AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.64 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , 1968
Biographie :

Elle est née à Bruxelles en 1968. Elle y vit toujours. Son père est suisse, sa mère est flamande. Elle aime les montagnes et la mer du Nord. Comédienne, auteure, metteure en scène et poète, elle dit les mots, surtout les écritures d’aujourd’hui.
Elle a reçu de nombreux prix (prix de la première œuvre en Communauté française de Belgique pour “Zébuth ou l’histoire ceinte”, récit, le prix du spectacle jeune compagnie pour “Ecrits bruts” en 2001, et le prix de la fiction radiophonique sacd 2003 pour “Ça y est, je vole!”). Elle a également: suivi des stages avec Dario Fo, Alfredo Arias (Copi), Anatolii Vassiliev (Platon), Isabelle Pousseur (Heiner Muller); joué dans plusieurs films, dont “Tous à table” et “Des heures sans sommeil” d’Ursula Meier, (prix de la meilleure comédienne au Festival de Clermont, 1999); créé des moments radiophoniques; enregistré avec la compagnie Carcara, Jean-Michel Agius et Matthieu Ha, le disque “Voix d’eau”, produit par le théâtre Paul Eluard, à Choisy le Roi. Elle anime divers ateliers d’écriture et récolte les paroles dites par les autres qu’elle retranscrit minutieusement pour en faire des spectacles (en compagnonnage avec d’autres artistes) qui donnent à entendre la parole de ceux qui passent, anonymes, dans les villes - tentative de créer du lien.
Elle a été "poétesse nationale" en 2016-2017, l'occasion pour elle d'endosser un rôle "poélitique".
+ Voir plus
Source : http://www.maelstromreevolution.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Laurence Vielle au Fiestival le 13 mai 2011

Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Laurence Vielle
lafilledepassage   22 mars 2020
Laurence Vielle
Je suis cible

Tu es cible

Nous sommes cibles

Cibles pour balle

Fanatique

Qui se glisse

Dans nos plis

Fracasse

Ma ta carcasse

Fracasse

Ma ta carcasse

Je suis tu es

Potentielle fracassée

Je suis tu es tu es tu es tu es tu es

Cible cible

La haine ronge nos êtres

Dans les rues de Bruxelles

Un pigeon frôle le visage d’un homme

Nous nous sourions que

Nos yeux se disent que

Nous sommes cibles oui

Cibles d’amour

Danseurs de nos peaux cibles

Tous nos possibles

Ma ville

Au cœur

Fêlé

Nos peaux cibles

Dans tes rues dansent

Aujourd’hui

Demain

Sensibles

Tous nos possibles.
Commenter  J’apprécie          292
Laurence Vielle
lafilledepassage   18 mars 2020
Laurence Vielle
Habite une maison de la poésie !

Fais de ta maison, fais de ta vie

Une poésie !
Commenter  J’apprécie          172
Laurence Vielle
armand7000   23 septembre 2019
Laurence Vielle
Et le vent le vent aux portes ouvertes des belles bouches se pressa Et le vent maria les os d'un ancien vivant au ventre rouge d'une femme Je suis né avec le vent je n'ai pas vu tout ça on me l'a raconté ma mère me l'a raconté je suis né au milieu des jeunes pousses quand la terre entière était calmée je suis né sur la terre balbutiante et étonnée de ses neuves pelures Il y a entre les dents de ma mère un petit os tout petit petite semence Quand je suis sorti du ventre de ma mère le petit os a cliqueté son dernier chant contre ses dents "bonjour mon petit enfant mon tout beau mon moineau tu as les cheveux noirs et mouillés de ton père et tu gigotes ta tempe bat doucement Vis, vis mon enfant tout chaud, vis, mon petit garçon" Bonjour, bonjour



[...] Extrait de " Voyage au centre de la terre " in L'imparfait.
Commenter  J’apprécie          132
armand7000   23 septembre 2019
Ouf de Laurence Vielle
ASILE POETIQUE



A toi qui crois pouvoir décider

dans notre pays

le cours des migrations

qui reste qui entre qui sort

je désire te dire

qu’un vaste mouvement de poésie

doux et indéfectible

vague sismique

déferle sur la Belgique;

nous sommes de plus en plus nombreux

à réveiller nos êtres

par la force du poème.

Nous sommes bientôt 10 millions

nous les poètes de ce pays;

les mots désir accueil et impulsion

présence ouverture insurrection

vibrent dans nos langues

pour lever une constituante;

nous remplaçons le mot frontière

par ligne de bienvenue,

nous désirons que les écoles du pays

soient joyeusement multilingues

et que chaque enfant d’ici

apprenne l’art de la paix et de la poésie;

nous désirons

que tu descendes dans la cité

écouter la parole du passant

du marcheur du voyageur de l’arpenteur;

nous désirons qu’aucun habitant ici

ne souffre du froid et de la faim,

nous désirons que le vent qui nous traverse

soit l’énergie de nos lumières;

nous, les 10 millions de poètes,

désirons cela ardemment.

