AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757849042
Éditeur : Points (09/03/2017)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Michael Singer, journaliste, enquêtant sur l'agression sexuelle d'une présentatrice de journal télévisuel, découvre le monde du cinéma pornographique. Parallèlement, les inspecteurs Sean Madden et Carlos Gomez recherchent le meurtrier d'un riche homme d'affaires. Les pistes se croisent.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
SMadJ
  24 décembre 2015
"Étoile Morte" de Ivan Zinberg - La chronique qui brille au firmament !
Zinberg upgrade sa plume et passe avec brio le level 2 !
Son second roman est une petite réussite, un thriller haletant dont le plus gros risque est de vous faire oublier tout le reste. Mais à quoi bon aller travailler... ?
Le roman ne fait pas dans la dentelle puisqu'il nous plonge dans l'empire du X et du viol organisé. Je vous rassure, Zinberg évite tous les écueils du glauque et réussit à ne pas être sordide malgré les thèmes abordés.
Partant sur une trame très classique de deux enquêtes menées en parallèles, Zinberg les entrelacent ensuite pour en faire une boucle sublime, un tout cohérent. L'enquête est passionnante, se dévore page après page. Avec gourmandise. Et beaucoup d'appétit.
Sur ce roman, plane une atmosphère très hollywoodienne. Située, aux Etats-Unis, l'intrigue bénéficie d'une plume cinématographique. On se croirait dans un polar des années fin 80 / début 90, au parfum de Shane Black, l'un des créateurs du film "L'Arme Fatale", tout en coolitude et nonchalance. L'ambiance a ce côté vintage, empreint de nostalgie, petite madeleine de Proust, qui ravira la génération X et enchantera la Y (au vu du succès du revival autour de Retour vers le Futur, cette époque à encore de beaux jours et flamboie dans le coeur des lecteurs de tout âge).
Et pourtant l'intrigue est implacable, dangereuse, acérée. Menée tambours battants avec son lot de rebondissements. De facture classique, Étoile Morte, remporte brillamment la palme du thriller qui claque.
De plus, ce livre est parsemé de paillettes sensuelles, de petites touches érotiques, ne serait-ce que dans la descriptions de ses personnages féminins et du regard de loups aux abois que leur portent les principaux protagonistes du roman.
D'ailleurs avec ses trois personnages principaux, Zinberg crée trois archétypes iconiques et visuellement affriolant. Immédiatement mémorisables, ils se dessinent avec précision dans votre cerveau tout le long de cette enquête. Un beau travail de caractérisation.
Le style est simple, percutant, coloré, puisant au pinceau dans une palette rougeoyante à laquelle il ajoute quelques nuances de gris finement posée.
Le final est efficace, intelligemment construit et c'est avec un grand "oooohhhh" suivi d'un "ah boooon ?" qu'on se délecte de ce coupable qu'on n'a pas vu venir.
Un grand bon en avant pour ce deuxième roman qui positionne Ivan Zinberg dans le peloton de tête des écrivains de talent.
Lien : http://cestcontagieux.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
RomansNoirsEtPlus
  07 juin 2019
Eh bien pour une belle lecture et une belle découverte cette « Étoile Morte » en était bien une . Accrochez-vous ! Pendant plus de 500 pages vous ne pourrez pas lâcher ce roman mettant en vedette deux enquêtes trépidantes avec comme décor des péripéties : Los Angeles . L.A. côté pile et côté face . Les riches villas des hauteurs de Hollywood et ces zones de non droit ou tentent de (sur)vivre les laissez pour compte de l'American Dream ou les banlieues de la mégapole où pullulent les guerres meurtrières des gangs afro américains . Une cité des Anges qui porte d'autant plus mal son nom au regard des actes commis ici :
un homme massacré dans une chambre d'hôtel dans un scénario sado maso qui a mal tourné avec comme sacrifié un homme dont les attributs sexuels ont été totalement broyés comme si le coupable avait voulu les annihiler .
un viol multiple d'une présentatrice TV à succès dans un hangar abandonné .
Deux membres d'élite du LAPD sont sur le coup du crime : Sean Madden et Carlos Gomez de la section spéciale homicides . Leur enquête va progressivement les emmener sur la trace d'une mystérieuse blonde , probablement la meurtrière , et qui a , semble t il , filmé ses ébats mortels . Comme un snuff movie ? du « trash entertainment » comme Hollywood peut aussi malheureusement en produire .
