AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Cathelin (Traducteur)
EAN : 9782277114406
306 pages
Éditeur : J'ai Lu (04/01/1999)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Robert Hedrock, le héros des Armureries d'Isher, se trouve ici opposé à l'impératrice Innelda et à la Guilde des Armuriers. Tous tentent de s'emparer du secret de la propulsion interstellaire.
Par ailleurs, une race non humaine aux prodigieux pouvoirs mentaux menace d'asservir l'humanité et c'est Hedrock lui-même qui, aux commandes d'un astronef, devra prendre le risque d'entrer en contact avec elle.
Les créatures arachnides décident sa perte au moment... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Luniver
  13 septembre 2020
Dans un futur éloigné, l'humanité a conquis le système solaire, exploite les différentes planètes et les astéroïdes. La Guilde des Armuriers permet à toute la population d'obtenir des armes, capables de lire dans les pensées de son détenteur, pour ne faire feu qu'en cas de légitime défense. Cette capacité de défense a favorisé l'apparition d'un gouvernement stable, obligé de tenir compte des aspirations de sa population.
Beaucoup de points m'ont gêné dans ce livre, à commencer par son fondement même. Je ne vois pas en quoi la possession d'armes généralisée va forcément mener à un système politique stable (le concept de légitime défense peut beaucoup varier selon les individus). Ni pourquoi les populations auraient choisi un empire autocratique héréditaire pour prendre les décisions.
L'intrigue m'a paru aussi mal bricolée : on saute de problématique en problématique, sans forcément clore les histoires précédentes, et je n'ai jamais eu une vision claire des enjeux de chaque personnage. Pour illustration, l'impératrice garde une nouvelle technologie secrète, mais ce n'est qu'à la toute fin du roman qu'on nous explique pourquoi. Ça aurait été pratique de comprendre rapidement pourquoi deux camps s'opposaient tout au long de l'histoire.
Ensuite, le héros n'en finit plus de sortir des atouts de sa manche à chaque situation délicate. D'accord, il est présenté comme un être aux capacités hors-norme, mais le voir tout à coup se téléporter ou voyager dans le temps, c'est quand même un peu gros.
Une succession de situations peu lisibles, dans lesquelles le héros ne semble jamais vraiment en danger… Je me suis rapidement lassé de l'histoire, et je n'avais qu'une hâte, passer à autre chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Masa
  26 mai 2014
Ok, je viens de finir Les armureries d'Isher, il est temps de se lancer dans sa suite directe qu'est Les fabricants d'Armes, un roman parut en 1953(?) – dans mon livre c'est marqué « © A. E. van Vogt, 1943 « , je doute qu'il fut écrit avant Les armureries d'Isher – sous le nom original de The weapon makers.
Robert Hedrock est devant un conseil où l'Impératrice Innelda le soupçonne de faire partie de la guilde des armureries d'Isher.
Un début en demi-teinte, lent, puis action, puis re-lent. J'avoue que pour cette suite, j'ai été vraiment déçu. Les bonnes idées du premier roman ne sont pas repris, ni surenchéris. On a là, une histoire opposant les deux personnes de Robert Hedrock et l'impératrice Innelda. Un peu plus loin dans le livre, on aura (spoiler « on ») une rencontre un peu spécial qui, n'apporte pas beaucoup à l'histoire, si ce n'est que de brouiller un peu plus ma compréhension (spoiler « off »). le récit est entrecoupé de longs passages lents avec quelques paragraphes un peu plus actif. L'histoire est d'avantage basé sur l'intrigue politique avec une fin particulière.
Pour moi, cette suite n'apporte pas grand chose et n'est pas vraiment intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
lecassin
  28 août 2012
Publié en 1953, « Les fabricants d'armes » fait suite aux « Armureries d'Hisher », dans le cycle « Les Marchants d'armes ».
