leur excès d'humanité, etc. Ça se joue à des détails qui s'additionnent et forment un tout. Bien sûr, ce n'est pas l'album du siècle. Bien sûr j'ai connu Zidrou plus mordant ou plus émouvant. Mais cet album, je l'ai refermé un sourire niais aux lèvres, avec l'impression d'avoir passé quelques minutes dans une bulle douillette et protectrice, loin de la folie du monde.
Conclusion, c'est pas grand-chose mais ça fait du bien, comme dirait le géant Raymond Carver (c'est le titre d'une de ses plus belles nouvelles, dans le recueil « Les vitamines du bonheur » - oui, je sais, je m'écarte du sujet, mais quand je peux citer Carver, toutes les excuses sont bonnes). Et par les temps qui courent, alors que tout nous ramène à une actualité et un quotidien anxiogènes, il n'y a vraiment pas de mal à se faire du bien.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Saiwhisper
  04 juillet 2016
Un bel arrivage de BD a eu lieu à la Médiathèque cette semaine ! J'en ai profité pour me faire plaisir et assouvir mes envies de bulles... Or, "Les promeneurs sous la lune" est celle qui m'a fait le plus de l'oeil en raison de son graphisme tout en rondeur. J'adore la première et la quatrième de couverture : si on les met à plat, cela fait une superbe illustration ! Qu'en est-il du contenu ? Et bien c'est aussi joli à l'intérieur qu'à l'extérieur !
Dans ce récit, on suit Napoleon Cavallo qui, presque toutes les nuits, se réveille dans le lit de Linh Yu. le problème, c'est qu'il ne se rappelle de rien et qu'il ne la connait pas... Et elle non plus ! Fait plus étrange : elle ferme à chaque fois la porte ou ses fenêtres... Alors comment peut-il rentrer ainsi ? Zidrou et Mai Egurza nous proposent un joli conte urbain sur l'Amour. Cette comédie romantique est drôle, légère, pleine de bons sentiments et de mystère. C'est vraiment très poétique ! J'apprécie particulièrement les dessins aux couleurs pastels et les personnages expressifs. Ma préférence va à la belle Linh dont les hanches généreuses et le caractère parfois explosif ont su me ravir. Elle est toute mignonne cette petite chinoise ! Et elle irait très bien avec ce grand dadais aux épaules larges, à l'humour particulier et au pyjama affreux... Tous deux ont des visages adorables et communicatifs, j'aime beaucoup ! Petit bonus qui m'a séduite : les pages annonçant les différents chapitres. On y voit plusieurs personnages de conte comme Blanche Neige ou la Princesse au petit pois qui sont endormis
L'histoire est très jolie et aborde plutôt bien le thème du somnambulisme, cependant je pense que les auteurs auraient pu approfondir davantage leurs idées. J'avais l'impression que l'intrigue n'était pas assez exploitée. de plus, la conclusion à moitié ouverte m'a laissée sur ma faim... J'aurais souhaité en savoir plus sur cette épidémie... Oui, c'est drôle et attendrissant, toutefois cela aurait pu l'être davantage avec quelques planches supplémentaires... J'aurais presque pu clamer un "coup de coeur" pour cette bande dessinée. Hélas, malgré les protagonistes attachants, les dessins arrondis et les couleurs sublimes, je reste frustrée par cette fin trop hâtive.
Quoi qu'il en soit, cela reste une très belle découverte qui fait "du bien" au moral. Si vous désirez passer un moment plein de douceur et si vous souhaitez vous régaler visuellement, n'hésitez pas à découvrir cette BD ! E. C.

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
BDGest   24 mars 2015
Il est des divagations noctambules qui sont l’occasion à de gentilles petites histoires…
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   19 mars 2015
Jolie fable qui invite au rêve éveillé.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   22 août 2015
- J'ai mis une pancarte sur la porte : " La blanchisseuse a passé une nuit blanche. Veuillez excuser le dérangement."
- Roulée comme vous l'êtes, les gens risquent de vous imaginer dans d'autres positions que déambulant sur les toits les bras tendus ! Hé ! Hé !
- C'était lui votre collègue quand vous étiez flics ?...
- Oui.
- Je me disais bien... Vous avez le même humour !
Commenter  J’apprécie          110
SaiwhisperSaiwhisper   04 juillet 2016
- Il ne s'embête pas trop ?
- Qui ça ?
- Votre husky. Il ne s'embête pas trop, comme ça, toute la journée sur le balcon ?
- Il n'a jamais connu que ce balcon. Ma fille me l'a offert alors qu'il était encore tout petit. Ce balcon, c'est sa banquise à lui. Toutes ses aventures, c'est là qu'il les a vécues.
- Il aurait pu au moins aboyer la nuit dernière !
- Entre nous, je le soupçonne d'avoir des idées de gauche. Un petit côté libertaire même, si vous voyez ce que je veux dire ? Ses besoins, par exemple, il ne les fait que sur le Figaro. Jamais sur Libe ou Charlie Hebdo ! "Husky", cela sonne comme "Trotsky", non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   04 juillet 2016
Quoi encore ?!
Il faut dormir, maintenant, tu m'entends Saucisson ?!
Puisque je te dis qu'il n'y a pas de grands monstres avec des ailes dans le dos qui sortent la nuit pendant que les enfants dorment !
Viens voir si tu ne me crois pas !
S'ils volaient dans le ciel en avalant les étoiles au vol, on les verrait, non ?
S'ils s'agrippaient à la lune pour la ronger jusqu'au sang, la lune se mettrait à crier, non ?
S'ils essayaient de plonger la ville dans un noir plus noir que tous les cauchemars, la police les arrêterait, non ?
Des monstres comme ça, ça n'existe pas ! C'est interdit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alouettalouett   13 mars 2015
Nuit, Ô ma nuit ! Souffle doux des heures qui dorment, ventre chaud des mères des hommes, un sourire de lune traverse ta sombre face comme le souvenir d’un bonheur fugace… et ta chorale d’étoiles sur son nuage de voile chante avec le hibou Hou ! Hou !
Commenter  J’apprécie          10
alouettalouett   13 mars 2015
Promenons-nous sur les toits, tant que le hibou n’y est pas !
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Zidrou (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zidrou
Payot - Marque Page - Zidrou - La fugue
autres livres classés : somnambulismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Schumi tome 1

Quel est le vrai nom de Schumi ?

Sacha
Simon
Schumacher
Sébastien

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Schumi, Tome 1 : Comme sur des roulettes ! de ZidrouCréer un quiz sur ce livre
.. ..