De son côté le paparazzi Michael Singer va mettre provisoirement de côté ses photos à scandales et ses informations croustillantes sur les personnalités et les starlettes du show business qui lui garantissent une rémunération indécente de la part des journaux et magazines « people » pour concentrer ses informateurs et ses indicateurs de tout poil , qu'il paie grassement , sur le viol de Naomi Jenkins , droguée , kidnappée , agressée et abandonnée dans cet entrepôt , nue , sans qu'elle se souvienne de rien . L'ancien détective va se dévouer corps et âme mais aussi à ses risques et périls , à cette affaire qui va le conduire vers l'industrie du sexe , cette « porn valley » en pleine mutation . Un business du sexe chamboulé par l'arrivée massive du sexe gratuit sur internet et dont le modèle doit se réinventer quitte à vendre son âme au diable .
L'auteur nous offre avec ce roman un véritable thriller cinématographique . Outre quelques références à des classiques du genre comme «  Body Double » ou « Mulholland Drive «  , Ivan Zinberg nous délivre ces récits en CinémaScope , avec un rythme infernal qui entraine le lecteur toujours plus loin sans qu'il puisse décrocher ou descendre un moment sur Sunset Boulevard pour admirer le coucher de soleil sur la cité .
Deux enquêtes passionnantes que l'on suit en parallèle puis qui se croisent . Trois personnages iconiques tels des personnages de classiques des« crime movie » ricains . Une histoire garantie 100% rebondissements dans laquelle on ne s'ennuie pas une seconde et qui vous prépare à un final autant grandiose qu'insoupçonnable .
Bravo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pietro38
  21 septembre 2017
Le "8 mm" d'Ivan Zinberg !
En lisant. Non pardon, ce n'est pas le verbe juste. En dévorant Etoile morte, j'ai vraiment eu l'impression de replonger dans le film culte 8 mm de Joel Schumacher, avec Nicolas Cage dans le rôle du détective privé, qui traque jusqu'à la folie les auteurs d'un snuff movie. Une enquête périlleuse dans le milieu de la pornographie underground, à côté de Los Angeles, dans la San Fernando Valley, rebaptisée San Pornando Valley. le fief de l'industrie du sexe aux Etats-Unis. Ce film sombre et violent est un véritable chant funèbre sur un monde de démence et de sang.
J'ai retrouvé cette même atmosphère dans Etoile morte, le deuxième thriller d'Ivan Zinberg. L'intrigue, taillée au couteau, se situe également à Los Angeles, et l'un des personnages principaux du roman ressemble beaucoup, dans l'attitude, à Tom Welles, le détective privé joué par Nicolas Cage dans 8 mm. Michael Singer n'est certes pas détective privé, mais paparazzi. Malgré le côté impitoyable de son métier, ce jeune homme est doté d'une profonde empathie, et d'une certaine sensibilité, à l'instar de Tom Welles. L'un de ses indics lui apprend qu'une célèbre présentatrice a été droguée, kidnappée puis sauvagement violée, avant de se réveiller le lendemain matin dans un entrepôt désaffecté. Profondément marqué par cet acte terrible, alors qu'il ne connaît pourtant pas personnellement la jeune femme, Michael Singer va mener son enquête pour retrouver les violeurs. Egalement à Los Angeles, les inspecteurs Sean Madden et Carlos Gomez traquent un tueur qui prend un malin plaisir à émasculer ses victimes bien évidemment exclusivement masculines. Deux enquêtes en apparence distincte qui vont finir par se rejoindre, avec comme fil conducteur le monde de la pornographie. Comme dans 8 mm!
Après Jeu d'ombres, son premier roman déjà culte, Ivan Zinberg poursuit son exploration de la face obscure de la West Coast américaine avec ce nouveau thriller épique, spectaculaire, et violent. On y retrouve à nouveau tout ce qui fait la force de cet auteur: un style d'écriture simple, incisif, percutant, et d'une extraordinaire limpidité, au service d'un récit fluide, et fort bien documenté. Une parfaite connaissance des rouages de la police de Los Angeles, et du métier de flic, permet à l'auteur d'apporter de la crédibilité et de la substance à son histoire pleine de suspense et de rebondissements.
Par contre, âmes sensibles s'abstenir, le niveau d'hémoglobine monte d'un cran par rapport à Jeu d'ombres, c'est sanglant. D'ailleurs, le dénouement est une véritable boucherie. Et quel coup de théâtre final, je n'ai rien vu venir. Enfin, Etoile morte est aussi l'occasion pour l'auteur de dresser un portrait effrayant et lucide de Los Angeles, une ville pleine de contradictions, où le luxe côtoie la pauvreté. La description par Ivan Zinberg de Skid Row, quartier malfamé de Los Angeles, est terrifiante. Au final, avec Etoile Morte, le policier Ivan Zinberg confirme tout son talent pour échafauder des intrigues diablement efficaces et camper des personnages forts. Frontal!

Lien : http://www.conseilspolarsdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fandepolars
  26 octobre 2015
J’ai eu le privilège de lire ce roman avant la sortie officielle et en suis très heureuse !
