AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christine Le Boeuf (Traducteur)
ISBN : 2253139076
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1996)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 790 notes)
Résumé :
Comment et pourquoi Benjamin Sachs, jeune écrivain talentueux des années Reagan, est-il devenu le poseur de bombes qui plastique l'une après l'autre les multiples statues de la Liberté ornant les villes américaines ?
C'est à cette question que cherche à répondre son ami Peter Aaron dans ce récit traité à la manière d'une biographie, réponse anticipée aux enquêteurs du FBI, à la légende médiatique qui s'est déjà emparée de Sachs.
Et le romancier du Voya... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
michemuche
02 août 2014
★★★★★
★★★★★
Après Joyce Carol Oates, Stefan Zweig , F Scott Fitzgerald, Faulkner je poursuis mon périple en terre inconnue.
Ouvrir un livre c'est un peu comme découvrir un nouveau monde, jouer les explorateurs. Cette fois je suis parti à la découverte de Paul Auster et son "Léviathan ".
Cet auteur m'a séduit tant par le style que par la trame de l'histoire.
Ce roman est pour moi un hommage à l'amitié; pas l'amitié virtuelle comme Facebook non je veux dire l'amitié avec un grand A.
Le roman commence par la mort de Ben Sachs dans l'explosion de sa bombe.
On va découvrir sa vie grâce à Peter Aaron autre écrivain. Leurs rencontre dans un bar, leur amitié naissante, le même désir de partage .
Au fil des chapitres la psychologie de Ben devient plus complexe laissant Peter dans le désarrois. Léviathan c'est l'Amérique, l'Amérique des coups tordus l'Amérique des années 80 de Ronald Reagan.
Sachs va devenir terroriste et s'attaquer au symbole de l'Amérique la statue de la liberté. Dans ce roman tous les personnages sont intéressants, ils vont apporter au fil du récit un morceau de la vie de Ben, leurs joies, leurs souffrances.
Je voulais terminer cette critique par une citation de Paul Auster : "ma mission d'écrivain c'est de faire ressentir ce qu'est un être humain."
Je voulais saluer mon ami FX qui m'aide à élargir mon univers littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          558
NCJ
09 mai 2014
★★★★★
★★★★★
Un inconnu a été mis en pièces par l'éclatement d'une bombe. Convaincu qu'il s'agit de Ben, Peter rédige un compte-rendu biographique de son ami, écrivain comme lui, presque son alter ego... Sous couvert d'une captivante enquête psychologique soutenue par une écriture remarquablement limpide se profile l'interrogation existentielle d'un écrivain américain contemporain qui dresse l'état des lieux.
Comme pour les autres romans de Paul Auster, je suis admirative devant la qualité de la description des protagonistes qui s'étend jusqu'à l'intimité.
Commenter  J’apprécie          311
Alixone
26 juin 2015
Un homme a été tué dans le Wisconsin, probablement en manipulant des explosifs. Il n'en reste rien, ni quasiment de sa voiture. le F.B.I n'a aucune piste. Peter Aaron, écrivain, se dit qu'il doit se dépêcher avant que le FBI ne vienne chez lui pour lui poser des questions. Il est certain qu'il s'agit de son ami Benjamin Sachs, qu'il a rencontré quelques années auparavant, dans un bar de New York. Benjamin lui ayant confié qu'il avait fait dix-sept mois de prison et écrit un livre, après avoir refusé d'être incorporé dans l'armée (Vietnam). Ils ont continué de se voir pendant un certain temps puis se sont perdus de vue (après une grave chute d'une échelle de secours subie par Benjamin). Des années plus tard, la presse dévoile qu'une copie de la statue de la Liberté a été dynamitée dans une petite commune d'un Etat. Ces faits se reproduisent (et l'Amérique se met à vivre au rythme des explosions à chaque fois). Il n'y a aucun indice et rien ne permet d'avancer dans l'enquête. C'est grâce à une femme que Peter Aaron va arriver à mener toute son enquête et retracer l'itinéraire de Benjamin Sachs.
Paul Auster se livre ici à un exercice difficile. Son personnage, victime de nombreuses coïncidences, est comme poussé par un destin inévitable. L'écrivain nous emporte dans les méandres de la vie de son ami. C'est bien écrit. Dans un style propre à l'auteur mais qui reste un auteur « incontournable »...
A découvrir ou à relire avec passion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
tiptop92
08 octobre 2015
★★★★★
★★★★★
Peut-on dire que Paul Auster est un écrivain ennuyeux sans être excommunié par l’intelligentsia parisienne qui n’est ni plus ni moins qu’un prolongement de celle qui sévie à New York…car sur ce point-là, toute les grandes villes se ressemblent. Ce livre n’est pas mauvais en soi, il se penche sur les travers de la société américaine avec lucidité, mais il manque d’âme en s’enfermant dans une approche intellectualiste de la littérature…d’ailleurs les deux héros sont des écrivains, l’un inspiré, l’autre non. C’est ce dernier qui suite à un accident (il tombe d’une échelle de sécurité et frôle la mort) va se marginaliser et s’en prendre aux copies de la statue de la liberté disséminées dans le pays. Comme un symbole de cette Amérique perdu, les explosions vont se succéder sans jamais faire d’autres victimes que le plâtre ou le marbre qui les composent. C’est en préparant un de ces attentats qu’il va être pulvérisé lui-même par une charge qu’il manipulait. On rentre alors dans la trame du roman par l’intermédiaire de son ami qui, en attendant le FBI retrace cette vie qui comme une lente dérive va s’échouer aux frontières de la folie…la sienne qui s’inscrit en filigrane n’est pas mieux et ce sont ses succès littéraires qui l’empêcheront de sombrer lui aussi. Leviathan est donc un livre désespéré qui sera surtout prisé par les lecteurs amoureux de la grosse pomme et de ce pays qui étouffe…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Dosamuse
05 juillet 2013
★★★★★
★★★★★
C'est fin, c'est bien écrit, c'est tordu à souhait ! Les personnages sont complètement barrés. On aime ou on n'aime pas mais on ne peut s'empêcher de se demander 'Comment a-t-il pu imaginer un personnage pareil?' (et on se pose la question plusieurs fois vu qu'il y a plusieurs personnages).
Et puis dans ce roman, Paul Auster va jusqu'au bout de ses idées aussi bizarres soient-elles. Il ne nous laisse pas planté au milieu d'une impasse avec un de ses personnages ne sachant quoi en faire (La nuit de l'oracle m'avait laissé un gout d'inachevé). La réconciliation est réussie !
Commenter  J’apprécie          230
Citations & extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
ClawClaw25 mars 2017
Desperate as I was for a resolution, I had to understand that it might never come. You can hold your breath for just so long, after all. Sooner or later, a moment comes when you have to start breathing again - even if the air is tainted, even if you know it will eventually kill you.
Commenter  J’apprécie          20
ClawClaw25 mars 2017
- Whenever I leave, I tell myself I should have stayed. Whenever I stay, I tell myself I should have left.
- It's called ambivalence.
- Among other things. If that's the term you want to use, I'll let it stand.
- Or, as my grandmother once put it to my mother : 'Your father would be a wonderful man, if only he were different'.
- Ha.
- Yes, ha. A whole epic of pain and suffering reduced to a single sentence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ClawClaw25 mars 2017
My self-consciousness tended to make me rather whimsical, and I often went out of my way to make her laugh, cracking bad jokes, and delivering atrocious puns, translating my awkwardness into a blithe and puerile banter.
Commenter  J’apprécie          00
ClawClaw25 mars 2017
No one can say where a book comes from, least of all the person who writes it. Books are born out of ignorance, and if they go on living after they are written, it's only to the degree that they cannot be understood.
Commenter  J’apprécie          00
ClawClaw25 mars 2017
Her behavior was unfathomable to him - one moment friendly, one moment closed off, one moment alert, one moment distracted - and the more he tried to make sense of it, the less he understood.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : littérature américaineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Paul Auster

Sous quel pseudonyme a-t-il publié un roman ? (indice : ce pseudonyme est également le nom de certains de ses personnages)

Paul Dupin
Paul Retsua
Paul Benjamin
Paul Palace

10 questions
186 lecteurs ont répondu
Thème : Paul AusterCréer un quiz sur ce livre
. .