AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Romans qui traitent de l'amitié et des chemins de vie
Liste créée par audelagandre le 30/11/2022
18 livres. Thèmes et genres : amitié , amitié forte , amitié de jeunesse , amitié profonde

Cette année, je vous propose un classement thématique pour vos achats de Noël. Après « Les grands romans anglophones », et « La famille terreau d’émotions », voici une nouvelle rubrique « L’amitié, chemins de vie ». Après la famille, les romans qui me touchent le plus explorent souvent l’amitié. J’aime lorsque l’on suit une bande d’amis dans leurs pérégrinations, leurs existences, leurs choix de vie parfois sur plusieurs années. L’amitié est une chose précieuse que l’on se doit de préserver, de choyer à tout prix. Les blessures d’amitié sont sans doute les plus douloureuses que j’ai pu expérimenter à titre personnel. On guérit très difficilement d’une trahison en amitié, parfois pas du tout. Voici donc une sélection toute personnelle des romans qui mettent en scène des amis. Riches en émotions, tendres et souvent émouvants, vous n’êtes pas prêts d’oublier ces personnages-là.



1. Trois
Valérie Perrin
4.25★ (9168)

« Étienne était le leader, Nina le cœur et Adrien suivait sans jamais broncher. » Venez à la rencontre des « Trois » dont Valérie Perrin vous raconte l’histoire sur 30 ans. Construit comme un polar, sur deux temporalités, « Trois » symbolise la quintessence de l’amitié, tout en ouvrant les vannes de vos propres souvenirs d’adolescence. Un roman à ouvrir comme une boîte à trésors… Venez, « On se prend la main »…Énormissime coup de cœur !
2. Tout le bonheur du monde
Claire Lombardo
3.99★ (829)

Le premier livre de Claire Lombardo « Tout le bonheur du monde » décrypte les liens fraternels autour d’un couple incroyablement uni. À la fois roman-fleuve et saga familiale, le récit couvre 40 ans de la vie des Sorenson, entre rires et larmes, bonheurs et drames. Une pure merveille à déguster !
3. Le Bonheur National Brut
François Roux
3.78★ (599)

10 mai 1981, élection de François Mitterand. Tous les espoirs s’allument pour Paul, Rodolphe, Benoît et Tanguy. Une fois le bac en poche, les destins de chacun se profilent : carrière politique, photographe, grand industriel ou simplement vivre en adéquation avec soi-même, ils ont tous des rêves, des désillusions, des amours réussis ou déçus. Nous les suivrons durant 31 années, jusqu’à l’élection de François Hollande. Où en sont-ils de leurs existences, vivent-ils en harmonie avec eux-mêmes et ce qu’ils avaient imaginé de leur futur ? Un grand roman sur l’amitié et les convictions, les leçons de vie et le vécu de toute une génération. Sublime !
4. Les larmes noires sur la terre
Sandrine Collette
4.02★ (1475)

Mauvaise décision, mauvais endroit au mauvais moment, Moe se retrouve à « la casse », sorte de centre d’accueil pour les plus pauvres. Chaque « pensionnaire » y est logé dans une vieille voiture, qui aurait autrefois été amenée à la casse. Ici, ne vivent que des gens dans le besoin, comme on dit. Les poches vides, mais le coeur plein de l’essentiel… Entraide, sonorité, bienveillance. Coup de cœur absolu pour « Les larmes noires sur la terre » de Sandrine Collette. Un roman intelligent, sensible, sombre et lumineux à la fois dont le style littéraire pulvérise tout sur son passage. Six portraits de femmes inoubliables.
5. Rue du Rendez-Vous
Solène Bakowski
4.36★ (449)

Il n’y a pas de hasard… À Paris, la « Rue du rendez-vous » porte bien son nom… Marcel 87 ans et Alice 25 ans se rencontrent grâce/à cause d’une pluie battante. Il s’en passe des choses les soirs de pluie… Les souvenirs s’entrouvrent, la parole se libère, les confidences deviennent reines. Sourires, tendresse et larmes pour le magnifique nouveau roman de Solène Bakowski. Une rencontre improbable, accidentelle, mais essentielle. Ne ratez pas ce rendez-vous !
6. Le magasin des jouets cassés
Julien Rampin
4.06★ (886)

Lola emménage avec son fils Léon dans un immeuble parisien, semblable à mille autres immeubles parisiens. La différence réside dans les gens qui vivent là : Paul-Henry un vieux monsieur passionné de littérature, Martine la commère du rez-de-chaussée qui épie les habitants. En les côtoyant, Lola va faire s’enflammer les cendres éteintes des secrets. Comme le lierre qui se faufile entre chaque fissure, les mots de Julien Rampin s’infiltrent sous chaque pore de la peau jusqu’à trouver le chemin du cœur de vos émotions. Observateur sagace de ses contemporains, il pose sur un regard tendre, bienveillant et cicatrisant sur les blessures d’autrui. « Le magasin des jouets cassés » délivre des vérités essentielles sur des sujets essentiels.
7. Plein gris
Marion Brunet
4.01★ (850)

Une croisière organisée par des adolescents, une tempête, un corps retrouvé, des vérités qui refont surface… « Plein gris », où comment la magicienne Marion Brunet fait ressurgir vos émotions de jeunesse, la fougue des ces années-là et cette sensation délicieuse que le monde vous appartenait. Un petit voyage au milieu de l’océan pour retrouver ces sensations, ça vous tente ?
8. Je revenais des autres
Mélissa Da Costa
4.08★ (5308)

Pour cesser de souffrir, Ambre décide de mettre fin à ses jours : l’homme qu’elle aime veut la quitter. Marié, père de deux enfants, cette relation est impossible. Pour l’aider à l’oublier, Philippe l’a fait embaucher dans un hôtel qui n’emploie que des saisonniers, jeunes, comme elle. L’enfer ce n’est pas forcément les autres. Parfois, ils vous aident à vous reconstruire, à vous relever, à mûrir et à guérir. Mélissa Da Costa a construit des personnages solaires, en quête de sens, qui doivent apprendre à aimer la vie telle qu’elle est, et comme elle vient. Il y a beaucoup de tendresse et de bienveillance dans « Je revenais des autres », de l’espoir, de l’humanité et énormément de bonnes ondes. Un roman optimiste où les personnages vous font du bien.
9. Désenchantées
Marie Vareille
4.49★ (2009)

D’un côté, les relations difficiles entre une adolescente et sa belle-mère, de l’autre l’histoire d’une amitié puissante entre deux gamines. Une construction parfaite pour donner du rythme, une belle alternance passé-présent très bien dosée, du suspense, de belles valeurs morales comme le respect de la parole donnée et la sororité envers et contre tous. Les plus belles amitiés sont celles qui naissent dans les moments difficiles, grandissent durant les épreuves et perdurent dans les tourments de l’existence. Le rapport à l’autre est au cœur du récit, qu’il soit maternel, ou fraternel. « Désenchantées » est un roman profondément ancré dans l’air du temps, riche en émotions, qui met l’accent sur « l’union fait la force ». Et… il parle de femmes, de justice et d’injustices.
10. Ces orages-là
Sandrine Collette
3.63★ (1261)

Clémence a fui. Elle se réfugie dans une petite maison laide et sombre, dotée d’un petit jardin où nagent quatre poissons et demi. Elle réapprend doucement à vivre. « Ces orages-là » sont les plus imprévisibles. Ils viennent du cœur de nos entrailles, grondent lentement, s’abattent au hasard emportant tout sur leur passage. « Ces orages-là » décortiquent les émotions, le passé, l’instant présent, le futur. « Ces orages-là » sont gonflés de hasards qui se télescopent, de planètes qui s’alignent, d’opportunités qui se créent. Portés par la plume singulière, précise et acérée de Sandrine Collette.
11. Le radeau des étoiles
Andrew J. Graff
3.80★ (140)

« Le radeau des étoiles » est un roman poétique et romanesque qui met en scène deux enfants en fuite. Dans la plus pure tradition du nature writing, Andrew J.Graff explore les changements profonds que vont susciter la fugue des garçons dans leurs vies, mais aussi et surtout dans les existences des adultes qui les cherchent. « Tu as le droit d’oublier tout ça, disait-elle. Rien qu’une minute, profite de ton oreiller, repose-toi, détends-toi. Ferme les yeux et vogue loin des soucis sur un radeau d’étoiles. » Le droit de rêver est fortement encouragé…
12. De grandes ambitions
Antoine Rault
3.66★ (202)

« De grandes ambitions » sillonne notre Histoire à travers différents personnages en quête d’eux-mêmes. Quarante années pour assouvir leur soif de réussite et leur droit au bonheur. Un véritable tableau de notre société qui donne le pouls d’une génération aux rêves sans limites. Antoine Rault a écrit un livre formidable, trop court malgré ses 589 pages, d’une remarquable clairvoyance, d’une extrême justesse, d’une absolue tendresse. Il laisse un joli témoignage, la cicatrice de ce qui a été, l’espoir de ce qui reste à venir en mettant le lecteur face à sa propre existence : Et vous ? Vous en êtes où de vos rêves de jeunesse ? Un roman absolument divin qu’on n’a aucune envie de refermer !
13. Joueuse
Benoît Philippon
3.89★ (682)

Une mélodie graphique exceptionnelle, un art singulier pour unir les mots, un sens de l’humour éclatant, une virtuosité précieuse dans la création de personnages profonds, lumineux et denses. Vous trouverez tout cela dans joueuse, de Benoît Philippon. Un énorme coup de cœur pour ce livre, et un immense bravo à son auteur.
14. Nous rêvions juste de liberté
Henri Loevenbruck
4.49★ (6857)

Des gamins de vingt ans décident de fuit la petite ville de Providence où ils vivent à moto. Ivre de liberté, la bande d’Hugo va former un clan, à la vie, à la mort. Au gré de leurs pérégrinations, leur voyage initiatique leur en apprendra plus sur la signification du mot amitié « Dans la vie, je crois qu’il vaut mieux montrer ses vrais défauts que ses fausses qualités. Vaut mieux surprendre que décevoir. » En prêtant sa voix à Bohem lors d’un road trip initiatique et spirituel, Henri Loevenbruck redonne ses lettres de noblesse aux mots amitié et liberté. « Nous rêvions juste de liberté » est un roman magistral sur la valeur de la parole donnée et la fidélité.
15. L'odeur de la colle en pot
Adèle Bréau
3.74★ (691)

« L’odeur de la colle en pot » est une petite madeleine de Proust qui vous fait replonger dans vos années d’adolescence. Adèle Bréau pose un regard bienveillant et nostalgique sur l’époque des premières fois dans les années 90. Et c’est sacrément réussi !
16. L'ivresse des libellules
Laure Manel
3.58★ (2006)

Un peu de légèreté, je me disais ! Partons en vacances sans enfants, mais avec des amis ! Finalement, Laure Manel nous prouve que ce n’est pas forcément une si bonne idée 😉 « L’ivresse les libellules » vous embarque dans la vie de quadragénaires en pleine crise de milieu de vie.
17. La cour des grandes
Adèle Bréau
3.77★ (603)

Elles sont quatre : Mathilde, Alice, Lucie et Eva. Que font-elles dans leurs vies ? Elles courent ! Entre boulots, maris, enfants, et problèmes à gérer au quotidien, elles ont chacune une charge mentale aussi haute que le Nirvana. Ces quatre nanas nous ressemblent, elles nous émeuvent et nous font rire. A l’aube de la quarantaine, elles essaient de tout combiner, y compris leurs premières rides et leurs vies sexuelles. Un régal de lecture !
18. Le douzième chapitre
Jérôme Loubry
3.74★ (1715)

« Le douzième chapitre. » aborde 2 tranches de vie : L’été 1986, dernier été à Saint-Hilaire-de-Riez pour Samuel et David avant la fermeture de l’usine dans laquelle travaillent leurs parents. Août 2017, date à laquelle les mêmes Samuel et David se retrouvent avec un manuscrit étrange qui revient sur les événements qu’ils ont vécus ensemble durant cet été 86. Samuel et David se connaissent depuis toujours. Ils ont passé l’essentiel de leur enfance ensemble, ont partagé de ces événements qui solidifient une amitié pour toujours. Tant et si bien que 30 ans plus tard, l’un est devenu écrivain (David), l’autre son éditeur (Samuel) Ils reçoivent tous les deux ce manuscrit qui comprend 12 chapitres. « Mais rien n’empêche le passé de murmurer », Jérôme Loubry nous invite dans un retour à l’enfance, aux amitiés et aux secrets.
Commenter  J’apprécie          243