Je désire te dire

que rien ne nous arrête

dans notre désir de désirer

la vie;

notre vague sismique

douce et indéfectible

est une langue de feu plus forte chaque jour

des nombreux voyageurs arrivés d’autres terres;

et nous désirons

que chaque habitant du pays

sur la porte de son logis

maison arbre appartement

bagnole tente ou cabane

pose l’enseigne

DOMO DE POEZIA

Au moins une fois par an

s’y dit la parole d’un poète

fenêtre ouverte

rage essentielle

contre la mort de la lumière
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
lafilledepassage   19 mars 2020
Domo de Poezia de Laurence Vielle
La poésie par cœur, oui. Charles Bertin écrivait combien un poème appris par cœur pouvait, un jour de notre vie, ressurgir à notre mémoire et nous sauver de quelque chose. Au cœur du cœur, la poésie.
Commenter  J’apprécie          90
lafilledepassage   28 mars 2020
Domo de Poezia de Laurence Vielle
Le centre poétique de la Belgique

C’est peut-être la Lys ou la Douve

L’eau qui irrigue l’eau qui lave

L’eau sans frontière qui sépare

Les rives l‘eau qui lave le sang

L’eau qui irrigue nos vies
Commenter  J’apprécie          90
Pirouette0001   02 juin 2020
Ouf de Laurence Vielle
oh l'homme que j'ai aimé

que reste-t-il de nos années

où palpitèrent nos corps tressés



sur mes lèvres

l'alphabet de ta langue morte

est braise au feu de chaque nouveau baiser
Commenter  J’apprécie          90
Laurence Vielle
armand7000   29 septembre 2019
Laurence Vielle
Habite une maison de la poésie !

Fais de ta maison, fais de ta vie

une poésie !



À partir du 14 février 2017, fête de l’amour,

diffusons à tous vents la grande nouvelle!

Il y a un livre ou plusieurs livres de poèmes dans un coin de ta maison?

Un poème est dit tout haut au moins une fois par an dans ton logis?

Tu invites parfois un poète chez toi,

tu lui donnes à manger, lui proposes un lit au chaud,

et lui permets de rencontrer d’autres amants de la poésie autour d’un verre?

Alors tu habites un DOMO DE POEZIA !

Faisons surgir une maison de la poésie dans chacune de nos maisons,

une cabane, un appartement, une seconde résidence, une boutique, une chambre, un arbre...

tout peut s'appeler « maison de la poésie ».

Et tu photographies l'enseigne que tu poseras sur ta maison de la poésie

et tu déposes la photo sur la page Facebook https://www.facebook.com/domodepoezia

La poésie comme l'eau comme l'amour

est force vive et substantielle, universelle de nos êtres, de notre monde.

Bienvenue à toi qui habites un DOMO DE POEZIA !

***
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Laurence Vielle
alzaia   13 octobre 2016
Laurence Vielle
Vies à vies”

tu crois que c’est possible toi / ? /

12 / sans-papiers /

face à

200 policiers armés 20 combis de police 10 chiens 1 hélicoptère /

vis / à / vis /

visages / blindés / face à / visages / sans papiers /

12 êtres / pacifiques / pas les terroristes / pour lesquels /

les grosses artilleries / martèlent / ma ta notre ville /

non

12

dans la nuit douce / hommes / tirés du lit/

on arrache leur porte / on arrache maigre racine / qu’ils tentent d’enfoncer / dans terre ma ta notre terre / contre vents et marées / abris violés / on arrache maigre visage / qu’ils tentent de fixer / sur papier / pour vivre / libres /

12 / remisés / en centres fermés /

sombres temps

je pense aux sombres temps / que mes parents ont vu / qu’ils espéraient que je ne verrais /

pas

quel est ce pays / où je tu vis / où nous vivons /

un cri

il faut crier / que / pas ça

vies

à vies

à vies crier

que ça fait mal

aux enfants de mon pays

à l’air de mon pays

au cœur de mon pays

ma langue bégaye aux sombres temps

où l’espace entre êtres

est réduit à bave sans âme

de quel pays suis-je poète

je te le raconterai demain

le pays que je rêve

mais sûr de sûr

pas celui-ci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lafilledepassage   26 mars 2020
Domo de Poezia de Laurence Vielle
Emmène-moi en moi

Où le monde est

À chaque instant

Le poème ajusté

Aux poussières de mon âme
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..