On retrouve l'immortel et manipulateur Robert Hedrock des « Armureries d'Isher » que son double jeu entre la Guilde des Fabricants d'armes et l'impératrice d'Isher, engagés dans une lutte sans merci pour le pouvoir, finira par perdre : il est en effet condamné à mort par l'une et l'autre des forces en présence, sur fond de tentative d'appropriation du secret de la propulsion interstellaire...
Un deuxième volume, à mon avis moins original que le premier, même si le rythme peut sembler plus vif.
Commenter  J’apprécie          120
ClaireBillaud
  23 mars 2020
Aux yeux de tous, le capitaine Robert Hedrock est au service de la Guilde des Armuriers, une organisation puissante qui contrebalance le pouvoir de l'Empire en permettant à tout le monde de disposer d'armes défensives. Ce que tout le monde ignore, c'est qu'il est immortel et qu'il poursuit un dessein plus ambitieux et à très long terme pour l'humanité qu'il veut voir s'envoler vers les étoiles. Quand coup sur coup, les Armuriers comprennent qu'il n'est pas ce qu'il semble être et l'Impératrice le fait condamner à mort pour trahison, Hedrock n'a pas d'autre choix que de battre en retraite, en envisageant déjà sa prochaine manoeuvre. Cependant, même cet immortel qui prévoit cent coups à l'avance aura des surprises quand apparaîtront des représentants d'une civilisation extra-terrestre désireux d'en savoir plus sur l'humanité. La psychologie des personnages, y compris les immortels et les extraterrestres, est bien fouillée et de nombreux thèmes pas toujours très bien exploités en SF sont abordés, mais l'histoire est malheureusement un peu courte, on aurait aimé suivre plus longtemps Hedrock l'immortel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jaiuneheurealire
  03 octobre 2016
Je termine "Les fabricants d'armes".
Second opus des aventures de Robert Hedrock. La découverte du voyage spacial oppose l'Impératrice Innelda Isher et la Guilde des fabricants d'armes. Si la dimension politique existe toujours dans cet ouvrage, il est plus question de cerner la personnalité de Robert Hedrock et son implication dans le monde d'Isher.
À cela s'ajoute l'arrivée de visiteurs extra-terrestres et leur curiosité sur ce qui fonde l'âme humaine.
Un bon roman de science fiction qui fait suite aux "Armureries d'Isher". Une réflexion sur l'homme sans doute.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LuniverLuniver   11 septembre 2020
Nombre de ces armes portaient encore leur ancien nom. On les appelait « fusils » ou « revolvers », mais la ressemblance s'arrêtait à cette dénomination. Car ces engins n'envoyaient pas de balles, puisqu'ils ne déchargeaient que de l'énergie, en quantités différentes. Certaines pouvaient tuer ou provoquer des dégâts à plus de quinze cents kilomètres, si cela était nécessaire, et cependant elles étaient contrôlées par les mêmes éléments ultra-sensibles que les portes des Armureries. Tout comme ces portes refusaient de s'ouvrir devant les policiers, les soldats impériaux ou les ennemis divers de la Guilde, de même ces armes étaient-elles conçues pour ne servir qu'à l'autodéfense vis-à-vis des hommes et, à la saison de la chasse, des animaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tgranductgranduc   22 octobre 2012
Hedrock avait presque oublié le rayon espion. Celui-ci continuait pourtant à luire et sur l'écran la salle du conseil impérial des ministres apparaissait toujours aussi clairement. Des hommes continuaient à se pencher respectueusement vers la main de la jeune femme aux traits glacés qui était assise sur le trône, et le son de leurs voix lui parvenait distinctement. Tout se passait normalement.
Commenter  J’apprécie          10

Video de A. E. van Vogt (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de A. E. van Vogt
Frédéric Beigbeder vous dit pourquoi il aime Le monde des non-A de A.E. Van Vogt et San-Antonio de Frédéric Dard
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LNHI-42805

A.E. van Vogt... Quels prénoms se cachent derrière le A et le E?

Andreas Emil
Alfred Elton
Ambrosius Erik

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : A. E. van VogtCréer un quiz sur ce livre