Ivan Zinberg change de manière radicale de style, il s’ancre dans la réalité de la pornographie. La narration est donc plus sombre, plus dense, plus aboutie, mais aussi très intense, explosive !
Dès le début la concentration est de mise, car il y a plusieurs personnages importants et beaucoup de descriptions détaillées et méticuleuses des scènes de crime. L’histoire est très bien travaillée, les personnages attachants et crédibles.
Cependant plus la lecture avance et plus le récit s’étoffe en profondeur jusqu’à devenir captivant, le lâcher devient alors difficile… Là encore, Ivan Zinberg sait nous promener, de fausses pistes en fausses pistes, jusqu’à un final époustouflant, imprévisible et violent !
Il y a donc matière à se poser des questions sur les dérives du web, de la pornographie dans le psychisme des gens… Je pense que lorsque vous l’aurez lu vous ne verrez plus certaines choses de la même manière, sachant qu il ne s’agit pas ici d’une pure invention de l’auteur ! D’autres thèmes bien sûr seront abordés, mais je vous laisse les découvrir en le lisant.
En ce qui me concerne, c’est sans hésitation, mon deuxième coup de cœur de cette année tant par la profondeur du récit que par la mise en scène, il nous amène à nous poser beaucoup de questions et bouscule les idées reçues…
En outre, les thématiques abordées par l’auteur mettent en exergue la violence subie par les femmes et ses conséquences! Je vous conseille vivement de l’acheter, vous ne le regretterez pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
florenceliege
  10 décembre 2015
Une histoire haletante, effarante...un brin déstabilsante.
Avec son premier roman, j'étais sous l'emprise de l'histoire et du style d'Ivan Zinberg . "Étoile morte" a réussi à aller encore plus loin.
La fluidité de la narration empêche les temps morts et la tension monte crescendo.
Ici, tout est précis, implacable. L'auteur va droit à l'essentiel. Grâce à son sens aiguisé des mots, il nous épargne les détails inutiles. Malgré le sujet du livre, il ne tombe jamais dans la vulgarité et la facilité.
Les personnages sont tous, même les secondaires, travaillés avec soin et crédibilité. La psychologie des protagonistes n'est pas en reste. Nous permettant de ressentir au plus profond de nous leurs ressentis, leurs vécus.
L'impression de parcourir L.A., en long en large et en travers, est plus que réaliste.
La plume affutée de l'auteur est partout, dans les moindres recoins du roman. L'écrite est au cordeau, franche, insicive et nette.
Ivan Zinberg confirme ainsi qu'il fait partie des grands auteurs du genre.
À mon sens et sans flagornerie, Ivan est l'une des plus belles plumes du thriller français voire plus. Un auteur a connaître et à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RenodRenod   21 mars 2017
Los Angeles regorgeait de détraqués en tous genres. Cette ville offrait un panorama complet de la nature humaine, de la plus noble à la plus perverse.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2019
du quartier financier. L’édifice de verre s’étirait le long des voies saturées d’automobiles. Au rez-de-chaussée, les lumières des gyrophares tournoyaient sur les façades vitrées de l’entrée principale, cernée par les ambulances et les voitures de police. Deux agents en tenue filtraient les allées et venues au niveau des portes coulissantes. Sous le soleil de fin de matinée, les passants ralentissaient ou s’arrêtaient, cherchant l’origine de ce déploiement de force. Parmi les curieux, il repéra un gars équipé d’une caméra qui filmait les lieux. Une brune au maquillage soigné se tenait à ses côtés, munie d’un micro aux couleurs de KCBS-TV. L’inspecteur déplorait l’arrivée toujours plus précoce des équipes de télé sur les scènes de crime. Année après année, le phénomène se renforçait, à croire que les policiers primo- intervenants alertaient les médias avant même l’avis réglementaire à leur hiérarchie. Les dessous de table versés par les journaleux faisaient tourner bien des têtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2019
Il détestait les sales habitudes des flics à l’ancienne, capables de tripoter un cadavre à mains nues ou de fumer sur une scène de crime. Des sauvages qui salopaient tout sur leur passage, comme ceux responsables de l’enquête visant O.J. Simpson au milieu des années 90, bâclée au point de ridiculiser le LAPD devant le pays entier.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2019
Los Angeles regorgeait de détraqués en tous genres. Cette ville offrait un panorama complet de la nature humaine, de la plus noble à la plus perverse.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Ivan Zinberg (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ivan Zinberg
Jeu ombres et goodbye Billy éd: Critic
Eric vous parle des deux dernières parutions polar des éditions Critic. Une bonne pioche pour vos lectures de l'été !
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1756 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre