AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714473741
Éditeur : Belfond (03/11/2016)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Olivia Brookes et ses trois enfants se sont volatilisés.

Pourtant, dans leur jolie maison des quartiers chic de Manchester, tout semble normal : la voiture de la jeune femme n'a pas bougé, aucune affaire ne semble manquer. Même le sac à main et le téléphone d'Olivia traînent encore dans la cuisine. Un mystère pour la police.

Plus étrange encore : l'école assure ne pas avoir vu les enfants depuis plusieurs semaines ; Robert, le mari d'Ol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
petitsoleil
  25 novembre 2017
Un bon polar psychologique, rythmé, qui se lit bien, avec une enquête qui avance, sans trop de longueurs - dans un livre d'environ 500 pages, mais très page-turner.
Des personnages d'enquêteurs intéressants, pour une enquête à suspense sur une famille très particulière.
Liv Hunt, il y a longtemps, a perdu son amant puis ses parents alors qu'elle venait d'avoir un bébé, sa fille aînée Jasmine. Plus tard, Liv ou plutôt Olivia a revu la police car son mari était parti avec les enfants, la menaçant ainsi si elle osait le quitter, d'emmener les enfants avec lui.
Maintenant, c'est Robert, le mari, qui est soupçonné par la police, car Olivia et les trois enfants ont disparu.
L'emprise, le voyeurisme, la manipulation et les mensonges amènent de nombreux rebondissements, de nombreuses fausses pistes et on est tenu en haleine jusqu'au dénouement. Un thriller documenté, efficace et à lire !
Commenter  J’apprécie          340
Khalya
  24 novembre 2018
Après avoir lu « la disparue de Noël », j'avais très envie de lire un autre livre de Rachel Abbott. Une famille trop parfaite se déroule quelques temps avant « la disparue de noël » et on retrouve le même duo de policier. Pour autant, ils ne prennent pas toute la place et restent un peu en retrait par rapport aux personnages qui composent l'intrigue.
J'ai trouvé ce schéma très intéressant car l'enquête policière est un peu en filigrane de l'histoire. Elle fait avancer les choses sans qu'on ait l'impression d'être plongé dedans et de ne savoir que ce que la police nous révèle.
Au niveau de l'histoire il a été assez déroutant pour moi de savoir plus ou moins dès le début ce qu'il se passait, de constater que mes suppositions étaient les bonnes, mais de voir que le récit allait toujours un cran plus loin que ce que j'avais imaginé.
Les personnages sont attachants, à l'exception De Robert, évidemment. Dès les premières lignes, j'ai été totalement du côté d'Olivia. Clairement Robert m'a déplu dès le premier instant et il m'aurait déplu ainsi même sans le prologue à cause de son attitude avec la police.
L'auteur montre avec beaucoup de talent a quel point la manipulation psychologique est une forme de maltraitance même quand aucun coup n'est porté au conjoint ou aux enfants.
Même quand parfois certains éléments paraissent n'avoir rien à voir avec l'histoire, on se rend compte quelque chapitres plus tard qu'ils sont des pièces indispensables au puzzle qui forme la vie de cette famille pas comme les autres.
J'ai trouvé qu'Olivia avait un courage incroyable. Quand on pense à ce qu'elle a supporté et à ce qu'elle a mis en place pour protéger ses enfants, on se dit qu'elle est vraiment une dure à cuire, même si ce n'est pas perceptible au premier abord.
J'ai beaucoup aimé que la police ne se cantonne pas à la première impression, qu'ils se méfient de tout et qu'ils remettent en question tout ce qu'on leur disait pour reconstruire ce puzzle. Ca change des livres où la police reste obtuse et braquée sur leurs premières constatations avant de réaliser, souvent suite à un drame, que, Ah, zut, ce n'était pas la bonne interprétation des faits.
En bref, j'ai adoré ce livre et l'écriture de Rachel Abbott me plait toujours autant. J'ai deviné assez facilement les tenants et les aboutissants de l'histoire, mais ça ne m'a pas dérangé car l'auteur allait toujours plus loin que moi pour aller du point A au point B (Et puis, c'est comme dans Colombo, ce n'est pas parce qu'on connaît le coupable depuis le début que l'histoire n'est pas captivante).
J'ai repéré deux autres titres de Rachel Abbott et j'ai hâte de me plonger dedans !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ArlieRose
  01 avril 2019
"Une famille trop parfaite" de Rachel Abbott est un thriller et le premier roman que je lis de cet auteur ; mais pas le dernier.
Du côté de Manchester, déjà j'ai apprécié l'environnement, on suit la vie d'une jeune femme, avec des retours en arrière pour comprendre, et de son entourage. Les personnages sont intéressants, l'histoire bien ficelée, le suspense présent jusqu'au bout.
Une histoire assez classique mais un bon moment de lecture. On sent que l'auteur aime impliquer des femmes à la forte personnalité dans ses romans.
Commenter  J’apprécie          110
LaRousseBouquine
  22 novembre 2016
J'avoue qu'avec l'arrivée des « saisons froides », je suis d'humeur à me plonger dans pas mal de bons thrillers. Parfois ça marche, c'est génial, et parfois… c'est un peu plus compliqué.
Quand j'ai vu la sortie de Une famille trop parfaite, le résumé m'a tout de suite donné envie de le lire. Un polar à l'anglaise, autant dire parfait pour cet automne ! Je me suis tout de suite lancée dans cette histoire mais j'avoue que je l'ai fait traîner en longueur.
Olivia Brookes est une femme qui a l'habitude d'appeler la police, c'est le moins qu'on puisse dire. Quand commence le roman, plusieurs inspecteurs débarquent chez elle, et elle déclare en panique que son mari a pris ses enfants. Fausse alerte. Cela ne préoccupe pas tant que ça les policiers qui pensent qu'elle est tout simplement traumatisée, car des années plus tôt, son conjoint Dan avait disparu du jour au lendemain, et quelques jours plus tard ses parents avaient été retrouvés morts, intoxiqués au monoxyde de carbone. de quoi se dire que certains ont franchement pas le cul bordé de nouilles. Néanmoins, quand quelques semaines plus tard Olivia disparaît à son tour avec ses enfants, et cette fois-ci pour de bon, les policiers décident enfin de s'occuper de l'affaire car cela semble légèrement gros. Effectivement, ils ne sont pas au bout de leurs surprises !
Ce thriller nous fait enquêter sur plusieurs intrigues à la fois, la disparition d'Olivia, mais aussi la fausse disparition de son mari un peu plus tôt, et surtout cette affaire non résolue de sept ou neuf ans plus tôt. Evidemment, comme on s'en doute tout est lié, le but est encore de savoir comment.
Néanmoins, même avec autant de matière, j'avoue que l'auteur ne m'a pas vraiment passionnée. J'ai trouvé que l'histoire s'étirait vraiment en longueur avec beaucoup de rebondissements assez bizarres et je ne me suis pas pleinement prise au jeu. Rien à voir donc avec le dernier Barbara Abel que je ne pouvais absolument plus lâcher.
Côté personnages, j'ai eu le sentiment qu'ils étaient parfois un peu caricaturaux (notamment l'inspecteur, Tom ou l'amie d'Olivia, Sophie). L'auteur n'avait pas non plus une écriture absolument révolutionnaire qui rattrape tout le reste.
J'ai apprécié ma lecture car je voulais en connaître l'issue, mais rien de transcendant. Je tournais les pages sans grande avidité, chose qui est pour moi primordiale à la lecture d'un thriller.
En bref, c'était une lecture sympathique, mais que j'ai vraiment fait traîner et qui a eu du mal à me captiver. Seules les cinquante dernières pages m'ont vraiment tenue en haleine, ce qui forcément est assez peu. Une petite déception donc !
Lien : http://laroussebouquine.fr/i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Peluche0706
  22 novembre 2016
Ce livre a pour effet d'être très addictif les 100 premières pages : on ne comprend pas ce qui se passe dans cette famille et on a tous les ingrédients pour en faire un page-turner. Seulement, une fois l'intrigue lancée, on se rend bientôt compte qu'il ne se passe pas grand-chose et que le suspense que l'on attendait dure trop longtemps. L'auteure cherche à entretenir le mystère et c'est vite fatigant parce qu'on finit par deviner soi-même la fin, et pour une fois, je n'étais pas si loin que ça de la vérité.
Le thème principal est le harcèlement moral au sein du couple et pour le coup, l'auteure a bien su le retranscrire. Mais, elle reste éloignée du problème et ne rend pas l'histoire crédible. Les explications de la fin ne m'ont pas convaincue du tout.
Je finirais sur une note positive : les courts chapitres m'ont permis de lire rapidement ce roman qui aurait pu être fastidieux à lire, mais qui au final, se lit bien. Dommage que les ficelles soient si visibles.

Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   22 novembre 2017
J'ouvre la porte, et un agent de police aux larges épaules apparaît devant moi. Avec son gilet pare-balles et sa chemise à manches courtes, il a l'air solide et compétent.
Je sais ce qu'il va me dire, je connais la procédure.
Ce n'est pas la première fois.
Je me demande s'il sait qui je suis. S'il est au courant que la Olivia Brookes qui a téléphoné ce soir est la même femme que la Liv Hunt qui a appelé sept ans plus tôt pour signaler la disparition de son compagnon.
Cette information pourrait-elle changer quelque chose ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
petitsoleilpetitsoleil   24 novembre 2017
La jeune femme était occupée à parler avec le chef de l'équipe scientifique, un grand Noir qui affichait un perpétuel sourire. Jumoke Osoba, plus connu sous le nom de Jumbo, disait à qui voulait l'entendre qu'il avait toujours adoré l'idée de mystère, de surprises dissimulées dans tous les coins.
A chaque nouvelle scène de crime, il redevenait un enfant de six ans fouillant dans ses cadeaux de Noël sous le sapin. Et à chaque nouvel indice qu'il découvrait, son sourire s'élargissait. Son enthousiasme était vraiment communicatif.
Naturellement, il le réfrénait toujours quand il y avait présence d'un cadavre, mais là il s'agissait de la scène parfaite pour lui :
aucun indice évident et aucun mort à déplorer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   24 novembre 2017
- Avez-vous déjà regardé l'obsession en face, inspecteur-chef ? Derrière la façade de la normalité se cache un horrible serpent à l'esprit tortueux qui vit dans la frustration jusqu'à ce que l'objet de son désir soit sous son contrôle.
Commenter  J’apprécie          100
brinvilliersbrinvilliers   13 décembre 2017
- Je voudrais connaître tes impressions. Pas ce que les indices matériels ont laissé entendre, mais ce que tu as pensé d'Olivia : la crédibilité que tu as accordé à ses propos, ton opinion sur un éventuel talent d'actrice.
- Ok, rétorque Tom. Mais il va falloir que tu me dises pourquoi.
- Parce que je suis avec elle en ce moment. Et, cette fois-ci c'est son mari, Robert Brookes, qui a disparu, ainsi que ses enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
Il était certain qu’Olivia se comportait normalement quand elle passait d’une pièce à l’autre ; rien ne laissait penser qu’elle jouait la comédie devant les caméras. Il savait d’expérience que, quand les gens avaient conscience d’être filmés, ils se conduisaient toujours de façon peu naturelle, un peu comme s’ils jouaient sur scène devant un public. Il n’y avait aucun signe de cela dans le comportement d’Olivia, mais deux choses le gênaient néanmoins. Tout d’abord, elle ne montrait que rarement son visage : quand elle était face à une caméra, elle avait toujours la tête baissée, mais dès le moment où elle tournait le dos à cette caméra, on aurait dit qu’elle relevait la tête. Ensuite, on ne la voyait absolument jamais s’habiller ou se déshabiller dans la chambre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Rachel Abbott (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachel Abbott
Cela fait maintenant dix ans que Rachel Abbott fait trembler ses lecteurs avec ses thrillers psychologiques ciselés qui tiennent en haleine jusqu?à la dernière page... L'écrivaine britannique compte déjà 3 millions d?exemplaires vendus et 20 traductions à son actif depuis "Illusions fatales" dans lequel apparaît pour la première fois l'inspecteur chef Tom Douglas qui revient dans tous les titres publiés. Il est grand temps que cette auteure d'abord auto-éditée nous révèle ses secrets d'écritures... BePolar mène l'enquête en direct du festival Quais du polar 2019 !
Découvrez toutes les interviews de Quais du Polar : https://www.bepolar.fr/Web-TV-Quais-du-Polar-2019-178
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1677 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..