AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253121150
Éditeur : Le Livre de Poche (28/11/2007)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Nous assistons aujourd'hui à un formidable mouvement de reféodalisation du monde. C'est que le 11 septembre n'a pas seulement été l'occasion pour George W. Bush d'étendre l'emprise des Etats-Unis sur le monde, l'événement a frappé les trois coups de la mise en coupe réglée des peuples de l'hémisphère Sud par les grandes sociétés transcontinentales.

Pour parvenir à imposer ce régime inédit de soumission des peuples aux intérêts des grandes compagnies ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Hugo
  03 novembre 2013
Je trouve Jean Ziegler un peu alarmiste quand même… Tous ces miséreux qui crèvent la dalle, alors que pas un seul mot sur la situation française… le mec qui pense qu'aux autres quoi !
J'avais un pote qui disait : « Je m'en branle des petits malheureux », bah dans le livre on se rend bien compte que ce n'est pas le seul à le penser, donc bon… un peu de pudeur M.Ziegler je vous en conjure, chez nous c'est Beyrouth aussi :
On va bientôt être obligé de payer notre boite de Doliprane, et pis tous ces étrangers qui nous piquent notre boulot, fais chier quoi, descendons dans les rue bruler les voitures, votons FN, pleurons, crions, battons nous à feu et à sang au nom d'une retraite bien méritée, au nom de toutes ces aides sociales dont personne ne profite sauf les étrangers, et tous ces PD alors, non vraiment je suis déçu… Nous le centre du monde aurions aimé que vous parliez un peu de nos problèmes à nous, merde quoi, un peu de compassion…
Que dalle, l'auteur vous démonte le moral à coup de famine, de misère humaine, il vous explique comment l'économie mondiale massacre des enfants, des femmes et des hommes pour le profit démesuré de quelques uns dans l'absurde souffrance de millions d'autres…
Il n'y a aucune fatalité dans tout ça, juste un système corrompue, sans compassion, que beaucoup de monde adore ignorer, mais comment boycotter notre tranquillité ? comment agir face à tant de bêtise ? nous qui vivons le pire dans le meilleur, pendant que des gens essaient de survivre pour nous créer le meilleur dans le pire… quelle tristesse de ne rien faire, tout est orchestré de main de maitre pour que la misère perdure au nom de l'équilibre mondiale pour que les riches restent au sommet…
C'est moche d'avoir honte, ma conscience est coupable d'ignorer le pire pour mon confort tout personnel… Car finalement qui suis-je pour juger tous ces bourreaux puisque je participe au massacre, bien trop occupé à pleurer sur ma boite de doliprane…
Les gens oublient de relativiser….
Quand les lobbyistes et les capitalistes se frottent les mains, la misère prospère et des gens crèvent souvent dans d'atroces souffrances… Et comme j'ai envie d'un iphone 6, bah pourvu que ça dure…

♫ Où t'es ? quequette ou t'es ?
Où t'es ? quequette ou t'es ?
Où t'es ? quequette ou t'es ?
Où t'es ? quequette ou t'es ?
Où t'es ? quequette ou t'es ?
Où t'es ? quequette ou t'es ?♫
Choupette : Ah bah elle est pas en moi en ce moment…
Moi : n'importe quoi… en plus tu vas être maman c'est dégueulasse…

A plus les copains
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
gouelan
  20 novembre 2015
Quels sont les obstacles qui se dressent devant la réalisation du droit au bonheur ?
La dette, induisant la faim, imposée par l'Empire de la honte.
Qui sont ces nouveaux princes qui règnent en maîtres sur la planète ?
Les cosmocrates des sociétés transcontinentales privées, qui ne roulent plus en carrosses, mais en limousines et en avions privées, qui étendent leur pouvoir, en écrasant tout obstacle social qui se dresse devant eux. Ils représentent le nouvel empire ; l'empire de la honte.
« L'époque de la domination par la dette fait suite, sans transition, à l'époque coloniale. La violence subtile de la dette s'est substituée à la brutalité visible du pouvoir métropolitain. »
« Dettes odieuses qui induisent le sous-développement économique, la réduction des populations au servage et la destruction des êtres humains par la faim. »
La faim dans le monde existe depuis la nuit des temps. de nos jours, la misère a atteint un niveau effroyable. Elle est le fruit de la rareté organisée, par une inégale distribution des biens, par un manque artificiel. Tout cela dans le seul but de maximiser les profits. C'est cela l'empire de la honte.
Et si la honte de ces nouveaux princes était assez forte pour bousculer cet empire cannibale et donner le droit à chacun de participer au banquet, d'avoir une part de bonheur. Il ne faut pas trop y compter, ils ont trop peur de perdre leurs privilèges.
Un livre qui nous éclaire, qui nous livre les dessous de cette machine qui s'appelle Économie, Marché, Profit, Argent, Égoïsme, Domination…Face à cette machine, il y a le peuple. Et c'est lui qui, comme dans toute révolution, pourra gagner le combat pour la justice sociale planétaire à venir.
« L'autonomie des consciences est la plus belle conquête des Lumières. Regroupées et coalisées, ces consciences sont en effet capables de créer une vague de fond pouvant éroder, voir balayer, l'empire de la honte. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
floflo34
  17 décembre 2010
Il est des livres qui réveillent les consciences. Manifestement, l'empire de la honte en fait partie. Jean Ziegler met le doigt précisément à l'endroit où ça fait mal. Les dérives de ce que nous nommons "capitalisme" sont affichées, analysées et critiquées. Ce dont on ne parle pas dans les journaux, l'auteur le met en lumière. J'ai adoré ce livre car j'ai eu l'impression qu'il m'élevait en temps que citoyen du monde. C'est un peu cliché oui, mais finalement Jean Ziegler nous revêt de honte, tant en refermant le livre on a le sentiment que les puissances occidentales dont nous sommes généralement si fières, sont les protagonistes de telles injustices...A lire pour quiconque souhaite connaitre les dessous ...de l'économie mondiale, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          120
laurentgui
  29 avril 2012
Un livre que tout le monde devrait lire, mais qui barberait 99 personnes sur 100. le récit par un ex rapport rapporteur spécial des Nation Unies de grands rouages de notre monde : comment la faim pourrait être éradiquée facilement, comment elle est entretenue par les transnationales, comment ces multinationales tiennent et dirigent le monde sans contrepouvoir, avec nombre d'exemples concrets... Ce n'est évidemment pas une lecture du type des aventures de Oui-Oui, mais c'est notre réalité...
Commenter  J’apprécie          90
lucky44
  08 février 2010
Un livre essentiel pour r-éveiller les consciences contre l'empire des "cosmocrates".Pour citer son auteur "informer, rendre transparentes les pratiques des maîtres est la tâche première de l'intellectuel..."
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
HugoHugo   02 novembre 2013

Un représentant des intérêts du FMI à Jean Ziegler :

"Voyez vous ce que vous faites n'est pas bien...Tous ces jeunes gens, ces jeunes filles qui vous écoutent, sont pleins d'enthousiasme. Ils voudraient pouvoir changer le monde...Je les comprends...Mais c'est dangereux...surtout quand ils tombent entre les mains de gens qui ignorent tout de l'économie mondiale et de ses contraintes...il vous croient...Et après ?" (page 113)

"Dans l'ordre du capitalisme prédateur, qui prospère grâce à la faim et à la dette, les choix sont limités. Ou bien le cosmocrate se comporte comme un être humain solidaire des autres êtres humains...et son empire se défait. Ou bien, il envoie au diable toute compassion et toute sympathie, se conduit en prédateur féroce et cynique...et le retour sur investissement s'accroît, ses profits grimpent au ciel et sous ses pieds les charniers se creusent.
Il n'y a guerre d'autre choix . Et vu les bénéfices personnels confortables que les princes tirent de leur activité, il est peu tentant pour eux de choisir la voie de la compassion et de sortir du jeu." (page 278)

"La proposition fut rejetée à l'unanimité.
Les cosmocrates n'aiment les droits de l'homme que pour autant qu'ils n'entravent pas la machine à exploiter, à broyer les peuples." (page 336)

"Le hasard de la naissance est plus mystérieux encore que celui de la mort. Pourquoi suis-je né en Europe? blanc ? bien nourri ?doté de droits ? promis à une vie libre, relativement autonome et protégée de la torture ? pourquoi moi et pas le mineur de Colombie au ventre rempli de vers..." (page 341)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
gouelangouelan   19 novembre 2015
Contre les crimes commis par George W. Bush, Ariel Sharon et Vladimir Poutine ( En Irak, en Palestine et en Tchétchénie) se dressent des groupuscules fanatisés de terroristes sanglants. Au terrorisme d’État répond le terrorisme groupusculaire. Et si ses dirigeants sont souvent originaires des classes aisées d'Arabie Saoudite, d’Égypte et d'ailleurs, ses "soldats" se recrutent généralement parmi les populations les plus démunies des shanty towns de Karachi, des bidonvilles de Casablanca ou des hameaux désolés des montagnes de l'Hindou Kouch. L'absurdité des dépenses militaires saute dés lors aux yeux : la misère est le terreau du terrorisme groupusculaire, l'humiliation, la misère, l'angoisse du lendemain favorisant grandement les kamikazes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
elbradoelbrado   22 janvier 2012
La découverte et la diffusion des organismes génétiquement modifiés réalisent un vieux rêve des capitalistes. Celui d'éliminer la concurrence déloyale du vivant. La nature, la vie produisent et reproduisent gratuitement les plantes, les hommes, la nourriture, l'air, l'eau, la lumière. Pour le capitaliste, la chose est intolérable. Pour lui, il ne saurait y avoir de biens publics aux sens strict du terme. La gratuité lui fait horreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
gillgill   23 octobre 2012
Le sentiment de honte est l'un des éléments constitutifs de la morale. Il est indissociable de la conscience de l'identité, elle-même constitutive de l'être humain.
Si je suis blessé, si j'ai faim, si - dans ma chair et dans mon esprit - je souffre l'humiliation de la misère, je ressens de la douleur. Spectateur de la souffrance infligée à un autre être humain, j'éprouve, dans ma conscience, un peu de sa douleur, et celle-ci éveille à son tour ma compassion, suscite un élan de sollicitude, m'accable de honte aussi. Et je suis incité à l'action.
Je sais, par intuition, par l'exercice de la raison, par mon exigence morale, que tout homme a droit au travail, à l'alimentation, à la santé, au savoir, à la liberté et au bonheur.
(extrait du premier chapitre "Lumières" de l'édition de poche parue en 2007)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LaRueMeurtLaRueMeurt   18 janvier 2016
Dans l'Empire de la Honte, gouverné par la rareté organisée, la guerre n'est plus épisodique, elle est permanente. Elle ne constitue plus une crise,une pathologie, mais la normalité. Elle n'équivaut plus à l'éclipse de la raison - comme le disait Horkeimer - elle est la raison même de l'empire. Les seigneurs de la guerre économique ont mis la planète en coupe réglée. Ils attaquent le pouvoir normatif des États, contestent la souveraineté populaire, subvertissent la démocratie, ravagent la nature, détruisent les hommes et leurs libertés.

La naturalisation de l'économie, la " main invisible" du marché, leur tiennent lieu de cosmogonie et la maximalisation du profit de pratique.

J'appelle violence structurelle cette cosmogonie et cette pratique.

La dette et la faim sont les deux armes utilisées par les maitres du monde pour asservir les peuples, leur force de travail,leurs matières premières, leurs rêves
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Jean Ziegler (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Ziegler
Jean Ziegler : « On ne peut ni amender, ni réformer le capitalisme »
Entretien avec Daniel Mermet
Dans la catégorie : Economie internationaleVoir plus
>Sciences sociales>Economie>Economie internationale (50)
autres livres classés : relations internationalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
419 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre